Récit de la course : Eco Trail de Paris Ile de France 2008, par MARC78

L'auteur : MARC78

La course : Eco Trail de Paris Ile de France

Date : 16/2/2008

Lieu : St Quentin En Yvelines (Yvelines)

Affichage : 2053 vues

Distance : 82km

Matos : Chaussures salomon XA PRO 3D

Objectif : Se défoncer

4 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

213 autres récits :

1ère édition ... Grande réussite !!!

11h00 du matin en ce samedi 16/02, nous arrivons avec 2 amies à la Base de loisirs de St Quentin en Yvelines où va avoir lieu le départ à 12h30,de la 1ère édition de l’ECO TRAIL DE PARIS ILE DE France pour une distance annoncée de 82km, +/- 1510m de dénivelé et une arrivée après avoir gravi les 328 marches qui mènent au 1er étage de la Tour Eiffel.

 

Il fait très froid, mais nul doute que l’atmosphère va vite se réchauffer car il fait un magnifique soleil et un ciel bleu sans nuage !

 

960 coureurs annoncés pour ce 1er Trail parisien.

 

12h20, rapide briefing de l’organisation, et le départ est donné à 12h30, encadré par l’école d’équitation de la base de loisirs, 3 chevaux s’élancent devant les traileurs.

 

Le 1er ravitaillement est au km21, il valait mieux donc, ne pas partir avec le camel-bag vide !

 

Cette 1ère partie du trail est assez roulante, sans néanmoins emprunter des portions de bitume !

Et c’est la le 1er coup de chapeau que j’adresserais à l’organisation : la qualité du parcours dans sa totalité même si les 4 ou 5 derniers km sont un peu plus « pollués » !!

 

Ce 1er semi-marathon se passe donc sans encombres et sont « avalés » en 2h00 tapantes. Beaucoup de sentiers, quelques petits dénivelés  qui cassent un peu les pattes mais rien d’alarmant, et j’ai donc passé la majorité de mon temps à courir tout en m’économisant car la route est longue.

 

Le ravitaillement à Buc, du km21 est tout simplement majestueux, rien ne manque : 2ème coup de chapeau aux organisateurs, l’organisation en elle-même … on se croirait à la 10ème édition !!!

 

Ouf mes supportrices arrivent juste à temps pour me voir du coup, je m’arrête quelques instants, je les retrouveraient plusieurs fois sur le parcours !

 

Je repars donc, et la, là topographie n’est plus la même, on peut vraiment appeler cela du dénivelé, heureusement entrecoupé de portions roulantes et bienfaitrices pour récupérer en courant.

 

Le 2ème ravitaillement est au km50, à Chaville … et la route est longue … très longue quand il s’agit d’un trail ! Bien sur plus longue que sur route !

Ca monte, ça descend, les cuisses commencent à brûler surtout dans les descentes.

On coupe la monotonie en discutant avec d’autres traileurs et surtout Kikoureurs (pour les connaisseurs) car mon buff et ma casquette Kikourou ne manquent pas d’attirer les sympathies ! (A quand donc le corsaire PCaP ?)

 

Enfin un bénévole, nous annonce ravito à 2km !! Ouf, le camel-bag est vide, et boissons chaudes prévues !

 

Chaville, Km50 : 5h30 tapantes !! Cool, à ce rythme je monterais à la Tour Eiffel ! (A noter que des barrières de passage horaires sont fixées à chaque ravitaillement  et notamment à 0h59 au pied de la Tour Eiffel !!!)

 

Arrêt donc ! Thés chauds et banane, je remplie la réserve d’eau. Je mats mon brassard fluo et la frontale car il est 18h00 et le jour baisse ! (La barrière horaire est à 20h00)

Beaucoup de monde à ce ravitaillement, certains se font masser, d’autres se changent, d’autres encore sont assis et se reposent simplement.

5mn d’arrêt pour ma part, je n’abuse pas …

 

Je repars, prochain ravito annoncé dans 13km soit au km63.

 

La frontale devient vite indispensable, sur cette dernière portion, comportant du dénivelé important.

 

Marche, course, marche, course … La fatigue est là, mais le mental toujours au beau fixe, car j’ai toujours cette arrivée grandiose dans la tête, et surtout ne pas la louper !

 

Le terrain se fait plus plat, arrivée à Jardy et son fameux haras au km 63. Là j’ai même pas regardé mon chrono, je bois un thé, un morceau de banane et je repars rapidement dans la nuit froide.

 

Gros sentiment de solitude ! (Vous savez la solitude du coureur de fond !). Je me retrouve tout seul … vite rejoint par d’autres coureurs et nous prenons la direction cette fois-ci, du Parc de St Cloud pour l’ultime ravitaillement au km70.

Donc seuls 7km nous séparent de ce prochain ravito !

Le parcours est désormais quasiment plat, avec quelques petites côtes sur lesquelles tout le monde coure,

 

Le Parc de St Cloud est noir ! Mais il est ouvert rien que pour nous ! Un gardien lampe à la main nous tient la porte ouverte et nous encourage, car la fin est proche …

 

Toujours dans le noir … et au détour d’un bosquet, une tente, de la musique, voilà le ravitaillement du km70 : 8h23 de course … Cool re-cool ! (Il est 20h53 la barrière horaire à 23h10 !)

Re-thés, re-banane … petit besoin soulagé, je ne remplie pas mon camel-bag, vaut mieux s’alléger et il reste 12km jusqu’à l’arrivée !

 

C’est reparti dans le noir du Parc, heureusement bien balisé (balises rétro réfléchissantes et fluos) comme sur tout le parcours ! 3ème coup de chapeau à l’organisation : sincèrement  impossible de se perdre !

 

Maintenant ça descend pendant 2 à 3km jusqu’à la sortie du Parc, où je retrouve 2 de mes amies. Petit arrêt photo, normal ! Et c’est reparti pour les 10 derniers km. Elles me retrouveront sous la Tour Eiffel !

 

Nous longeons les quais par un petit chemin en bordure de la Seine, avec la traversée du Parc de l’Ile St Germain en prime ! Du vert toujours du vert, à 5km de l’arrivée !! Incroyable !

 

Nous voici à quelques ponts de la Tour Eiffel qui apparaît immense et scintillante.

 

Direction le champ de mars … petit « parcours » fléché pour nous faire passer sous une tente et nous passons sur un podium où le speaker annonce notre numéro et nom/prénom ! Carrément la classe, devant un nombreux par terre de spectateurs !

On sort de la tente et toujours dans un chemin de barrières réservé aux coureurs, je me dirige vers le pied de la Tour Eiffel et son escalier, où une personne me donne un ticket d’accès !

 

Et voilà, j’attaque les 328 marches ! Tout se passe bien mais à la 250ème, horrible crampe derrière la cuisse ! Aie Aie ! Arrêt sur un palier, étirements, et je repars ! C’est bon, ça tient.

 

Au sol, 328ème marche … Arrivée !!! Bip bip sur le tapis : 9h52mn49s

 

Quelques bénévoles et organisateurs nous congratulent, et nous félicitent !

 

C’est fini ! 45 ans que j’habite sur Paris et c’est la 1ère fois que je monte à la Tour Eiffel ! Et oui !!!

 

Un superbe maillot Finisher Asics nous attend ainsi qu’une médaille originale et un sac Endurance Shop !

 

Il fait super froid dans car beaucoup de courant d’air et l’attente 20mn à l’ascenseur pour redescendre, n’arrangent pas les choses.

 

Mais le bonheur est là qui fait oublier toutes les souffrances et le froid !

4 commentaires

Commentaire de taz28 posté le 19-02-2008 à 13:44:00

Merci pour ce récit Marc !!
Mais dis moi, tu as compté chaque marche de la tour Eiffel pour savoir que ta crampe a eu lieu à la 250e ?? :-))
En tous cas bravo pour cette première édition de Paris by trail !!
Taz

Commentaire de MARC78 posté le 19-02-2008 à 13:49:00

Merci !!!!
Non non, à ma grande "satisfaction", elles sont numérotées de 10 en 10 sur le bas côté de l'escalier et la dernière à 328 !!!!

Commentaire de domdom g posté le 20-02-2008 à 10:02:00

bjr marc
bravo et felicitation pour cette premiere editionet merci pour ce récit.
a plus
domdom

Commentaire de riri51 posté le 21-02-2008 à 21:20:00

Félicitations pour ta perf et merci pour ce CR (j'étais impatient d'avoir un retour sur cette épreuve, apparemment un trail original et bien organisé) Bonne récup

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.21 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !