Récit de la course : Trail Nivolet-Revard - 49 km 2007, par motive

L'auteur : motive

La course : Trail Nivolet-Revard - 49 km

Date : 6/5/2007

Lieu : Voglans (Savoie)

Affichage : 1840 vues

Distance : 49km

Objectif : Terminer

6 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

88 autres récits :

Ma course par manu...

Bon déjà pour clarifier les choses, employer le mot course est un peu un abus, parler de marche rapide serait peut être plus approprié mais bon, passons. Je passe aussi sur tous les détails du paysage que ronan vous a donné, c'est vraiment super beau, super bien organisé, on regrettera juste 1 ou 2 degré en plus mais ça, ça fait parti des impondérables.

En fait comme disait ronan, j'ai fais le 15km du trail des collines il ya quelques semaines, et je l'ai terminé frais comme un gardon, pret à faire un deuxième tour. Au moment de s'inscrire pour le nivolet, j'avais peur que le 23 ne represente pas un assez gros défi donc je me suis jeté à l'eau pour le 49! Mon idée de base était : je marche dans les côtes, le coeur ne monte pas donc pas de fatigue, et ensuite je courrai tranquilou sur le plat et à burne dans les descentes, donc normalement ça passe. En plus, comme le ronan m'a vendu la sainté lyon, ça me permettait de me tester sur une longue distance (je n'avais fait que des semi jusque la).Ensuite j'ai fait une préparation, qui n'a pas été très très sérieuse, surtout que j'ai du m'arreter deux semaine à cause d'une blessure au dos contracté au foot. Bon, j'étais quand même confiant avec mes 32 gels anti-oxydants, la barre "énergie longue durée", mes 2 litres d'isostar, et en bouquet final, le gatosport du roro!!Du coup, début de course pas trop mal, jusqu'au premier ravito liquide, en fait jusqu'à la GROSSE montée qui m'a litteralement scié les jambes etre les km 12 et 15... ensuite j'ai essayé de repartir sur le plat avant le revard mais pas moyen, le mal était fait, l'ascension du revard a failli me voir abandonner. J'ai cumulé un problème au pied gauche, une crampe au quadriceps de la jambe droite et une crampe au mollet droit. Quand on sait que après ça il me restait encore 29 bornes dont l'ascension de la croix du nivolet... ça ne me donnait pas franchement envie de rire. D'ailleurs ça me donnait plutot envie de vomir, mais ça je pense que ça venait des gels... enfin bref.

J'ai quand meme continué en alternant marche et course mais je n'ai pas pu courrir plus de 7-8 minutes d'affilé après ça... chaque pas devenant une souffrance... j'ai profité de tous les ravitos pour boire, m'étirer et trouver la force de repartir.

Arrivé à pragondran (dernier ravito solide) il restait 11.5 km, et là je savais que j'allais finir, mal, mais j'allais finir, j'essayais de me donner des objectifs de temps pour chaque partie du parcours... comme si je pouvais changer quelquechose à mon allure... bref j'attendais avec impatience la derniere bosse parcequ'après je savais qu'il ne me restait qu'une derniere descente de 2.5km pour finir. Arrivé en haut de la bosse j'était à 7h42 donc je voyais la barre des 8 heures qui se dérobait (comme avant elle celle des 6h, 6h30, 7h, 7h15, 7h30, 7h40, ...) et là miracle, j'avais mal mémorisé le parcours, il ne restait que 1 km, donc j'ai tout donné (n'allez pas imaginer que j'ai vraiment couru là, ça ressemblait plus à un grand pere scotché à son déambulateur) et j'ai finit en 7h55... avec la surprise de voir kat et maëlle dans la descente !!

Le plus galère là dedans c'est que dans les derniers (j'ai finit dans les 310 sur 330 + 50 hors délais ou abandons) tu ne croise pas grand monde, tu ne rattrapes personne (ça m'aurait étonné...) mais personne ne te rattrape et du coup, je me suis longtemps demandé si j'étais le dernier...

Bon, comme on apprend plus de ses erreurs, voila ce que j'ai retenu pour la prochaine fois :
-acheter des chaussures de trail et ne pas prendre celle de roro
-eviter les chaussettes neuves.. je ne sais pas si ça a joué mais bon
-rajouter des randos dans la préparation
-ne plus acheter des gels à la pomme (je vais voir si il n'y en a pas au ricard??)

6 commentaires

Commentaire de gdraid posté le 16-05-2007 à 10:42:00

Bon récit plein d'humour, motive !
Belle course au mental, sur un circuit semé d'incertitudes.
Bonne expérience pour les trails à venir.
Bravo motive !
JC

Commentaire de sonicronan posté le 16-05-2007 à 13:39:00

Bravo Manu pour ce récit.
J'ai hâte de te retrouver sur un nouveau "petit trail" pour que tu vois ce qu'une bonne prépa peut faire.
Félicitations encore !
Ronan alias sonicronan

Commentaire de Say posté le 16-05-2007 à 14:40:00

Bravo Manu

Tu sais, la Saintélyon, ce n'est pas une montagne infranchissable. Tu y arrievras sans souci avec ce que tu viens de faire!

A peluche

Coli

Commentaire de Marie_SMAG posté le 18-05-2007 à 18:30:00

Tu as fait preuve d'un certain courage!
J'ai fait le petit parcours qui était super. J'avais auussi fait les 15 km du trail des collines. Il faut s'entrainer un minimum pour faire du long.
Courage et suit un entrainement de qualité.

Marie

Commentaire de goonif37 posté le 22-05-2007 à 12:32:00

Bravo Manu, tu en as chié mais le principal c'est que tu y sois arrivé, chapeau.
Le meilleur est à venir, on se voit à la Saintélyon.
PS : Il est bien mieux là ton récit !!!

Commentaire de Startijenn posté le 23-05-2007 à 09:44:00

Moi aussi je vais dire Bravo pour ta course : faire une telle longueur alors qu'on a des moments de doute, et quand même finir, c'est super : cela te servira pour tes prochaines courses.

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.17 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !