Récit de la course : Trail du Pic Saint-Michel 2009, par BOUK honte-du-sport

L'auteur : BOUK honte-du-sport

La course : Trail du Pic Saint-Michel

Date : 7/6/2009

Lieu : Lans En Vercors (Isère)

Affichage : 1155 vues

Distance : 22km

Objectif : Pas d'objectif

10 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

90 autres récits :

Trail du Pic St Michel 2009...

A défaut d'avoir une belle place dans la hierarchie je suis au moins le premier à laisser mon recit ! Je me suis d'ailleurs poser la question s'il était bien nécessaire d'en faire un, mais il le faut, au moins pour feliciter l'organisation !!

 

J'ouvre mes volets, chouette un rayon de soleil, il va faire pas trop moche finalement ! Arrivé à Lans, les kikous sont déjà là et facilement identifiables, la rigolade est de mise ! Briefing avec le kéké, qui me fait réaliser combien je ne suis vraiment pas du matin, en voyant sa montre je me rends compte que j'ai laissé la mienne dans la voiture... Ca aurait encore plus gaché ma course, merci kéké !!

 

Petit tour de chauffe jusqu'au village puis départ. Je pars à mon allure habituelle, ni trop vite, ni trop doucement, jusque là ça va. Première montée - chemins de tracteurs - allez hop je marche direct ça sert à rien de me cramer, surtout que cette année c'est plus long ! Sauf que rapidement je sens mes jambes assez lourdes, je sens la montée dans les cuisses, les mollets, le constat est claire : soit j'aurai dû m'entrainer cette semaine, soit j'aurai peut etre du plus me reposer, la machine est ko !

 

J'entends dans mon dos un poétique "qu'est-ce que tu branles ??". Ce kéké, même pas besoin de me retourner ! J'essaie de le suivre, et hop ça redescend, cool j'y vais, espérant que cette première montée de chauffe n'est qu'un accident de parcours. S'ensuit une mini descente, le plateau des allèles (je crois que c'est ça ?) avec son long faux-plat montant démoralisant (c'était ma hantise du jour !), je gère pas trop mal et courre quasi tout du long, je me réjouis surtout du mono-sentier qui va suivre et dont j'ai un bon souvenir.

 

Bon, la machine a l'air ok, je continue l'effort même si je me fait pas mal passé... Attendez la descente hé hé hé ! Arrive le MUR et là, pas de jus. Bon, génial, je me tape toute la montée du Pic à me faire passer et à admirer les gens grimper et relancer alors que j'en suis totalement incapable... J'en profite pour admirer plus longuement les paysages alentours, et espère surtout que les 12/15 kilomètres de descentes me seront favorables.



 

Ouf enfin le Pic. 1h18 contre 1h13 l'an passé, m**** ! Je me pose, savoure le sucre de Chartreuse (excellente initiative !) et attaque la descente, bien décidé à effacer la contre-performance que constitue la montée et bouffer tous ces outrecuidants qui m'ont déposés ! Mais déchantement immédiat, la descente est glissante, bien plus technique que dans mes souvenirs, et finalement je ne remonte rien du tout, je regarde surtout mes pieds et fais chauffer les cuisses...

 

Et arrive d'ailleurs la surprise, c'est que le trail continue et c'est parti pour les bosses, sachant que je n'ai plus aucune energie. Donc tout à la marche, j'abandonne le chrono, c'est pas le jour, point. Le côté positif c'est que j'ai du voir défiler tous les internautes de kikourou.

 

On arrive à un ravitaillement (il était temps, on termine le coca !),  je présume qu'il s'agit de la dernière bosse, allez plus que ça... re-marche, mais voilà même en marche je me fait doubler, d'abord  par la 5ème féminine... puis la 6ème... Bon allez quoi, on va arrêter l'hémorragie, la descente démarre, je les reprends et finalement entame (enfin) un finish convenable, du 16ème au 22ème kilomètre quoi.

 

Descente, descente, ravitaillement au 18ème, ouille, on annonce encore 2 kms de montée et 2 de descente. Pffffff et moi qui me croyais quasiment arrivé... Bon ben allez on va puiser, je suis dans un groupe de 4, le premier commence à avoir des crampes, courage... J'essaie de courir un peu je distance le second mais le premier ne s'arrête plus. Je continue donc de marcher vite... Finalement je le prends dans un mur, j'en vois deux au loin, on est enfin en haut de ces deux kilomètres, je vois le parking ! S

 

Ca me revigore, sauf que la descente est la piste de ski, aaaaaaarrrrrggghhhhhhhh ! Allez c'est le dernier effort. 

 

Je finis, j'en reprends finalement trois sur le finish ça limite les dégâts, la charmante speakerine dit mon nom, chouette !

 

A l'arrivée ben grosse grosse deception quand même. Il y a des jours avec, et aujourd'hui c'etait un gros jour sans !

 

Par contre cadre magnifique, bénévoles nombreux et conviviaux, et il n'a pas plu, et il n'a pas fait chaud ! Ravitaillement et discussion avec KEKE-MAN en vitesse car retour illico, c'est une journée chargée entre la fête des mères, le devoir civique, le grand prix et roland-garros !!! A l'année prochaine.

 

10 commentaires

Commentaire de unbretonagrenoble posté le 07-06-2009 à 20:06:00

Bien joué quand même car c'était long!

ça ira mieux la semaine prochaine!

et repose toi un peu mon petit!

Commentaire de Pascaline posté le 07-06-2009 à 21:15:00

bravo julien pour ta course, l'essentiel c'est de finir entier, garde quand même des forces pour le grand duc...
A bientôt...

Commentaire de alex23 posté le 07-06-2009 à 23:47:00

beau récit, et oui des jours avec et des jours sans, l'essentiel c'est d'y être et de finir

Commentaire de lamiricore posté le 08-06-2009 à 09:11:00

Super Trail avec une vue imprenable en haut du Pic !

Commentaire de béné38 posté le 08-06-2009 à 10:47:00

Bravo il fallait déjà le faire. Lorsque je l'ai fait en novembre je l'ai trouvé facile (enfin tout est relatif), et il y a une semaine pour la dernière reco, je l'ai trouvé terrible !!!! comme quoi il n'y a pas 2 jours pareils !
Allez on le fera en off quand il fera grand beau!

Commentaire de Khanardô posté le 08-06-2009 à 11:39:00

Il me semble bien t'avoir vu devant moi un peu après la partie raide de la descente, sous le Pic, mais sans pouvoir te rattraper, puis tu as encore creusé l'écart après, presque 4 minutes !
Par contre, après, tu as du partir vite, tu n'étais pas à l'AAB ?

Commentaire de nico2938 posté le 08-06-2009 à 14:21:00

Bravo!! Les jours sans arrivent à tout le monde! Toi aussi, tu as retrouvé la dernière montée
méchante? Rassure toi même pour les premiers elle fait mal aux jambes!!

Commentaire de l ignoble posté le 09-06-2009 à 10:58:00

salut julien!!! moi je te dit reste dans les derniers,(enfin abuse pas qd même),sinon tu vas finir dans les 20,et aprés tu deviens hautain,prétentieux,imbuvable,suffisant....regardedans l'etat ou se trouve Norman........

Commentaire de Pat'jambes posté le 09-06-2009 à 22:18:00

Même si tout n'a pas roulé comme tu voulais, tu as dû passer un sacré bon moment là haut, avec un temps idéal, du sucre à la chartreuse et tout plein de kikous... Veinard va!

Commentaire de blob posté le 13-06-2009 à 16:16:00

Belle course, et joli récit.

à +

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.18 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !