Récit de la course : Trail des Citadelles - 71 km 2008, par Francis31

L'auteur : Francis31

La course : Trail des Citadelles - 71 km

Date : 23/3/2008

Lieu : Lavelanet (Ariège)

Affichage : 2344 vues

Distance : 71km

Objectif : Pas d'objectif

16 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

102 autres récits :

Je n'ai pas vaincu les citadelles

J'étais plutôt confiant sur la ligne de départ : plan d'entrainement spécifique respecté à la lettre, des trails de préparation concluants ( Font-romeu, Gruissan, St-Guilhem,Fontfroide,St Rome de Tarn) mais c'était sans compter sur le déchainement de la nature.

Dés la 1ère heure, je sais que je me suis embarqué dans une galère comme je n'en ai jamais connue, les sensations en montée sont pourtant bonnes mais les descentes sont tellement boueuses que je suis obligé de dépenser une énergie considérable pour garder l'équilibre pendant que d'autres concurrents descendent "tout schuss".. mais comment font-ils ?

 


Pour faciliter la chose : le froid ( mes gants sont rapidement humides et le bout de mes doigts gèlent) , les averses incessantes de neige et de grésil, le vent à certains endroits et ce qui mine le plus le moral : l'absence de paysage ( on dit le paysage est bouché ;;;).

Tiens un kikou arrive à ma hauteur : c'est ampoule31 qui déroule sa foulée tranquillement, plus loin je croise RTTH qui traine sa grippe comme un boulet, puis c'est Bénos avec qui je discute quelques minutes : lui ne ne se pose pas trop de questions :"toujours j'avance".

Par contre moi je m'en pose beaucoup des questions : vers le 28 km, à force de me retenir pour ne pas glisser , mes quadris commencent à me rappeler leur existences et mes adducteurs sont en feu.

Au ravitaillement de Fougax (32 km), j'hésite à stopper, 3 kms que je marche sur du plat, je n'arrive plus à relancer, le froid me gagne; Bénos me remonte le moral avec ces mots : "ca repart toujours" ! Quel guerrier ce Bénos.

Effectivement je repars mais en marchant. Au bout de 100 m je me retourne ,hésitant, et puis me décide à repartir. Dans la longue montée qui suit, je retrouve un peu d'entrain : les appuis ne sont pas trop mauvais, un peu moins de boue...mais toujours le froid , le grésil, l'absence de vue sur les paysages, l'impression de ne pas avancer..A nouveau les descentes boueuses, je n'arrive toujours pas à relancer : mes jambes sont usées ou bien c'est la tête qui refuse de les commander ???

J'arrive en vue du ravitaillement de Montferrier, d'où Bénos repart..Je m'arrete donc boire une soupe bien chaude, mais j'ai toujours froid, les pieds sont gelés après 8 h dans la boue. Je fais des calculs dans ma tête : est-ce que si je continue en marchant uniquement, je franchirai la ligne d'arrivée dans les délais? Non bien sur et sur ces reflexions se met à tomber une violente averse de grésil. Je quitte mon dossard pour le remettre à l'organisation; puis 1, 2, et 3 autres concurrents en font autant, le moral dans les chaussettes, autant dire dans la boue..

Voila mon aventure s'arrete là au km 47 après 8 heures de galère et aujourd'hui je me pose beaucoup de questions car forcément déçu.

Je me pose également beaucoup de questions pour la suite de la saison : est-ce que je n'ai pas été trop ambitieux en m'inscrivant au trail de l'Aubrac (85kms) et grand raid des pyrénées ? Est-ce que je ne devrais pas me contenter de trails de moins de 50 kms ? Je n'avais jamais abandonné jusqu'à maintenant et la frustration est grande.

Je terminerai ce récit par un mot sur l'organisation qui fut impeccable ( qualité des repas servis, qualité des ravitos , qualité du balisage..) un grand BRAVO à Michel et tous les bénévoles (qui ont beaucoup de mérite : les signaleurs notemment qui sont restés exposés aux intempéries).

un kikou en détresse

 

 

 

16 commentaires

Commentaire de calimero posté le 24-03-2008 à 09:32:00

Tu t'es attaqué à du lourd avec gourmandise et tu as fait preuve d'un ENORME courage que je n'aurai pas eu!Les conditions ont étés difficiles aussi!

Bravo pour ta course et ce n'est sans doute que partie remise!

Commentaire de grumlie posté le 24-03-2008 à 10:29:00

Faut quand même prendre en compte le rôle important de la météo. Ce fut éprouvant sur le 40 alors j'imagine très bien sur le long.J'ai vu quelques 70 arriver complétement hagards et épuisés (c'était impressionant). Pour la suite de ton programme laisse toi le temps de la réflexion.
Bravo pour ces 8 heures d'efforts et bonne continuation

Commentaire de thunder posté le 24-03-2008 à 11:40:00

Les conditions n'ont pas rendu la course facile, mais ces 8h d'effort sont une forte expérience qui te servira quand les conditions seront plus clémentes.
Bonne récup et bpn courage pour la suite de la saison

Commentaire de Benoit_11 posté le 24-03-2008 à 11:57:00

Ne te décourage pas, les conditions étaient vraiement particulières, et une boue pareille demande un peu d'habitude. Je suis sur que tu seras en mesure de réussir te prochains objectifs. Bravo pour ta course.

Commentaire de bigout66 posté le 24-03-2008 à 12:34:00

Bravo Francis même si l'abandon laisse un goût de déception.
Prends le temps d'analyser ta course et de comprendre ce qu'il t'a manqué pour poursuivre.

Essaye d'être plus à l'aise dans les descentes mais je pense que les conditions météo y sont pour beaucoup.
8h de course dans le froid et sans paysage pour se changer les idées quand ça va mal c'est vraiment fort.
Moi je crois pas que j'aurai tenu aussi longtemps.

Allé retrouve ta motivation et tu verras que tes prochains trails se passeront surement mieux.

@+ ;-)

Commentaire de brague spirit posté le 24-03-2008 à 14:00:00

si cela peut aider à appaiser ta frustration,sache qu'il y a 3 semaines,j'ai abandoné au marathon de barcelone,et que,hier,j'étais heureux de franchir la ligne d'arrivée sur le trail du ventoux.Donc,ne remet pas tout en question,mais avance.

Commentaire de JLW posté le 24-03-2008 à 15:19:00

C'est dans les échecs (si on peut vraiment parler d'échec dans ces conditions dantesques de météo) que l'on bâtit son expérience et que l'on repart plus fort par la suite.
J'ai moi aussi abandonné lors d'un trail et je crois que je me sens aujourd'hui un peu plus fort grâce aussi à cet abandon.
Prends le temps de te reposer, et tes jambes et ta tête et tu y verras plus clair et surtout tu seras plus fort pour l'Aubrac. En plus ce sera en Juin, c'est quand même autre chose.

Commentaire de agnès78 posté le 24-03-2008 à 17:26:00

bonsoir,
Juste pour te dire que je comprends, après l'avoir vécu à La Balme en 2006, ton petit moral et tes hésitations pour la suite de la saison. C'est toujours très difficile d'arrêter une course. Mais quand le corps dit non, la tête dit aussi non. Et arrêter est la plus sage des décisions... Par contre, si je peux me permettre, surtout, ne te mets pas de freins pour la suite de la saison. Continue à penser ultra trail des pyrénées après t'être reposé physiquement et mentalement. Tu veras, fin aout, tout n'en sera que plus facile. Grosses bises d'encouragement
agnès

Commentaire de BENIBENI posté le 24-03-2008 à 18:01:00

Quoi ? Qu'est ce que j'entend ? Môsieur Francis est démotivé, non, non ,non ! On récupère et on rattaque hop hop hop ! Pour info on m'a stoppé à 3.5 km, pour 4 min de dépassées et un souci de balisage mais tout est rentré dans l'ordre grace à MIC !
Francis, je te dis à la prochaine et ne lâche riennnnnnnnnn !

Commentaire de moumie posté le 24-03-2008 à 21:42:00

Je suis d'accord avec Benos, ne lâche rien.

C'est normal que tu sois déçu et que tu te poses des questions pour le reste de la saison, mais les autres trails ne se feront certainement pas dans les conditions climatiques.

A bientôt pour lire des nouvelles aventures
Moumie

Commentaire de Kiki14 posté le 25-03-2008 à 09:58:00

47 kms et 8 heures de galère dans ces conditions....moi j'dis qu'ta pris des forces pour un prochain défi....t'as bien eu raison d'arréter...comme dis le dicton : des fois faut savoir reculer pour mieux sauter.....
a+ de te lire....et merci pour ton vécu de course et pour les photos

Commentaire de Marlène/Mô posté le 25-03-2008 à 13:02:00

Plus facile à dire qu'à gérer, l'échec. Je pense que cela doit être dur. Mais on n'est pas venu au trail par hasard. On est là car on a besoin d'un dépassement de soi, tant sur le plan physique que mental. Alors je crois, non je suis sûre, qu'avec un courage pareil, tu vas rebondir.
Bonne continuation et à bientôt sur d'autres trails.
Mô en 7h38 sur le 40km

Commentaire de grumlie posté le 25-03-2008 à 18:24:00

Allez allez on reste motivé et on seprépare à fond pour s'éclater au mois d'aout du coté de Saint Lary.Il devrait y avoir moins de neige...

Commentaire de Chapi-Chapo posté le 25-03-2008 à 22:09:00

47 km dans la boue, le froid, le vent et la neige, sans parler du dénivelé, ce n'est pas un échec.
Je crois que dans ces conditions, le moindre petit kilomètre était déjà une victoire.
Bonne reprise.
Chapi-Chapo stoppé à Raissac.

Commentaire de samontetro posté le 26-03-2008 à 09:32:00

Hola Francis! C'est ton premier abandon si je comprends bien. Ca t'arrivera encore, ça nous arrivera encore a tous. C'est parce que tu progresses, parce que tu vas chercher plus haut, plus loin au lieu de te replier sur ce que tu sais faire. Alors GO! la saison ne fait que commencer!

J'ai abandonné sur l'UTMB il y a deux ans sur blessure. J'ai rongé mon frein pendant 6 mois et j'y suis retourné l'an dernier parce que j'avais un compte à régler avec ce parcours! Et j'ai été finisher en prenant un plaisir immense sur tout le parcours! Tu reviendras au Citadelles, j'en suis sûr, et tu la feras cette dernière descente sur les fesses dans la boue face au public déchaîné!

Prends le temps de récupérer de cette course particulièrement difficile et crois moi, "ça va le faire"!

Commentaire de jymm posté le 26-03-2008 à 22:19:00

les conditions étaient très dures... tu as été au bout de toi même ...ne sois pas trop dur ,garde le moral!!! de très belles courses t'attendent
heureux de t'avoir croisé

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.22 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !