Récit de la course : Marseille-Cassis 2016, par fparchemin

L'auteur : fparchemin

La course : Marseille-Cassis

Date : 30/10/2016

Lieu : Marseille 01 (Bouches-du-Rhône)

Affichage : 838 vues

Distance : 20km

Objectif : Terminer

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

67 autres récits :

Marseille-Cassis 2016

Il s'agit de ma première épreuve atteignant les 20 km et donc évidemment mon premier Marseille-Cassis mais j'étais accompagné par des vétérans qui ont su répondre à mes interrogations sur certaines évolutions récentes.

 

Les points positifs se résument à un parcours exceptionnel même on voyait très peu la mer. La partie de garrigues récemment incendiée avant le col de la Gineste n'a pas trop gâché la vue. La principale difficulté ne fut finalement pas la descente ni la fameuse côte des pompiers du 19e kilomètre mais une légère montée que personne ne signale au 15e kilomètre. Un dispositif pompier au top dont on a pu voir malheureusement à de trop nombreuses reprises l’efficacité (défaillances de plusieurs coureurs).

 

Les points négatifs sont malheureusement plus nombreux. L'organisation apparût à la plupart des participants rencontrés comme chaotique. En raison de la situation sécuritaire beaucoup de choses ont été modifiées mais pour finalement créer des situations autrement plus dangereuses et surtout pénibles. Pour faire vite : le filtrage au départ de l'épreuve a créé un rassemblement considérable de coureurs en plein rue ; la volonté d'organiser des départs en vague a mal été organisé conduisant à une situation où on se retrouve sur le boulevard sans savoir vraiment où se trouve la ligne de départ ; à l’arrivée de nouveau, tout le contraire d’une évacuation rapide et sereine des coureurs avec en particulier pour la remise des médailles un grand chaos qui provoqua plusieurs malaises alors qu’il aurait été si simple d’organiser un sens de passage pour fluidifier tout cela. Et à l’arrivée, un ravitaillement honteux au regard du tarif de cette course. Certains copains se sont plaints de l’éloignement des vestiaires. L’organisation des navettes certes lointaines, fut cependant efficace.

 

Sur un plan plus personnel : pas de difficulté majeure, je finis même la course en bonne forme ce qui prouve que j’aurai pu aller bien plus vite. Cependant, le nombre de coureurs n’aide pas : j’aurai ainsi voulu accélérer sur la fin du parcours mais ce n’était plus vraiment possible compte tenu de la densité de coureurs dans les rues de Cassis. En ce qui concerne les désagréments, une légère douleur à la cheville dès les premières foulées (ce qui prouve que l’on a bien trop piétiné : plus de deux heures avant que le départ soit donné) et quelques irritations.

 

Un bilan globalement positif cependant puisque je pense être bien lancé sur cette nouvelle distance qu’est le semi-marathon.

Aucun commentaire

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.16 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !