Récit de la course : Trail Nivolet-Revard - 51 km 2014, par caral

L'auteur : caral

La course : Trail Nivolet-Revard - 51 km

Date : 4/5/2014

Lieu : Voglans (Savoie)

Affichage : 1206 vues

Distance : 51km

Objectif : Terminer

9 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

88 autres récits :

Nivolet Revard ou Revard Nivolet?

dimanche 4 mai 2014, reprise des choses "sérieuses" en trail. Je m'attaque au Nivolet Revard, 52 kms et 2 700 m de dénivelée. Les organisateurs ont décidé cette année de changer le sens de la course qui mériterait du coup de s'appeler Revard Nivolet.

La météo a été désagréable une grande partie de la semaine, pluie en plaine et neige en altitude, le vent s'est mis de la partie et lors des reconnaissances que j'ai faites dans la semaine, le brouillard était également de la partie. Malgré l'annonce d'une belle journée dimanche -ce qui ne fut pas le cas- nous savions que les conditions n'allaient pas être idéales. Et ça s'est vérifié sur le terrain. Allez on y va!

Retrait du dossard samedi après-midi, à Voglans, pour éviter la presse du dimanche matin.

dossard

Dimanche à 6h45, arrivée à Voglans. Parking, un tour au gymnase pour voir si il y a déjà du monde connu -juste Hava

Hava

transformée en bénévole depuis 5 heures du matin et jusqu'à 21 heures le soir, comme la veille!- je retourne à la voiture, hésitant sur la manière de m'habiller. Finalement j'opte pour 3 couches, un débardeur technique, des manchons, un maillot manches longues et ma polaire sans manches. J'apprécie ces épaisseurs en ressortant de l'auto car il y a un petit vent frais.

Je retourne à l'abri, prend un café, vais faire un tour de stade, retourne prendre un café -et un croissant, super, l'orga!!- et à 7h30 je vais au rendez-vous Kikou. Nous ne sommes finalement que 4, dont Mazbert. Nous discutons un moment et puis on se rend sur la ligne de départ. Contrôle au sas, et puis voilà. On se prépare mentalement, je me suis prévu 8 heures de course, je sais que les conditions vont être difficiles, et la course est réputée dure. Une minute de silence pour honorer la mémoire de Bernard Donzel, le fondateur de la course décédé l'an passé, un coup de pistolet et c'est parti.

(si vous n'arrivez pas à lire les vidéos, allez les voir sur mon blog

http://youtu.be/h2MUnbdxVIg

Le départ met tout de suite les jambes à contribution puisque nous attaquons la côte qui traverse Voglans, et ça fait un peu mal. Ensuite ça devient plus roulant et nous filons vers Méry. Arrivé à Méry, je décide de m'alléger. Je retire mon maillot manches longues et le mets dans mon sac. En fait je ne le remettrai plus! Et allez, c'est parti pour le col du Pertuiset et l'ascension du Revard. Je trouve que ça se passe plutôt bien. J'ai pris du retard dans la montée de Voglans, n'ayant pas voulu forcer, et dans la partie monteuse, je double plein de concurrents. Col du Pertuiset, et nous filons ver le Revard. Et le brouillard, et le froid! Nous longeons une forêt, les sapins sont blancs de la neige de la nuit. Dernière grosse pente pour arriver au Revard, contrôle des dossards -et aléatoirement des sacs- et on est un petit groupe à attaquer la suite. Sauf que très vite on s'aperçoit qu'on s'est planté! Heureusement plus bas on aperçoit un signaleur, on le rejoint et on reprend la bonne direction. Et très vite nous reperdons les rubalises, nous sommes sur la route, en plein brouillard, c'est à peine si l'on voit arriver les autos!! Heureusement l'un d'entre nous aperçoit sur la droite une rubalise. Nous la rejoignons et là c'est bon, nous reprenons la course. Je mène le train, c'est facile, c'est un vrai bonheur.

Arrivée à La Féclaz en sortant des pistes de fond, et la neige! Ravitaillement, puis nous attaquons la montée aux chalets du Sire.

http://youtu.be/DQ-fcfmZVIY

Montée d'abord douce puis s'intensifiant, mais ça passe bien. Après les chalets, grosse montée et nous rejoignons la partie "plane" du sentier qui mène à la croix du Nivolet. On attaque la montée sommitale

http://youtu.be/99ght82gQ_s

et j'admire le courage des bénévoles qui passent la journée à cet endroit. Un grand merci à eux parce que franchement il faut le faire. Regardez la vidéo vous comprendrez.

Allez, on attaque la descente, le col de la Doriaz, la cascade du même nom, et puis là on attaque la partie que j'ai trouvé la plus difficile. La montée vers le hameau du Nivolet, qui mène sous la croix. Une longue pente très accentuée, il faut prendre le bon rythme et monter tranquille juqu'au pré sous la croix. Là, oui, j'en ai bavé.

Allez, la descente vers Pragondran, boueuse à souhait, tout en lacets qu'il faut négocier prudemment. On traverse la forêt, et puis voilà Pragondran. Le soleil fait son apparition!!!  Ravito, on m'annonce qu'il reste environ 10 bornes. J'attaque la montée du Malpassant qui est plutôt sympa -de ce côté! Parce que quand je découvre l'autre versant -que je ne connais pas dutout- ouh la la!!! Un signaleur m'incite à la plus grande prudence et je comprends pourquoi. Il y a juste la place pour poser les pieds, le vide est important, c'est équipé de main courante, et de la boue, de la boue!!! Je gère bien la première partie, suivi de près par un concurrent. Nous rejoignons la forêt, il n'y a plus le vide, mais encore plus de boue! Je laisse passer le gars qui visiblement n'attendait que cela. Il file devant moi pendant 200 mètres et vlan, se ramasse une gamelle monumentale. Je m'assure que tout va bien et je file. Je ne reverrrai pas, il a du se dire qu'il valait mieux être prudent!

Dernier ravito dans un hameau de Méry, encore 5 bornes, et boum! le coup de barre. J'ai du mal à avancer, je me force, je sais que c'est bientôt fini. Petit à petit, ça repart. Et puis il y  les deux dernières côtes, la première sur le goudron, longue, et la deuxième, épouvantable, raide! Heureusement le coup de barre finit par passer et je la gère somme toute pas trop mal. Une dernière petite pente et on attaque la descente finale. J'enroule sans problème, J'ai l'impression que plus j'avance plus je m'éloigne de l'arrivée, ce qui n'est pas faux parce qu'ils nous font faire un p'tit tour.

Allez ça y est, j'arrive au rond-point, puis le stade et l'arrivée! Ouf, 7h31, contrat largement rempli. A l'arrivée, je suis accueilli par Hava, c'est super sympa. On discute un moment, puis un coup à boire, je retrouve Mazbert avec qui je discute un moment, et je vais me changer. Je passe par la salle pour profiter de mon bon-repas, en sachant que je n'en profiterais pas vraiment. Toujours du mal à manger après une course. Cela se vérifie encore, j'avale la soupe -trop bonne!- un peu de tartiflette -bonne aussi- mais au bout de deux cuillers, je ne peux plus. Je m'excuse du gaspillage auprès des bénévoles et je ressors pour essayer de voir des kikous. Personne, je retrouve Hava pour lui dire au revoir, nous discutons un moment et puis c'est le retour à la maison.

Je me laisse glisser dans un bon bain brûlant, dans lequel je somnole jusqu'à ce qu'il commence à refroidir. La petite famille rentre, je raconte mes "exploits" et puis c'est une soirée familiale!!

Les réultats complets ici

Je termine 263 ème sur 424 (un peu de plus 500 inscrits), 7ème V3 sur 15, à la moyenne de 6.78 km/heure. Super content, bonne course, bien gérée, et fatigué mais aucune douleur. Reprise de l'entraînement mercreid, parce que :

prochaine course, le grand Raid, dans 3 semaines. (73 kms 4800m de dénivelée!!!) A bientôt Mazbert!!!

9 commentaires

Commentaire de Arclusaz posté le 05-05-2014 à 17:24:12

ah, les Bauges en mai, c'est sur que ce n'est pas une ambiance tropicale !!!!
Bravo pour ce très joli temps (enfin, chrono, parce que le temps, ce n'est pas de ta faute !) et pour la parfaite gestion de ton "coup de moins bien".

Commentaire de caral posté le 05-05-2014 à 18:16:17

merci fidèle entre les fidèles!!!
ouais le temps moyen...mais on a vu pire
j'espère que le soleil va poindre son nez sérieusement qu'on puisse le grand raid dans de bonnes conditions.
@ +

Commentaire de mazbert posté le 05-05-2014 à 18:14:38

Belle course Caral et sympa de te recroiser. Tu m'as l'air bien affûté en ce début de saison. Sinon pour le grand raid, pas sûr que je sois là, j'ai une tendinite au talon gauche et attend le verdict du doc demain. Bravo en tous cas pour ta perf car c'était vraiment pas évident cette année.

Commentaire de Papakipik posté le 05-05-2014 à 20:35:58

Tendinite au talon ? Gros repos en perspective, tu as dû plus souffrir une fois "refroidi". Bon courage pour la suite.

Commentaire de caral posté le 06-05-2014 à 08:34:07

M...!!! dur, dur!!! j'espère que ce ne sera pas trop grave et que tu pourras t'y remettre assez vite. E nattendant, ben, repos, repos...@ bientôt j'espère

Commentaire de Papakipik posté le 05-05-2014 à 20:34:19

Bravo Caral ! J'ai demandé aux officiels à l'arrivée combien de coureurs avaient été dénombrés au départ : a priori 480, soit un taux de perte de près de 12% (au moins). Moralité : la 1ère des victoires était de terminer. Bon courage pour le Grand Raid !

Commentaire de caral posté le 06-05-2014 à 08:36:25

Salut RLN79! j'espère que ça s'est bien passé pour toi. C'est sûr que finir était déjà une perf en soi. A te revoir sur une prochaine course!

Commentaire de coco38 posté le 05-05-2014 à 20:34:27

Content de t'avoir croisé. Belle performance et compte rendu sympa. C'est vrai que 300 m plus bas sur le Malpassant les conditions étaient bien meilleures ; pas de brouillard et moins froid. A se revoir un de ces jours.

Commentaire de caral posté le 06-05-2014 à 08:38:12

Salut Coco38! content de t'avoir vu aussi. Avec Mazbert vous finissez ensemble c'est sympa, si j'avais pas eu ma petite baisse de régime, j'aurais peut-être finir avec vous. A un de ces jours, alors!!!

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.2 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !