Récit de la course : Courmayeur - Champex - Chamonix 2010, par frankek

L'auteur : frankek

La course : Courmayeur - Champex - Chamonix

Date : 27/8/2010

Lieu : Courmayeur (Italie)

Affichage : 620 vues

Distance : 97km

Objectif : Pas d'objectif

4 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

133 autres récits :

CCC pluvieuse ! CCC heureuse ! CCC malheureuse !

 

 

Que dire sur cette édition Apocalyptique !


Retour en arrière...


Dimanche 23 août, nous revenons de vacances. 3 semaines dans les Alpes Slovènes. Slovénie magnifique pays à découvrir. Nous installons notre quartier général aux Contamines comme en 2008 lors de l’UTMB. Je suis prêt et bien reposé. J’ai pratiquement pas couru de l’année à cause de deux blessures mais ça ne m’inquiète pas plus que ça. Nous verrons bien par la suite.


Mercredi 25 août, nous filons à Chamonix, sous un soleil de plomb, récupérer mon dossard. Notre tour sera rapide ! Trop chaud et trop de monde !


Jeudi 26 août, préparation du matos pour le lendemain. Le moral est au beau fixe. Lolotte fera l’assistance avec son père durant l’épreuve. A partir de la Fouly , ils seront à mes côtés jusqu’au bout. RESPECT  avec ce temps exécrable encore RESPECT.


Vendredi 27 août. Direction à Courmayeur par le bus de 7h30. J’arrive sur place tranquillou. Je m’installe dans un coin et discute avec un breton. 9h30, il est temps de se placer sur la ligne de départ. Le temps commence à tourner. Des nuages bien gris s’annoncent au dessus de nos tètes ! Pas bon du tout !

Puis l’orage gronde ! houlà il va falloir s’habiller avant de partir. La pluie nous tombe dessus pendant les hymnes nationaux des 3 pays ! Nous voilà déjà bien rincé avant le départ.

 

 

1,2,3 et CCC le départ est donné sous la flotteeeeeeeeee…

p8270001.jpg

 

Je pars tranquillou comme à mon habitude. Pendant les 13 premiers kilomètres la pluie sera à nos côtés. Ca promet.


Refuge Bertonne arrive vite ! Ca monte jusqu’à la Tète de la tronche. Pour l’instant ça roule, ça mouille et ça caille. Je profite d’une accalmie pour déjà me changer.


Refuge Bonattititi vite atteint et j’avale Arnuva sans encombre. Les sensations sont plus ou moins bonnes à cet instant. La pluie m’a refroidit ! Dans ma tète ça cogite déjà !!!

 

 

 

La montée du grand col ferret se passe pas trop mal dans l’ensemble et la pluie à cessée. Maintenant il faut descendre jusqu’à la Fouly ou je vais retrouver mes deux supers assistants. Je fais une belle descente et je profite du ravito pour me changer encore une fois. Ca fait du bien de retrouver ses supporters !

 

 

La section après la Fouly, à été rectifié à cause des intempéries. On mange de la route ! Me voilà en bas de la montée de Champex que j’avalerais sans difficulté (pas comme en 2008).

Je change de chaussures à Champex et repart avec un moral gonflé à bloc malgré le retour de la pluie.


Bon, maintenant va falloir attaquer Bovine ! Que j’attaque sous la pluie et l’orage ! C’est quoi ce cirque ! Il tombe des cordes ! Pff quel galère ! Ca ruissèle de partout dans la montée. Ca glisse et je dois rester sur mes garde pour éviter la chute. A Bovine j’avale une soupe et file vers le col de la Forclaz sous un déluge. Le brouillard s’invite dans la descente et c’est limite sans frontale. Mais c’est quoi ce temps ?

Le ravito de Trient arrive. Lolotte est aux p’tits soins avec moi. Pascal n’arrête pas de m’encourager. Ca fait un bien fou ! Mais dans ma tète ça tourne pas rond. Il y a comme quelque chose de cassé. Je me demande sérieusement pourquoi suis-je encore en train de courir sous un temps pareil ! Non ? Pourtant j’ai de bonnes jambes…mais la tète, la tète ne suit pas. Mon tempérament teigneux me dit de continuer, alors….


Encore un morceau à avaler. Les Tseppes. La 1ère partie fût délicate. Je suis moins bien sans doute. Toujours cette pluie et ce vent comme compagnie. Ce vent de face qui vous fouette bien le visage malgré la gore-tex.. Ca use le moral ! Je m’accroche et ça repart sur la 2ème partie. J’arrive à Catogne et j’attaque la descente rendue difficile sur Vallorcine avec des sentiers gorgés d’eau et glissants. Je tombe plusieurs fois ! Attention ! Attention ! La vigilance est impérative…


Il me tarde d’arriver. J’en ai marre tout simplement. Pourtant les jambes tournent bien. Mais le plaisir, il est ou le plaisir ? dites-moi ? Enfin, je suis tout proche de l’arrivée alors il faut en finir.


J’avale une soupe au ravito de Vallorcine et je file vers le col des Montets sous un bon rythme. Pascal et Lolotte m’encourage une dernière fois au pied la dernière difficulté de la journée : La Tète aux Vents. Elle porte bien son nom celle-là.


La montée tout au mental me paru bien longue ! Tout les 100m je regardais l’altimètre pour voir combien il me restait à grimper et surtout pour récupérer. Mon cerveau est déconnecté ! Que dire une fois sur le plateau ! Il y avait un vent à décorner les bœufs accompagné d’une pluie glaciale puis par endroits d’un brouillard épais. Un vrai temps de montagne ! Quoi ? J’ai mis un temps fou pour rallier la Flégère. Toujours sur le qui- vive pour éviter de chuter sur ces rochers glissants. Bref, il est ou le plaisir dans ces moments là….


Après une p’tite pause à la Flégere, j’attaque la descente sur Chamonix sans réelle motivation. 7 kms dans mes pensées à ce demander si j’étais un peu cinglé d’être allé au bout.


Après 16h22mn, je franchis la ligne d’arrivée main dans la main avec Lolotte heureux de partager cet instant avec elle tout simplement. Le seul moment de plaisir sur la CCC version 2010.


Un GRAND MERCI à toi Pascal, P’tit bout pour votre soutien qui fait du BIEN AU MORAL.

Un GRAND MERCI à tous ceux qui m’on suivi de prêt et de loin.

Un GRAND MERCI à tous les bénévoles pour vos sourires et vos encouragements. Ca donne envie de passer de l’autre coté de la barrière.


CHAPEAU à l’organisation….La montagne est belle, la montagne est dure et cruelle quelques fois. Restons humble en montagne.


 

4 commentaires

Commentaire de le G.G.O. posté le 12-10-2010 à 13:23:00

Bravao Frank, t'es devenu un vrai montagnard on dirait...ça sent pas trop la compet' tout ça lol le bonheur de vivre tout simplement

A +

sylvain_PTListe déconnecté de la polémiqueUTMB

Commentaire de vogoy' posté le 12-10-2010 à 15:15:00

quel mental pour finir comme ceci avec l'envie en moins!!!
tes proches on t vraiment assuré et toi encore plus car malgré les conditions....joli chrono:!
allez, l'an prochain se sera canicule:)

Commentaire de Tonton Traileur posté le 13-10-2010 à 22:06:00

Bravo Franck,

tu es allé au bout, et ça c'est super !
(tout le monde ne peut pas en dire autant ... surtout cette année ... spéciale).
je suis bien d'accord avec toi: le plaisir n'était plus au rendez-vous sur la fin, et ça change tout !

Commentaire de eric74 posté le 06-11-2010 à 16:50:00

bravo franck

en 2008 j'ai mis près de 21h tu nous as fait un temps canon et être finisher de la CCC en 2010 fallait être sacrement costaud

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.17 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !