Récit de la course : Trail des Citadelles - 73 km 2010, par biotrailer

L'auteur : biotrailer

La course : Trail des Citadelles - 73 km

Date : 4/4/2010

Lieu : Lavelanet (Ariège)

Affichage : 2044 vues

Distance : 73km

Objectif : Pas d'objectif

6 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

103 autres récits :

Le récit

Enfin le jour J. Après plus de 2 mois de préparation, nous voila sur la ligne de départ, un peu tendu à l'idée de ce qui nous attend. La traditionnelle musique de départ me donne la chair de poule, et Michel nous libère enfin. On part tranquillement et on attaque la montée vers Madoual par un sentier et déja pas mal de boue. Accompagné par 2 espagnols, on garde un bon rythme jusqu'à Belesta où, surprise !, je pointe 11eme. Cette partie aura été un vrai régal, sur un terrain varié, avec d'excellentes sensations et la nuit qui ajoute de la magie à la course.

La suite sera évidemment plus difficile. Dès le départ du ravito, les jambes ne répondent plus. Je laisse partir mes compagnons avec regret et commence à appliquer la stratégie que je m'étais fixée : marcher dès que la route s'élève, courir doucement sur le plat. Mais mon état s'aggrave, les coureurs me doublent les uns après les autres et mon moral est au plus bas. Je m'arrête dans la descente vers fontestobre pour me ravitailler mais rien n'y fait. La longue partie plate avant le ravito de Fougax est interminable, je marche plus que je cours sur cette portion roulante et atteints le ravito complètement abattu. Je prends le temps de manger 3 verres de soupe et des gateaux apéro et me voila reparti vers montsegur.

Le début de l'ascension est impressionnant : un sentier très raide et beaucoup de boue. Aidé par mes batons, je monte plutot bien. La soupe m'a fait du bien, les sensations sont revenues. On rejoint rapidement le croisement ou on retrouve les coureurs du 20 km. C'est un peu la cohue vers le chateau, ça a le mérite de me motiver et j'accélère le rythme, préssé de quitter cette foule. Arrivé en haut, il commence à neiger. Pas de risque dans la descente, les rochers sont particulièrement glissants, et il y a beaucoup de monde. Passé la bifurcation, j'apprécie le calme retouvé et la descente agréable vers Montferrier.

Je me sens de mieux en mieux et passe facilement les difficultés qui suivent, où la boue est toujours plus présente. Avant roquefixade, j'aperçoie ma copine et mes parents, je prends un peu de temps pour les saluer et repart à l'assaut du chateau gonflé à bloc. Mais que cette ascension est impressionante, à découvert, battue par le vent, tout le monde est la peine. Je double une dizaine de coureurs dans cette seule montée et attaque la descente vers roquefort à fond.

Au ravito, je ne m'attarde pas, il reste à peine plus de 10km. On commence par quelques km plats dans des marécages ou je peine un peu à garder un bon rythme. Puis c'est la montée vers Pereille, très difficile apres plus de 60 km de course. Mais ce n'est rien par rapport à la dernière ascension qui nous mène sur les hauteurs de lavelannet. Je me hisse tant bien que mal là haut et profite des derniers km sur crète. Enfin la croix, et la dernière descente sur les fesses sous le regard des spectateurs. Je passe finalement la ligne en 8h54 et une inattendue 16 eme place.

Le bilan est donc très satisfaisant pour une première aussi longue. Au delà du résultat, c'est le fait d'avoir pu gérer mon coup de barre  après un départ de "débile" qui me satisfait. Coté matériel, les batons me semblent indispensables pour les montées, les chaussures mizuno ascend se sont avérées très efficaces sur ce terrain. Et surtout, la sportenine que j'ai essayé pour la première fois m'a évité tout problème musculaire.

Et puis un énorme merci aux organisateurs pour nous avoir offert une course réussie à tous points de vue : bénévoles extraordinaires de sympathie, parcours magnifique, balisage impeccable. Que du bonheur.

6 commentaires

Commentaire de Francis31 posté le 06-04-2010 à 08:17:00

Belle perf et beau récit, on a du se croiser sur la crête finale alors que j'en finissais sur le 40 !!!

Commentaire de Kadoc-31 posté le 06-04-2010 à 13:52:00

Bravo et merci de cet avant de ce qui pourrait m'attendre dans 2 ou 3 ans!

Commentaire de Joe One posté le 06-04-2010 à 16:33:00

très belle performance..... et chapeau bas..... moi aussi j'ai eu peu de sensation..... sur la première partie.... mais je n'étais pas du tout à tes allures.....

peut être nous sommes nous croisés.... mais ne voyant pas de photos....

au plaisir de te croiser....

José

Commentaire de Berty09 posté le 06-04-2010 à 19:38:00

Bravo! Une très belle fin de course pour un parcours si exigeant. Je n'imagine même pas la dernière côte avec 70 bornes dans les jambes! Bonne récup.

Commentaire de gdraid posté le 07-04-2010 à 10:02:00

Bravo Bruno !
Merci pour ton récit très intéressant pour tes états de formes successifs, et ta course bien gérée.
Bravo pour ton classement exceptionnel de 16ème Finisher en 8h54', dans des conditions de terrain si difficiles !
JC

Commentaire de mic31 posté le 15-04-2010 à 16:56:00

Bravo pour ta place, un très beau résultat.
Content que ça t ait plu, et vive la soupe et les gateaux d apéro !

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.22 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !