Récit de la course : Trail Nivolet-Revard - 49 km 2007, par sonicronan

L'auteur : sonicronan

La course : Trail Nivolet-Revard - 49 km

Date : 6/5/2007

Lieu : Voglans (Savoie)

Affichage : 2130 vues

Distance : 49km

Matos : Asics trabucco, tshirt micro polaire quechua, sac quechua 10 l avec poche à eau, short. 1 veste imper raidlight dans le sac.

Objectif : Se dépenser

11 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

88 autres récits :

Nivolet revard 2007

L'idée de participer à cette course est venue d'un ami qui l'avait fait l'année passée et qui m'avait dit " Tu vas voir c'est génial, l'ambiance est super, le parcours magnifique et en plus y'a un joli T shirt !" ... ah bon. Alors d'accord !
Bon j'apprendrai un peu plus tard qu'il me parlait en fait du "malpassant" l'autre course.
Donc, je cale mon inscription juste après le trail des collines.
Je remotive les troupes (ceci consiste à envoyer de façon insistante une série de mails à des amis sportifs susceptibles de craquer et donc d'envoyer leur inscription). Ca marche ! Manu craque et s'inscrit (son 1er ultra), Christophe un ami pompier très sportif m'informe qu'il participe aussi (1er ultra aussi). Le Gaulois hyper motivé après son 15 kms du trail des collines et pierre (triathlète man) s'inscrivent sur le "malpassant". Le bobo va faire du ski (loupé pour lui).
Je m'inquiète tout de même un peu sur la préparation des 2 ultratrailers, surtout celle de Manu. Ce dernier, avait refusé de faire le 35 du trail des collines, trouvant celui-ci trop long, et s'était aligné sur le15 kms. Comme le 15 s'est super bien passé, il s'aligne sur le Nivolet revard... ??? Je suis super surpris et pense pendant un peu plus d'une semaine qu'il me fait une farce. Mais non...
Donc, je me réentraine pendant 1 mois avec 4 sorties/ semaine (à l'exception de la dernière) avec 1 grosse semaine contenant entre autre une sortie de 2h15 (dont 1h de seuil) et une autre de 3h. Un peu de ski de rando avec le Gaulois (pic de l'étendard sublime !), 2 dernières semaines en baisse de régime... et hop ready.

Veille au soir : Manu est chez moi on termine notre cure de malto, on parle un peu course (parcours et temps de l'année passée) tout va bien, on est en forme, on connait le parcours. je lui fais tout de même remarqué que le graphe du dénivelé du site internet est trompeur (il manque 500 à 600m). On bouffe des pâtes, du jus d'orange à l'apéro (sic), bref à part la météo qui est bien pourrie le samedi et qui annonce un parcours bien gras, tout va bien. On s'endort vers 11h.
Dring 5h : P'tit déj au gatosport (bof , je finirai pas ma part) à 6h on décolle. Arrivée à 6h45 à Voglans, il fait couvert mais doux (il ne pleut pas). On est tôt et zen, pas de pb de bide à déplorer ... cool ! Pas de stress, on chope les dossards et le maillot sympa, l'ambiance est bon enfant et détendu. Tout est bien organisé (très pro).  Je regarde les participants , .. "Tiens y'a Delebarre ?"

7h45 : On retrouve Christophe et on passe le pointage pour se mettre dans l'aire de départ (y'a du beau monde), on plaisante un peu, je dis à Manu que s'il veut des infos pour la Saintélyon il n'a qu'à demander à Jérôme Trottet qui est à côté de nous.

Pan : Ca part, j'enclenche le chrono. Ca monte tout de suite et tout le monde court. Ca part vite même. On paume Manu, ch'uis avec Christophe , mais je sens qu'il temporise avec moi, donc dans une côte, il part ... et il a bien raison. Les 1ers sentiers sont larges et roulants, ensuite, on rejoint la forêt et le chemin devient étroit et sinueux (sublime) des bosses, des virages, ça va toujours vite, mais ça va. Pourtant une étude de ma FC après course, m'indiquera que j'étais vraiment trop haut. En fait, cette partie l'air de rien monte pas mal. J'arrive à Mentens en 1h23 je bois un coup et je repars je sais que la suite est raide.

J'y vais, j'essaie de choper mon rythme, j'ai l'impression d'avoir du mal à le sentir, je prends un gel (bizarre). C'est beau et un peu gras ! Le sentier devient de plus en plus étroit avec des beaux passages au niveau du col du pertuiset. Tiens, mais ça serait pas Manu devant moi,.. mais si ! Salut Manu ça va ? "Ouais". Je ne m'inquiète pas pour lui il est monté devant moi. Je pars. La descente me redonne du rythme, du coup la montée au revard se fait bien (un p'tit peu brumeux et venteux). Je bois un coup et un autre gel (bizarre, bizarre), ça fait 2h50 que je cours et il me reste 30 bornes (bon dieu). La haut c'est beau , un grand plateau et des paysages dégagées, on a l'impression d'être haut. Le changement de décors est surprenant. Je mets ma veste (n'importe koi)
Descente sur la Féclaz : Coup de mou ... Qu'est ce qui se passe ? J'ai du mal à relancer et prendre un ryhtme sur cette partie qui est pourtant roulante. Arrive le ravito, j'enlève ma veste (c'était vraiment n'importe koi), je m'arrète. Bouffe de tout, en petite quantités, (je sais que le salé me fait du bien, alors je profite), boit plein de flotte et remplit le camel. Temps : 3h34. Je discute avec un bachelard runner du midi. et je repars.

Ca va mieux, cet arrêt et le fait de manger m'a fait du bien. La montée de la croix du nivolet et du Sire est très belle (succession de plat et de petites côtes ). J'arrive à relancer je sens que je gère mieux mon rythme. Arrivée à la croix, c'est beau (4h19). Le long de l'aller retour à la croix je ne croise ni manu, ni Christophe. Le passage à la croix est grandiose, en plus je sens qu'un cap psychologique est passé. C'est la fin des grosses montées et le début des grosses descentes et là ça va aller.
Je repars et j'envoie ! je croise un breton exilé à grenoble (tiens comme moi). Faut vraiment que je me trouve un "Gwennadu". Un dépassement plus qu'hasardeux va m'envoyer valedinguer dans un endroit pas très catholique. 2 gugusses me rattrapent de justesse (grand merci à eux). C'est du sentier monotrace quasi tout le long. Une partie herbeuse sous la croix et le reste en forêt. Toujours aussi beau ce parcours. Je me rends compte que la descente est vraiment mal digéré par certains. Moi je descends mais je commence à la trouver super longue cette descente ... On y est bientôt à Pragondran ?

5h05 : Pragondran je bois un coup je mange et je repars. Je ne veux pas trop tarder. Je sens que la fin va être longue. Heureusement le circuit descends comme je veux n'y trop n'y trop peu.
5h51 : J'arrive au Fournet. Je prends un gel et de l'eau. C'est pas le moment que je me mette le bide en vrac. Ca descends, je double, arrive le plat, je me fais doubler. J'ai un peu de mal, mais me rends compte en fait par rapport aux coureurs qui m'entourent que je suis dans la moyenne. Je n'ai pas oublié cette dernière côte qui m'attends. je discute avec un gars qui court comme moi depuis le dernier ravito. Ca va !  la fin approche. Fin de la côte ... m'enfous je cours jusqu'au bout (2 kms). Le denier km est long comme tous les derniers kms, je croise kat et maelle qui attendent Manu et je passe la ligne en 6h28. Finit ... Ce fut dur mais Superbe.
Je bouffe, je bois de l'eau , de l'eau (marre de l'isostar), je cherche Christophe.  Manu  ??

Bon je vais me changer. Je retrouve le Christophe qui est super content (6:00:03) mais qui devra revenir l'année prochaine pour passer sous les 6 h . Il a la grosse forme ce Christophe !! Je comprends pas pourtant au GUM il ne fait que des sorties filles.
Manu où es tu ? on l'attends tranquillement en mangeant la tartiflette et la part de tarte. Il arrivera  sous les 8h , content heureux et  avec le sourire et la plaisanterie... c'est que ça va. En fait, il a eu son coup de mou au moment où on s'est croisé et ça a duré tout le long de la course.  Bravo de ne pas avoir abandonner.  Un meilleur entrainement l'année prochaine et ça passera beaucoup mieux.
Avec du recul, je dirai que c'est le plus beau parcours que j'ai pu faire (j'en ai pas fait beaucoup) une belle organisation (très pro), un parcours technique.
A la vue des résultats du malpassant, ça semble avoir été pour le Pierre et le Gaulois (un Compte rendu ??)
Perso,  je suis parti beaucoup trop vite et du coup, je pense que les sensations moyennes que j'ai ressenti par moment venait du fait de cette 1ere partie trop rapide. Ou peut être le trail des collines trop rapproché ?
Pour conforter Manu : La Sainté c'est plus facile !

11 commentaires

Commentaire de rapace74 posté le 07-05-2007 à 15:46:00

bravo pour ta course!!
tu as fini peu de temps devant moi superbe recit a bientôt p-e

manu (pas le meme )lollllllll

Commentaire de titifb posté le 07-05-2007 à 16:30:00

Salut sonicronan !
Sympa ton CR...Ca donne envie !
Merci

Commentaire de agnès78 posté le 07-05-2007 à 16:38:00

Merci pour ton CR et BRAVO pour ta course.
Tu as eu l'air de te régaler!
Bises et à bientôt sur un trail
agnès

Commentaire de goonif37 posté le 07-05-2007 à 17:14:00

Ecellent ce compte-rendu...
c'est vrai que ça donne envie, pourquoi pas l'année prochaine. Félicite Manu de ma part et pousse le à faire son CR.
Bonne récup' et à très bientôt

Commentaire de Génep posté le 07-05-2007 à 17:14:00

Une course animée aussi ;)
CR haletant et belle course !

Commentaire de gdraid posté le 07-05-2007 à 17:48:00

Ton récit nous tient en haleine, bravo sonicronan !
Félicitations pour ta perf.
JC

Commentaire de rapace74 posté le 07-05-2007 à 19:33:00

j'ais oublie de te dire mais dans les deux gugusses qui te rattrapent limite il y avait supersteph 69 un kikoureur....

Commentaire de supersteph69 posté le 07-05-2007 à 21:37:00

affirmatif c'est bien moi le gugusse de derriere
beau cr j'en ferai ptet un en fin de semaine
vivement qu'on ai les casquettes que l'on puisse se reconnaitre!! j'aurai cor plus de plaisir a rattraper des kikoureurs !!!

Commentaire de Startijenn posté le 09-05-2007 à 10:01:00

Bravo, belle course, et plutôt bien gérée. Tu es visiblement descendu bien vite !
Merci pour ton CR, et le partage de tes sensations.

Commentaire de motive posté le 09-05-2007 à 11:08:00

Ma course par manu...

Bon déjà pour clarifier les choses, employer le mot course est un peu un abus, parler de

marche rapide serait peut être plus approprié mais bon, passons.

Je passe aussi sur tous les détails du paysage que ronan vous a donné, c'est vraiment

super beau, super bien organisé, on regrettera juste 1 ou 2 degré en plus mais ça, ça

fait parti des impondérables.

En fait comme disait ronan, j'ai fais le 15km du trail des collines il ya quelques

semaines, et je l'ai terminé frais comme un gardon, pret à faire un deuxième tour. Au

moment de s'inscrire pour le nivolet, j'avais peur que le 23 ne represente pas un assez

gros défi donc je me suis jeté à l'eau pour le 49! Mon idée de base était : je marche

dans les côtes, le coeur ne monte pas donc pas de fatigue, et ensuite je courrai

tranquilou sur le plat et à burne dans les descentes, donc normalement ça passe. En

plus, comme le ronan m'a vendu la sainté lyon, ça me permettait de me tester sur une

longue distance (je n'avais fait que des semi jusque la).

Ensuite j'ai fait une préparation, qui n'a pas été très très sérieuse, surtout que j'ai

du m'arreter deux semaine à cause d'une blessure au dos contracté au foot.

Bon, j'étais quand même confiant avec mes 32 gels anti-oxydants, la barre "énergie

longue durée", mes 2 litres d'isostar, et en bouquet final, le gatosport du roro!!

Du coup, début de course pas trop mal, jusqu'au premier ravito liquide, en fait jusqu'à

la GROSSE montée qui m'a litteralement scié les jambes etre les km 12 et 15... ensuite

j'ai essayé de repartir sur le plat avant le revard mais pas moyen, le mal était fait,

l'ascension du revard a failli me voir abandonner. J'ai cumulé un problème au pied

gauche, une crampe au quadriceps de la jambe droite et une crampe au mollet droit. Quand

on sait que après ça il me restait encore 29 bornes dont l'ascension de la croix du

nivolet... ça ne me donnait pas franchement envie de rire. D'ailleurs ça me donnait

plutot envie de vomir, mais ça je pense que ça venait des gels... enfin bref.

J'ai quand meme continué en alternant marche et course mais je n'ai pas pu courrir plus

de 7-8 minutes d'affilé après ça... chaque pas devenant une souffrance... j'ai profité

de tous les ravitos pour boire, m'étirer et trouver la force de repartir.

Arrivé à pragondran (dernier ravito solide) il restait 11.5 km, et là je savais que

j'allais finir, mal, mais j'allais finir, j'essayais de me donner des objectifs de temps

pour chaque partie du parcours... comme si je pouvais changer quelquechose à mon

allure... bref j'attendais avec impatience la derniere bosse parcequ'après je savais

qu'il ne me restais qu'une derniere descente de 2.5km pour finir. Arrivé en haut de la

bosse j'était à 7h42 donc je voyais la barre des 8 heures qui se dérobait (comme avant

elle celle des 6h, 6h30, 7h, 7h15, 7h30, 7h40, ...) et là miracle, j'avais mal mémorisé

le parcours, il ne restait que 1 km, donc j'ai tout donné (n'allez pas imaginer que j'ai

vraiment couru là, ça ressemblait plus à un grand pere scotché à son déambulateur) et

j'ai finit en 7h55... avec la surprise de voir kat et maëlle dans la descente !!

Le plus galère là dedans c'est que dans les derniers (j'ai finit dans les 310 sur 330 +

50 hors délais ou abandons) tu ne croise pas grand monde, tu ne rattrapes personne (ça

m'aurait étonné...) mais personne ne te rattrape et du coup, je me suis longtemps

demandé si j'étais le dernier...

Bon, comme on apprend plus de ses erreurs, voila ce que j'ai retenu pour la prochaine

fois :
-acheter des chaussures de trail et ne pas prendre celle de roro
-eviter les chaussettes neuves.. je ne sais pas si ça a joué mais bon
-rajouter des randos dans la préparation
-ne plus acheter des gels à la pomme (je vais voir si il n'y en a pas au

ricard??)

Commentaire de goonif37 posté le 10-05-2007 à 09:18:00

Belle preuve de courage Man. Tu ne vas pas tarder à prendre du plaisir, j'en suis sûr. Et la prochaine fois n'hésite pas à faire un récit plutôt que de tout mettre dans un commentaire.
Bonne récup'

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.18 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !