Récit de la course : Marathon de La Rochelle 2006, par eric41

L'auteur : eric41

La course : Marathon de La Rochelle

Date : 26/11/2006

Lieu : La Rochelle (Charente-Maritime)

Affichage : 1624 vues

Distance : 42.195km

Objectif : Pas d'objectif

6 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

60 autres récits :

Le récit

A nouveau direction La Rochelle en cette fin de mois de Novembre. Je vais y courir mon vingtième marathon et l sixième dans cette ville.

La donne est un peu différente cette année. Je n’ai pas vraiment fait de préparation marathon car après les 100 km de Millau je n’ai pas eu le courage de refaire du fractionné long si utile pour soutenir le rythme du marathon.

J’espère secrètement pouvoir y réaliser un temps correct inférieur à 3h10, moi qui l’ait couru en 3h01 un an auparavant. Le pari n’est pas gagné mais il faut bien se donner des objectifs.

Une arrivée en famille vers 11h30 le samedi pour le retrait du dossard. La pluie s’est arrêtée , elle qui nous a accompagnée durant tout le trajet. C’est toute la magie de l’océan. Les conditions météo changent si vite.
Là je croise Sjaubert, un CLM que je connais bien pour l’avoir déjà croisé pas mal de fois sur les courses de la région Centre. On se donne rendez-vous dimanche matin pour la rencontre CLM à l’espace Encan.

Un après-midi agréable à parcourir les rues de cette magnifique ville.
Réveil à 6h15 puis petit déjeuner et petit tour digestif sur le vieux port où les bénévoles s’affairent pour nous permettre de courir dans des conditions optimums.

A 8h15 je me dirige vers l’espace Encan pour retrouver les membres du site Courir le Monde.
14 membres annoncés mais seulement huit je crois au rendez-vous. (Eric63,Cagouille41,Bikila,Fox,Runnindoum,Thorson,Sjaubert,Eric41)
La photo viendra confirmer. Je retrouve des coureurs (Eric63 et Cagouille41) que j’ai connu à Millau et j’en découvre des nouveaux. C’est toute la magie de ces rencontres que j’apprécie pleinement. Furtive mais bien sympatique.

Nous nous dirigeons vers les sas de départ et je ferais l’attente avec Bikila et Stéphane. Nous avons des objectifs voisins et nous nous donnons rendez-vous à l’arrivée.
Le soleil est là et bien là et le départ est de toute beauté. Un public monstre, Wagner à tue tête et les 7500 marathoniens qui s’élancent à travers les rues de La Rochelle.

Je vais courir les trois premiers kilomètres avec Stéphane mais je vois déjà que je ne suis pas dans le rythme.
Le ballon des trois heures est à 100m de moi et je ne m’en approcherais jamais.

Première demi boucle dans les quartiers Nord de la ville ou le public est présent. Beaucoup plus de monde dans les rues que les autres années. Retour sur le vieux port, noir de monde et deuxième demi boucle vers l’université et le port des Minimes avant de revenir vers le vieux port.
Je vais m’appliquer à être régulier sur cette première boucle (entre 4’15et 4’20 au kilo) et passer le semi en 1h32. Ma foi ce n’est pas un si vilain temps et les 3h10 sont toujours envisageable.

Dans la deuxième boucle je vais avoir des points de côté entre le 26 et 29ieme et malgré le troisième passage sur le vieux port qui rebooste les coureurs et je vais être dans le dur après le ravitaillement du 35 ième.
Je commence à sentir les mollets qui se durcissent. Plus qu’une solution s’enfermer dans sa bulle et maintenir un rythme régulier sans à coup. Je prends mon temps au 36 ième et je vais regarder le passage de chaque kilomètre jusqu’au 41 ième. Un vrai métronome 5’ au kilo, je fais abstraction des coureurs à la dérive que je double et des autres plus fringuants qui me dépassent. La solitude du marathonien dans toute sa splendeur.
J’arrive comme cela dans le dernier kilomètre sans crampes et là je me réveille pour apprécier ce dernier passage sur le vieux port. La foule est là qui encourage les vaillants coureurs dans leur dernier effort. Un sursaut d’orgueil pour remercier d’un geste, d’un sourire les gens qui crie « Allez Eric » (les prénoms sont inscrits sur les dossards). C’est du bonheur, les douleurs disparaissent et la ligne d’arrivée est franchie en 3h12’45.

Je retrouve Stéphane, un peu déçu de son temps (3h07) et nous attendons Bikila qui arrivera en 3h18 très satisfait d’avoir bouclé un marathon en 2006 après quelques blessures.
Ainsi s’achève mon vingtième marathon et mon sixième La Rochelle après 10 ans de course à pied.

J’ai plus souffert sur ce marathon que pendant les 100 km de Millau. Il n’y a pas de miracle. Sans une préparation spécifique, pas de chrono.
Les 3 heures ne sont plus pour moi et depuis que j’ai découvert l’ultra ce type de course me convient très bien. Place au grand fond pour 2007 (un Tour du Golfe du Morbihan me tente bien).

Je referai des marathons car j’aime aussi l’ambiance de cette épreuve et la souffrance qu’elle engendre.

6 commentaires

Commentaire de patate posté le 27-11-2006 à 12:34:00

Eric
Bravo sincèrement pour tes 3H12, car faire ce chrono avec une telle prépa, c'est déja pas mal.
Je suis sur que tu peux encore titiller les 3H00 en préparant bien ton affaire, mais j'ai l'impression que ton regard est fixé sur l'ADDM et que je suis comme toi, on ne peux pas courir tous les lièvres en même temps.
Bravo encore et au plaisir de te revoir
Noël

PS : peut être au TGM

Commentaire de L'Castor Junior posté le 27-11-2006 à 14:51:00

Noël a déjà tout dit : difficile de courir deux lièvres à la fois...
Cela dit, ton temps est tout de même très correct malgré cette absence d'entraînement spécifique.
En tout cas, si tu cherches des partenaires pour du long en IDF ou ailleurs, tu sais où me trouver ;-)
A bientôt,
L'Castor Junior

Commentaire de taz28 posté le 27-11-2006 à 19:51:00

Coucou Eric,
Normal que tu aies plus souffert qu'à Millau, je n'étais pas là pour t'encourager !!! ;-)
En tous cas bravo pour ce temps !!!!
Bisous
Taz

Commentaire de calimero posté le 27-11-2006 à 20:16:00

Bravo, enchaîner les 2 courses était loin d'être évident!
Comme celà a déjà été dit, courir 2 lièvre à la fois n'est pas possible.Et oui! il faut faire des choix et surtout celui du plaisir!

Commentaire de Kiki14 posté le 28-11-2006 à 08:54:00

Re Merci Eric pour ton récit très vivant quel courage et un grand BRAVO.....

Commentaire de Léonard posté le 28-11-2006 à 20:24:00

Bravo Eric,

Pourquoi tu dis "les moins de 3h ne sont plus pour moi". Avec une bonne prépa ça va le faire et tu verras, l'ultra t'apportera autre chose en plus. Après un tour du Golfe cet été, un p'tit La Rochelle en moins de 3h!!!

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.95 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !