Récit de la course : Trail Nivolet-Revard - 23 km 2008, par boblastar

L'auteur : boblastar

La course : Trail Nivolet-Revard - 23 km

Date : 4/5/2008

Lieu : Voglans (Savoie)

Affichage : 1946 vues

Distance : 23km

Matos : Cuissard court, débardeur, camel-back.

Objectif : Battre un record

2 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

88 autres récits :

Le récit

Les préparatifs :
Levé à 7h après une journée bien remplie hier (repas en famille arrosé de Champagne et Crozes Hermitage...), les petits gazouillent donc je m'habille et je donne le biberon à ma fille pendant que Valé s'occupe de son frère (ah ces jumeaux ça occupe !).
Donc pas pris le temps de déjeuner, un vague bout de pain, je le paierai plus tard...
Bref je pars à la bourre à 7h50 sachant que le départ de la course est à 8h30, que j'ai 20 mn de trajet, qu'il faut que je me gare (pas évident à Voglans par expérience) et que je récupère mon dossard...
Bref l'AX fume sur l'autoroute (bon pas trop car je n'ai plus trop de points et puis dépasser le 130 avec ce n'est guère possible !), je me gare comme un sagouin dans un talus et je file au retrait des dossards, où on me donne un beau débardeur Salomon.
Il est 8h20 et je retrouve Daniel et Thomas qui commençaient à s'inquiéter :)

La course :
Nous avions convenus de ne pas partir trop vite dans la première bosse de 120 m de dénivelé. Evidemment les grandes résolutions ne tiennent jamais longtemps et j'ai un bon rythme dans cette première difficulté où je cours.
Thomas peine un peu, il a les jambes lourdes. Mes propres sensations sont moyennes également.
Dans le plat puis le faux-plat qui suivent, Daniel peine et je le perds de vue, je rattrape un groupe qui est quelques dizaines de mètres devant moi, et dans le village de Méry je cours dans les pentes raides, je me mets quelque peu "dans le rouge". pas grave me dis-je, notre entrainement en côte a été fait pour ça !
Mais dans la montée en forêt (à 25% de moyenne sur 2,5 km !!!) d'un coup plus d'essence. Là où en 2006 je doublais je me contente de suivre péniblement le gars devant moi, il faut dire que c'est vraiment raide. J'aperçois Daniel quelques virages plus bas, il semble aller bien mieux. Dans les parties plus "roulantes" les gars devant relancent donc je fais de même histoire de ne pas bouchonner derrière, mais je suis vraiment mal. Daniel me rejoins puis à grandes enjambées disparait vite de ma vue...
Ma lente agonie se poursuit au sommet du Malpassant puisque j'ai un beau début d'hypoglycémie, ah rater le petit dej' n'était pas l'option à prendre, mais bon priorité aux jumeaux !!!

J'avale un nougat et j'attaque prudemment la première partie de la descente : je pense à ma cheville "entorsée" en avril mais surtout je suis encore limite, j'ai des vertiges et manque 2 ou 3 fois de rater un virage, je ne suis vraiment pas très lucide !!!
Finalement je me sens mieux et "envoie" progressivement sur le fin, de même que dans la longue portion vallonnée avant Fournet où je relance dans les bosses. Personne ne me double, je reprends des concurrents, le moral revient fort.
Sur mes ex-terres d'entrainement, je connais chaque recoin, ça aide bien. Les marais de Méry sont vite avalés, de même que le faux plat menant à la côte finale. A mon chrono je me dis que finalement mon objectif initial de battre mon chrono de 2006 (2h18'47) est jouable. Je relance donc, même si je marche dans les portions raides de cette bosse (pas loin de 20% par endroits...).

Au panneau "arrivée 1 km" je sais qu'en réalité il doit bien rester 1500 m...
Je double un gars avant d'entamer la dernière descente, personne devant donc je n'y vais à pas à bloc. A mon chrono (peu fiable car je l'ai démarré après 2 ou 3 mn), les 2h18 sont dans la poche. J'aperçois vers la fin un gars devant, mais il est trop tard pour espérer le rattraper. Je franchis la ligne à bonne allure, finalement les jambes sont là, j'ai encore (un peu) du jus.

Et là, sous l'arche, le concurrent qui donne son dossard c'est...Daniel !!! En fait c'était lui le concurrent qui se trouvait juste devant moi !!! Ah si j'avais su qu'il était juste devant j'aurais mis le turbo pour le rejoindre, on en a bien rigolé après coup :)

Il m'indique être en moins de 2h15 donc étant arrivé juste avant moi je sais que je suis aux alentours de 2h15, finalement j'améliore bien mon chrono référence.


Les résultats :
Au final sur 335 concurrents classés je termine 114ème en 2h15'12 soit une moyenne de 10,2 km/h (le vainqueur a tourné à plus de 14 km/h !!!), et surtout près de 4' de mieux qu'en 2006, où pourtant j'avais une prépa marathon dans les jambes.
Daniel termine 10 secondes devant moi en 2h15'02, dans le top 10 en V2, bravo l'athlète, surtout pour une première expérience du trail !
Thomas malgré une petite entorse abaisse, en 2h44, son chrono de 2006 de 8 mn, déçu quand même car bien mieux préparé, mais c'était un jour sans pour lui...

Maintenant le prochain objectif (sous réserves) : le trail Terra Modana en solo le 20 juillet, 50 km et 2600 m de dénivelé positif, pas la même histoire...

2 commentaires

Commentaire de Tercan posté le 05-05-2008 à 13:02:00

Belle gestion de course... malgrès un début d'hypo !!!
Felicitations à toi

Commentaire de Davidou le minou posté le 06-05-2008 à 10:18:00

Tu bas ton record malgré une hypo et entrainement moins important : CHAPEAU !! Qu'est-ce que ça va être la prochaine fois ? ;-)

David.

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.18 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !