Récit de la course : Marathon de La Rochelle 2009, par MacIn2ch

L'auteur : MacIn2ch

La course : Marathon de La Rochelle

Date : 29/11/2009

Lieu : La Rochelle (Charente-Maritime)

Affichage : 548 vues

Distance : 42.195km

Objectif : Pas d'objectif

2 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

60 autres récits :

Le récit

Petit chronique de ce qu'il ne faut pas faire, ou, rien ne sert de courir vite ... pour arriver !

Pas sportif pour deux ronds, il y a 3 ans, je décide d'enfiler des chaussures de sport et d'aller marcher un peu plus vite que d'habitude. Erreur Fatale !! le virus KiKouN1 me frappe en plein nez, mes voisins se demandent ce qu'il m'arrive et mon pèse personne aussi ! De fil en aiguille, de forum en forum (merci kikourou), du 10km du coin au semi de Lille, je décide de m'aligner sur un marathon. Le Marathon de La Rochelle 2009 sera le theatre de la grande expérience !

J'me rencarde à droite et à gauche et ... je saute sur les plans d'entrainements publiés dans de nombreux magazines. Aux vues de mes résultats sur semi, il est plus sage de partir sur un temps de 4h30 au marathon ... oui mais ... visiblement la mécanique peut supporter les plans 4h alors pourquoi se sous-estimer ?. Pendant 10 semaines, je suis vaguement le plan 4h30 tout en faisant des séances du 4h. Point final à la préparation, je commande un pack Marathon composé de Gels, boissons et bidules en tous genres censés me nourrir au mieux avant, pendant et après la course. 

Nous y voilà, le 29 novembre 2009, quai Maubec, dans le sens des coureurs du dimanche ... c'est sure je vais faire dans les 4h15 au pire !!. Le départ est donné, c'est parti. Le temps n'est pas vraiment de la partie, il y a du vent et il pleut un peu. Tout se passe vraiment bien. L'ambiance du peloton est génial, le public nombreux malgré la météo encourage les coureurs grâce aux prénoms imprimés sur les dossards ... c'est génial ! Au semi, mon fidèle Garmin 305 m'indique une moyenne qui, si je tiens le rythme, doit m'emmener sur la ligne en 4heures ... le bonheur.  

OUI MAIS ! au ravito du 25eme Kilomètre, ça tire un peu dans les jambes comme si .... Des crampes dans les mollets et cuisses des deux jambes m'obligent à m'arrêter au 26eme. C'EST LE DRAME ! je marche 500m puis trottine sur 1km.

Au 30ème toujours pas mieux, j'ai envie d'arrêter. J'avais décidé de dédier ce marathon à un petit garçon myopathe. Simon, ami et camarade de classe de mes 3 fils. Simon avait été emporté par une mauvaise bronchite la semaine précédente. Je repense à lui, cette souffrance il l'a sans doute connu au quotidien, je continue ... 

Jusqu'au 42ème mes gambettes me rappellent à l'ordre régulièrement, je marche puis trottine puis marche puis trottine mais il n'est absolument plus question d'arrêter. Je passe la ligne en 4h38mn environ. j'ai l'impression de marcher avec des échasses !!!

Déçu !

Je ne sais pas d'ou proviennent ces crampes inhabituelles. Suis-je parti trop vite ? Ne me suis-je pas suffisamment préparé ? alimenté ? Ce que j'ai compris, c'est qu'il ne faut pas se laisser emporter par un rythme plus élevé que celui prévu. Que finir un semi marathon en 1h50, ne veut pas dire terminer un marathon en 4h. Quand on te dit : "Le premier marathon, tu te tapes du chrono, l'important c'est de le finir", et bin, c'est pas pour rien ! Qu'il ne faut pas, à mon sens, se laisser "enfermer" dans un plan d'entrainement mais bien se connaitre et baser son entrainement sur des fondamentaux et laisser une bonne place au feeling, à l'envie ... Que l'eau claire, le sucre, les fruits secs, les oranges et ... les nouilles, finalement ... c'est très bien. Quel gros con ! si j'avais su ... mais en fait ça sert à ça non un premier marathon ...

C'était Génial !!

J'ai encore eu la preuve que ce sport était formidable. C'est vraiment sympa de taper la discute avec les gens pendant la pasta de la veille. L'ambiance du peloton était géniale et l'humilité de mise (c'est quoi l'élite ?). Quant à l'organisation ... chapeau bas ... au top. Bonne humeur et efficacité pour tout le monde. Le sourire est scotché au lèvres des bénévoles aussi bien au retrait des dossards, à la pasta, à la chauffe gambette du samedi, pendant la course aux ravitos et à l'arrivée ... tout le temps. Ce marathon est vraiment à conseiller. Merci également à la ville de La Rochelle qui est mobilisée autour de l'évènement pendant le week-end.

C'était mon premier marathon...

C'était dur, mais ce n'est certainement pas le dernier ! 

 

 

 

2 commentaires

Commentaire de CROCS-MAN posté le 07-12-2009 à 07:30:00

Un super récit, tu as tout compris. C'est ça un premier marathon pour la majorité.
BRAVO pour ton courage, tu as fini...MARATHONIEN.

Commentaire de Le Lutin d'Ecouves posté le 07-12-2009 à 12:50:00

Mais oui, c'est super ! Bravo pour ton premier marathon. Tu es peut-être parti trop vite mais ça ira mieux la prochaine fois !

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.19 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !