Récit de la course : Trail des Citadelles - 73 km 2011, par Land Kikour

L'auteur : Land Kikour

La course : Trail des Citadelles - 73 km

Date : 24/4/2011

Lieu : Lavelanet (Ariège)

Affichage : 938 vues

Distance : 73km

Objectif : Pas d'objectif

6 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

102 autres récits :

Le fameux Trail des Citadelles ....

                          Le Trail des Citadelles - 73 KM -  24.04.11

 

Un peu plus d'un mois s'est écoulé depuis mon arrivée à Lavelanet en 11h de course sur le Trail des Citadelles. Il m'aura fallu ce recul pour pouvoir coucher quelques mots sur ce superbe parcours sportif en Ariège.

Je constate qu'il m'est, de plus en plus, difficile de vous faire part de mes impressions après une course.... peut être, cette volonté inavoué de garder pour soi ce que l'on ressent quand tout va bien au milieu d'un paysage à couper le souffle.

C'est bon signe, me direz vous, pas de cr c'est que tout va bien !! 

Allez, c'est bien parce que c'est vous  

Dimanche 26 avril, il est 4h00 du mat. je pense être le 1er à me lever dans le chouette gite réservé par Mister et Miss Astro. Instinctivement, j'ouvre la fenêtre pour constater qu'il ne pleut plus et que la température est clémente, un ouf de soulagement, ce sera déjà ça de moins à gérer.

On réunit rapidement nos effets préparés la veille, on avale le ptit dèj' de rigueur dans un silence monastique, Laurent se prépare mentalement affronter les 40 bornes, quand à Domi des petits problèmes digestifs le soucis quelque peu.

Pour ma part, les sensations sont bonnes, certes il est un peu tôt pour un dimanche de Pâques mais bon c'est devenu une habitude de se lever tôt, très tôt...

Nous voila arrivés à Lavelanet, petite bourgade de l'Ariège très calme et pourtant en ce dimanche matin, nous formons, en un peloton concentré, la principale attraction du village voir du canton. 

Après un briefing concis et scrupuleux de Michel, le départ est donné à 6h sous l'hymne du Trail des Citadelles bien enjoué ainsi que les encouragement de notre Bagnard national qui ne prends le départ de sa course que dans 2 heures.

Nous voila parti pour quelques heures de plaisir, de souffrance et d'apprentissage dans les monts pyrénéens, une première pour moi donc toujours quelques craintes devant l'inconnu d'un terrain réputé difficile.

J'ai enfin pris la bonne habitude de partir avec "le frein à main" sur des courses de plus 40 bornes, c'est ce que l'on appelle, parait il, la gestion et l'expérience sur ultra. Les 1er kilomètres se font tranquillement, Dom' ne prendra pas "ma roue" je me retrouve très vite dans ma bulle concentré, Manu (Ampoule31) me doublera avec aisance vers le 5ème kilomètres et déjà les premières montées en direction du Château de Montségur.

Le terrain est humide voir boueux, pas étonnant avec les 2 jours de pluie continus précédents, enfin, je m'y attendais, le trail des Citadelles a la réputation de notre Origole francilienne, les montagnes en plus et je rajouterai le superbe paysage.

J'ai cette photo gravée en moi, passage du 1er col à l'aube avec une vue lointaine sur le château de Montségur et ses brumes l'encerclant, une lumière de printemps vierge de pollution, bref, un moment unique qui me donne envie de monter toujours plus haut, d'aller plus loin et qui me donne surtout de bonnes raisons de m'entrainer, de taper dans le dur pour profiter un max de ces passages. 

L'arrivée au 1er ravito, a Belesta, se fait sans encombre, il fait déjà très doux, il va faire chaud, je prends le temps de bien m'hydrater. J'y retrouve Benos serein, JT1960 en pleine forme avec un sourire que je lui retourne.

Me voila reparti sur une allure qui me correspond bien 9.5 dans les parties roulantes, et sur les passages plus difficile ou la marche s'impose, je tente de maintenir un rythme aidé par des poussées régulières sur mes bâtons.

A 4 coureurs, on forme un groupe homogène à l'allure similaire, ce qui me permet de tracer la route assez facilement jusqu'au 2ème ravito a Fougax oû se trouve notre gîte. j'y retrouve Sophie venue nous encourager et qui s'est réveillée exprès, merci encore Sophie.

Après ce ravito, c'est la montée vers Montségur qui se prépare, j'entends les gars parlés qui connaissent, "le plus costaud ce sont les marches surtout après la longue montée".... ce château nous nargue de toute sa hauteur depuis quelques km, le plus problématique quand on a un point de repère de la sorte, c'est qu'il nous semble si proche et pourtant presque inaccessible !

J'aborde la montée finale sur Montsegur en croisant les plus rapides qui en redescende, tiens ça me rappelle le Vulcain et la montée du Puy de Dôme. Une montée que je gérerai tel un "chenillard" sans m'arrêter en abordant, sur un rythme  régulier, chaque passage compliqué. Je rentre dans le château qui n'est que ruine mais j'ai bien failli m'y perdre :).

La descente se fera sur un rythme rapide que j'affectionne tout particulièrement, bref je me fais plaisir, j'oublie juste qu'il me reste quelques 30 bornes, et pas des plus simples, pour rallier l'arrivée.

Pour l'instant tout va bien, déjà plus de 40 bornes et je gère, certes, il fait chaud, la boue est présente mais ce sont des paramètres connus et maitrisables.

J'arrive au 3ème ravito vers le 48éme, et après 10 bornes bien rapides grâce une partie roulante légèrement descendante. Déjà 8h de course, le 1er en a terminé depuis plus d'1 heure battant tous les records établis pour cette distance sur ce trail !!

Direction le château de Roquefixade, perché comme tous ces beaux châteaux Cathares. En abordant le 60éme km, je ressens une lassitude physique lors de la montée, je paye mes excès de vitesse depuis la descente de Montségur, il va falloir gérer les 13 derniers km en tapant un peu dans le dur, le mental est branché sur la "positive attitude", en fait j'ai déjà fait plus de 60 bornes, c'est le genre de pensée qui fait avancer.

Dernier ravitaillement dans le  petit village de Roquefort après une descente bien boueuse façon les Citadelles. Petite déception, plus de coca, zut...  je me rabats donc sur cette boisson énergétique proposée, bof, c'est pas mon truc. Allez pas grave, je repars, il reste à peine 10 bornes, moins de 11h pour rallier l'arrivée, c'est jouable ....

Jouable, sans compter la dernière montée de Raissac à 3 km de l'arrivée, que je gèrerai difficilement, il fait chaud plus de 10 h de course, mes 2 coéquipiers avec qui je cours depuis près de 2 heures retrouveront cette "gnak" finale leur permettant de finir 1/4 heure devant moi, bref je paume 1/4h en 3 km et je franchis l'arrivée après 11H de course. Sans oublier la compagnie d'Yvan11 sur le final, merci ce fût bien sympa de te retrouver, ça sentait bon le final :)

Voila un ultra de plus et bien content d'en terminer sans soucis majeur et avec de bonnes sensations générales même si le final ne fût pas simple à gérer.

On se retrouve tous dans le gymnase, enfin presque tous, Benoit puis Jérôme et enfin Dom' rallient à leur tour l'arrivée.

Conclusion : Un ultra de toute beauté avec points de vue exceptionnelle, un terrain difficile mais c'est bon pour la suite des évènements,

Voila c'était mon CR qui n'aura pas été simple à faire...

Olivier

 

je ne peux terminer sans remercier les bénévoles et les encouragements textos et messages vocaux, c'est toujours très agréable. 

 

6 commentaires

Commentaire de lapinouack posté le 02-06-2011 à 18:00:00

c'est difficile de partager son ressenti et de vraiment faire passer les choses et d avoir envie de partager , tu le fais à merveille ;) bisous :)et merci

Commentaire de mic31 posté le 02-06-2011 à 18:33:00

Une faute pour toi : c était le 24 avril, pas le 26.
Et une pour moi : plus de coca au dernier ravito. On n était pas habitués à la chaleur, ce doit être ça, mais ce sera corrigé.
Merci pour ton cr, je suis content que nos sentiers et les paysages qui les entourent t aient plu.
A une prochaine fois, ici ou ailleurs.

Commentaire de lutin93 posté le 03-06-2011 à 16:26:00

bravo, quelle progression depuis 2 ans, tu deviens un pro de l'ultra

Commentaire de Mustang posté le 03-06-2011 à 18:53:00

bravo tu l'as fait, ton CR!!!!

Effectivement, l'Ariège offre de très beaux trails; celui-ci en est un que tu as bien géré!!

bravo olivier!

Sinon, toujours en Ariège, un superbe trail "haut"!! les 3000 ariégeois en aout!

Commentaire de Le Lutin d'Ecouves posté le 04-06-2011 à 23:01:00

Bravo pour ce trail chez les Cathares !

Balèze le Land rêveur !

Commentaire de Jay posté le 06-06-2011 à 08:59:00

plaisir plaisir plaisir .. voilà le trio gagnant du Land 2011 ;-) et bien au plaisir de te recroiser prochainement :-) Merci pour le récit... qd l’écriture se fait plus difficile que de terminer un Ultra c'est que la forme est là ;-)
Jay

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.2 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !