Récit de la course : Eco Trail de Paris Ile de France - 50 km 2011, par JLW

L'auteur : JLW

La course : Eco Trail de Paris Ile de France - 50 km

Date : 26/3/2011

Lieu : Versailles (Yvelines)

Affichage : 1107 vues

Distance : 50km

Matos : 2 bidons

Objectif : Faire un temps

11 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

213 autres récits :

Eco-Trail de Paris 2011

Versailles - Paris - 26 Mars 2011

Apres une année 2010 bien remplie en trails et courses sur route, j'ai souhaité axer mon printemps 2011 sur le Challenge Vert que je n'ai jamais fait « sérieusement » cad en essayant d'atteindre un classement honorable. Et voilà que je ne résiste pas à l'appel de cet eco-trail parisien auquel ont prévu de participer Bruno, Stéphane, Olivier, Fred, Patrick et Gilles. Encore raté pour mon Challenge Vert.

Suite à un entrainement assez classique fait de sorties longues les WE et quelques séances plus rapides dans la semaine, j'ai réussi à atteindre un kilométrage de 100km sur une semaine durant le mois de février. Tout cela sans bobo, je suis assez rassuré quand je me place sur la ligne de départ du 50km en compagnie de Fred et de Patrick. Une petite pensée à ce moment là pour Olivier et Gilles qui n'ont pas pu être présents (ils étaient inscrits sur le 80) suite à quelques douleurs qui font malheureusement un peu partis de notre sport préféré.

 Le speaker nous annonce 53km pour cette édition alors que l'année passée le parcours était aux alentours des 46km soit disant !  Mon espoir des 5h00 +/- qq chose s'envole illico. Tant mieux, je n'aurai ainsi pas trop de chrono en tête.

 Je suis bien placé, proche de la ligne de départ comme Agnès qui m'informe qu'elle est là avant tout pour se faire plaisir ... (je ne la crois pas une seconde ... J, quand elle porte un dossard c'est pour gagner !)  Le départ sera assez rapide vu ma position dans le peloton, les allées autour du plan d'eau du château de Versailles sont larges et permettent de courir à sa vitesse, sans être gêné.

 A la sortie de Versailles nous bifurquons sur un petit « single track », forêt à droite, grillage à gauche au-dessus ... du RER. L'ambiance est donnée, nous sommes sur un trail « rurbain ».

 Je me sens très à l'aise en ce début de course dans les montées, c'est une impression qui ne me quittera pas de la journée. Les jambes me paraissent par contre un peu raides, un manque de souplesse qui là aussi ne me quittera pas ! Mon allure est aux alentours de 11km/h, (merci Remy, il me comprendra) avec le recul ce sera un peu trop rapide pour moi en cette belle journée. Oui car la journée est belle, presque idéale en cette fin de matinée, trop idéale car il va faire chaud, insidieusement la température grimpe et ma transpiration prononcée me rappelle qu'il faut continuer à boire régulièrement. Ce n'est pas mon point fort je le sais et la lecture du dernier post du Papy m'a rappellé l'importance de l'hydratation, en fait de l'osmolarité (ca en jette ca !). Je dois être à environ 300/350 ml/h et malgré ma volonté je n'arrive pas à augmenter cette quantité.

 J'ai préféré courir avec une ceinture porte-bidons et j'ai trouvé ce choix judicieux de par la facilité de remplissage lors des ravitaillements mais aussi la visibilité sur le niveau restant : une bouteille de caloreen (malto) à gauche et une eau glucosée sirop sport à droite.

 Le premier ravitaillement est annoncé au km 27. Malheureusement mon GPS ayant perdu momentanément ses satellites, mon kilométrage s'avèrera erroné. J'arrive au km 28, puis 29 ... Apres l'indication du 30ème je commence à douter et redoute l'idée d'avoir peut-être raté le point de ravitaillement.

 Un concurrent me rassure quelques centaines de mètres avant ce premier arrêt. Un peu de saucisson/fromage suivi de coca qui me réussit bien (oui je sais c'est pas forcément top pour l'hydratation mais qu'est ce que ca fait du bien à la tête ...) et déjà pas loin de 10min de passées. Il est temps de repartir.

 Cette 2ème partie sera très difficile pour moi. Les descentes seront de plus en plus douloureuses au niveau des articulations et ma vitesse d'avancement baisse tellement que si je ne fais pas attention je vais finir par reculer. Inutile de dire que je me fais doubler pas mal mais heureusement je rattrape quasi systématiquement dans les montées où je continue d'être à l'aise en trottinant alors que la plupart marchent dès les premières pentes. Bien que moyennement emballé par le parcours, j'apprécie les petits lacs rencontrés par ci par là du côté de Chaville / Ville d'Avray, enfin je crois car je ne connais pas bien cet endroit.

 Marnes la Coquette, Parc de St Cloud et enfin le dernier ravitaillement autour du km 45 (je pense). J'ai besoin de prendre mon temps, je m'assieds sur un banc au risque d'y rester scotché ... Ce repos me fait du bien, j'ai eu chaud, il est aux environs de 15h30 et la température fera des dégats parmi les traileurs, c'est sûr. Nos organismes ne sont pas encore habitués à ces températures plus que printanières.

 Je repars assez difficilement, surtout que nous descendons, vers le bord de Seine. Heureusement ce sera la dernière descente. Il ne reste que du plat jusqu'à la tour Eiffel. Cette dernière partie ne me séduit pas, au milieu de la circulation et surtout sur des bords de Seine pas très charmant, de plus j'ai de plus en plus de mal à contenir des crampes au niveau des mollets. Je croise pour la 2ème fois Chocho (Dominique Chauvelier) qui aide justement un traileur plus durement touché que moi à soigner ses crampes. Après un passage sympa (oui il y en avait quand même) rempli de messages de soutien à quelques kikous je croise Fufu  en VTT qui attend patiemment avec son appareil photo. Cela m'encourage à sourire (pour la photo) ce sera plutôt une grimace mais comme la fin est proche je serre les dents, la délivrance est proche. Grâce aux nombreux bénévoles (merci à eux) je ne serai jamais arrêté par les feux ou la circulation et après quelques détours sinueux j'arrive en vue de la ligne d'arrivée au milieu d'une foule animée et très encourageante. La fin efface les douleurs et fait oublier les passages difficiles. En passant la ligne en 6h17 je trouve le chrono très très moyen mais le classement relatif (280ème), plutôt meilleur qu'à mon habitude me réconforte quelque peu.

 Un trail de plus, une expérience en plus et maintenant,  à moi les courses vertes de l'Essonne.

 

Jean-Luc

11 commentaires

Commentaire de Land Kikour posté le 06-04-2011 à 22:53:00

Merci Jean-Luc pour ce cr bien sympathique, le 50 de l'Eco voila une épreuve que j'envisagerai bien :)
Bonne chance sur les courses vertes, je serai au Cul d'Enfer :))

Commentaire de Akran posté le 06-04-2011 à 23:54:00

Félicitations pour ta course et ton CR ;
maintenant c'est sûr que le parcours devait cruellement manquer de montagnes pour ton pied désormais alpin !! Bonne récup & à bientôt, au détour impromptu d'un footing ;)

Commentaire de agnès78 posté le 07-04-2011 à 06:33:00

coucou! très contente de t'avoir revu! c'est vrai que le parcours était très exigeant, à la fois très rapide avec de grandes lignes droites sans fin et très montagnes russes par endroits. Les muscles ne savaient pas comment se comporter!.... bises jean-Luc

Commentaire de JM2CJC posté le 07-04-2011 à 07:26:00

Woah , comme t'y va ,pour un temps de 6h17 ,moi j'aurai mangé un bœuf et un tombereau de frites au second ravito ,lol
J'ai croisé également, Chauchau 2 fois ,mais la seconde avec 1/2h d'écart avec toi sur les quais
Bravo pour le job et a une prochaine

J-Marc

Commentaire de JM2CJC posté le 07-04-2011 à 07:27:00

Woah , comme t'y va ,pour un temps de 6h17 ,moi j'aurai mangé un bœuf et un tombereau de frites au second ravito ,lol
J'ai croisé également, Chauchau 2 fois ,mais la seconde avec 1/2h d'écart avec toi sur les quais
Bravo pour le job et a une prochaine

J-Marc

Commentaire de Sprolls posté le 07-04-2011 à 09:18:00

Merci pour le CR et bravo pour la course malgré la fin un peu dure. Il faut dire que la (relative) chaleur qui arrive fait tout drôle aux organismes ! A un de ces 4 ici ou ailleurs

Commentaire de gdraid posté le 07-04-2011 à 09:50:00

Bravo Jean-Luc pour ta course de 50km bien gérée avec cette chaleur piégeuse pour de nombreux coureurs.
Merci pour ton récit.
A bientôt sur les courses vertes de l'Essonne.
JC

Commentaire de Le Lutin d'Ecouves posté le 07-04-2011 à 12:46:00

Des copains y étaient avec des GPS. le trail faisait en fait 55 km !

Bravo à toi et à bientôt... T'as trouvé un hébergement ?

Commentaire de caro.s91 posté le 07-04-2011 à 14:33:00

Je me disais que je ne t'avais pas vu en course, mais j'ai compris en lisant que tu n'avais couru "que" le petit 55km !!! ;-) Bravo, la chaleur était éprouvante même sans courir, nous n'avions pas l'habitude de cette tiédeur estivale fin mars.

J'essaierai de venir te voir sur quelques courses vertes car, pour moi, cette année, il n'y aura pas de course et donc pas une troisième victoire consécutive sur le challenge du 91!

Bises,
Caro

Commentaire de Mustang posté le 07-04-2011 à 23:15:00

et bien voilà un trail terminé de belle manière! Bravo

Commentaire de shunga posté le 08-04-2011 à 12:28:00

Bravo ! 6h17 ! T'as un peu trainouillé quand même ! Ca fait moins le malin que sur les hauteurs du coudray à faire les beaux avec sa bande hein ! ^^
On se croisera peut-être sur une des courses du chalenge :)

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.18 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !