Récit de la course : Courmayeur - Champex - Chamonix 2007, par Le Bulot

L'auteur : Le Bulot

La course : Courmayeur - Champex - Chamonix

Date : 24/8/2007

Lieu : Courmayeur (Italie)

Affichage : 1872 vues

Distance : 86km

Objectif : Pas d'objectif

9 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

133 autres récits :

Le récit

 
 

Par ou je commence ????................ 

 

20 Août arrivé à Chamonix je part balader pour dégourdir mes papattes qui me démangent, La météo est exécrable, pluie, froid ……  Mais bon , je suis parti pour 3h00 de marche tranquille , faut pas tuer la bête…..

  

photo chamois

 

Sur ma route je croise 3 chamois qui par un temps aussi pourrrrrrrrrrrrrrrriiiiiiiiii sont surpris de voir un humain se promener par la (la jonction).

  

Photo croix de fer

 

Le 21 une petite balade au dessus de Trient pour voir la montée des Stépes  avec Max qui sera sur le 163 Km et Manue

Remarque : 1er Jour de Soleil, timide mais Soleil tout de même.

 

Le 23 à 10 h 00 direction l’Italie pour le centre sportif de  Courmayeur ou nous retirons les dossards. Les navettes de l’organisation sont bien pratiques

  

Photo du centre sportif 

 

Après avoir retiré mon dossard et m’être fait pucé , je profite ‘être sur place pour reconnaître le départ et les 3 – 4 premiers KM . Ma première surprise est de ne voir aucun signe de préparation dans les rues , pas de banderoles pas d’affiche chez les commerçants … Bref c’est pas bien grave. Autre réflexion : le départ Cool c’est pas pour cette course , les 300  1er  mètres Ok mais à l’église ça se rassaire déjà puis au bout de 1 Km petite route qui monte bien et à 2 km d’un chemin 4X4 on passe à un chemin de montagne ou l’on passe 1 par 1 .

DONC pour le départ il faudra être devant pour ne pas bouchonner.

De retour sur cham vers 18h je me balade et croise par chance Virginie La Souris célèbre Kikoureuse nous allons donc boire une petite bière.

 

Le 24 au matin , levé 7 h00 je part pour St Gervais chercher ma femme et mes enfants qui arrivent de Paris. Puis direction les navettes pour Courmayeur il est 9 h 30 et stupeur quand je vois le monde qui attend………..

  

Photo file d’attente navette

 

9 bus passent et enfin je monte, ma femme partira sur Arnuva directement, Arrivée à Courmayeur 11h00

Je me place sous la bannière de départ OUF moi qui croyait être en retard la place n’est pas vide Non mais y a pas foule. Les Bouchons au tunnel y sont pour beaucoup. On prend le temps de se pommader les pieds, de refaire ces lacés, papoter avec les voisins… Je croise Julien Chorier ( vizcacha) ,futur vainqueur , je lui demande command il va … s’il a la forme ?... il me répond : « moyen, moyen » ben heureusement que se n’était que moyen , moyen car c’est pas en 10 h qu’il bouclai la course mais en 8 ……… 

Autre Kikoureur de marque sue la ligne « jpoggio » « Akunamatata » appareil photo en main. Nous faisons un petit coucou à Mr OLMO qui est gentiment venu nous voir partie .

     

Photo olmo cc5

 

12 h 30 Le départ est donné avec 30 minutes de retard , la faute au tunnel,  Nous partons enfin pour nos 85 Km . Le passage dans Courmayeur est bref mais bien bruyant . Les Tifozis  sont très expansifs et savent mettrent de l’ambiance.

Je trottine pour me placer et ne pas être pris dans le bouchon de la monté vers Bertone .Tout se passe bien , le bouchon est évité . Je passe a Bertone en 1h03 et même pas Chaud .

 

 

 

Photo bertone cc6

 

Bertone Arnuva : En trottinant, accrocher à un wagon de coureur je suis le rythme qui va bien,  pas de problème naissent . Je sais que ma femme, les enfants et mon frère sont à Arnuva alors je « troticourtmarche » pour savourer ce moment le plus vite possible et en effet à Arnuva toute la famille est la , un passage au ravito vite fait (soupe+pâte, coca, fruit sec)  et je garde 2 – 3 minutes pour faire un bisou aux  enfants et profiter de ma femme et mon frère.

 

OK ben maintenant qu’on est chaud on va pouvoir attaquer le 1er gros col : donc direction le grand col Ferret.

  

Photo grd col ferret cc7

 

Au passage une petite photo de la vue au refuge Elena avant la grosse montée

   

Photo vue refuge Elena cc8

 

La montée se passe très bien bon petit rythme, il y a beaucoup de monde et nous nous suivons sans dire mots. Je ne stop pas dans la montée le souffle est régulier et je  fait bien attention de ne pas me mettre dans le rouge . Un petit point noir : Il y a un caillou dans la chaussure droite il est de petite taille ne me gène pas trop mais c’est agaçant.  

Au col je stop 2 minute pour retirer le caillou mettre remettre du nock et faire une photo, la vue sur le val ferret est superbe.  Il est 16h46 cela fait déjà 4h14 de course mais tout va bien.

  

Photo vue val ferret sommet col ferret cc9

 

Donc on attaque la descente , c’est ce que j’aime le moins , pourtant c’est plus facile que de monter ???  Mais je sais que c’est mon point faible si je déchire tout dans la 1ére descente il n’y aura plus rien pour la suite Alors molo et pas de bobo . J’ai pas assez d’entraînement pour se type d’exercice j’ai bien fait de la muscu, mais rien ne remplace  les bonnes pantes et en Normandie pour en trouver ………. Et la je me fait doubler par des bombes qui courent et qui courent …m’en fou !  faut pas se laissé prendre au jeu de qui qui décent le plus vite  pour pas pouvoir suivre après . Tout doux en trottinant jusqu’à La Peule ou je fait le plein du camel .

  

Photo la Peul cc10

 

De La peul à la Fouly je court, la pante est moins rude et les jambes sont bonnes à la Fouly , un  petit pipi un coca de la soupe ,des fruits secs et hop on y retourne .C’est plat (ou presque ) jusqu’à Issert  je court donc sans retenue des enfants nous tendent des verres d’eau les parents sont à l’apéritif et nous salut bien , très bonne ambiance en Suisse. Puis c’est le début de la montée sur Champex qui serra notre base de vie . J’y fait une pause de 10 – 12 minutes, pas plus après c’est tout froid est pour remettre le diesel à température ça risque de prendre trop de temps . Une grosse soupe de pâte que je ne fini pas (les pâtes ne sont pas assez cuite) coca, fruits secs , et 2 – 3 amuses bouche, il est 20h15 quand je sort de la tente et la le froid me surprend, je re-rentre dans la tente enlève le tee-shirt qui est tout mouillé pour le remplacer par un maillot manches longues ,ouf ! on est mieux Bon ben on peut y aller maintenant . BOVINE nous voici………..

   

Photo Champex cc10

 

Sortie de la tente fin prêt  pour attaquer bovine , la nuit est tombée , les frontales s’allument nous passons à côté du lac ou tous ceux qui sont en terrasse des café nous encourage à coup d’apéritif . Sont toujours à l’apéro les Suisses………….

 

BOVINE : Si t’as jamais fait ça de nuit t’as pas vécu………. 

 

Des marches d’escalier de 80cm dont l’espacement est irrégulier  rien de tel pour casser un rythme de montée .

Au début nous étions un petit groupe de 5 ont rigole, plaisante en attaquant nous nous souhaitons bon courage et prenons chacun notre rythme . Au début tu vois les frontales de ceux qui sont au sommet mais pour le moral je décide de ne pas les regarder , tête baissée je regarde ou je pose les pieds , pas moyen de trouver un rythme régulier le cardio monte vite , bien plus vite que le dénivelé…

Hou que c’est fatigant cette irrégularité de progression , j’accroche un wagon qui monte tout doux , toujours pareil on s’encourage pour ne pas voir la fatigue qui vient  et la d’un coup , Fatigue MONSTRE, avant de subir plus je stop en même temps qu’une féminine qui comme moi subi une faiblesse passagère on sort un gel et buvons de grosse gorgées d’eau . 30 secondes et nous repartons en même temps que le wagon qui nous suivait .

La fin de la montée se passe super bien les autres coureurs sont contant d’avoir monté bovine sans trop de casse. Au col il fait trop froid pour stopper longtemps donc une soupe un coca et on repart.

  

Photo bovine cc11

  

Photo bovine la nuit cc12

 

Bon maintenant on décent su Trient , et la (je suppose que c’est le gel de tout à l’heure ) je me sent des ailles ,  Je te double , je court, peux plus m’arrêter , c’est fabuleux 1h 08 pour descendre , bien bon rythme cool  enfin pas temps que cela les 100 derniers Mètres de D- j’ai les genoux qui me disent qu’ils n’ont pas l’habitude d’être mal mené de cette façon.  Mais à la Vue de mon Frère et de Manue  qui sont postés à l’entrée de la tente de Trient  mes genoux n’existent plus , qu’est ce que je suis contant de les voir mieux qu’un gel ou n’importe quel ravito La c’est le mental qui se nourri, c’est une surprise car je ne savais pas qu’ils viendraient  nous faisons quelque pas ensemble comme ils connaissent bien le trajet ils me breef  sur la suite des événement « la montée aux Tseppes , tu vas aimer….. » « dans 3h t’es à Vallorcine » et en effet La montée aux Tseppes j’ai bien dégusté …Put*** quelle est harde a 1h du mat , pas longue mais bien raide.

 

3 h plus tard pilepoil je suis à Vallorcine, bien vue les Manus à 2h35 du mat  (soit 2h59 minutes) je me dirige sur Argentière. Un parfum d’arrivée me monte à la tête . Plus que le col des Montets  et c’est la descente sur Argentière .

 

Mais les jambes font mal et de plus en plus , je n’arrive plus à « troticourirmarcher »  voir même marcher en passant Argentiere je me dis que nous sommes presque arrivée , mais la moindre côte qui nous reste à franchir est un calvaire , je n’ai plus de gel…..  Un coureur bien sympathique qui me double m’en donne un , et miracle je retrouve immédiatement la patate.

 

Nous sommes dans le bois du boucher à 3Km de l’église de Cham je me remet à courir , je sais que l’arrivée est proche , c’est bon ,  je double 3, 4, …5 coureurs c’est bon pour le moral tout ça … sortie du bois nous rantrons dans Chamonix et la au bort de l’Arve mon frère m’attend , c’est géniale cela me re-bouste un coup  , les rues sont vides, il est 5 h 27 et je veux finir avant 5h30 pour passer sous les 17h00 de course . Une envie que  j’ai . c’est surtout un objectif auquel  je n’aurait jamais songé en début de course , je visai 17 – 18 h . Alors pour le plaisir finir sous les 17 ce serait Top.

Manu me pousse , et pour le remercier d’être la je veux bien finir .

  

Photo arrivée cc13

 

« A Y EST » j’ y suis les 25 derniers mètres l’arche d’arrivée avec l’église, j’en ai rêvé, depuis le temps que j’attente ça…   quel plaisir …….  Y  a pas grand monde à cette heure  mais je m’en  fou les 10 spectateurs qui sont la font plus de bruit que la foule du midi. Et puis c’est pour moi perso que je fait ça …. (Égoïste va !!) 

  

photo arrivée cc14

 

16 h 57 minutes 40 secondes : Le pied !!!  d’être sous les 17

331éme / 1609

 

Mais le plus dur reste a venir……..

Après avoir papoté avec Manu et les bénévoles il faut retourné au chalet … y a quoi ? 1 petit Km …. 50 m de D+ ……..Et je dort au 2éme étage en plus …… Ben ça c’est dur…….. !!!

 

Une douche et au Dodo… mais impossible de dormir l’excitation d’avoir réussi, toute la course se refait dans ma tête  .

 

Grand vainqueur du CCC 2007 Julien (vizacaha)  BRAVO pour quelqu’un qui sur la ligne de départ me disait qu’il était moyen moyen…. ….

2éme Sébastien Talotti du club de Chamonix un collègue à Manu .

  

Photo julien cc15 :

 

Dimanche : Nous retournons le midi sur l’aire d’arrivée pour accueillir les Kikoureurs du 163 Km , nous assistons à l’arrivée de la souris …  ce qui nous permet de faire une bien jolie photo de groupe.

  

Photo groupe cc16

  

Merci à toute l’organisation

Merci

Finir sur cette place de Chamonix était un rêve , mais si un jour je pouvais la passer avec manu  quel pied…………. 

 

 

un petit filme de la course sur : http://www.dailymotion.com/lebulotduzoo/video/x2xasp_ultra-trail-courmayeur-champex-cham_extreme

Le bulot

 
 

9 commentaires

Commentaire de maï74 posté le 08-09-2007 à 18:02:00

Bravo à toi pour avoir réalisé moins que ton objectif, c'est cool. Je pense qu'on devait pas être loin sur le 1er tiers de la course au vu de tes temps... et dans la file d'attente de la navette non plus car je suis sur la photo !!!
A+
Maïlys

Commentaire de Geronimo posté le 08-09-2007 à 18:58:00

Encore bravo...

Tu n'as pas dit si ils t'avaient dépucé à l'arrivée ?? (pucé au depart, depuce à l'arrivée non ?)
Le Col du Grand Ferret ça fait peur quand même !

Commentaire de Geronimo posté le 08-09-2007 à 18:59:00

Encore bravo...

Tu n'as pas dit si ils t'avaient dépucé à l'arrivée ?? (pucé au depart, depuce à l'arrivée non ?)
Le Col du Grand Ferret ça fait peur quand même !

Commentaire de JLW posté le 08-09-2007 à 22:04:00

Bravo Le Bulot et encore merci pour la vidéo qui je crois m'a décidé à y participer ... un jour ... prochain.

Commentaire de Jerome_I posté le 09-09-2007 à 01:16:00

Salut le Bulot,

quel plaisir de relire un autre CR sur cette course. J'avais regardé deja ta superbe vidéo hier...

Bravo pour ta course, ta vidéo et ton CR.

Au plaisir de se rencontrer sur une autre course.

Sportivement

Jérome

Commentaire de Khanardô posté le 09-09-2007 à 21:19:00

Merci pour ce récit bien sympathique et très agréable à lire !
Après la vidéo, nous sommes gâtés !

... et bravo pour ta course !

Alain

Commentaire de agnès78 posté le 10-09-2007 à 12:49:00

Un grand merci pour ce récit plein d'humour et d'émotions! Les photos sont magnifiques! Un énoooorme BRAVO pour ta course et pour avoir vaincu Bovine de nuit!
J'espère que la récup s'est bien passée
Gros poutoux
agnès

Commentaire de jph posté le 08-10-2007 à 22:05:00

Salut Christophe

Félicitations pour l'exellent resultat sur cette superbe course. Je vois que tu t'es trés bien entrainé, comme quoi le travail paye, j'espere que le raid 28 2007 t'as aidé a avoir un super moral. Souvent la reussite des courses c'est 60% physique et 40% le moral. Continu sur ta lancée, les résultats ne seront que meilleurs. Au plaisir de te revoir.

Commentaire de mokujin13 posté le 07-03-2008 à 08:57:00

salut et merci,moi qui vais participer pour la 1 eére fois cette année je trouve plein de renseignements ds ton récit félicitation pour ta course.

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.19 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !