Récit de la course : Trail Nivolet-Revard - 49 km 2009, par toto38

L'auteur : toto38

La course : Trail Nivolet-Revard - 49 km

Date : 3/5/2009

Lieu : Voglans (Savoie)

Affichage : 1762 vues

Distance : 49km

Objectif : Pas d'objectif

6 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

88 autres récits :

Le récit

Et c'est parti. J'avais quand même quelques doutes sur mon état: 2 semaines avant, il y avait le marathon d'Annecy, au club, les vieux disaient que c'était de la folie et que je risquait de  me blesser. Mais voilà: l'an passé, j'avais fait pareil et c'était pareil. ALors pourquoi  cette année cela devrait coincer??

 Mon objectif un peu secret quand même , faire mieux que l'an passé.

Ma stratégie bouffe: jambon-beurre tous les 10km, eau tous les km via un bip au cardio, sel  en haut de la montée, avant la descente, et haribo avant la descente. Peu de ravitos, c'est là où on peut doublersans difficulté (ca c'est pour mon coté égoïste)

Bref, au petit, vraiment petit matin, direction en voiture à 3 vers Voglans. Stratégiquement, je me cale derrière tout seul tranquille pour tenter de continuer ma nuit...

 

Le départ est donné. Je voulais faire la course avec Guillaume, Patrick et Manu mais très rapidement j'ai l'impression qu'on est pas dans le même tempo.Je ne veut pas m'enballer mais j'ai l'impression de ne pas être dans mon rythme. Tant pis, je part tout seul, ca va être une course solo. 

Le but du jeu est d'arriver super frais à la croix pour accélererensuite sur le plateau et tout donner dans la descente.
La montée se gère vraiment tranquille, au cardio à 150-160. Je me méfie des accélération, freinage, accélératoin et freinage et j'essai de marcher rapidement plutôt que de courir. Je m'aperçois que finalement, je ne me fait pas doubler comme ça. Tant mieux! Je pointe à 150° en haut de la croix.

 

Sur le plateau, je commence à doubler, je suis surpris de voir que beaucoup de coureurs ressentent vraiment la fatigue alors qu'il reste encore 30 bornes à faire! Je continue doucement, toujours en pensant à m'économiser pour la descente. Dès que la pente est forte, hop je marche! Je pointe 136° avant la descente

Et voici LA descente! Je l'attendais, 20 bornes où on va pouvoir se lacher, se faire vraiment plaisir!  et en effet, c'est que du plaisir! En plus, je descend avec un coureur d'Echirolles en duo et on a le même rythme. On prend même des relais. On a un peur de claquer en bas, mais ce qui nous importe, c'est de faire l'écart avec nos poursuivants. Alors on tambourine! On fait même des pointes à 17km/h! Et c'est vrai qu'on remonte un paquet de coureurs. Malheureusement, je voulais terminer avec lui mais il lâche au moment où la pente s'inverse. 

Je me surprend à être vraiment frais. Sur le plat avant l'arrivée ( les 5 dernières bornes), je cours à 12/13km/h, c'est parfait, le cardio est à 160, tranquille, je reprend un rythme de croisière. J'en profitepour manger un peu mes derniers sandwichs et tagadas, ce n'est pas encore fini ,il reste le dernier tape cul au dessus de l'autoroute. J'ai un lièvre en bout de piste, il faut que je le rattrape avant la ligne...

A l'arrrivée, je suis étonnament frais, je cours de toutes mes jambes, je suis heureux comme tou. Je n'ai qu'un regret, c'est que c'est déjà fini! On verra pour le grand duc, mais je suis vraiment plus frais à l'arrivée que l'an passé...

 

C'est toujours une superbe course, des paysages à vous couper le souffle, une organisation et des bénévoles sans faille, un temps de rêve, un repas de fin de course très nourrissant, c'est une course vraiement très sympa à faire.

 

 

6 commentaires

Commentaire de Pat'jambes posté le 04-05-2009 à 22:19:00

Jambon-haribo pour le ravito ;-D ;D ;D
Ca change de ces boissons curieuses et autres gels que beaucoup de coureurs utilisent!

"Sur le plateau, je commence à doubler, je suis surpris de voir que beaucoup de coureurs ressentent vraiment la fatigue alors qu'il reste encore 30 bornes à faire!"
> tu penses à quelqu'un en particulier là... ;)

"C'est toujours une superbe course (...) vraiment très sympa à faire"
> il faudra que j'y pense... un jour ;-)

Bravo pour cette course bien gérée Toto et preneur de l'explication pour le haribo (plaisir ou utile?)

Commentaire de Génep posté le 04-05-2009 à 22:26:00

Je réponds pour Toto pour les Haribo: plaisir et utile ! J'ai testé au Défi, c'est top ! Ne pas en abuser pour limiter les hypos quand même :)

Chapeau Toto pour ta course superbement gérée après ton marathon. Le GRR est pas si loin que ça ;)

Commentaire de pedro38 posté le 05-05-2009 à 15:41:00

Bon, Toto:
-d'abord, les vieux te m....!
-Ensuite haribo oui, mais fraises Dagada ou d'autres, dragibus,car-en-sac...??
-T'es un extra-terrestre! Mais j'ai toujours le record sur marathon... lol
Bise ma caille!
Pedro38

Commentaire de agnès78 posté le 06-05-2009 à 19:32:00

eh ben alors, je vois que la mode HARIBO au ravito fait des émuls!!! :D ...
BRAVO pour la course!
Bonne récup'
agnès

Commentaire de delphe6601 posté le 10-05-2009 à 20:17:00

Bravo pour le trail, les sensations et le plaisir en course! Je ne savais pas que les haribos étaient devenus des aliments pour sportifs; j'avais entendu dire que quand on a mal aux articulations, il faut se bourrer de nounours...
Quant au jambon beurre, c'est devenu mon "plat" préféré depuis que j'en ai rêvé pendant une hypo sur un 30km en ski.
Y a rien de mieux !
Bonne continuation !!

Commentaire de langevine posté le 14-05-2009 à 06:59:00

L'est trop fort Toto!! ;-) ;-)
vivement le Grand Duc, je te sens au taquet!!
N'oublie pas les haribos et les p'tits sandwichs dans ton sac fourre-tout... et le mot est faible!! ;-)
Bisous!
Karine

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.21 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !