Récit de la course : Marseille-Cassis 2012, par freethunder

L'auteur : freethunder

La course : Marseille-Cassis

Date : 28/10/2012

Lieu : Marseille 01 (Bouches-du-Rhône)

Affichage : 527 vues

Distance : 20km

Matos : Garmin 310 XT (plus de pile)...

Objectif : Pas d'objectif

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

67 autres récits :

Tempete et Perf

Heureux possesseurs d'un dossard pour Marseille-Cassis grace à un ami travaillant chez Bouygue.

C'est dans un état d'esprit de plaisir que j'arrive sur Marseille.

Ciel bleu, T-shit de rigueur. Le paradis.

Petit footing avec un ami qui fera sa premiere course officiel, on pars pour un petit trail dans les calanques de Cassis.
Que c'est beau, Denivellé, petit single, super vue. Ah le pied complet...

Reperage du parcours le vendredi soir, histoire de voir cette fameuse cote et aussi la petite montée des pompiers à Cassis.

Tout est ok.

Aie Dimanche matin, avis de tempéte, 3° au compteur et un vent de Folie...

C'est pas grave, on arrive sur la ligne à 8h15, oucchh 1h15 d'attente dans le froid et le vent. Ca caille, le sud ??
Seul bonne nouvelle, on est super bien placé, moins de 25 m de la ligne de départ.

Ayant fais les 20 km de paris 2 ans plus tot, je ne voulais pas revivre, ce départ cahotique, blindée de monde, à doubler s'arreter en permanence.

Au final je garde mon Kway,

9h30 départ.

Les 5 premiers Km se passent sans encombre, pas trop de monde, pas de baston de pied et de coude.
Me sentant légerement desydratée, je bois un petit coup au ravito des 5 km.
Je rattrape ensuite mon ami et je lui souhaite bon courage, je pars sur un rythme soutenue pour la montée.

Le Kway m'aidera bien avec une grosse prise au vent et un vent de dos. Je profite à fond des rafales pour m'alleger.
Je pense avoir gagné plusieurs métre et un peu de fraicheur grace à ces énormale rafales.

J'arrive au 10 km vraiment bien en 52 min. Bon je suis en retard sur mes 1h40 souhaité. Tanpis, j'etais pas venu pour un chrono juste pour prendre du plaisir.

Sur le plateau je me sens super bien, je vois ma vitesse moyenne à 14 km/h voir des pointes à 16. Houla, je vais vite, mais je suis bien, vraiment bien. Juste attention au point de coté car pas l'habitude de tenir un telle rythme.

Alternance de montée et descente. Bon le pipi inévitable arrive. Hop hop hop, ca va mieux, je repars de plus belles.

Paysage magnifique, je me revois 12 en arriére quand je passais mon permis char dans ces collines :)

Et voila, on arrive sur la grosse descente à moins de 7 km de l'arrivée.
Allez à bloc, je connais la fin du parcours.
J'enquille, je double, je ne regarde meme pas le chrono, je suis bien, je prends du plaisir :)

Juste une petite gestion sur la derniére descente avant la cote des pompiers, je me retiens, je reprends mon soufle, ca double de tous les côtés, mais je sais que c'est la bonne méthode.

Hop un virage à droite et la petite cote. Et la les jambes sont la, je reprends toutes les personnes qui m'avaient doublé. (ca fais zizirEt j'arrive en haut de ces cotes, toujours frais, toujours en jambes.

Allez on remet un coup. Je lache tout, je double, je double (JE KIFFFFE)

On arrive sur le port, je suis sur un passage quasiment seul, l'impression que tout le monde t'encourage te regarde.
Boumm je remet une couche. Bon je me calme aprés 200m car le coeur me rappel que je suis pas non plus superman.

Je finis bien et surtout je vois le chrono. 1h32. Alors la c'est le choc. Si j'avais pas fais l'arret pipi. Il aurait été possible de voir moins d'1h30.

 

Alors la vraiment, je suis super content. Je fais une superbe perf, je finis super bien. Aucun bobo.

Et la grande surprise, c'est mon ami qui finis à peine 2 min derriére, lui qui visait 1h50, on peut dire qu'il a vraiment assurée.

 

Ormis ce satané Vent qui nous a bien calmé à l'arrivé et à l'attente des bus.

Vraiment un super week-end.

Ca faisait 2 ans que je voulais la faire. Et bien je suis vraiment heureux.
Je repars sur Paris avec la méga Banane et de superbes imagines positifs qui m'aideront j'en suis sure au mois de décembre quand je serais dans le froid et la boue de l'Origole....

Aucun commentaire

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.19 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !