Récit de la course : Marathon de La Rochelle 2005, par eric41

L'auteur : eric41

La course : Marathon de La Rochelle

Date : 27/11/2005

Lieu : La Rochelle (Charente-Maritime)

Affichage : 2412 vues

Distance : 42.195km

Objectif : Pas d'objectif

2 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

60 autres récits :

Le récit

Après un demi échec au marathon de la Côte d’Amour début Octobre (3h09) j’espérais bien me rapprocher des 3 heures pour mon 5ième La Rochelle.
Pendant ces huit semaines j’ai retravaillé le fractionné long (séances de 6x1000) et le fractionné court (séances de 10x170m en côte) que j’avais laissé tomber depuis le début de l’année pour préparer mon premier 100 kilomètres.
J’ai couru aussi 2 trails de 30 kilomètres en sortie longue avec de bonnes sensations.

C’est donc confiant que je prend la route de La Rochelle samedi matin avec toute la famille bien que la météo annonce un temps pas terrible pour le week end.
Après un déjeuner en ville direction le retrait des dossards. Ce n’est pas encore la foule car le speaker annonce seulement 1500 retraits vers 14 heures. La fin d’après midi a du être surpeuplée. A notre sortie le soleil brille sur les tours de La Rochelle.
Nous allons déposer nos affaires à l’hôtel (Hôtel St Nicolas à 100m du départ Quai Maubec ,vraiment super avec parking mais réservation au mois de Mai) et passer le reste de l’après-midi à flâner dans les rues ensoleillées de cette belle ville.
Pasta dans une pizzeria de la ville et nuit très agité (comme d’habitude).

6 heures lever ,petit déjeuner puis petite ballade digestive sur le Vieux Port où les bénévoles commencent à s’affairer (barrières, arches gonflable, tapis pour le passage des puces,..).La température est fraîche et mon corps se réveille doucement.
Vers 8h45 je me rends sur le lieu de RDV du forum de Bruno. Je trouve Cagouille67 , puis Patate nous rejoint avec sa petite chienne qui frissonne de froid. Tonio sera le dernier. Après quelques échanges nous nous souhaitons bonne course et nous gagnons nos sas respectifs.
A quelques minutes du départ une minute de silence est effectuée en mémoire à Serge Vigot ,président fondateur du marathon de La Rochelle, décédé au janvier lors du marathon de Marrachech.

9h30 coup de pistolet et c’est parti pour 2 tours du grand huit Rochelais. Le Vieux Port est noir de monde et le public en délire. Au 3ième nous rejoignons les V2,V3,V4 et les féminines partis sur un autre quai et je prends un bon rythme de croisière autour de 4’05-4’10 au kilo. Vers le 10ième une surprise m’attend. Un corsaire jaune sur le bord de la route. C’est Pralong venu en voisin. Je l’interpelle et il vient courir à mes côtés pendant 1 kilomètre. Vraiment sympa. Au 12ième nous revenons vers le Vieux Port et son chaleureux public idéal pour retrouver des jambes. La deuxième boucle nous fait traversée l’université puis longé le port des Minimes avant de revenir sur le Vieux Port pour le semi. Semi en 1h27’25, très bien pour un bon chrono mais insuffisant pour descendre sous les 3 heures en référence avec mes anciens marathons. C’est pas grave, je me dis que je vais essayé de tenir le plus loin possible. A partir du 25ième les kilomètres vont devenir de plus en plus long et les mollets se durcirent. Je serais sur les bases de moins de 3 heures jusqu’au 38ième et le glas sonnera quand le meneur d’allure des 3 heures me doublera au 40ième. Impossible pour moi de prendre sa foulée, je suis au bord des crampes et je préfère finir à mon rythme. Les 1500 derniers mètres seront de la folie. Le public galvanisé par le speaker qui annonce que les moins de 3 heures sont encore jouable nous encourage, nous porte même jusqu’à la ligne d’arrivée. Je me surprend à fermer les yeux et à n’être qu’à l’écoute du public. Fabuleuse impression mais les jambes n’iront pas plus vite pour autant et je franchis la ligne, un doigt pointé au ciel en hommage à Serge Vigot, en 3h01’20.

Avec la superbe médaille autour du coup je m’affale sur un siège car les mollets ne me supportent plus. A côté de moi une féminine de Fleury-les-Aubrais reprend ces esprits aussi. Elle a réussi 2h59 à son deuxième marathon et je la félicite.

Vraiment un beau marathon, surtout avec cette météo. J’ai pris un max de plaisir (je n’ai jamais été déçu à La Rochelle) et en plus je suis revenu sur un chrono qui reflète mon niveau.

2 commentaires

Commentaire de Kiki14 posté le 28-11-2005 à 17:42:00

Salut Eric41 et merci pour ton Cr
c''est vrai j'entendais moi aussi le speaker annoncer les 3 heures mais j'étais encore loin....
merci pour ce souvenir et tout le reste qui a part la vitesse ... ressemble fort a ce que j'ai vécu surtout la fin
A +

Commentaire de alexb posté le 28-11-2005 à 20:28:00

Salut Éric,

Je me permets même si je ne te connais pas mais en lisant ton récit je me suis rendu compte que nous avions dû courir ensemble un certain temps. Je suis parti dossard 971, j'ai franchi la ligne d'arrivée en 3h01min11 (3h00min53s) et j'ai tout donné sur le dernier kilomètre pour tenter de passer sous les 3h, en vain... J'ai longtemps suivi la coureuse de Fleury-Les-Aubray et je me suis fait doublé par le meneur d'allure 3h au 40ième !!! Comme toi, la fin fut un vrai calvaire mais j'ai envi de recommencer. Félicitations pour ton récit,sportivement
Alex

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.2 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !