Récit de la course : Marathon Enzo Ferrari 2009, par jerome_I

L'auteur : jerome_I

La course : Marathon Enzo Ferrari

Date : 11/10/2009

Lieu : Maranello (Italie)

Affichage : 2033 vues

Distance : 42.195km

Matos : Adizero CS - 3 gels Enerviten
chaussettes Kalenji 900 neuves
Short et maillot club

Objectif : Objectif majeur

46 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Pas d'autre récit pour cette course.

Maratona D'Italia - Carpi - 2009

 

Maratona d'Italia - Enzo Ferrari - Maranello -> Carpi

 

Voici l'objectif de cette année. J'avais décidé au début de l'année à recommencer à 0. Reprendre les bases, faire de la vitesse et essayer de courir un peu plus vite. Tout ca pour me préparer à retourner sur le plus long un peu plus rapide.

Je cours le Trail Valdigne (45km en montagne) le 12 Juillet et ensuite débute un programme d'entrainement sur 12 semaines.

Voilà les semaines d'entrainement s'enchaine. Beaucoup de vitesse et le test se passe à Parma sur Semi Marathon. Je dois courir à Allure Marathon, mais au 13ème km Nico m'annonce le 9ème dans le groupe devant moi, alors j'accélère et fait mon record sur 10km (35'27'' sur les 10 derniers km du semi) et sur semi (1h16'32'')! Mais mème à l'entrainement je me rends compte des progrès. Je tiens à 17km/h sans problèmes alors qu'en Février j'avais du mal à enchainer 2km à cette vitesse.

Le semaine précédente à Courmayeur les amis me demandent sur quelle base je vais partir et quelle temps je pense faire. J'annonce tout de même un 2h38min, ca pose les bases, même si ca sera très difficile. Ce sont 7 minutes de moins que mon record. Je me contenterai de 2h40min, voir de battre mon 2h45'53''.

Voilà j'y suis, la dernière semaine j'arrive à bien dormir, je fais le régime scandinave dissocié et je complète les réserves de sucres lents!

La semaine avant le marathon je me demande tout de même si je suis prêt. Les doutes s'installent, même si mes temps au semi de Parme, m'aident à me raisonner. Avec le coach, on décide des allures à suivre, et je vais essayer (pour une fois) de suivre ses conseils.

Vendredi soir, après le travail, je prends la route pour Modena. Je rejoins Goldenick qui va gérer parfaitement le weekend. Il sort de la piscine avec ses collègues du club de triathlon. Je retrouve Marco rencontré à Courmayeur sur le Valdigne. Marco et Nico seront mes suiveurs Dimanche matin. Merci à eux. Nous allons au resto et pendant qu'ils prennent une pizza arrosée de bière je prends une énorme assiette de pâte avec de l'eau. Ils connaissent bien la course et me conseillent sur le parcours. Il faut partir doucement car le profile descendant du premier semi est piégeur. Même les pros se brulent les ailes.

Samedi matin, dernier entrainement à 9h. Je vais utiliser les chaussettes neuves pour m'assurer de leur qualité. ce sera course tranquille pour moi alors que Nico a du mal à suivre mais va tenir le rythme sur 3km. Il est content de pousser aussi un peu la machine de temps en temps et cela le motive pour recommencer la VMA. Je finis avec un 200m et un 100m à plus de 20km/h pour tenir les muscles éveillés. Nous finirons par faire un kilomètre sur le circuit du marathon et prendrons un café au bar avant d'aller à Carpi prendre le dossard. J'ai le dossard 106 que j'installe directement sur le maillot. Tout est prêt pour le lendemain (ma tenue rouge ira très bien dans la ville Ferrari):

 

 

Puis retour à Modena pour 2 assiettes de pâtes avec de l'eau. cette dernière semaine j'ai aussi bien hydraté avec plus de 3 litres par jour. Samedi après midi sieste et petite ballade dans Modena. Le soir apéro à l'eau pour moi chez Nico avec Marco et sa famille. Puis une bonne assiette de pâtes arrosé d'un filet d'huile d'olive, et hop au lit. Le sommeil arrive rapidement. J'ai de la chance je dors facilement.

Dimanche matin levé à 6h (pas eu besoin du réveille). Je finis la charge de sucres lents avec une assiette de pâtes et un gâteau sport au chocolat. On passe prendre Marco et on prend les petites routes pour rejoindre Maranello. Les routes principales étant fermées. Je suis en tenue et on fait les dernières photos avant le départ:

 

 

 

Mes amis me laissent attendre le départ et m'échauffer, car ils doivent aller se placer au km 10 avant que les routes soient trop bloquées. Je vais me chauffer 2km pendant une dizaine de minutes. C'est peu être une erreur, j'aurais du faire le double pour partir bien chaud. Les rollers s'élancent et un quart d'heure plus tard les fauteuils roulants.

Je me dirige sur la ligne de départ, notre départ sera dans un quart d'heure. Nous sommes 1400 au départ, et les TOP RUNNERS moins nombreux que les années précédentes:

Je me glisse en troisième ligne, c'est parfait. Le marathon est en direct sur Rai3, donc nous aurons un quart d'heure de retard à cause de la retransmission en direct de la course à la télé. Les hélicoptères nous survolent, les motos des caméramans et VTTs des commentateurs sont prêts. Nous faisons une minute de silence pour les disparus du glissement de terrain en Sicile. A 9h15 c'est parti.

 

 

Départ de Maranello:

 


départ marathon
envoyé par jeromedebize. - Plus de vidéos de sport professionnelle et amateur.

 

Je ralentis mais à mon GPS je suis à plus de 17km/h. Je me rappelle des paroles des amis de Nico, et du coach. Il faut partir pas trop vite, mais je passe le premier km à 3'40'' juste derrière le premier groupe de féminines.

 

 

Nous passons devant l'usine Ferrari et nous voici déjà au km2. Je suis à 3'40'' de nouveau et je ne pousse pas. La course est encore longue alors je décroche du groupe des premières pour prendre "mon" rythme.

 

 

 

 

Mais je vois que je cours toujours à 3'40'' et en fait c'est le groupe devant moi qui a accéléré. Au km6, nous allons passer sur un pont, et je ralentis à 3'48''. Ensuite cela descend et sans m'en rendre compte j'accélère et passe en moins de 3'40''.

 

 

 

 

Les trois prochains km pour conclure les 10 premiers km en 36'38''. Que de progrès depuis Février, c'était mon temps au 10km de Villeurbanne où j'ai fini cuit de chez cuit. Aujourd'hui je dois encore faire 32km. Je prends mon gel et mes "super" supporters sont là pour m'encourager. Enfin ne me cherchez pas dans la première photo je suis passé 6 minutes plus tard:

 

 Je prends mon premier gel:

 

Je continue ma progression à moins de 3'40'', je suis seul j'ai le vent de face et un groupe de 4-5 coureurs est devant. Il y a deux féminines, et après avoir forcé pour rentrer dans le groupe je cours à l'arrière pour me protéger du vent.

 


remontée des coureurs, vers km16
envoyé par jeromedebize. - Foot, rugby, surf et encore plus de sports en vidéo.

On arrive dans Modena. Un coureur était dans le groupe avec les 4 féminines devant et glisse dans notre groupe. Nous sommes à 3'40'' et nous passons le km 18. Mais j'ai les jambes qui ont des fourmis. Ce sont déjà 4km que je subit le rythme et il ne me convient guère. J'accélère et fait 2 beaux km en 3'35'' et 3'24'' surtout motivé par le publique. Je passe devant chez Nico puis nous allons passer à l'intérieur de l'académie militaire. C'est superbe, les élèves en habit de cérémonie nous applaudissent, j'en ai des frissons.

 

 

 

 

 

 

En sortant de l'académie militaire:

 


passage académia
envoyé par jeromedebize. - Foot, rugby, surf et encore plus de sports en vidéo.

 

Puis nous passons dans Modena et allons passer devant la cathédrale. Les pavés arrondis m'oblige à être très attentif sur 100m.

 

 

 

Le publique nous encourage et nous sortons déjà de Modena. Je me presse à prendre mon deuxième gel après un virage à 90 degrés car voici déjà le ravitaillement. C'est parfait, je prends une bouteille d'eau (très pratique pour boire en course) et repars seul comme depuis 2km.

 

Un Italien me suis en vélo et me donne quelques encouragements. Nico et Marco seront bientôt là au semi. Les rues sont larges et vides. L'australien dossard 1 a déjà un peu de retard sur le groupe de tète. Les deux lièvres font encore leur travail et le feront jusqu'au km30.

 

J'arrive au semi en un peu moins de 1h18min un peu en avance sur le programme. Je suis 24ème (un peu plus car certains vont abandonner).

 

 

Puis après le Mac Do il faut prendre le pont au dessus du train. Le rythme ralentis et je fais attention surtout dans la descente de ne pas accélérer. Puis je vais continuer entre 3'40'' et 3'45''. Je suis constant. Parfait. Le ravitaillement est un peu avant le km25. Puis je vais passer entre 3'45'' et 3'50'' sur les 5km suivants. Il y a pratiquement 7km entre ces deux ravitaillements et je vais l'attendre. Le vent est de face et je suis seul dans ces routes de campagne toutes droites. Je vois toujours le camion des photographes et l'hélicoptère vers les premières féminines 5min devant moi. Mais à part quelques cyclistes je suis isolé. Je me demande si j'aurai pas mieux fait de rester "au chaud" derrière ce groupe avec les 2 féminines??? Le doute s'installe, mais je ne fais pas encore trop de calculs. J'attends le ravitaillement.

Un rond point et de nouveau un pont au dessus du train. Je passe le km30 mais pas de ravitaillement. J'ai déjà mon dernier gel en main! Le profile est descendant, mais ces passages sur les ponts font mal aux jambes!

 

Nous arrivons vers Soliera. On en a parlé Vendredi soir. Gody et Luciano seront là au km31. Le km 30 est passé en 1h50'. En descendant le pont, il y a un rond point et je reconnais Gody. il est bénévole et je le salue en passant et lui sers la main. On va discuter 20min et faire une partie de belote en buvant un Lambrusco... Dans une autre vie peu-être mais aujourd'hui pas le temps de discuter le bout de gras. Puis enfin le ravitaillement. Puis nous arrivons dans Soliera. Je vois Lucien, il m'encourage, et je lui dis que je suis dans le dure que j'ai des difficultés. Il m'encourage. Je suis en 3'50'' maintenant. C'est très joli mais malheureusement je ne profite pas beaucoup de cette fête dans Soliera. Le village est superbe et beaucoup de public nous encourage:

Nico et Marco sont là. Ils me prennent en photo et cette fois je leur dit que c'est difficile:

 

 

 

 

Allé je me remotive, passe le km 33 en 3'44'', mais le 34 en 3'50'' et le 35 en 4'. Le seul km passé en plus de 4'. Je calcul et j'y suis, même en courant à 4', je devrais faire 2h40'. Nico après la course m'avoue avoir fait les mêmes calculs. Le premier est déjà sur la ligne d'arrivée:

 

A chaque km passé, mes calculs s'améliorent car je passe en 3'53'' au km 36, puis en 3'48'' au km 37 et en 3'55'' au km38. Je reviens enfin sur des coureurs, on m'annonce 24ème et je dois pouvoir reprendre quelques places dans le final malgré la crise. Je passe un premier coureur qui marche à cause de crampes. Je l'encourage mais il ne repart que doucement. Puis je double une Russe TOP RUNNER: Valentina Galimova qui va exploser car elle finira en 3h06' neuvième Sénior Femme. Me voici 22ème. Je l'encourage mais elle ne s'accroche pas. Je passe en 3'49'' et 3'48''. Le mollet sont dures comme des morceaux de bois. Je suis au dernier ravitaillement, et deux coureurs sont juste devant. Je vais les passer, il y a encore une Russe TOP RUNNER: Natalia Sergeva qui finira troisième,un m'encourage et ils me laissent partir. Je les doubles en donnant un accélération. Je rentre dans Carpi 20ème. On descend la rue piétonne. Je rattrape un coureur. Je reste derrière. Nous voyons la ligne d'arrivée mais nous devons faire encore un km. Dans la montée je passe en accélérant. Ça passe ou ca casse mais il faut essayer de faire la différence dans l'élan. Ça monte un peu et on tourne à droite en haut. Nous passons à l'ombre. Encore un coureur devant à 100m.

 

 

Je pousse, pousse. Ça passe encore. Allé on tourne à droite de nouveau pour cette longue descente. au bout c'est le panneau du km42. Le public nombreux nous encourage, mais je suis concentré. Je donne tout. Je ne regarde plus la montre depuis 2km. Je suis concentré sur l'objectif. Le coureur devant se rapproche mais je ne pourrais le reprendre. Je ne me suis jamais retourné sur ces derniers 10km et ne me suis pas fait doubler depuis le km 5. Me voici au km42, encore 200m, je commence à en profiter vraiment. On tourne à droite et je suis à 200m de l'arche d'arrivée.

Je lève le poing, beaucoup de public nous encourage. J'ai les bras au ciel, ces 200m je m'en rappellerai longtemps. Je scrute pour voir si je vois Nicolas et Marco mais le public est trop nombreux.

 

 

Je jubile, j'y suis, mon record est là!

 

2h37'44'', profite gars... Je passe finalement sur la ligne en 2h37'51'', nouveau record! 12 semaines d'efforts pour ces 200m de joie, c'est fort!

 

 

 

 

Nico m'appelle. Il est avec Marco derrière les barrières, je continue ma course et les embrasse au dessus de la barrière avant de m'effondrer de fatigue. Je dois reprendre mon souffle:

 

 

La vidéo de l'arrivée avec les encouragements de Nico:

 


arrivée marathon
envoyé par jeromedebize. - Regardez plus de vidéo de sport et de sports extrêmes.

 

 

Quelle joie. Je rends ma puce et prends le " Paco Gara " pendant que les premiers montent sur le podium:

 

Voilà j'ai enfin ma médaille.

Je trouve un banc pour me changer et improviser une douche avec une bouteille d'eau. Nico et Marco ont aussi beaucoup couru. Ils m'expliquent leur suivi "just in time", ils auraient préféré un marathon en 6h! Merci à eux pour leur suivit. Et déjà les SMS et coups de fils arrivent. Merci pour votre soutient, la liste est trop longue pour tous vous remercier, mais on boira bientôt un verre ensemble pour fêter ca! Je tiens à remercier Nico et Marco pour l'organisation et les encouragements, Fabio pour le post sur Spirito-Trail, Le Castor pour celui sur Kikourou (Manu aussi mais il a été devancé d'une haie par Cedric), et au Coach pour ses plans qui m'ont fait progresser. Merci aussi à Silver. Il m'a fait trouver sous mon balai d'essuie glace un petit mot de félicitation, quelle belle surprise:

 

Enfin avec Nico et Marco nous avons déja commencé à fèter ce record avec du "Sankukai":

 

 

Pour les curieux, maintenant un peu de repos et très bientôt de nouveau sur la route dès que mon corps aura récupéré...

 

-------------------------------------

 

Finalement la récup fut bonne et j'ai réussi à passer sous les 2h40 à Florence après seulement 7 semaines de récupération.

Je viens de recevoir mon maillot et médaille de Champion "Vétéran" de ma catégorie Masculin de plus de 30 ans:

 

 


 


 

 

46 commentaires

Commentaire de Astro(phytum) posté le 13-10-2009 à 00:08:00

Bravo , "profite gars" !!!!

Commentaire de bibiche posté le 13-10-2009 à 01:43:00

bravo jérome
ça promet pour la suite

Commentaire de xav04 posté le 13-10-2009 à 01:58:00

Bravo pour ce joli record qui me laisse rêveur... L'entraînement paye toujours!
Au plaisir de se recroiser!

Commentaire de Francois dArras posté le 13-10-2009 à 02:55:00

Bravissimo !
Maintenant tu as le droit à une semaine de croissants pur beurre à volonté avant de repartir en avant !

Commentaire de _azerty posté le 13-10-2009 à 06:46:00

Bravo Jérome .

Tres tres joli chrono !!

J'ai toujours été impressionné par les différences de temps entre les premiers et les coureurs moins rapides sur la distance du marathon.

PS: Moi aussi je vais essayer de passer la barre des 40 mn, mais il faut ajouter une heure à ton chrono. :-)

Commentaire de nono_la_robote07 posté le 13-10-2009 à 08:21:00

Quel finish, j'avais l'impression d'être moi-même spectateur derrière une des barrières à vous regarder en finir avec ce marathon.
Bravo pour ta ténacité. Quelle satisfaction de voir ses efforts récompensés ainsi. La photo sur la ligne d'arrivée le montre bien.
Bon repos et surtout savoure cette belle réussite.

Commentaire de brague spirit posté le 13-10-2009 à 08:24:00

Quelque soit l'objectif de chacun,pour y arriver,il n'y a pas de secret.Ton récit,Jérome,en est une belle preuve.Encore bravo,et bonne récup,avant tes prochains challenges.

Commentaire de CROCS-MAN posté le 13-10-2009 à 08:39:00

La GRANDE CLASSE Jérome, ton récit est passionnant, je l'attendais avec impatience. Un autre monde. Tes efforts et sacrifices ont payé. En plus tu as courru seul une bonne partie de la course, pas facile.
Merci.

Commentaire de Land Kikour posté le 13-10-2009 à 09:01:00

Un grand bravo et respect pour ton resultat,
Bonne récup.
Olivier

Commentaire de Estive 73 posté le 13-10-2009 à 09:11:00

Quel final !
C'est super de pouvoir aussi bien en profiter sur le moment !
Bonne récup Jérôme

Commentaire de L'Castor Junior posté le 13-10-2009 à 09:14:00

Splendide, champion !
Largement mérité; comme ce Lambrusco et cette belote que tu vas peut-être pouvoir jouer un de ces quatre ;-))
Bon, j'espère qu'on te reverra aussi en trail, mais, déjà, on se voit samedi sur mon premier 100 bornes, hein ! ;-))

Commentaire de raideur69 posté le 13-10-2009 à 09:17:00

Bravo!! Pour ton reccord,Jérôme,pour ta tenacité et tes entrainements,oui c'est pas évidant,mais bon sa serais si c'était "fastoch"surtout tu te reposes,tu va discuter avec ta secrétaire,heinnn lui expliquer ce qu'es le monde de l'endurance...aahhhh
Je trouve vraiment incroyable les marathons en Italie,c'est super bien organisé..
Et maintenant,que vais-je faire,Florence,Non!!!!

Commentaire de franco posté le 13-10-2009 à 09:19:00

simplement magnifique !!!!!
je vais te envojer par e-mail une chanson italienne du titre "gioia infinita"

Commentaire de laurent05 posté le 13-10-2009 à 09:27:00

un grand bravo pour ton chrono
encore quelques kms et tu finissais dans le top10
ça promet pour la suite
bonne récup
a+
laurent

Commentaire de taz28 posté le 13-10-2009 à 09:49:00

BRAVO Jérôme !!!!

Tu as rejoint l'écurie sans trop d'arrêts au stand !!
Tu as tourné comme un pro, en illuminant le circuit !!

Tu es un vrai champion,

Repose toi bien après ce superbe exploit ...!!

Taz_2_h_derrière_toi :-))

Commentaire de gdraid posté le 13-10-2009 à 10:39:00

Bravo Jérôme, ta réussite fait plaisir à lire !

Commentaire de Oliv'BCA posté le 13-10-2009 à 11:14:00

Super, encore une fois! Le plus impressionant c'est la progression sur ton ancien record, à ces allures chaque minute doit être dure à gagner.

Encore chapeau,
Oliv

Commentaire de chanthy posté le 13-10-2009 à 11:25:00

félicitations pour ce super chrono.
avec 520 chevaux à chaque jambes ça va vite.
bonne récup^' à toi.

Commentaire de eric41 posté le 13-10-2009 à 11:32:00

Grosse perf Jérome,Bravo.
Et merci pour le CR très complet.
Eric

Commentaire de Mustang posté le 13-10-2009 à 11:52:00

12 semaines d'effort pour un résultat payant!! bravo pour cette superbe perf!
que du bonheur!!
une sublime arrivée!!!

Commentaire de Fredy posté le 13-10-2009 à 11:54:00

On est vraiment dans une autre dimension.
Vraiment très fort le croissant de kikourou !!

Commentaire de Tercan posté le 13-10-2009 à 12:01:00

Hallucinant !!!
Vraiment chapeau, ses temps me semble complètement fou... tu as couru plus vite tes 42 bornes que moi mes 6mn de test VMA :)
ça va faire mal quant tu va retourner au trail... très mal...
Encore une fois : felicitations !!!

Commentaire de franchino posté le 13-10-2009 à 12:23:00

Bravo Jerome sono proprio contento per la tua bellissima gara.
Ottimo tempo!

BRAVO BRAVO BRAVO!

Commentaire de Le Lutin d'Ecouves posté le 13-10-2009 à 13:14:00

Bravissimo Jérôme ! J'ai suivi de bout en bout ton récit et j'avais l'impression de courir.
Je penserai à toi à La Rochelle, cela me fera peut-être courir plus vite !

Commentaire de HervéB posté le 13-10-2009 à 13:23:00

Bravo Super Jérôme !
c'est vrai qu'a cette vitesse c'est compliqué de faire une belote pendant la course.
Difficile aussi de faire sa course en solitaire, mais tu avais la gnaque pour garder la cadence et terminer avec un spendide chrono et une très belle place.

Commentaire de nicnic38 posté le 13-10-2009 à 13:48:00

a te lire c'est facile le marathon...

bravo!

RV a la Rhone Orientation ;-)

Commentaire de Cyrille posté le 13-10-2009 à 14:17:00

Ah, ouais ouais ouais :)
Magnifique performance et je me suis régalé à lire ce CR. Me suis fait avoir par la partie de belote (qu'est-ce qu'il fout !).
Super.

Commentaire de Stéphanos posté le 13-10-2009 à 15:39:00

superbe récit qui fait merveilleusement vivre ta course; comme si on y était!
trés belle perf. qui demande beaucoup de travail et de sacrifice... BRAVO CHAMPION

Commentaire de Françoise 84 posté le 13-10-2009 à 16:30:00

Bravo, Jérôme, et merci de nous faire partager tout ça par ton récit!!

Commentaire de maï74 posté le 13-10-2009 à 17:10:00

Impressionnant, bravo Jérôme ! Le travail a payé, tu vas pouvoir t'attaquer à ton nouveau record l'an prochain... A+

Commentaire de nikita posté le 13-10-2009 à 17:54:00

Bravissimo, on parle de toi jusqu'à Dijon plage!...
Le récit était prenant, je suis épuisée tellement on a l'impression de vivre ta course.
Grosse bise et bon repos!

Commentaire de Le Loup posté le 13-10-2009 à 19:03:00

Beaucoup de plaisir à te lire, sympa à toi de nous faire partager ton record. Une bonne source d'inspiration pour de futurs travaux même si je dois ajouter quelques secondes (oui, une bonne grappe même) à tes temps de passage pour trouver les miens... Bravo, bonne récup' et au plaisir de te croiser un jour ! (tant pis, je ferai le chemin à l'envers, lol !!!)

Commentaire de ptijean posté le 13-10-2009 à 19:38:00

juste bravo champion.
A+ Ptijean admiratif

Commentaire de calimero posté le 13-10-2009 à 19:43:00

Quelle performance tu nous a réussi là, chapeau bas comme il se doit!!!

Tu as été d'une implacable régularité pendant longtemps et ta rage de vaincre a fait le reste quand tu as été un tout peit peu moins bien, bravo encore!!!

Commentaire de Goldenick posté le 13-10-2009 à 22:05:00

Bravo Campione!!
Maintenant, je peux t'avouer que je n'avais qu'une peur ce w-e : te rendre malade avant la course!! Je crois que ça a été....
T'es super. Grande perf' et pas trop de stress avant course. Un exemple!
PS: j'ai pas bien compris le message de raideur69 sur l'endurance mais bon ;o)

Commentaire de Bleau78 posté le 13-10-2009 à 22:30:00

Bravo et merci pour le récit, un chrono de fou, non de champion super préparé... Bonne récup.

Marco

Commentaire de Olycos posté le 14-10-2009 à 10:55:00

Chapeau jérome...
Merci pour ce récit.. on s'y croirait.. bon en un peu plus lentement pour moi...

Encore bravo...
Oly

Commentaire de LtBlueb posté le 14-10-2009 à 15:37:00

42km à une vitesse que je n'ai jamais tenu plus de 3km au meilleur de ma forme ... ca cause je trouve !! J'imagine l'effort, la motivation qu'il a fallu déployer dans les mois qui précèdent et je dis chapeau ! profites en un peu maintenant :)

Commentaire de DJ Gombert posté le 14-10-2009 à 22:48:00

Respect Jérôme ! Il n'y a pas à dire quand on change la cylindrée, les chevaux s'envolent, ..t'avais un vrai V12 Ferrari au bout de tes 12 semaines d'entrainement ;-)

Commentaire de jepipote posté le 15-10-2009 à 11:54:00

super récit, rien que le chiffre 3'40 me fait peur sur 2-3 bornes.... respect!!
bonne récup

Commentaire de RogerRunner13 posté le 15-10-2009 à 16:37:00

Une sacré performance, bravo!....

Commentaire de Le Bagnard posté le 15-10-2009 à 20:06:00

Si j'avais la clef pour me libérer de mon boulet je pense que je ferai aussi bien, enfin je pense !!! tres jolie perf Jérome!!!! BRAVISSIMO.

Commentaire de franco posté le 16-10-2009 à 14:47:00

Ho visto il video dell'arrivo, ma quanta energia avevi ancora !!!!!!!!!!!!!
Peccato che domani non fai la Torino St Vincent

Commentaire de yves_cool_runner posté le 24-10-2009 à 19:37:00

C'est grand. Je peux juste dire que c'est grand ! Bravissimo.

Commentaire de Fimbur posté le 02-12-2009 à 17:28:00

Une année pour tout recommencer à 0, pour améliorer ta vitesse ! ben c'est chose faite, chapeau bas Jérôme.
Fimbur

Commentaire de Hellebore posté le 03-03-2010 à 14:34:00

tiens, j'avais pas laissé de com'....
T'es trop balèze. Félicitations!

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.19 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !