Récit de la course : Marseille-Cassis 2008, par Trotteuse94

L'auteur : Trotteuse94

La course : Marseille-Cassis

Date : 26/10/2008

Lieu : Marseille 01 (Bouches-du-Rhône)

Affichage : 1104 vues

Distance : 20.308km

Objectif : Pas d'objectif

8 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

67 autres récits :

Marseille Cassis 2008 : Mon premier !

Bonjour à toutes et à tous,
Ce week end, nous étions sous un soleil radieux avec des températures avoisinant les 30°. Trois heures plus tard, on se retrouve dans la grisaille et ce matin sous la pluie avec une température de 11°. Franchement les méditerranéens n'ont rien à nous envier et on les comprend.

Pilou, Franck (un de mes collègues reconnu pour être un coureur confirmé) et moi sommes partis ce week end pour la fameuse course mythique du Marseille-Cassis dont la renommée n'est plus à faire vu la rapidité à laquelle il faut s'inscrire pour pouvoir y participer...

Départ de Paris samedi matin, arrivée à Marseille 3 heures plus tard sous un soleil magnifique. Nous nous rendons à l'hôtel situé à 700 mètres du départ. Très bien. Nous partons ensuite retirés nos dossards. Organisation nickel. On déjeune devinez quoi ???? des sacro-saintes pates pardi !!! Après-midi sieste puis balade sur le vieux port. Diner à l'Hippo. Pilou est frustré... On l'empêche de boire du vin.... Il a l'impression d'être au régime. Retour hôtel. Gros dodo habité d'un rêve dont le sujet est "On s'est réveillé à 10h45 et le départ était à 9h30.... Quelle déception". Mais ce n'est qu'un rêve ....

Réveil à 6h30. Petit-déj correct mais pas forcément assez copieux ou "riche" notamment pour Pilou qui n'est qu'un ventre.... Il a toujours faim. On se prépare puis, pour limiter notre excès de stress, je propose d'aller porter nos sacs aux camions vestiaires et de revenir à l'hôtel en trottinant pour nos derniers préparatifs (je passerai les détails) et repartir dans les mêmes conditions. Finalement, on arrive dans le SAS de départ à 8h35 !!! donc 55 minutes à attendre debout sans pouvoir trop bouger ; l'enfer pour moi, je déteste cela. Les discussions s'engagent avec nos voisins et finalement ca passe relativement vite et chose essentielle, je n'éprouve aucun stress, Franck non plus, quant à Pilou, il est toujours égal à lui même dans ce genre d'épreuve... Il adopte la zen attitude. Incroyable il est connu pour sa nervosité. !

Quelques minutes avant le départ, la tension monte puis le départ est donné..... On part en marchant puis on commence à trottiner. Nous passons la ligne de départ 4 minutes après qu'il soit donné. Je déclenche mon chrono.... Déjà, le soleil se fait sentir mais c'est supportable. J'ai anticipé : j'ai pris une petite bouteille d'eau et une barre de céréale. Pilou avait prévu de rester avec moi durant les 3 premiers km mais vu le monde c'est impossible d'être ensemble, chacun prend son rythme, il part, j'essaie de prendre mon allure mais c'est difficile. Beaucoup de monde, j'ai l'impression de faire du fractionné et mes jambes sont lourdes. .Je pense que c'est dû au fait d'être restée 55 minutes en position statique... Je me fais doublé par un coureur avec une prothèse à la place de sa jambe droite (1ère leçon de vie !). Je compte sur les prochains km pour retrouver mon dynamisme.

1er ravito : eau !!! Je commence l'ascension vers la Gineste. J'ai le parcours et le dénivelé dans la tête. Il fait chaud, pas un brin de vent. heureusement j'ai tjs ma bouteille d'eau. Je monte, mes jambes sont tjs lourdes, je ralentis un peu, je continue... Le serpent humain est impressionnant..... Je rencontre un fauteuil roulant aidé par 4 personnes qui ouvre son passage (2ème leçon de vie !) Au 10 ème km je marche à bonne allure, j'étouffe..... Enfin le col.

2ème ravito : je m'asperge d'eau, je bois, j'ai chaud..... je repars... mes jambes me font tjs défaut....... Sur le plateau, je ne ferai qu'alterner marche et trot. Du coup j'en profite pour apprécier le paysage et je suis déçue par le manque de convivialité des autres participants. Pas d'ambiance, chacun pour soi... c'est la 1ère fois que je vois cela. J'envisage même d'appeler Pilou pour lui dire 'T'inquiéte pas j'arriverai dans l'après midi, j'ai pas de jambes".

Puis 3ème ravito : eau et quelques raisons secs (j'ai pas faim). Je repars. Les ballons d'allure de 2h15 ne sont pas très loin.... mais devant !!! Et là je commence à rencontrer des personnes victimes de malaises, les sirènes de pompiers à tout va et ça n'arrêtera pas jusqu'à la fin ! Un monsieur me rattrape et demande si ca va.... Réponse : oui mais j'ai pas de jambes. Il m'avoue que lui non plus et depuis 5 ans qu'il fait cette course, c'est la première fois..... On taille la discute et on restera ensemble à notre cadence cool jusqu'au bout.... Avantage d'être dans les choux au niveau temps, je trouve une ambiance digne des courses !!! Des gens plaisantent, on rigole, on se soutient, on fait diversion et finalement on avance.....

Arrivée sur Cassis : grande descente : A gérer également peut être même plus que la montée.... Et toujours les pompiers, des gens allongés, c'est l'hécatombe..... La côte des pompiers : courte mais bien pentue... puis de nouveau la descente....Encore les pompiers avec cette fois en main un défibrillateur.... ça fait froid dans le dos. Puis arrivée sur port : alors là, émotion totale : des pompiers sont en train de faire un massage cardiaque ..... Je franchis enfin la ligne d'arrivée... Et encore une fois les pompiers à côté.... J'ai mis 2h27 à l'affichage et 2h23 à mon chrono...... Il ya là une foule incroyable. Je retrouve Pilou qui m'attend au ravitaillement avec 2 bouteilles d'eau qu'il me tend. J'ai les jambes tétanisées. Il faut que je marche.... On essaie de se frayer un chemin.... Puis on va récupérer nos affaires aux camions vestiaires..... On y retrouve Franck. Ouf tout le monde est bien arrivé et chacun commence à raconter sa course :

Franck a été pris de fringale sur le plateau. Malgré les barres de céréales, il en avait pas assez. Il a même vu des étoiles à un moment et était sur le point d'abandonner.... Il a franchi la ligne d'arrivée en 2h02.

Pilou a dû intervenir 2 fois auprès de personnes victimes de malaises. La 1ère s'est effondrée devant lui et avec l'aide d'un coureur, ils l'ont mise sur le côté et appelé les secours. La 2ème, il l'a aidée à s'allonger les jambes en l'air, lui a donné de l'eau... les secours sont arrivés très vite. Il a dû marcher 2 fois car il était incommodé également par la chaleur.... Il a franchi la ligne d'arrivée en 2h05.

Finalement, ca m'a remonté le moral. Dans mon for intérieur, j'espérais mettre 2h00. Finalement, le temps n'avait plus d'importance et le principal était d'être là tous et en bonne forme.

J'ai fait bcp d'étirement et après l'échange de nos impressions, j'ai dû anticiper un malaise. Je me suis vite allongée sur le sol à l'ombre les jambes relevées et j'ai mangé une barre. En fait, je me suis rendue compte que je n'avais rien mangé pendant le course. J'ai toujours bu donc pas de sensation de faim..

La suite a été du pur bonheur.... Bains de pieds dans la mer. Retour sur Marseille en train puis retour sur Paris........
Aujourd'hui je suis encore sur un nuage sur le plateau entre Marseille et Cassis et malgré la difficulté, je pense que je recommencerai l'aventure dans 2 ans (j'ai d'autres projets avant) et je saurai maintenant ce qui m'attend.

D'ailleurs, si quelqu'un a des conseils à me donner pour savoir gérer la chaleur pendant l'effort outre l'hydratation maximum, je suis preneuse....
Pour info, j'avais une casquette et c'était une bénédiction.

Voilà, si vous avez eu le courage d'aller jusqu'au bout de ce récit, je vous en remercie.
Je souhaite également une bonne récupération à toutes les personnes qui ont participé à cette épreuve.
Trotteuse94.

8 commentaires

Commentaire de mickaelcool posté le 29-10-2008 à 12:57:00

Bravo pour votre course à tous et pour le CR, c'est vrai que cette course est BELLE.
Je pense que beaucoup n'ont pas réussi leur objectif à cause de la chaleur, finir sans souci de santé c'est déjà une réussite.

Commentaire de CROCS-MAN posté le 29-10-2008 à 13:44:00

bonjour, merci pour ton cr qui amène une autre vision de la course (qui fait même peur)que je n'ai pas du tout vu. J'ai l'habitude de cette chaleur donc ne l'ai pas subi. Bonne récup et bravo pour ton courage.

Commentaire de NICO73 posté le 29-10-2008 à 18:11:00

J'avoue que ton récit m'a donné froid dans le dos. Il y a beaucoup trop de personne qui se lance dans cette course sans connaitre réellement leur niveau. Il est vrai que la chaleur est très difficile à appréhender quand le corps n'est pas habitué. En tout cas, ton récit devra rendre service à beaucoup de personne qui vont se lancer dans l'arène (c'est l'impression que j'ai eu au vu de la foule) les prochaines années. Merci

Commentaire de agnès78 posté le 30-10-2008 à 14:15:00

je te souhaite une bonne récup... c'est vrai que la chaleur s'invite souvent à MK6... Merci pour le récit et bienvenue sur kikou. Au plaisir de se rencontrer au bois de vinennes peut -être?
bises
agnès

Commentaire de lechamois posté le 30-10-2008 à 19:39:00

Bonjour,

En effet des conditions météo idéales pour la plage un peu moins pour la course !!

Mais tu as visiblement bien géré ton effort et su profiter de l'ambiance de cette course.

Bravo

Le_chamois

Commentaire de Le CAGOU posté le 07-11-2008 à 14:35:00

bonjour TROTTEUSE 94,
j'aime bien les grands cr, ainsi, quand je ne cours pas ou ne roule pas - je rêve dans vos courses- bien sûr, je reste encore un "débutant"
Ainsi, merci pour ton cr et c'est bien vrai les paysages du sud( voir les photos du solitaire) sont merveilleux !
Ta course est bien aussi, pour la chaleur peut être avant la course mouille bien ta casquette et prend avec toi une éponge genre bébé, pendant la course fait en sorte qlle soit toujours humide ainsi tu profites d'un accesoire frais pour la tête le cou le ventre la bouche etc
SORTIVEMENT LE CAGOU

Commentaire de riri51 posté le 11-11-2008 à 13:32:00

merci pour ce récit très prenant, beaucoup de souvenirs de la course me reviennent en te lisant. Notamment mon inquiètude pour mon frère (MC 21) sur le plateau, à la vue des nombreux malaises liée à la chaleur. Félicitations pour ta perséverance et ta gestion du "coup de moins". Au plaisir de te rencontrer un jour au départ d'une épreuve: pourquoi pas dans 2 ans au départ de marseille cassis!

Commentaire de MC 21 posté le 17-11-2008 à 21:11:00

En me promenant un peu sur les recits du site ce soir, je suis resté "scotché" sur ton CR. Comme toi j'ai été pas mal refroidit par les malaises autour de moi durant la course. Mais tout de même, quelle magnifique course dans un paysage somptueux et comme toi, il n'est pas impossible que j'y revienne un jour. Bravo pour ta course.

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.24 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !