Récit de la course : Marathon de Lyon 2012, par sebmelalix

L'auteur : sebmelalix

La course : Marathon de Lyon

Date : 7/10/2012

Lieu : Lyon 01 (Rhône)

Affichage : 818 vues

Distance : 42.195km

Objectif : Battre un record

18 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

65 autres récits :

3ème marathon de Lyon, l'improvisation!

Marathon de Lyon,

Et de 3, c'est effectivement mon 3 ième marathon à Lyon cette année après ceux de 2010 et 2011.
 
Petit rappel : 2010, inscription sur un coup de tête avec peu d'entraînements. Résultat 4h59, le mur des 30, les 12 derniers kilos en marchant et tout "crampé". Bref, j'ai terminé dans le fond du classement mais je l'ai fait,  c''est l'essentiel!

2011 : un peu plus d'entrainements, quelques courses à mon actif, un peu plus d'expérience, inscrit depuis peu sur Kikourou et donc beaucoup de conseils glanés dans les nombreux récits que j'ai pu lire. 
Objectif 4h, résultat 3h40, une belle revanche sur 2010!

2012 : une année très typée trail donc pas une énorme envie comme 2011,  mais c'est quand même attirant car on est à domicile. 
Effectivement, cette année j'ai préféré m'orienter dans les courses nature ou montagne où je prends beaucoup de plaisir. Et c'est comme la Tome Des Bauges d'Arclusaz, quant on y a goûté on ne peut plus sans passer ;-)
Après les 2 belles courses de septembre dans les"monts d'Or" et celle de l'Ubaye en août, je confirme mes bonnes sensations grâce à un plus gros volume d'entraînement et pas mal de dénivelé+.
 C'est pour cela que j'aborde ce marathon assez sereinement, il se présente comme un "joker". Malgré tout , je veux pas faire figuration, je reste un compétiteur. 
Coté objectif, je me fixe 3h30 c'est 10 minutes de moins que 2011. C'est bizarre mais je suis assez confiant alors qu'un marathon c'est jamais gagné d'avance!

Le vendredi, je retire mon dossard (40970) place Bellecour. 15000 coureurs participent cette année au Run in Lyon, comme dans les bons bouchons Lyonnais, l'organisation affiche complet et  un grand nombre de runneurs se feront refoulés!!!
Dans mon package je trouve un TS Adidas (plus léger que celui de l'an passé) et un bracelet indiquant mon SAS de départ ainsi que les temps de passage prévus. 3h30=sas C.

Levé 6h dimanche matin, petit déjeuner normal, une bonne douche et préparation  des affaires.
Je pars à 7h30, petit détour car l' A7 est coupée. J'arrive à 8h15 au point de rencontre des Kikous "sous la queue du cheval". Des Kikous coureurs et des Kikous supporters sont présents et certains sont déjà partis à l'échauffement. Je n'irais pas m'échauffer et j'ai l'accord de Lalan. A 10 minutes du départ, je rejoins mon SAS avec une grosse grosse envie (pas celle de courir)!!! Mais pas vraiment d'endroits pour satisfaire mon besoin. 

Je suis donc dans la longue file  du départ et je me rends compte que j'ai oublié mon Foot Pod (gps avec ma montre ), je râle contre moi même, ça va être difficile de gérer mon allure. Une chance que tous les kms soient balisés ça m'aidera tout de même. En plus,3h30 c'est 5 minutes au km... Ouf!!! Ça évitera un gros échec. J'ai pensé au meneur 3h30 mais j'aime pas avoir une allure imposée autre que la mienne.
Plus le temps de ruminer c'est le départ, je passerais la ligne 2m30 après le coup de feu!
Le parcours avait été inversé  l'année passée par rapport à 2010. Celui de 2011 sera reconduit avec quelques petites modifications en mieux à Confluence et au retour de Gerland au 33 ième (un petit aller retour bien désagréable).

Bon, c'est parti et il faut que je fasse ma pause pipi...Qu'elle fut longue!!! Mais ça sera l'unique. 
Déjà pas mal de temps de perdu sachant que je suis pas un violent du départ et qu'au bout de 15 minutes toujours pas d'indication du kilométrage. J'ai dû les rater avec cette foule.  Peu après le point de retour des quais de Saône je double FranckdeBrignais, tout surpris de me voir, il me dit "tu devrais pas être là toi" et ça me fait bien marrer car "oui"'mais je maitrise pas grand chose pour l'instant!!! 
Je reste sur ce rythme jusqu'au km 5'  après le ravito (enfin je vois le panneau). Je fais les comptes, j'ai 1,45 de retard! Bon ça va c'est pas catastrofique.
Je dois augmenté légèrement de rythme pour rattraper le retard. On passe coté Rhône direction le Parc de la Tête d'Or, Lalan et Turtle sont là et m'encouragent...merci! 
Les 6 kms parcourus dans le parc se passe bien, j'ai l'impression de m'entrainer, je recroise les supporters KIkous parmi les nombreux autres ( quelle foule cette année, impressionnant et sympathique) et encore une fois à la sortie du Parc. Cette fois Lalan me " remonte les bretelles" pour que j'augmente plus progressivement mon allure! Il a raison car j'ai repris que 15 secondes depuis le km 5 et on est au 15 ème. J'ai donc 1m30 de retard sur l'objectif. C'est peu, je suis bien, je me maintiens à 12km/h et je décide de continuer à imprimer cette allure. 
Je commence à voir de nombreux coureurs du 21 qui souffrent. 
J'ai emporté 3 gels et une barre et j'ai décidé de ne jamais m'arrêter aux ravitos, je prendrais à chaque fois une bouteille, c'est du gâchis mais c'est pratique. J'ai jamais ressenti un manque de liquide ou solide.
On se dirige vers les Terreaux, un p'tit coucou à ArnaudB. Ça sent la fin pour ceux du 21 qui se découragent quand on va en direction de Bellecour et qu'il faut revenir sur nos pas pour y retourner. Je trouve que ça passe vite et je suis étonné de doubler autant de coureurs du semi dans cette dernière partie.
C'est la séparation du semi et du marathon, on est beaucoup plus seul. C'est  avec beaucoup de virages qu'on est emmené de nouveau coté Saône. Km 22, j'ai toujours 1m30 de retard mais je décide encore de garder cette allure. Tout va bien. Une bénévole nous communique nos classements, je suis 306 ième (je croyais qu'on était 1000 et on me confirmera plus tard que 1500 marathoniens ont pris le départ) je suis content car je n'ai aucun signe de fatigue et je sais que bientôt, pas mal vont craquer. Un bon gain de place est possible si les sensations perdurent.
 Les 2 kms qui mènent à confluence sont rapidement avalés et on emprunte les très difficiles derniers kms de la SAintéLyon puis on les quitte pour se diriger au 25' ème et son ravito. Je rejoins un ami qui a le même objectif temps que moi, il n'a pas les jambes et n'arrivera pas à s'accrocher. Peu après, je rejoins la Charette Du Marathon du Beaujolais, je les salue et les félicite j'en boirais bien un coup! Tiens! J'ai soif...
Quand je passe devant mes collègues de Confluence qui bossent, j'ai une p'tite pensée pour eux, même si je pense que peu, voudrait être à ma place. Il y a aussi un sympathique orchestre qui met l'ambiance.
Allez, nous nous rendons doucement vers les locataires de Gerland qui se déplacent à Lorient l'apres midi même. 
Après avoir traversé le pont Pasteur et le km 28 toujours avec mes 1m30 de retard et comme tous les voyants sont au vert, on va ajouter un peu de piment à cette course... je décide d'entreprendre le rattrapage de ces 90 secondes!!! 
J'arrive au stade, on le contourne, ravitaillement  R30, toujours pas d'arrêt puis on entre dans le stade vide, c'est toujours aussi impressionnant. 
Depuis confluence, j'ai doublé pas mal de monde et maintenant de plus en plus  surtout qu'ils y en a qui marchent, ça va être dur pour eux et je les encourage. En 2010, j'étais dans cette mauvaise posture.
En 2012, c'est pas le cas et j'en remets un petit coup, c'est dur de se faire doubler mais c'est bon d'être celui qui double...
Passé Gerland, je me retrouve rapidement sur les berges du Rhone où un interminable aller et 1/2 retour de 8km m'attend et qui me portera au Kilo 41.
Petit à petit, mètre par mètre, je comble mon retard et je suis dans les temps prévus. Au point de retour du 38 ème, quand je relance je ressens un petit de mou, c'est le moment de prendre un gel. Malgré tout je dois maintenir l'allure j'ai juste 15's de regard au k 39. Le mental va faire le reste de plus qu'un concurrent me frotte les épaules, il me titille et essaie de s'accrocher, quand je le double, un petit mot sympa mais il me répond pas. Pas cool, alors la que la machine s'est remise en route, je décide de jouer avec lui en accélérant, puis en le laissant revenir puis en accélérant de nouveau etc etc... Un peu avant le 41 ème, il explose, je me retourne, il s'éloigne et je lui fait un signe d'au revoir. Gentil le Seb, mais faut pas le chauffer!!!
Nous repassons sur le dernier pont du parcours pour rejoindre l'arrivée, pile poil en 3h25 au 41 ème j'accélère de nouveau faire les 1,195 kms restants en 5 minutes.
Les encouragements du public me portent jusqu'à la ligne d'arrivée que je passe en 3:29:57 . Arrivé 169/923 arrivants.
Merci l'organisation et les bénévoles, les nombreux spectateurs également!

Une grande satisfaction d'avoir pu réaliser la course que je souhaitais avec quelques imprévus. Satisfait aussi pour la gestion de l'hydratation et de l'alimentation (ça, c'était en vu de la STL).
Ravi d'avoir vu plein de Kikous.

RDV à la STL... Cette fois, c'est plus de 36 minutes à aller chercher.......






 
   

18 commentaires

Commentaire de Elcap posté le 11-10-2012 à 08:30:49

T'as eu chaud !!! À 3 secondes !
Bravo !!!!!

Commentaire de le berger posté le 11-10-2012 à 08:40:25

Bravo, une fois de plus une superbe gestion de course. Bonne récup!

Commentaire de marat 3h00 ? posté le 11-10-2012 à 09:06:33

y'a pas du guerrier là ! Donc je retiens, ne pas jouer avec seb ... trop près de seb !

Bravo pour ta gestion du physique mais surtout du mental. ça va être bien sympa début décembre :-)

Commentaire de tidgi posté le 11-10-2012 à 09:12:00

C'est quasi du millimètre (ou du milliseconde). Chapeau pour la gestion.
Toi tu n'as pas besoin de partenaire virtuel ;-)
Allez, combien (à la seconde près) pour la STL ? ;-))...

Commentaire de CROCS-MAN posté le 11-10-2012 à 09:43:06

BRAVO pour ta course, ça s'est passé comme tu voulais.

Commentaire de Arclusaz posté le 11-10-2012 à 10:06:32

Impressionnantes cette sérénité et cette gestion de course : on dirait que tu as fait ça toute ta vie !

Et comme le Bourgogne, tu ne vas pas cesser de te bonifier avec l'âge, ça promet....

Gentil le Seb (je confirme) mais faut pas le chauffer (promis, j'essaierai pas !)

Commentaire de jano posté le 11-10-2012 à 10:24:49

je pense bien que tu vas me fumer à la STL cette année.
faudra partir un peu moins prudemment que l'année dernière...

Commentaire de Jean-Phi posté le 11-10-2012 à 10:27:27

Belle gestion Seb bravo ! Objectif 3h15 pour le prochain ;-)

Commentaire de totoro posté le 11-10-2012 à 10:52:12

Ton marathon me fait littéralement rêver ! Quelle maîtrise, c'était ton jour : bravo !

Commentaire de bruno230 posté le 11-10-2012 à 13:51:57

1h30 de moins sur un marathon en deux ans,si ça c'est pas de la progression!!!Bravo a toi

Commentaire de bruno230 posté le 11-10-2012 à 13:52:07

1h30 de moins sur un marathon en deux ans,si ça c'est pas de la progression!!!Bravo a toi

Commentaire de fildar posté le 11-10-2012 à 14:39:13

Que veux tu de plus ? que du bonheur d'avoir réussi son objectif.
Bravo à toi.

Commentaire de lalan posté le 11-10-2012 à 15:02:11

Comme quoi sans technologie et se fier à ces sentations ca marche. Bravo pout ta belle course et bonne gestion. J'aime bien le Seb avec l'ame du compétiteur.Heureusement tu mords pas. Bonne prépa STL l'ami

Commentaire de franck de Brignais posté le 11-10-2012 à 19:03:54

Merci Seb pour ton récit ! Quelle précision, quelle gestion de l'effort.. mois aussi mon premier Marathon en 2010 en 4h59 !! Mais celui de 2012 est trèèèès loin des 3h30 ! Super le petit signe au 41ème...!! Bravo à toi !

Commentaire de Pierrot69 posté le 11-10-2012 à 21:49:44

Ça semble presque facile à te lire confortablement installé derrière son écran, mais pour qui a déjà fait un marathon on sait bien que c'est une sacré perf de faire ce temps et rentrer dans son objectif, avec un négativ split bien géré en plus et sur un parcours vraiment pas simple.
Alors énorme bravo à toi!
Vu ton niveau cette année, ce n'est pas 36' que tu vas gagner sur la STL mais bien plus! ;-)

Commentaire de Nini posté le 11-10-2012 à 22:42:41

Bravo ! Dommage qu'on n'ait pas pu t'attendre à l'arrivée... Rdv début décembre !

Commentaire de Japhy posté le 12-10-2012 à 06:56:52

Superbe gestion de course!
Marrante ta "rencontre" sur les derniers km.

Commentaire de ogo posté le 12-10-2012 à 13:25:02

Volonté + confiance en soi + décontraction = plaisir en course = objectif atteint. Bravo pour ta course et ce super chrono de bon augure pour la STL.

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.16 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !