Récit de la course : Le Grand Raid de la Réunion : La Diagonale des Fous 2010, par Françoise 84

L'auteur : Françoise 84

La course : Le Grand Raid de la Réunion : La Diagonale des Fous

Date : 22/10/2010

Lieu : ST PHILIPPE (Réunion)

Affichage : 3127 vues

Distance : 163km

Objectif : Pas d'objectif

45 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

161 autres récits :

Ma Diagonale des Fous: essai transformé!


grr_francoise.jpg
Ma Diagonale des Fous: essai transformé!
 
 
 
Cela faisait 2 ans qu'on en parlait, 1 an qu'on le préparait vraiment: ce périple à la Réunion était un rendez-vous que je ne voulais pas rater. Il y a eu tellement de choses à faire, à anticiper, que je n'ai pas vraiment pensé à la course elle-même avant le départ. Le matériel était assez habituel, il n'y a pas eu de besoins spéciaux à ce niveau là. On a imprimé le profil (plus un mal qu'un bien car il était très loin d'être précis et quand on ne connait pas, ça peut jouer des tours...!), fait apparaître les 2 grosses barrières horaires dessus et en avant...!!
 
grr_2010.jpg 
 
Le départ, programmé le mardi après midi de Marseille, tombe un jour de grève... avion, pas avion?
 
 grr_-_06.jpg
 
grr_-_05.jpg
 
Finalement, avec 3h de retard, on décolle enfin. Ouf, une étape de franchie. De nouveau un peu de suspens à l'escale de Toulouse, mais là aussi, les contrôleurs aériens nous laissent repartir à temps.

A l'arrivée à St Denis, presque 24h après notre départ de la maison, on est un peu "éteint". Le temps de récupérer la voiture de location, de se rendre en ville et de trouver une place de parking, on transpire déjà dans nos jeans-baskets!
Avec le retard, on a bien évidemment raté le rendez-vous kikou au restaurant, mais on croise quand même la "petite" kiné du Défi de l'Oisans, Bacchus, Maïlys et Nicolas qui en ont fini avec les dossards, tout un groupe du Défi de l'Oisans, un autre de vétos avec qui on a fait un morceau de GR dans les Pyrénées en juin... bref, quelques connaissances malgré tout, à des milliers de kms de chez nous!
 
 

 
grr_-_07.jpg
 
Au stade, nous retirons les dossards très rapidement, accompagnés du tee-shirt et du débardeur "officiels" (à porter obligatoirement au départ et à l'arrivée), d'une casquette saharienne et du journal local du jour. Ensuite, on fait la queue pour passer devant les stands des partenaires avec plein de petits cadeaux: crème solaire, anti-frottements, ceinture porte-gourde, saucisson (!), café, chocolat etc...
 
 grr_-_08.jpg
 
Encore quelques photos et il faut repartir pour réceptionner le bungalow-studio que nous avons loué à St Gilles. On a un petit aperçu des embouteillages à St Denis à 18h... mais les gens paraissent plus zen que chez nous.
 
Nous sommes très bien accueillis, dans un environnement magnifique, isolé sur les hauteurs de St Gilles, très verdoyant. Les bungalows sont très agréables, bien agencés, jolis.
 
grr_-_85.jpg 
 
grr_-_10.jpg
 
Après un premier dîner dans un restaurant local, en bord de plage (cari poulet... miam!!), on ne fait pas long feu, direction dodo (pas la bière, pas déjà!!).(Ah si!)
 
 grr_-_09.jpg

Le jeudi, on lézarde jusqu'au moment d'aller prendre la navette à St Denis, à 16h30.
 
 grr_-_11.jpg
 
Là, on rencontre Michel, collègue de club de Kikidrome (et voisin géographique d'Allan), que je reverrai plus tard sur la course et on retrouve Bacchus, Nico 26, Smilingmimi...
 
 grr_-_12.jpg
 
Le bus nous amène à Cap Méchant (St Philippe) par la côte est et, en 3h de temps, on a un aperçu des petites villes de ce côté de l'île. Mais la nuit tombe tôt ici (17h30/18h) et la petite route tortueuse, de nuit, est un peu longuette. le bus nous dépose là où il peut et il nous faut rejoindre le stade, plus bas, avec les sacs (assistance + course) à bout de bras: échauffement des bras et des épaules!

Une fois là, nous déposons nos sacs (pour Cilaos - Deux Bras - la Redoute), validons nos puces, mangeons (finalement, on passe beaucoup de temps à manger dans ce genre de sorties!) et attendons le départ.
 
grr_-_14.jpg
 
 grr_-_15.jpg
 
L'animateur essaie de faire bouger, crier, applaudir mais on sent comme un "stress" dans le public!
 
grr_-_16.jpg

22h: ça y est, il va falloir y aller...
 
grr_-_18.jpg
 
Dans une ambiance de délire, avec une foule impressionnante tout au long de la route, on se laisse porter, à petites foulées. Difficile d'imaginer où on sera d'ici quelques heures...
 
grr_-_17.jpg
 
grr_-_19.jpg
 
 grr_-_20.jpg
 
La 1ère quinzaine de kms se passe bien, c'est large, roulant, ça ne monte pas trop fort. Un peu de pluie par moments, du coup, je sors ma cape qui me servira en même temps de coupe-vent.
Et puis, d'un coup, les choses sérieuses commencent: dénivelée... et bouchons!! On passe d'une route forestière bien large à un petit monotrace plein de blocs, de racines et qui monte furieusement (on va prendre environ 1500m sur 5 kms...). Forcément, c'est encombré!
 
 grr_-_21.jpg
 
 
Tout le monde prend plus ou moins son mal en patience mais il faut reconnaître qu'on a vite froid à stationner sans bouger et que la perte de temps risque de devenir problématique pour ceux qui, comme moi, "jouent" avec les barrières horaires.
 
 
Mauvaise découverte pour moi: les piles, toutes neuves, que j'ai mises dans ma frontale ne tiennent que 6h... je dois finir la nuit avec ma 2ème frontale, qui éclaire beaucoup moins bien et, du coup, je calcule pour les nuits suivantes. Je suis partie avec 3 jeux de piles, dont, heureusement, un de haute qualité qui, je l'espère, durera plus longtemps... et la frontale de rechange; 
 
J'arrive au pointage du Volcan au lever du jour, avec une bonne heure d'avance sur la limite. Pour le moment, tout va bien, je peux profiter sereinement de la vue sur le volcan en éruption, du paysage de la Plaine des Sables...
 
grr_-_23.jpg
 
grr_-_22.jpg
 
grr_-_24.jpg
 
grr_-_25.jpg
 
grr_-_26.jpg
 
grr_-_27.jpg
 
grr_-_34.jpg
 
grr_-_28.jpg
 

Encore un peu de grimpette jusqu'à l'Oratoire et c'est la descente, direction Mare à Boue (50 kms). La 1ère nuit est passée, j'ai à peine fait un petit tiers de la distance et j'arrive au ravitaillement où plein de gens attendent leur famille, leurs amis. D'un coup, je me sens toute seule, paumée, fatiguée et je me mets à pleurer comme une imbécile devant les militaires qui assurent le pointage et le ravito... le trop plein qui ressort...
 
grr_-_50.jpg
 
 grr_-_29.jpg
Et puis, je me pose, je me retrouve à mâchonner (pas très convaincue, à 10h du matin!) des pâtes et du poulet. Je lis mes SMS (encore merci à vous qui m'avez littéralement inondée de messages d'encouragements et de coups de fils pendant ces trois jours), je range mon sac (on fait le ménage qu'on peut...!!), un petit coucou à Olivier qui arrête là et c'est reparti.
 
grr_-_30.jpg
 
 
grr_-_31.jpg 
 
grr_-_32.jpg
 
grr_-_33.jpg
 
grr_-_36.jpg
 
grr_-_35.jpg
 
grr_-_13.jpg

Là, la partie chaude, humide et boueuse nous attend avec la Forêt de Bélouve. La progression est difficile avec les racines, les pierres et la boue (j'ai cru y laisser mes chaussures quelques fois!).
 
grr_-_37.jpg
 
grr_-_38.jpg
 
Puis on sort enfin de cette jungle pour arriver au bord du plateau: il n'y a "plus qu'à" descendre (longtemps) sur Hell-Bourg
 
grr_-_40.jpg
 
grr_-_39.jpg
 
 grr_-_41.jpg
 
grr_-_42.jpg
 
grr_-_43.jpg
 
grr_-_44.jpg
 
J'arrive à Hell Bourg (70 kms) pour goûter (16h).
 
 grr_-_48.jpg
 
Je commence à me sentir (dans tous les sens du terme!) bien crasseuse après quelques chûtes dans la boue! Beaucoup de monde ici (c'est l'heure de la promenade), on est bien encouragé... mais vus les regards, on ne fait pas envie!!!
 
 
grr_-_45.jpg
 
Après Hell Bourg, un gros morceau nous tend les bras avec la montée du Cap Anglais et le Gîte du Piton des Neiges (encore 1500m). Une procession d'escargots se déplace, dans la douleur.
 
 grr_-_46.jpg
 
grr_-_02.jpg
 
grr_-_47.jpg
 
On s'arrête pour souffler, on se fait doubler, puis c'est l'inverse, on redouble et ainsi de suite jusqu'au sommet. On n'entend plus beaucoup parler dans les groupes...
 
 grr_-_49.jpg
 
Certains voudraient tout arrêter là mais quand les bénévoles leur annoncent que de toute façon, il faut aller au moins jusqu'à Cilaos, ça râle un peu!
La 2nde nuit est bien avancée quand je commence la descente sur Cilaos. J'ai les quadriceps très douloureux après les montées et descentes dans les gros blocs qui m'ont obligée à pousser très fort sur mes petites jambes bien courtes (la vie est dure pour les petits... mais Marcelle Puy ne mesure pas 1,50m!!!), même en m'aidant des mains la plupart du temps.
Cette descente me paraît interminable, mais bon, j'arrive avant les 0h30 "fatidiques". Il me faudra repartir avant 3h30 mais je ne pense pas m'arrêter aussi longtemps (ce ne serait pas raisonnable, d'ailleurs).
Mais, en fait, on perd beaucoup de temps (en étant au ralenti quand même) pour pas grand chose. Je vais chercher mon sac, me dirige vers les douches, mais elles sont froides. A 1h du matin, je ne me sens pas de passer là dessous. Du coup, je fais une toilette de chat au lavabo avec un bout de savon, me change, refais mon sac avec des affaires sèches... et oublie de prendre les guêtres de rechange. Demain, ce sera sans guêtres et je vais bien le regretter... Je rends le sac et essaie de me trouver un lit pour m'allonger un peu. Un coureur se lève juste quand j'arrive: ouf! J'hérite du lit et de la couverture. Mais la tente est grande ouverte, les lumières du stade sont allumées "plein pot" et on se caille! J'ai mis toutes les couches disponibles sur moi, la couverture en plus mais je claque des dents. Certains se débattent avec leur couverture de survie, d'autres avec des sacs poubelle géants, ça fait un raffut de tous les diables, les téléphones sonnent... bref, impossible de dormir. Mais, déjà, de se poser un peu fait du bien. A 2h30, je me lève pour repartir... et ça doit être le seul ravito où je ne trouve pas de café... Dur!!

La journée va commencer par une petite montée (le Taïbit) et puis ça va continuer plutôt "tranquillement" pour moi: le temps est impeccable, les paysages magnifiques (Trois Roches, Roche Plate, Ilet des Orangers...). Il me semble à avoir moins mal aux cuisses, je crois que c'est ma meilleure journée.
Quand j'arrive à Deux-Bras vers 20h, je suis bien fatiguée. Là, il va falloir que je m'arrête un peu, j'ai les yeux qui se ferment seuls. Je rêve de pouvoir retirer mes lentilles au moins 1 ou 2h, mais déception, il n'y a pas d'eau ici pour, au minimum, savonner les mains. Bon, les lentilles resteront où elles sont, quelques larmes artificielles suffiront bien.
Le repas chaud est très bon (poulet, riz, lentilles), les bénévoles toujours aussi gentils.
Alice repart: elle n'a pas trouvé de lit disponible et se sent d'attaque pour aller jusqu'au ravito suivant où elle espère retrouver Olivier.
Moi, je ne me sens pas de repartir de suite, il faut que j'arrête un peu. Le temps  de récupérer mon sac, de refaire le cérémonial du vidage de sac - change - remplissage de sac, ça prend encore un certain temps et un lit se libère. Certes il est en plein milieu du passage, c'est très bruyant mais je peux décompresser une petite heure. J'ai jusqu'à 0h30 pour quitter Deux Bras, mais à 22h30, c'est reparti (et le calcul a été bon pour le finish dans les temps!).
Le redémarrage est difficile. Dès le départ, je remets les pieds (et les chaussettes + chaussures sèches) dans l'eau... et ça va mettre un moment avant de sécher!
 
 grr_-_52.jpg
 
Comme d'habitude, ça monte! J'ai vu, bien plus tard, que dans le road book ils parlaient de passages vertigineux, escarpés... Dans la nuit, je n'ai pas trop vu!!! A un moment, j'ai cru m'être perdue: plus de balises, plus personne, plus de bruits... ni même de déchets (!!). J'ai fait 1/2 tour et j'ai fini par tomber sur un coureur qui connaissait un peu le coin et pensait être sur le bon chemin. Je l'ai suivi de près jusqu'à la balise salvatrice, ouf! (l'idée de faire des kms en plus ne me réjouissait pas du tout!!).
 
 
 
Puis le jour se lève avec vue sur la mer, descente à la Possession...
 
 grr_-_58.jpg
 
grr_-_59.jpg
 
grr_-_60.jpg
 
grr_-_56.jpg
 
Après ça, va commencer pour moi la partie la plus dure: je ne peux plus plier les jambes tant les cuisses sont douloureuses et j'ai les 2 plantes de pieds à vif (avec les frottements sur les cailloux et l'humidité, ça a bien empiré). Chaque pierre de cet abominable chemin des anglais me fait un mal de chien.
 
 
grr_-_62.jpg
 
 grr_-_04.jpg
 
grr_-_61.jpg
 
grr_-_66.jpg
 
grr_-_64.jpg
 
grr_-_65.jpg
 
Je suis tellement à la ramasse que j'en oublie de faire le plein d'eau à Grande Chaloupe. Je vais très vite m'en mordre les doigts: ce dimanche matin est très, très ensoleillé et je vide ma poche à eau rapidement. Heureusement qu'un promeneur vraiment sympa me refait le niveau avec sa bouteille d'eau!
 
grr_-_03.jpg 
 
grr_-_67.jpg
 
grr_-_73.jpg
 
grr_-_68.jpg
 
grr_-_69.jpg
 
Je continue, cahin caha, jusqu'à Colorado. Là, j'essaie de me faire mettre des pansements aux pieds  pour limiter un peu les frottements, mais ça ne va pas tellement m'aider. La dernière descente, pleine de gros blocs et bien raide est affreuse. Je me traîne de plus en plus, je me fais doubler, c'est la débâcle!
Xavier est remonté me chercher, il m'aide à amortir les chocs dans les gros cailloux, mais que c'est long!
 
 grr_-_82.jpg
 
 imgp4287.jpg
 
grr_-_80.jpg
 
grr_-_83.jpg

Et puis le stade est en vue, les spectateurs augmentent, quel bonheur de poser les pieds sur le bitume!!
 
grr_-_71.jpg 
 
grr_-_74.jpg
 
Je me mets, évidemment, à pleurer comme une madeleine pendant le 1/2 tour de stade final (et en courant!!), un gros bisou à Serge (Jaulin) (notre "pays"!) qui filme et c'est fini...
 
p1040807a.jpg 
 
grr_-_76.jpg 
 
grr_-_01.jpg
 
La médaille autour du cou, le tee-shirt jaune "j'ai survécu" dans les mains, les photos, je n'y crois pas...!!
 
grr_-_79.jpg
 
 
Tout doucement, la machine se remet en route, direction la douche (même pas vu la couleur de l'eau!), puis le repas au soleil, je n'en reviens toujours pas!!!
 
grr_-_70.jpg
 
On va tranquillement attendre la remise des prix avec Maï, notre kikou star en vedette! Bravo à toi, championne!
 
 imgp4327.jpg
 
Ensuite, ce sera retour au gîte, re-douche et énorme nuit.
 
Les jours suivants, nous ne ferons pas trop de choses: repos, un peu de plage, visite de la côte ouest, un retour (en voiture!) à Cilaos et plein de restaus en bord de mer... La Réunion, c'est vraiment beau!
 
 grr_-_89.jpg
 
 imgp4490.jpg
 
grr_-_88.jpg
 
grr_-_86.jpg
 
grr_-_90.jpg 
 

Voilà un beau rêve s'est réalisé. On avait fait le maximum pour que tout se passe au mieux et ça a marché!
Mais c'est aussi grâce à vous tous qui avez saturé ma messagerie et vidé ma batterie que je suis allée au bout... avec une mention très, très spéciale à mes "petits" (déjà grands!) qui m'ont poussée jusqu'à la Redoute et m'ont "interdit" de lâcher le morceau!

Les photos sont de Xavier: merci à lui! (+Maindru et merci à Jean-Marc)
 
grr_-_78.jpg

45 commentaires

Commentaire de domi81 posté le 03-11-2010 à 05:12:00

vraiment tu es impressionnante !
tout plein de bravo pour ce périple !

Commentaire de zorey974 posté le 03-11-2010 à 06:19:00

Chapeau pour ta course et merci pour les belles photos

Commentaire de millénium posté le 03-11-2010 à 07:19:00

Grâce à ton récit et aux photos de xav , on peut revivre ton exploit. Bien joué miss !!!

Commentaire de Eric Kikour Roux posté le 03-11-2010 à 08:22:00

Quel mental! Encore un énorme petit bout de femme qui arrive à déplacer les montagnes là où les bonshommes restent sans bras...Félicitations à vous deux!
J'appréhende un peu notre rencontre de Marignane le mois prochain, tellement je serai ridicule devant les monuments que vous devenez à grands pas.

Commentaire de laurent05 posté le 03-11-2010 à 09:03:00

un grand bravo
vraiment impressionnant ton récit je ne sais pas ou tu vas chercher toute cette force une grande championne...
et bravo à Xavier par la même.
à bientôt

laurent

Commentaire de a_nne posté le 03-11-2010 à 09:12:00

Félicitations pour cette course rondement menée !!
J'ai eu la chance d'aller à la réunion 2 fois, et c'est effectivement une ile superbe, mais moi c'était en randonnée, donc beaucoup plus 'cool' !

Merci pour ce beau moment que tu nous fais partager !

Commentaire de maï74 posté le 03-11-2010 à 12:24:00

T'es un sacré ptit bout de femme, Françoise !
Que d'émotions qui ressurgissent à la lecture de ton récit où l'on sait que tu iras au bout...
Bravo et bonne récup

Commentaire de blob posté le 03-11-2010 à 15:54:00

j'ai eu la chance de me mettre sur la télé qui filmait les arrivées en direct et d'assister à la tienne. C'est super ce que toi et Xavhié (et les autres) avez fait là ! Chapeau bas Françoise

Commentaire de lima posté le 03-11-2010 à 16:24:00

malgré la difficulté, ton fameux sourire n'a pas été altéré bien au contraire. Encore bravo ma Présidente.

Commentaire de BENIBENI posté le 03-11-2010 à 18:01:00

Bravo ! Bravo ! Bravo ! Bravo !

Commentaire de idec59 posté le 03-11-2010 à 20:39:00

Bravo Françoise !

Commentaire de martinev posté le 03-11-2010 à 20:48:00

Je vais me répéter mais tu es une sacrée grande championne ma belle. Ce que tu as fait ou plutôt ce que vous avez fait (je ne veux pas oublier Xavier) est énorme et en plus vous avez toujours le sourire même dans la souffrance. Vous avez bien mérité votre médaille et votre tee-shirt de finisher du grand raid le plus dur à ce jour. Ton arrivée filmée en direct avec Xavier m'a fait couler des larmes tellement j'étais heureuse pour vous.
Gros bisous à tous les deux

Commentaire de DROP posté le 03-11-2010 à 21:44:00

Juste magique. Merci pour le récit et les émotions transmises.

En plus, toujours le sourire sur les photos. Bravo

Commentaire de Mustang posté le 03-11-2010 à 21:58:00

Plus c'est dur, plus tu souris!! Bravo Françoise d'être allée jusqu'au bout!

Commentaire de béné38 posté le 03-11-2010 à 22:28:00

Et moi j'ai pas vu ton arrivée, mais j'ai ressenti une très grande émotion à la lecture de ton récit.
Bravo ma grande ;-) j'étais sure et certaine que tu irais au bout !
Récupères bien.
Bises

Commentaire de TomTrailRunner posté le 03-11-2010 à 22:36:00

Faut il être fou ou sage pour réussir ce pari de FOU ?
Bravo et bisous encore une fois

Commentaire de Francois dArras posté le 04-11-2010 à 00:55:00

Bravo.
Ton courage dans les dernières heures restera pour moi un grand moment de ma carrière de suiveur de course à la maison.
Oui vraiment bravo (et à Xavier aussi !)

Commentaire de totoro posté le 04-11-2010 à 12:12:00

Merci et Bravo tout simplement !

Commentaire de jluc92 posté le 04-11-2010 à 13:54:00

Très beau CR avec beaucoup de photos. Je n'ai pas encore fini le mien mais j'ai vécu la même chose que toi. C'est une course formidable qui se termine au mental. Encore bravo et heureux de t'avoir croisé lors d'un ravito.
J.Luc

Commentaire de Klem posté le 04-11-2010 à 14:28:00

Tu es vraiment une championne RESPECT !
Il faut un sacré mental pour aller au bout de cet énorme défi, de cette course mythique .
Bravo!
Félicitations à Xavier aussi
bises

Commentaire de chorizo13 posté le 04-11-2010 à 15:10:00

bravo françoise , quelle volonté, je ne doutais pas de la reussite de ta course...super photo de xavier comme d'habitude
au fait, ils t'ont pas gardé en expo au jardin de bonsaÏ?

grosses bises à vous 2
yves

Commentaire de Aiaccinu posté le 04-11-2010 à 19:03:00

Félicitations pour ce voyage au bout de soi-même

Commentaire de ampoule31 posté le 04-11-2010 à 19:06:00

Que dire sinon bravo !
Si plein de choses mais ... Bravo ...

Commentaire de Astro(phytum) posté le 04-11-2010 à 23:27:00

Une bien belle aventure pleine d'émotions que vous avez vécu et vaincu tous les deux .

Commentaire de Fimbur posté le 05-11-2010 à 12:11:00

Quelle aventure ! quel récit !
Merci de nous avoir fait partager tout cela, en plus les photos trop top.

Bravo, bravo,
Bonne récup
Fimbur

Commentaire de la panthère posté le 05-11-2010 à 14:09:00

yyyeeeeeeeeeeeeesssssssssssss
tu l'as fait!....
bravo à la "jane" de la jungle de la Réunion, et à son Tarzan, quel sourire à l'arrivée!....
à +, de toutes façons on se retrouve dans l'Oisans fin juillet, bisous

Commentaire de shunga posté le 05-11-2010 à 17:41:00

C'est donc toi françoise 84 dont tout le monde a parlé pendant plus de 60 heures.
Enchanté ! Et merci.

Commentaire de Stéphanos posté le 05-11-2010 à 19:26:00

Magnifique récit !!! comme ta course d'ailleurs,tu peux pas savoir la joie et l'émotion que j'ai ressenti de vous (avec Xavier) voir arriver en direct sur l'ordi! Vraiment, cette arrivée tu la mérites amplement, quelle volonté et perspicacité!!!
Sincères félicitations
Steph et Séverine

Commentaire de coeurange posté le 05-11-2010 à 22:11:00

Formidable récit, grand bravo à vous deux pour ce courage et cette volonté. Reposez vous bien que l'on vous revoit prochainement sur une course du coin. encore bravo
Pierre

Commentaire de Philkikou posté le 05-11-2010 à 22:31:00

...tout est dit..le sourire , la volonté .. CHAPEAU !!

(c'est quoi la marque des batons "made in réunion" ?? )

Commentaire de grumlie posté le 06-11-2010 à 16:55:00

Merci pour ce récit et bravo pour être aller au bout le tout avec le sourire sur TOUTES les photos...

Commentaire de Le Lutin d'Ecouves posté le 06-11-2010 à 19:49:00

Yesssss! Le sourire de Kikouroù a bouclé son ultra, et le plus dur avec ça !
Que je suis content pour toi !

En plus, tu nous livres le plus beau reportage photo que j'ai lu sur ce site. On s'y croirait !

Bravissimo !!! Et grosses bises !

Commentaire de taz28 posté le 07-11-2010 à 14:01:00

Françoise, je n'ai que trop imaginé ton sourire, tes larmes, toute ton émotion de ton arrivée à la Redoute ...Accompagnée de Xavier, pour votre anniversaire de mariage, cela a dû être magique, tout comme cette île intense !!

Merci pour ce beau récit qui nous fait revivre ton aventure (et qui nous rappelle forcément les moments magnifiques de 2007)

Je suis certaine que tu es encore sur ton nuage au dessus du volcan...Savoure !!

Gros bisous

Commentaire de paspeur posté le 08-11-2010 à 16:37:00

Bravo à vous deux.
Vous êtes vraiment impressionnant.

Commentaire de laulau posté le 08-11-2010 à 22:24:00

Vraiment un immense bravo à toi qui a survécu !
Merci pour ce récit et toutes ces photos.

Commentaire de @lex_38 posté le 09-11-2010 à 08:42:00

Merci Françoise pour ce super récit!
Et surtout surtout un grand Bravo pour cette course!
Ton récit tout en photo est magnifique et donne vraiment envie de se lancer dans la grande aventure...
Encore Bravo!!!

Commentaire de chanthy posté le 09-11-2010 à 11:36:00

bravo et super récit.
admirable!

Commentaire de eric41 posté le 09-11-2010 à 14:14:00

Super content pour toi Françoise.Immense bravo.
Un grand merci pour les photos.Je la ferai un jour.
Bises.
Eric

Commentaire de llouan posté le 12-11-2010 à 13:18:00

Bravo pour ton recit et ton periple et des tres belles photos .

je suis arrivé en 64 h24 un peu dans la meme galére et que du bonheur en passant la ligne d'arrivée .


felicitation a toi

Commentaire de samontetro posté le 15-11-2010 à 10:59:00

Bravo Françoise! Quel petit bout de kikoureuse tu es! Du haut de mes 1m95 je me sens bien petit devant tant de volonté, de courage et de bonne humeur!
Avec toute ma petite famille nous avons vécu ton arrivée en 'direct live' sur internet avec une énorme émotion!

Commentaire de RogerRunner13 posté le 19-11-2010 à 16:54:00

Un beau voyage au bout de l'effort, ,j'en ai mal aux jambes rien qu'à te lire, lol! et merci pour ces magnifiques photos.

Commentaire de LtBlueb posté le 21-11-2010 à 17:08:00

Et bien j'avais "loupé" ton récit : heureusement Xavier m'a remis sur le droit chemin !!!! enorme ! tu as été héroique , ta course fut pour ceux d'entre nous qi ont suivi ce GRR le fil rouge des 60 heures ! un grand bravo pour ta gnac, et ton recit-reportage superbe !!!

Commentaire de Cédric74 posté le 24-11-2010 à 17:22:00

Bravo pour cette course.

Effectivement, comme l'on si bien dit mes prédécesseurs, on sait que tu ne peux qu'aller au bout !
Mais ce qui m'impressionne le plus, c'est ce sourire constant qui ne quitte jamais ton visage, on devine que malgré la douleur et les difficultés, c'est le plaisir qui guide tes pas.

Francoise84: le meilleur ratio plaisir/hauteur !!! ;)

Commentaire de ema posté le 28-11-2010 à 22:04:00

comme d'hab.. toujours a la bourre,.. trop genial, tu a fais une superbe course.. et ces photos... de vrai merveilles, on en prend plein les yeux.. et ça donne vraiment envie d'y aller..
merci pour ce super recit.. bisous a vous 2

Commentaire de langevine posté le 19-12-2010 à 09:09:00

Qu'est ce que c'est bon de relire ce récit en boucle !!! Et qu'est ce que je t'adore!! Simplicité, avec un sourire qui ne quitte jamais ton visage et une volonté impressionnante!!
Ne change pas!!
Gros très gros bisous et merci d'être toi!!!

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.24 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !