Récit de la course : Trail des Citadelles - 71 km 2009, par Joe One

L'auteur : Joe One

La course : Trail des Citadelles - 71 km

Date : 12/4/2009

Lieu : Lavelanet (Ariège)

Affichage : 2049 vues

Distance : 73km

Matos : cf le CR

Objectif : Se défoncer

9 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

102 autres récits :

Trail des citadelles 2009 - 73 km

 

Ce week-end de Pâques, nous sommes allés en famille dans l’Ariège (09), en pays Cathare, pour participer à la Xème édition du Trail des Citadelles.

 

Pas moins de 540 km à parcourir entre Nice et Lavelanet en voiture….sous des trombes d’eau….

 

Sur la place de la petite ville, nous trouvons sans difficulté la salle des fêtes pour le retrait des dossards…. Le temps est maussade, le ciel bien chargé…. Dans cette grande salle, les tables sont déjà dressées pour la Pasta party du soir. Quelques exposants locaux disposés tout autour, dont un stand UFO / Raidlight, un producteur local de miel, artisanat régional….

 

L’accueil des bénévoles est chaleureux, et nous retirons nos dossards à l’étage… Un buff de l’épreuve nous est remis, notre dossard ainsi que 3 tickets… En effet, l’organisation offre aux participants du 73 km la pasta party la veille, le repas et une bière d’après course. Le participant est ici fort gâté eu égard à la participation de 30€ par personne demandée pour l’inscription.

 

Nous nous rendons ensuite à l’office de tourisme situé à 400m de la salle pour récupérer les clés du gîte rural que nous avions préalablement réservé… Les dernières formalités de caution et de taxe de séjour réglées… nous pouvons enfin nous rendre sur la commune de Bélesta où nous attend notre « toit ». Notre gîte pouvant accueillir 6-8 personnes, situé dans le hameau de Peyrots, ne nous coutera que 114 € pour les 2 nuits…. Fort raisonnable également…. Nous avons pu goûter aux joies de la cheminée de feu de bois…..

 

Nos bagages défaits, nos lits arrangés, nous retournons à LAVELANET pour prendre part à la pasta party… Nous avons la joie de faire la rencontre de kikoureurs : BENOS, TOUNIK, AUVERMARC, LANGEVINE, TOOM et d’autres que j’oublie sûrement mais je sais qu’ils ne m’en tiendront pas rigueur.

 

Je suis également abordé dans la file d’attente du repas par Patrick de la Dordogne qui se rappelle à mon bon souvenir du Marathon de ROTTERDAM 2007…. Nous étions me dit-il dans le même hôtel…. Quelle coïncidence !!!!!!

 

Nous passons à table tous ensemble et prenons part à un copieux repas bien équilibré : taboulé, carottes rapées, pain, penne à la bolognaise, yaourt, fromage…. Eau….et vin pour les épicuriens……

 

Nous ne traînons pas trop tard car demain, il va falloir se lever tôt….

 

Dimanche réveil à 4h30… Il faut vite mettre un pied à terre et allumer la lumière car la panne de réveil me guête…..

La nuit ne fut pas trop mauvaise et je dois même dire que j’étais plutôt bien dormi, ce qui est me concernant inhabituel la veille d’une telle épreuve…

 

J’ai tout de même bien fait de préparer soigneusement toutes mes petites affaires la veille au soir car c’est autant de stress en moins à chercher tel ou tel objet à la dernière minute…

 

Nous déjeunons avec du Brownies Multisport de chez SCIENTEC NUTRITION cuisiné le vendredi soir…. Le goût fort en chocolat, et la consistance « brownie » conviennent fort bien au gourmand que je suis…..avec un bon bol de café noir…

 

Avec Chris, nous accordons beaucoup d’attention à la préparation de nos pieds, en protégeant les phalanges habituellement sujettes au frottement (pansements effet seconde peau… elasto…)

 

Vu les conditions d’humidité et le risque de rencontrer de la neige sur le parcours, je m’équipe de la tête au pied :

  • bonnet noir ODLO

  • maillot seconde peau ML NIKE

  • maillot ML Breathable rouge de chez MIZUNO

  • sac à dos Salomon avec accessoire ventral et poche à eau de 2l (Isoxan P.R.O)

  • Cuissard de type « corsaire » ODLO

  • Manchons « Booster » de chez BV Sport

  • Chaussettes de Trail anatomiques de chez SOCKS

  • Chaussures LAFUMA Skyrace et guêtres Lafuma

  • Mitaines (de vélo) et bâtons Raidlight Trail Pole

  • Lampe frontale TIKKA + de chez PETZL

  • Montre cardio-GPS FORERUNNER 405 de chez GARMIN

 

Je fais l’impasse sur le coupe vent (car on a vite chaud avec et sur si long on est de toute façon à un moment ou un autre trempé) mais je l’emmène bien évidemment dans le sac à dos car il fait partie du matos obligatoire, avec la réserve d’eau, la couverture de survie, la lampe frontale et le sifflet.

 

Question ravito, j’ai prévu :

  • des sachets individuels d’Isoxan P.R.O pour les compléments de poche à eau

  • des gels fruits rouges VO2 MAX de chez Scientec Nutrition

  • des barres énergétiques EA FIT arôme Yogourt

  • des barres énergétique PUNCH POWER

  • une barre céréalière à la noisette gd format de chez ISOSTAR

  • 2 bananes séchées

  • 3 comprimés de vitamine « C » 500mg à croquer emballés individuellement dans le papier d’aluminium.

  • 1 tube de 11 comprimés de SPORTENINE

  • 1 gel « RECUP » de chez EA FIT enrichi en vitamine, BCAA…

 

Ca fait beaucoup de chose me direz vous, mais j’ai pris désormais l’habitude en course d’être en quasi autosuffisance….je ne compte ainsi que sur moi-même, excepté pour le complément d’eau…..

 

Ainsi équipé, nous voilà partis pour LAVELANET. Nous ne sommes que 300 inscrits sur la longue distance et donc à partir à 6h du matin…..aucun souci donc pour se garer sur la petite place près de l’église….

 

La salle de fête est ouverte, mettant ainsi à disposition les sanitaires….et l’organisation nous offre le petit déjeuner….pour ceux du moins n’étant pas suffisamment rassasiés par le « gatosport »….

 

5h45, nous sommes invités à rejoindre la ligne de départ sous le chapiteau pour le dernier briefing dispensé par Michel alias « MIC31 »… Les dernières recommandations et l’explication des barrières horaires étant dispensées, le départ est donné à 6 heures tapantes….

 

C’est donc à la lueur de nos lampes frontales et sur une très belle musique médiévale composée par YVAN 11 le frère de Michel, que nous nous élançons à l’assaut des citadelles cathares….

 

Moins d’1 km de bitume et nous voilà déjà sur les premiers chemins herbeux, que dis-je…. Boueux…. Au départ, on fait un peu la chochotte en choisissant méticuleusement l’endroit où l’on va poser le pied…. Histoire de le garde le plus longtemps possible au sec….mais çà ne va pas durer…. Car quoique l’on fasse, le mouillage des papates est inévitable…..

 

Comme à l’habitude, je profite des premiers hectomètres pour analyser comment la « machine humaine » répond aux sollicitations…. Je ne semble pas avoir de soucis particuliers….. Il faudra compter une bonne heure de course à la frontale, le temps que la lumière naturelle soit suffisante pour trouver de bons appuis….

 

Le premier ravitaillement se trouve sur la commune de BELESTA au km 18 à l’intérieur de la salle des fêtes du village…. Le ravitaillement y est copieux et abandant…. J’y aperçois tant du sucré que du salé (fromage, saucisson, tucs, chips, soupe….)… Je ne prends que le temps de compléter ma poche à eau et je repars…..déjà 1h50’ d’épreuve…. Je suis à l’abri de la barrière horaire fixée à 3h00….

 

Je continue ma route désormais en direction de FOUGAX, il faudra parcourir 15 km pour y trouver le second ravitaillement à l’abri d’une sorte de préau…. Cette deuxième portion se passe tout aussi bien…. Je suis surpris de ne pas avoir été encore doublé par Karine HERRY mais çà ne vas pas durer…. Car le temps pour moi de renfiler mon sac à dos rempli en eau…. Que je vois Karine HERRY passer au ravitaillement sans même s’arrêter…. Je suis également rejoint par l’ami TOUNIK surpris également par sa place et sa position vis-à-vis de cette championne…. Nous continuons notre chemin en la suivant durant 2 ou 3 km mais dès que la pente s’élève, je suis dans l’incapacité de la suivre, au risque d’y laisser des « plumes ». TOUNIK semble être mieux que moi et je l’encourage à continuer à son rythme…. C’est souvent d’ailleurs comme çà sur les longues distances…. sauf gros écarts de niveaux, on passe son temps à faire le « yoyo » avec un petit groupe de participants….en fonction de la forme de l’instant…..

 

Je ne peux qu’assister, impuissant, au départ de Karine HERRY qui coure en permanence quelque soit la pente, la boue, et ce sans bâton… Elle ne court pas si vite que çà… mais elle court toujours….

 

Tout au long de ces kilomètres, je prends grand soin à bien m’hydrater, je prends mon cachet de SPORTENINE toutes les heures.

 

Je sais que désormais la prochaine difficulté se trouve dans l’ascension du Château de Montségur qui culmine à 1200 m d’altitude. A un moment de la course, on se retrouve en vis-à-vis de Montségur et à ce moment, j’avoue avoir pas mal « gambergé »….. On devine le château dans la brume et il semble tellement haut juché sur ce piton rocheux…. On se demande vraiment comment l’on va faire pour atteindre son sommet….

 

Dès que je me retrouve sur les premières pentes me menant au château, je décide de prendre ma poche de Gel EAFIT « Recup » arôme agrumes. La saveur et la consistance sont un peu « space» mais je l’avale sans même le savourer… Je ne puis dire si c’est lié à l’absorption de ce gel ou non, mais je me suis senti de mieux en mieux dans cette ascension…. Je ne l’ai même pas senti passer…. J’ai même pris beaucoup de plaisir dans la dernière partie plus technique avec les rochers et les grosses marches….

Le parcours nous fait traverser le château et en le contournant je revois TOUNIK qui semble être émoussé par cette ascension…. Un petit mot d’encouragement et je me lance dans la descente… Je suis vraiment bien…. C’est très grisant de croiser les autres concurrents dans la montée…. Mes jambes sont bonnes, mes appuis fermes et précis… Les petites douleurs ressenties les km précédents (zone pelvienne, patte d’oie côté gauche…) semblent avoir disparu…. Ce qui me conforte dans mon idée que ces petits désagréments sont d’ordre mécanique…. Et non inflammatoires….. car elles ont disparu totalement sans crier garde….. Je peux à nouveau lâcher du gaz dans les longues descentes, et sur les belles pistes rencontrées…..

 

Je me sens vraiment bien, presque trop bien à un tel kilométrage, je peux même parler d’euphorie…. J’atteins avec grande facilité le ravitaillement de MONTFERRIER. Comme pour les 2 premiers, je ne m’éternise pas, je remplis la poche à eau….et me fait un petit plaisir avec du fromage et du saucisson… C'est à ce moment que je m'aperçois que mon lacet supérieur droit vient de céder sur ma LAFUMA Skyrace.... Mes guêtres maintiennent ma chaussure en place et me permettre de repartir... Un peu plus loin dans une descente bien glissante, ce sera un de mes bâtons TRAIL POLE de chez RAIDLIGHT qui me lâchera... Je termine donc le reste de l'épreuve avec un seul et unique bâton...

 

Dans une belle descente bien boueuse, je joue à la tortue et me retrouve les 4 fers en l'air.... Je me relève mais instantanément, je sens que la mécanique a de nouveau bougé: patte d'oie redevient sensible ainsi que le bas ventre.... Mais bon je continue tout en étant limité dans mes accélérations en descente ou sur les longues pistes qui arriveront plus tard...

 

Puis c'est l'ascension vers ROQUEFIXADE. Nombreux seront ceux qui se perdront et se retrouveront sur le parcours de l'an dernier... Ma petite femme en fera les frais et se verra contrainte à l'abandon au 58ème km, écoeurée par cet erreur d'aiguillage car elle en avait encore sous la semelle.

Au sommet de Roquefixade, je croise d'ailleurs 3 coureurs à contre sens à la quête désespérée du contrôleur au sommet....

 

C'est déjà le ravitaillement de ROQUEFORT au km 63.... On se dit qu'il ne reste que 10 km avant l'arrivée....mais au combien longs ces derniers Km....

La poche à nouveau remplie, je ne traîne pas car la fatigue aidant je me sens plus sensible à l'humidité.... Les kilomètres qui vont suivre sont plutôt plat mais la piste est très inondée.... Les pieds sont quasi tout le temps immergés jusqu'à la cheville tantôt dans la boue, tantôt dans l'eau... Les genoux sont de plsu en plus difficile à lever....

 

Puis c'est le km 67 lieu du dernier contrôle horaire. La pente qui suit est assez directe vers le sommet, donc raide... mais bon çà sent l'écurie...Toutefois, le sommet atteint, le 4-5 derniers kilomètres m'ont semblé interminables.... Le passage sur la crête est plutôt joli... mais j'avais beau tendre l'oreille... aucune sono perceptible histoire de sentir que l'on est proche de l'arrivée.... Ce n'est qu'au sommet de la dernière descente.... que l'on entend un commentateur et là je peux vous dire que çà vous booste comme pas possible....

La dernière descente est semblable à la planche savonneuse d'Intervilles sauf qu'en lieu et place du savon noir, c'est la boue qui s'est une fois de plus invitée.... En bas de cette descente, on distingue le public courageux (car il pleut toujours) à l'affût d'une chute à la videogag.... Je m'accroche aux arbustes qui bordent cette descente encore 7 à 8 marches et je francis la ligne du FINISHER en 10h40'53'' à la 35ème position au classement scratch et 15ème sénior homme....

Ma ligne d'arrivée franchie, je prends aussitôt mon téléphone pour savoir où se trouve ma petite femme, et j'apprends alors sa mésaventure sur ROQUEFIXADE. Je suis tout de même très fier d'elle car courir 58 km dans de telles conditions ayant travaillé toutes les nuits pendant près d'un mois.... Chapeau bas à ma petite Fleur!!!!!!

 

Je récupère mon T-Shirt de finisher et nous prenons tous ensemble un bon repas d'après course également offert par l'organisation....

 

Un grand merci à Michel l'organisateur et tous les bénévoles qui l'ont épaulés tout au long de ces 73 km pour leur professionnalisme, leur disponibilité et leur gentillesse.

 

Merci aux kikous pour cet échange humain.....et cette spontanéité....

 

Merci à LANGEVINE et à Mme Patrick de DORDOGNE.... pour vos encouragements à chaque ravitaillement et pour les nouvelles que j'ai pu avoir sur l'état de ma petite chérie....

 

Et merci également à ma petite femme et aux enfants qui me permettent chaque jour d'aller plus loin et me donnent encore plus l'envie de me surpasser....

 

Et n'oublions pas que n'atteint ses objectifs que celui qui s'en fixe!!!!

9 commentaires

Commentaire de Fibre posté le 17-04-2009 à 11:57:00

Belle perf, beau CR et magnifique épreuve.
Au plaisir
Fibre

Commentaire de laurent05 posté le 17-04-2009 à 13:27:00

bravo José pour ta course merci pour ton récit
c'est toi qui a ramené la pluie sur la cote d'azur
dommage pour christelle ça doit être rageant de devoir abandonner quand ce n'est pas de ta faute.
peut être à dimanche si vous venez faire un tour sur le semi
bonne récup
à bientôt
laurent

Commentaire de RogerRunner13 posté le 17-04-2009 à 14:14:00

Merci pour ce magnifique récit et bravo pour ta perf. bon c'est un peu dommage pour Fleur d'avoir dù abandonner.

Commentaire de canard49 posté le 17-04-2009 à 14:18:00

Quelle belle perf, bravo même si ta petite Fleur n'a pas pu aller au bout du chemin. Bonne récupération, tu vas en avoir besoin.
Alex

Commentaire de CROCS-MAN posté le 17-04-2009 à 15:06:00

Un grand BRAVO pour ta perf jose. Bravo aussi à Fleur, c'est pas rien + 50 km de trail.
Merci pour ton récit et à bientôt.

Commentaire de brague spirit posté le 17-04-2009 à 21:06:00

Un trail ou après le Verdon,la météo n'aura pas été très favorable.Cette fois,tu es allé au bout.Dommage pour Fleur,surtout dans ces circonstances.A bientot.Jean Michel

Commentaire de Joe One posté le 18-04-2009 à 01:59:00

MERCI LES KIKOUS pour votre soutien et vos encouragements

Commentaire de Mustang posté le 18-04-2009 à 02:33:00

Bravo pour ta course!!

PS: Tu as oublié d'indiquer la marque de tes bananes séchées!!! :)

Commentaire de Joe One posté le 19-04-2009 à 23:10:00

pr la marque des bananes c'est top secret... c'est la clé de ma réussite :) :) :)

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.16 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !