Récit de la course : Courmayeur - Champex - Chamonix 2009, par Bleau78

L'auteur : Bleau78

La course : Courmayeur - Champex - Chamonix

Date : 28/8/2009

Lieu : Courmayeur (Italie)

Affichage : 1013 vues

Distance : 97km

Objectif : Pas d'objectif

7 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

133 autres récits :

L'OBJECTIF


Après mes abandons sur Chevreuse 2008 (blessure), Valdigne 2008 (plus de jus), Aiguilles Rouges 2008 (blessure) subir un nouvel échec serait pour moi à arrêt aux trails de plus de 50 Km. Je décide donc de m'inscrire sur la CCC avec une grosse motivation, la date de la course étant en fin de mes vacances je serais donc reposé et je pourrais arriver quelques jours avant sur les lieux, ce qui devrait améliorer certaines conditions, mais reste l'entrainement. Pas de montagnes en Ile de France (j'habite le we) ou en Bretagne (ou je travaille) alors il me faut travailler l'endurance et la vitesse, 2 fois le parcours des 25 bosses, 2 sorties en Vallée de Chevreuse, Trail des Lavoirs 37 km(binôme avec Pottock), trail du Bugulnoz 37 km, 1 séance de 30 km en Bretagne voilà c'est tout pour les sorties longues et les cotes.


Nous arrivons (avec mon épouse et une de mes filles) le mardi sur Servoz, chez des amis, le mercredi après midi nous allons retirer mon dossard à ma grande surprise pas de queue, une organisation parfaite, comme prévu j'ai le 7750, on nous mets un bracelet, on ne peu plus nous perdre...Jeudi grand beau on décide de monter à l'Aiguille du Midi, je connais par cœur ayant plein de courses en montagnes dans le secteur mais pas mon épouse, le spectacle est au rendez vous.


Vendredi Jour J.


Départ de Servoz vers 7h, mon ticket pour le bus me demande d'arriver vers 7h30, je suis à l'heure, je monte de suite dans un bus, on arrive bien 40mm plus tard au gymnase de Dolonne. Puis direction la ligne de départ au centre de Courmayeur. Je laisse mon sac coureur dans les casiers , l'organisation se chargeant de le ramener sur Chamonix. Je croise et salut des Kikous et vais me placer sur la ligne de départ. A priori je ne suis pas loin, mais attention à ne pas partir trop vite.

Le départ est donné, je parts prudemment en sachant que la route est bien longue. Mon objectif est de terminé, je me suis fait un plan de course sur une base de 20h juste pour avoir un repère.

 


La route goudronnée puis des chemins puis de la route j'arrive à Planpincieux sur cette base, puis monter vers Bertone, j'ai l'impression que ça tourne bien le rythme ne me fatigue pas trop j'arrive à 11h43, rencontre Astro,je bois 2 verres d'eau, je profiterais de tous ces points de contrôle pour envoyer un message sur Twitter pour le suivi live sur Kikourous, merci à tous ceux qui mon aider à paramétrer mon Blackberry mais je n'ai pas réussi à vous passer des photos. Direction Tête de la Troche, toujours sans soucis j'essaye de boire régulièrement par petite gorgée, j'ai de la boisson isotonique dans ma poche de 1,5l et de l'eau dans mon bidon, je suis partie avec le sac à dos Raidlight endurance 10 l. Toutes les 2 h je prends un gel, que j'alterne toutes les heures avec un comprimé de Sporténine. Des coureurs me prévienne que la montée sur la Tête de la Tronche est dur, donc j'y vais à mon rythme sans trop de soucis, descente sur Bonatti, cool je bois une soupe Vermicelle, fais le plein en Eau, allez c'est repartie direction Arnuva ou il y a un super public, bonne ambiance, je mange fromage, saucisson, 14h34 je suis toujours sur mes repères cela me surprend mais bon je ne m'enflamme pas, j'arrive tout surpris au Grand Col Ferret il 15h55, une longue descente nous attend direction la Fouly, je pense avec du recul que je l'ai attaqué trop vite et le payé plus tard, à environ 5 km de l'arrivée le lacet gauche de ma XT Wings casse, il se desserre lentement je décide d'aller comme cela jusqu'à la Fouly pour le changer et ou réparer, donc prudence et ralentissement sont de mise. Ravitaillement je commence par m'alimenter et boire, je réparerai après. Soupe, saucisson, fromage, Tuc, ravito complet, boisson Coca, eau. Je décide de remplir le camel, comme on ne peut pas prendre des bouteilles d'eau pour remplir la poche, je l'a sort du sac et je vais au robinet, un jeune homme s'en occupe et je retourne m'assoir et là surprise l'eau se vide par le renfort autour du bouchon, je me dis que si je la vide un peu le niveau va baisser en dessous du bouchon et plus de problème, ouais mais avec la compression du sac l'eau remonte toujours, bon je laisse tomber et essaye de réparer ma chaussure, un des bouts de lacet cassé n'étant pas très grand c'est pas facile, premier nœud vite fait, bon ça à l'air de tenir, je préviens et demande à mon épouse de venir à Champex avec ma paire de chaussure neuve au cas ou et un poche à eau. Je pense y être vers 20h 20h30, vu le retard pris. C'est mon pote Jean Louis avec son fils Nico et ma fille Chloé qui finalement viendront, 1h30 de voiture aller donc pareil au retour, un grand merci à eux. Je repars le camel fuit et tombes sur les mollet à grosse gouttes, j'ai peur de me faire stopper bon personne ne dit rien, j'ai quand même toujours mon bidon. 1 km après mon nœud vite fait lâche, et mer.., je n'ai qu'une solution c'est de faire un noeud de pêcheur pour que cela tienne, mais c'est dur avec ce petit bout, je ne sais pas comment mais j'y arrive et l'espoir revient, la je suis sur que ce nœud ne me lâchera pas. Aller direction Champex, j'ai de la chance il y a énormément de fontaine même des enfants ont organisé des mini ravitaillement avec eau, j'arrive à bien m'hydrater, c'est bien roulant les villages sont super beaux, je mets 2 h pour rejoindre Champex, super. Toujours beaucoup de monde, je mange un plat de pâtes, du fromage, banane ,bois du coca, mes acolytes arrivent je me change de vêtement, change de poche à eau, ouf. Je vois que l'autre lacet est proche de cassé, cela m'oblige à repartir avec mes nouvelles chaussures avec lesquelles j'ai du marcher 2 h, je mets de la Nok sur les pieds, je n'ai pas le choix. Je reparts avec mes 2 frontales, une sur la tête et une sur le ventre, je cours (doucement) direction Bovine, on m'a prévenu la montée sera dur, je confirme cette montée m'a fait vraiment mal, aux pieds bien sur mais aux jambes aussi, c'est sur le reste de la course ne se fera quand marchant, même dans les descentes avec un cor aux pieds qui se réveille et qui me fait mal, je sent des petites ampoules aux bouts des orteils ,certainement du mes chaussures non faites qui me serrent un peu . A Bovine il fait froid et décide me mettre ma veste pour la descente, il faut être prudent, cailloux, racines peuvent vite nous faire tordre une cheville, c'est dur mais me voilà à Trient, je commence à avoir du mal à manger,je me force un peu, je bois un café sucré, toujours du public aux ravitaillement c'est vraiment super. Aller direction Vallorcine, cette partie est la plus facile de la 2 ieme moitié de course, je marche, je ne peux plus courir. J'arrive à Vallorcine, à 3h10,je trouve une place sur à l'entrée, je pose mon sac prend mon gobelet pour un café, je recupère de la soupe, quelqu'un à déjà pris ma place, mais gentillement s'excuse et me laisse m'assoir. J'avale le tout doucement car j'ai toujours du mal, je décide de renplir ma poche et la surpise je n'ai plus d'embout , et mer.., je fait des essais lève le tuyau, essaye de boucher avec du plastic, demande à un bénévole si il n'en n'a pas un quelque par, bah non. La seul solution que je trouve c'est de lui demander une bouteille, il me dit d'en prendre une sur une table, je remplirais mon bidon lors de mes poses. Je suis resté 35 mm, tant pis mais je suis toujours en course et dans ma tête je suis sur de finir, même si je sais que la montée à la Tête aux Vent est terrible. C'est vraiment avec ma tête que j'y arrive mais cela à été long, les jambes, les pieds, des brulures aux haines me font mal faudra que je trouve la solutions pour éviter celles ci peut ,être essayer un boxer.

Le sentier jusqu'à la Flégère à des parties glissantes faut faire attention, j'essaye de courir un peu mais c'est pas possible. Je me fais beaucoup doubler mais je ne joue pas la place et surtout je double des personnes qui ont l'air dans un état pire que le mien, alors faut pas ce plaindre. Enfin la Flégère, je bois une soupe, un Coca, et hop la dernière descente, en marchant toujours, de plus en plus de coureur me double et eux cours, je re-essaye mais je n'y arrive pas, c'est rageant. Une passante m'annonce 2 km de l'arrivée, je préviens ma fille qui est déjà à Cham avec mon épouse et Nico, par moment j'ai des petits sanglots d'émotion, j'arrive dans la ville, l'émotion monte, ma fille me voit et m'accompagne avec Nico, elle me demande de courir, je n'arrive pas, à ces ados plus de respect. A 200 m je re re re re essaye et là la magie c'est repartie, tous les gens croisés encouragent, je vois ma femme elle a les larmes de joie, je franchie la ligne avec une joie immense, le chrono on s'en fout, le classement on s'en fout, j'ai fini la CCC.

Merci aux bénévoles, organisateurs, publics, tous les Kikous qui ont suivi le Live et à qui m'ont envoyé des MP, aux amis qui mon envoyés des SMS.

Jean Louis, Christine, Nicolas, Lucas pour leur accueil à leur domicile.

Un Grand MERCI à ma femme et Chloé qui n'ont pas beaucoup dormi, réveillées par les SMS envoyées à chaque contrôle.


Maintenant repos, prochain objectif j'en sais rien...


Marco


7 commentaires

Commentaire de frankek posté le 03-09-2009 à 13:54:00

bravo pour ta course ! t'as raison !le principal s'est d'être finisher.

Commentaire de agnès78 posté le 03-09-2009 à 17:18:00

vraiment contente pout toi msieur le finisher :D
récup bien maintenant...
bises
agnès

Commentaire de gilou01 posté le 03-09-2009 à 20:04:00

bravo pour ta course on a du surement se croiser
encore bravo

Commentaire de JLW posté le 03-09-2009 à 21:57:00

Bravo pour ton CCC, bravo d'avoir franchi la ligne d'arrivée et même si tu t'en fiches du chrono je n'ai pas l'impression qu'il soit si mauvais que ca !!

A bientôt peut-être aux 25 Bosses ou dans une course du coin d'Ile de France.

Commentaire de chris78 posté le 05-09-2009 à 07:48:00

Un GRAND bravo à toi !!!

Commentaire de Jay posté le 14-09-2009 à 17:33:00

yep, un bravo pour cette belle aventure ... et ton arrivée pleine d'emotion ...


>> prochain objectif j'en sais rien...
moi je sais un OFF2OUFF !!!!!!
allez au plaisir se retrouver le 18/10 ... enfin qd je dis te retouver, je veux bien dire te suivre ... loin derrière ;-D comme dimanche dernier pendant la reco .

Commentaire de Land Kikour posté le 04-10-2009 à 20:39:00

Encore un grand bravo pour ta course et merci pour ton si sympathique récit.
Ca donne franchement envie... je me tate, vraiment je me tate pour 2010.

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.21 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !