Récit de la course : Marathon des Alpes Maritimes Nice - Cannes 2012, par david42195

L'auteur : david42195

La course : Marathon des Alpes Maritimes Nice - Cannes

Date : 4/11/2012

Lieu : Nice (Alpes-Maritimes)

Affichage : 690 vues

Distance : 42.195km

Objectif : Faire un temps

12 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

77 autres récits :

A 5 minutes du bohneur

Et c'est repartit, pour la 7ème fois je me lance à l'assaut des 42,195 kms.

 

Objectif : repasser sous les 3h30

 

J'arrive samedi en fin d'après-midi à Nice sous la pluie. J'espère que la météo sera meilleure dimanche.

 

Passage à l'Expo Marathon pour prendre mon dossard. (Nickel chrome l'organisation) Puis je vais manger la traditionnelle assiette de pâtes pré-marathon.

 

Une bonne nuit de someil (c'est bien la première fois que je dors si bien la veille d'une course ! Rigolant)

 

Réveil à 5h pour le petit déjeuner, puis je me prépare. A 7h15 je suis au rdv des camions sur la place Massena pour y déposer le sac que je récupererai (si tout va bien !) à Cannes. (Là aussi organisation au Top !).

 

Puis je me glisse dans le Sas 3h30. A ma gauche un indien (a moitié à poil qui se les gelaient sévère !) et à ma droite le meneur d'allure 3h45 qui partait tailler une bavette avec le meneur 3h30. Bien entendu il était suivi comme son ombre par des dizaines de coureurs qui avaient peur de le perdre (c'est marrant !!).

 

8h00 PAN c'est parti et là Bof....pas de musique a fond, quel manque d'ambiance (aucun frisson Déçu) comparé à Amsterdam, Paris, et Barcelone... enfin, je suis pas là pour ça.

 

Premier km c'est dense donc on s'affole pas. les kms suivants sont avalés sans soucis pile poil dans les temps.

 

Un coup d'oeil au cardio.....tout va bien. J'arrive bientôt au km 10 en 49'30'' impécable !! J'avale un gel (les nouveaux overs... qui sont liquide) et entame le long passage qui mène de Villeune loubet a Antibes. La route est monotone et comme il fait gris on est même pas tenté de regarder la mer sur notre gauche. Du coup je fixe mon regard sur le groupe devant. Je les rattrappe puis je me refixe sur le groupe suivant que je rattrape également, sans m'en rendre vraiment compte mon allure s'est accélérée je passe au semi en 1h43'36'' (un peu en avance sur les 3h30 fixées).

 

Je me dis que vu que le deuxième semi est plus "valloné" ça pourra servir d'avoir grapillé quelques secondes sur le premier semi.

 

Arrive la première montée qui nous amène sur les remparts du Cap d'antibes et là, le parcours devient vraiment agréable au niveau visuel. J'ose a peine imaginer la carte postale si il y avait eu du soleil.

 

Je ralentis un peu dans les montées, je récupère dans les descentes, les kms continuent de s'égrainer. Je commence même à me dire que cette histoire s'engage bien.

 

Arrive le km 30 2h27'39'' (pas de mur ouf...) je continue a bien me ravitailler, l'allure a commencé à ralentir un peu mais c'est normal qui ne serait pas fatigué après 30kms ?

 

J'arrive à garder le 5min/km jusqu'au 35 ème ensuiste je perds 20 à 30 secondes au km. Rapide calcul : je devrai juste y arriver d'autant que je souffre pas le martyr.

 

Arrive le km 39 et sa longue descente sur Cannes. Les jambes en ont marre et elles décident de se mettre en grèves ! Quelle frustration, il me reste 3 km à faire et je commence a avoir des crampes aux mollets, puis aux cuisses. Je regarde le chrono, le dernier km a été parcouru à la vitesse phénoménale de 7'/km puis le suivant pareil.

 

Dernier km en 6' et voilà enfin la ligne !!! Je regarde la montre 3h35'08''

 

5 minutes BOUHOUHOUHOUHOUHOU, je suis dégouté !! (pas bien longtemps, juste le temps de me rendre compte que c'est mon 3ème meilleur chrono sur la distance Langue tirée)

 

Je passe au ravitaillement, ou au marché (je sais plus) il y avait un boulanger et des vendeurs de fruits je reçois une médaille qui va surement faire exploser ma franchise bagage à l'aéroport (elle pèse au moins un kilo) je reçois une boisson tout droit sortie du village des Schtroupfes (bleue) Un sac "Finisher" et un sac en plastique (??). Puis enfin je retrouve mes collègues avec qui j'étais venu faire ce marathon. 

 

On part prendre la navette qui doit nous ramener a Nice et là dans la moiteur de l'air ambiant sous les roulis du car, j'ai trouvé une utilité au sac en plastique (je vous épargne les détail) !! Berk !

 

Arrivée à Nice sous une pluie battante (tiens comme la veille au soir !!) on aura donc été épargné pour la course. OUF.

 

Une bonne douche, une sieste, une "petite" assiette du trappeur au steak house avec une topette de rouge et direction l'aéroport pour le retour à la maison.

 

Conclusion: Bonne course très bien organisée (il faut le dire), paysage magnifique sur la 2ème partie du parcours. Ravitallement en eau tous les 2,5 km (permet de faire la course sans partir avec un gourde ou une bouteille de secour). J'ai pris beaucoup de plaisir mais la prochaine fois je laisse les crampes à la maison.

PS: Il m'a semblé avoir tapé dans la main d'un écureuil géant à l'arrivée (mais peut-être que c'était un mirage Rigolant)

 

 

12 commentaires

Commentaire de augustin posté le 06-11-2012 à 10:45:30

Merci David pour ton récit qui permet de revivre cette course avec un oeil nouveau ;-)
As tu essayé les manchons pour retarder les crampes? As tu trouvé les gels liquide concluants? Bonne récup!

Commentaire de david42195 posté le 06-11-2012 à 10:52:00

Oui, j'ai déjà les manchons sur les mollets depuis longtemps mais ça n'a pas suffit.

Pour les gels liquides c'est une vraie bonne invention. Les gels classiques, je ne pouvais plus les avaler. Ce côté pâteux hyper sucré qui met du temps à descendre pouah!! Mais là ... tu ouvres, tu bois, ça descent tout seul ! GENIAL !! Je ne peux que les conseiller.

Pour mes autres marathons j'avais des pastilles Sportenine pour éviter les crampes et ça marchait assez bien mais là j'en avais pas (OUPS !) je sais pas si c'est cet oubli ou la longue dernière descente qui m'aura été fatal.

Commentaire de CROCS-MAN posté le 06-11-2012 à 12:15:05

Bravo et merci pour ton récit

Commentaire de regneriebambip posté le 09-11-2012 à 08:00:41

bravo et ne sois pas déçu la prochaine fois tu repasseras sous cette barre mythique des 3h30

Commentaire de david42195 posté le 09-11-2012 à 08:10:14

Merci pour vos messages. Comme dit dans mon CR je fais mon 3ème meilleur chrono sur 7 marathons. Donc la déception n'est pas si grande :-) Le marathon est vraiment une course spéciale, rien n'est gagné avant d'avoir franchi la ligne. Je suis très content d'avoir pu tous les terminer. On peut pas battre son record à chaque fois !Mais je ne lâche pas l'affaire....

Commentaire de Pieromarseille posté le 10-09-2013 à 15:03:03

Bonjour David, et merci pour ton récit de course, qui donne bien envie !
Je prépare ma participation à la prochaine édition du marathon de Nice et je suis en train de lire quelques CR de la course avant pour l'ambiance !... et chercher d'éventuels conseils.
Ce sera ma seconde tentative sur 42, la première, en juillet à Marignane, s'étant soldé par un abandon au 36ème km (je cours depuis février 2013).
Ayant toujours couru un peu au feeling, je manque de repères. Par ailleurs, n'ayant presque pas d'expérience du long (juste ma tentative ratée de juillet), je préfère ne pas me baser sur ma VMA (16/16,5km/h) pour déterminer mon allure cible, car je suis sûr d'aller trop vite.
Je viens de me faire offrir un cardio pour mes 40 ans, d'où ma question : à quel % de FC cours-tu dans tes marathons ? Théoriquement, je crois qu'il faut être autour de 80%, mais j'aime bien les retours d'expériences qui viennent un peu pondérer la théorie, et je vise un temps proche du tien (3h40 / 3h45).
Merci à toi,
Pierre

Commentaire de david42195 posté le 10-09-2013 à 15:56:17

Bonjour Pieromarseille,

Pour être à l'aise il faut se situer entre 75 et 80 % de FCM maintenant tout dépens du parcours. Sur nice-canne le deuxième semi et un peu moins roulant (quelques petites côtes) que le premier et il faut tenir compte de la dérive cardiaque (fatigue du coeur). Donc je te conseil de partir sur 75% de ta FCM et de garder une vitesse constante sur tout le parcours. A l'arrivée tu devrais avoir une moyenne de FC située entre 75 et 80 %.


Bonne chance pour cette seconde tentative. Et ne te fais pas trop de soucis l'expérience du premier (bien que légérement tronquée) te servira à mieux gérer tes sensations.

Entre mon premier et mon second marathon j'ai gagné presque 30 minutes juste en gérant mieux ma course (vitesse au départ, ravitaillement, etc).

Au plaisir de lire ton CR de Finisher.

Commentaire de Pieromarseille posté le 10-09-2013 à 16:18:53

Merci pour ta réponse rapide David,
J'ai une FCmax assez faible (autour de 173/174, pour une FCmin à 50) ; ça va être dur de rester sous les 130 (quasiment impossible, je pense ; je fais mes footing à 134/135 = 10-11km/h et garde le sentiment d'être très tranquille à cette allure).
Je crois que je paye des années de course à pied sans cardio ni méthode, à courir tout le temps en seuil (- d'1 heure) et à négliger complètement l'EF. Du coup, j'ai une bonne résistance à fc élevée, mais je me traine sous les 140. Reste que la dernière fois, la résistance n'a pas tenue sur 42 km... (par contre, jusqu'au semi, ça tourne).
Bon, je ne ferai pas un temps, et j'essaierai de rester sous les 140/145 (80-84%), que je dépasse assez vite dès que je suis au dessus des 12km/h... Et je ferai une pause d'1 mn tous les 5km.
On verra bien.
Merci encore,
Pierre

Commentaire de david42195 posté le 10-09-2013 à 16:28:12

Es-tu sur de ta FC Max ? comment l'as tu déterminée ? Il se peut qu'elle soit un peu sous évaluée. Mais si tu te sens bien a 140/145 puls alors pas de soucis.

Attention de garder une marge pour la dérive cardiaque (innévitable, même en s'arrêtant 1 min tous les 5 kms)

De plus je pense qu'une minute c'est un peu trop. Je te conseil de prendre le temps de boire tous les 5 km en marchant tranquillement et de repartire gentiement en petites foulées. Comme ça ta FC redessendra et ton "stop" n'excédera pas les 30 secondes car sur la fin c'est déjà difficile de remettre en route, alors après une minute d'arrêt je te dis pas :-)

Fais toi plaisir les 35 premiers kms servent d'échauffement pour les 7 derniers.

Commentaire de Pieromarseille posté le 10-09-2013 à 16:41:29

OK, merci du conseil.
Pour ma fc max, c'est un peu artisanal : c'est la fc maximum enregistrée par mon cardio (polar RCX5, sympas les copains !) sur mes divers séances depuis le mois dernier (dont VMA courte), donc 171, auquel j'ajoute 2-3 bpm parce que je ne suis peut-être pas complètement au taquet.
Difficile de ne pas se mettre de pression pour un premier marathon !

Commentaire de david42195 posté le 10-09-2013 à 16:45:38

Heu...deuxième marathon (tu as fais l'expérience de la cours même si tu n'es pas allé au bout !!!)

Premier comme finisher peut-être.

Je vais courir mon 8ème marathon samedi et j'ai toujours autant la pression avant. Mais ça s'envole très vite après un bon 1/4 d'heure de course.

Commentaire de david42195 posté le 10-09-2013 à 16:46:57

Heu...deuxième marathon (tu as fais l'expérience de la cours même si tu n'es pas allé au bout !!!)

Premier comme finisher peut-être.

Je vais courir mon 8ème marathon samedi et j'ai toujours autant la pression avant. Mais ça s'envole très vite après un bon 1/4 d'heure de course.

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.17 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !