Récit de la course : Trail Le Malpassant - 27 km 2015, par LutetienND

L'auteur : LutetienND

La course : Trail Le Malpassant - 27 km

Date : 2/5/2015

Lieu : Voglans (Savoie)

Affichage : 1310 vues

Distance : 27km

Objectif : Pas d'objectif

4 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

88 autres récits :

La gloire de mon père...

Merci à tous les bénévoles. Le Malpassant sous la boue, c'est juste super fun... pour ne pas dire dantesque !

 

Bon. Faut reconnaître que je me fais rare sur Kikourou. Dire que mon dernier CR c'était le Trail du Gypaete et Juin 2014 que j'avais courru avec ma soeur (DKféeinée). C'est pas que j'ai arrêté de courir : en gros 1 sortie par semaine... 900 bornes par an. Mais de moins en moins de trails avec dossards. Je n'ose pas dire de "compétitions" parce que j'ai jamais été vraiment dans la compétition. Je ne cherche même pas d'excuses : se faire bouffer par son travail, ça n'a jamais été une excuse valide.

Bref... j'ai fait un seul trail avec dossard depuis le Gypaete. C'était la Chouette et le Hibou, une pluvieuse nuit de décembre. Et là, deuxième démission de ma part... même pas de CR sur Kikourou. Pourtant on l'a fait en famille (comme d'hab), avec mes deux fils :

  • Quentin_qui_n'est_pas_sur_Kikourou
  • Geoffroy GDtrail_musique qui est sur Kikourou mais qui est un grand timide, avec ZERO CR de course au compteur.

D'ailleurs, on s'etait bien marré sur la Chouette et le Hibou : il y a eu un débalisage sauvage et tout le monde s'est mis à tourner en rond dans les bois la nuit, les premiers de la course retombant sur les derniers ; on aurait pu tourner comme ca toute la nuit. Seuls les plus débrouillards on déjoué le piège en coupant à travers bois pour récupérer la trace. Et à l'arrivée, pas de comparaison possibles entre les membres de la famille, car on avait vraiment pas le même kilométrage au compteur. Faut quand même signaler que GDtrail_musique a battu pour la première fois de sa vie son grand frère et il n'était pas peu fier ! Mais je m'égare.

Or donc, grâce à une conspiration entre GDtrail_musique (mon fils) et DKféeinée (ma soeur) - vous me suivez - me voilà incrit au Trail du Malpassant. Pour ceux qui ne connaissent pas la famille de LutetienND, faut savoir que le LutetienND se fait vieux mais continue d'essayer de rivaliser avec le fils cadet GDtrail_musique, qui lui-même veut battre à la fois le frère ainé et son vieux père. Quand à la soeur DKféeinée, c'est la star qui monte. Vous me suivez toujours?

Un petit résumé des épisodes précédents en ce qui concerne le duel père-fils :

Or donc disais-je. Nous revoilà tous dans l'aire de départ. Enfin, pour être précis, LutetienND, GDtrail_musique, et mon beau-frère (le mari de DKféeinée, laquelle a fait le WE précédent le Ultra-Trail Bretagne 63 km et qui donc, est en recup). Vous me suivez encore?

GDtrail_musique pensif dans l'aire de départ

 

GDtrail_musique avec son tonton. Les vrais warriors !

Bref, c'est parti. Echauffement minimal. Je me mets dans la roue de GDtrail_musique dans la première section (ca monte pas mal, mais c'est du macadam). Il va vite le jeune... En fait : je connais son point fort (il est juste meilleur que moi avec ses trois entraînements par semaine et ses 25 ans), et je connais aussi son seul point faible (il n'est pas à l'aise dans les parties techniques. Quand ça descend pas mal, ou quand ça glisse... il coince un peu). Ma tactique de course est donc super au point : je serre les dents dans la montée en espérant qu'il me mette moins de 15mn au sommet. Et je compte sur la boue en descente pour le ralentir, pendant que mon agilité proverbiale fera la descente de ma vie, pour le rattraper. On peut toujour rêver.

La montée avant le ravito se passe bien pour moi : il faut beau (après le déluge de la veille, qui l'eût cru). Les bois sont sympas (que de la single track). Quelques franchissements de ruisseaux boueux... et des sentiers plein de boue. Toutes les sortes de boue : de la bien liquide, de la bien glissante, de la bien collante. Ca glisse bien. Je commence à regretter de ne pas avoir pris mes bâtons.

LutetienND encore assez frais

Le 1er ravito du km 11 est atteint en 1h40 environ. Plein d'eau express ; 3 ou 4 morceaux de bananes ; et razzia sur une poignée de TUCs que je déguste en repartant. Comme quoi les vieux reflexes reviennent vite. Je repars du ravito avec un sentiment de plaisir : être dans la montagne, courir -soyons modestes : dans la montée, c'est plutôt marcher vite -, échanger quelques mots avec d'autres trailers... Mais pourquoi donc je ne fais pas çà plus souvent? C'est la vraie vie, simple, intense.

La seconde partie de la montée (après ravito), est aussi boueuse. Je continue de regretter de ne pas avoir pris mes bâtons. Qu'à cela ne tienne : un coup d'oeil acéré et je repère deux branches mortes qui me semblent à la fois légères et solides et hop, me voilà avec deux bâtons tip-top qui vont bien m'aider. Tellement bien d'ailleurs, que j'en aurais des courbatures aux bras le lendemain. L'innovation rencontre le succès : je repère deux coureurs derrière moi qui font de même.

Toujours de la single track qui monte en lacets. Toujours de la boue. Pas trop de vue car on reste dans la forêt. Tout juste un virage où j'aperçois le lac du Bourget. On a déjà pas mal monté d'ailleurs. Je commence à doubler 2-3 coureur. Calme-toi mon petit gars, t'a pas l'entraînement pour ça !

On arrive au point le plus haut du parcours. Je le sais parce qu'un gentil baliseur agite une cloche en disant "point le plus haut". Ca tombe bien car pendant le dernier km, mes amies les crampes ont pointé le bout de leur nez. Mes cuisses me disent... "arrête de monter ou on va faire la grève". Donc, je jette mes bâtons de bois d'arbre, histoire de m'alléger, et je bascule sur une partie plate. Disons légèrement ondulée. Le temps passe gentiment. On est toujours dans les bois. Il y a toujours de la boue mais il fait super beau.

On finit par arriver au bout du plat : des bénévoles nous indiquent que le passage de Malpassant arrive "attention, ça glisse"... Ah bon?

Je commence à me demander où est GDtrail_musique et j'attaque la descente. Honnêtement, ça ne casse pas trois pattes à un canard. Il y a une main courante, mais le sentier ne me semble ni dangereux ni vertigineux (pas d'à-pic en contrebas). Certes ça glisse un peu, mais avec un peu d'habiieté c'est même assez ludique. Comme on est dans les cailloux il y a plus de vue, mais comme on est un peu occupé à regarder la trace -quand même- on n'a pas trop le loisir de profiter à fond du paysage.

 

Le passage du Malpassant ... en 2014 (c) Seve22

Passé la partie sécurisée, on rentre de nouveau dans les bois et là... c'est l'éclate totale. Je pars "à fond", en m'amusant comme un fou dans cette descente glissante et tournante à souhaits. Je suis relativement seul... je double 1, puis 2, puis 3 (etc) coureurs et coureuses qui semblent moins s'amuser que moi. Hyper concentré quand même (j'ai promis à ma douce de faire attention à moi). Et hop je double encore. A chaque fois qu'un coureur s'écarte pour laisser passer le bolide, je le remercie d"un "ça c'est gentil" de rigueur. L'un des doublés me répond "mais c'est Nicolas!". Je me retourne.  Je réalise que je viens de dépasser mon beau-frère (le mari de DKféeinée... Nicolas c'est mon prénom parce que LutetienND c'est juste un pseudo : vous me suivez?).

Je double deux coureuses, je passe une épingle à cheveux et je me retourne pendant le virage pour voir si mon beau-frère me suit. Erreur fatale. Sortie de route pitoyable. Genre le dessin animé quand le méchant se rend compte qu'il court au dessus du vide. Me voilà dans le taillis à 2m sous le sentier. Les coureuses s'inquiétent pour moi "ça va?". Moi, pas trop fier "pas de problèmes". Je remonte sur la trace et je repars. Honnêtement, je sais que je suis passé pas loin de la cata sur ce coup.

Fin de la descente : on sort des bois et on réalise qu'il est pas loin de midi et qu'il commence à faire vraiment chaud. Sur la partie roulante qui suit, mon beau frère me dépasse. J'essaye de l'accrocher un peu. Il me demande combien il reste à courir. Un coup d'oeil à ma fidele Foretrex : "il reste 7km". Passage au 2ème ravito. Je décide de zapper (j'ai tout ce qu'il faut dans mon sac). On entamme le retour dans la "plaine". Je commence à fatiguer et cette fois c'est la quadruple crampe (2 cuisses + 2 molets) qui menace.

Finalement, nous voilà -enfin- au pied de la dernière montée. Après 4h de course, ça "casse bien". Le beau-frère commence à fond, mais dans la deuxième partie de la montée, je mets les gaz et je le lâche. Dès le sommet, je retrouve des forces et je finis la course en pleine euphorie, en doublant encore 2 ou 3 plus-fatigué-que-moi.

Ligne d'arrivée : DKféeinée est là ainsi que ma douce. Encore un beau trail de terminé ! GDtrail_musique est dans l'aire d'arrivée : il m'a battu de 9mn le bougre. Finalement, il ne sera pas si timide car il a mis son CR dans Kikourou.

LutetienND beaucoup moins frais

Mon beau-frère arrive 3-4 minutes après moi. Il fait super-beau et on vient de finir encore une belle course en famille. Le lendemain, nous aurons la preuve en visitant le musée gallo-romain de Vienne que les bardes chantaient nos exploits il y fort, fort longtemps !

Barde chantant la gloire de LutetienND et de sa famille


 

 


4 commentaires

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 05-05-2015 à 22:28:57

Et bien heureusement que j'ai lu le récit de GDtrail_musique juste avant, au moins j'ai tout compris dès la première lecture !

Rigolo de voir combien vos deux courses étaient différentes ! En tout cas, 9 minutes seulement à la fin, c'est pas passé loin !

Bonne récup' à la famille !

Commentaire de LutetienND posté le 05-05-2015 à 22:49:55

Merci BOUK. Mais je n'imagine pas rivaliser avec la verve de ton CR.

Commentaire de Arclusaz posté le 07-05-2015 à 09:34:25

Je prends toujours autant de plaisir à lire vos "duels" père-fils, merci.

Bon, maintenant, je vais aller lire le CR du "gamin".....

Commentaire de DKféeinée posté le 08-05-2015 à 08:36:11

Ben oui pourquoi tu fais pas ça plus souvent... RV au chaberton à la sky race ?
Vite... Allons voir ce fameux premier CR de mon neveu... bravo à vous trois.

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.18 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !