Récit de la course : Marathon des Alpes Maritimes Nice - Cannes 2009, par Delphine

L'auteur : Delphine

La course : Marathon des Alpes Maritimes Nice - Cannes

Date : 8/11/2009

Lieu : Nice (Alpes-Maritimes)

Affichage : 1209 vues

Distance : 42.195km

Objectif : Battre un record

20 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

77 autres récits :

Compte-rendu à rallonge....

Bien avant l’entrainement et le marathon lui-même :

 

Une semaine après mon marathon d’Albi avec ma copine Linda, je pensais déjà au prochain objectif. Grâce à Philippe et Isabelle, de Running Aventure, la destination fut vite choisie. Ils me font profiter d’un dossard offert par l’organisateur du marathon de Nice-Cannes.

Faire ce marathon est aussi une occasion d’aller dans une région de France que je ne connais pas. Enfin c’est un avant-goût car un marathon c’est un peu court pour visiter.

J’ai cru aussi comprendre que cette région était un repaire pour les Kikoux de tout horizon.

L’un d’eux s’est d’ailleurs sacrifié pour me laisser son canap’. Merci Laurent05 !!!!!

 

Début d’été, je crée mon auto entreprise. Rien à voir avec la course à pied mais j’ai bien cru péter un câble en voulant tout conjuguer…Heureusement je m’octroie quand même des plages de décompression en allant discuter avec des kikoux adeptes du tchat : Grandware, Loicm et Chrystellem, Epitaphe, Dan33….

Malgré tout je commence ma prépa un peu sur les genoux. (et sur les nerfs)

 

 

Mon entrainement :

 A cause de mon emploi du temps totalement imprévisible, je décide de ne pas demander à celui qui me suit, conseille, entraine depuis 3 ans déjà, de me faire un plan. A quoi cela aurait-il servi à part lui faire perdre son temps…Mais je le remercie vraiment pour tout ce qu’il a pu m’apporter : merci Pascal ! Et encore bravo pour ton marathon de NY.

 

Malgré tout, m’entrainer sans filet me faisait un peu peur. C’était sans compter sur le père Noël qui m’avait apporté le livre de Bruno Heubi : Courir longtemps. Chose que je souhaite : courir longtemps, et ce dans tous les sens du terme.

Ainsi avec un plan « générique » je pensais ne pas avoir à em---der mon monde vec des questions, des réadaptations…Eh ben si ! J’ai quand même écrit quelques fois à Bruno qui répondait à chaque fois. Merci !!

L’entraînement ne se passera pas trop mal sur 9 semaines. J’y fais quelques modifications, et je dois annuler 3-4 séances (c’est un peu trop à mon goût)

 

 

Veille de course : départ de Paris gris pluvieux en milieu d’après midi pour arriver peu de temps après à Nice…gris pluvieux aussi ! Un peu de mal à partir sans mes nuages ! Mais il parait qu’aujourd’hui lendemain de mon départ, il fait un bleu magnifique….

Donc veille de course, après la visite du village marathon, où je reverrai un ultra (Néo pour ceux qui connaissent), direction un bon resto pour une bonne pasta partie en compagnie de Kikoux : Supermassive, son copain, miss Béné38, Mister Joe et sa femme, Epilobe et son frère, Joe One et Christelle, Le Loic et sa Chrystelle, Langevine et Didier, Claude, le Solitaire, Laurent05…m’en manque un je crois

Bref des kikoux venus de plus ou moins loin avec des objectifs plus ou moins avouables et des revanches à prendre.

Je me fais chambrer par Loic sur le plan de croisière que j’avais émise sur le papier. Autant dire que comme d’hab, entre la théorie et la pratique, il y a  un monde….

 

Go dodo relativement tôt.  

 

 

 

Le Jour J: 8 novembre 2009

Malgré un bon canapé, je fais la carpe toute la nuit de peur de me louper le réveil !!! Autant dire que ce dernier fut très dur et pas très bonne humeur!

Laurent semble plus frais que moi, près à en découdre…

On se prépare tranquillou avec au pitit dej un bon gatosport de chez Fenioux : bon en goût, facile à faire (mais faut quand même un plat à gâteau hein…), facile à digérer.

Je badigeonne mes pieds de Nok mais j’oublie de me mettre du Compeed en stick ! Fatal error ! Je le paierai cash en course…

Départ pour la gare prévu à 6h20. On est dans les temps mais il y a une chose que l’on avait omise : les rues menant à la gare étaient fermées à la circulation à 6h30 ! A cause de quoi ??? Du marathon of course…On a bien failli finir le trajet à pinces !

A la gare on rejoint des potes de Laurent et on attend la navette qui arrive bondée ! je n’ai jamais vu autant de monde dans un train à une heure aussi matinale..même à Paris !!!! ET on avait tous ou presque la même tête, une tête de coureurs plus ou moins réveillés !

 

Déferlante de coureurs en arrivant à Nice. On file déposer nos sacs. Un bonjour à Yoann Diniz rapidement : « Comment vas-tu ? » « Super ! En pleine forme pour faire mon parcours en marchant…à 14km/h »…Ok c’est une conversation on ne peu plus fictive mais malgré tout le 14km/h pour Diniz il n’était pas fictif lui Les radars sont formels….

 

 

La course

Départ donné à 8h pétantes. Le temps est frais, mais il ne pleut pas. Franchement à ce moment là, je me dis mais qu'est ce que je fais ici??? J'avais la tête encore dans les plumes d'oreiller!  Et je mettrai 8  bornes à en sortir C'est long!!!! Ce qui m'a réveillé je crois c'est un cloche qu'agitait un spectateur du haut de son balcon. Malgré tout, faut pas croire, j'ai couru durant ces 8 bornes, plutôt dans les temps que je m'étais fixée d'ailleurs.

Je me réveille donc vers le 8ème km où je prends plus de plaisir à courir et je profite plus de la course. On est aux environs de Cagnes sur mer.  On passe dans une zone pavillonnaire de Villeneuve Loubet vers le 12è km, et je vois au loin un papi sur son escabeau, et je me dis "Sympa le pépé il monte sur son escabeau pour nous encourager!!!!". Ce n'est qu'en passant à côté de lui que je m'aperçois qu'en fait, il n'encourageait personne et qu'il était monté sur son perchoir pour tailler sa haie!!!!!!!!!!!!!!! je me marre intérieurement et je fais moins attention aux coureurs devant moi, du coup j'ai failli me casser la margoulette Rattrapée in extremis mais dans ce petit moment mouvementé, je perds une de mes bouteilles d'eau fructosée qui est littéralement broyée par des coureurs pressés

Je me dis que je devrai alors sûrement prendre les ravitos de temps à autres. Pas trop mon truc vu que je n'ai jamais testé à l'entrainement autre chose que mes ravitos persos....

 

On passe devant la Marina...enfin derrière plutôt où le parcours fait des épingles à cheveu. Endroit sympa où les coureurs s'encouragent mutuellement, et l'animateur à ce niveau et moment de la course avait pas mal d'humour. Ca booste bien.

 

On arrive au niveau de la voie de chemin de fer vers les 17ème km et un conducteur sympa fait retentir son klaxon pour nous encourager! Très sympa :)

Je regarde côté mer (petite pensée pour Max ;D) et du coup je me loupe un kilomètre à biper. Pas grave. Sauf que lorsque je retourne la tête côté terre, je vois une borne 26, et du coup je me dis "quoi déjà le 26ème??" Non non c'était juste le kilomètre de la départementale

 

Puis on passe dans Juan Les pins, avec une petite côte. Très petite mais bien raide pour monter sur les remparts. je me retourne pour profiter de la vue, très très chouette. Et la mer est, par endroits d'un très joli bleu. La route est un peu étroite ce qui a bien failli me faire flanquer par dessus bord (côté terre pas côté mer).

On passe devant le musée Picasso, mais pas le temps de visiter . Si certains marathoniens se sont retournés à cet endroit, la vue est magnifique....

 

En revanche valait mieux pas se pencher de trop côté mer...Mais quelle vue!!! J'y resterai des heures!

 

 

 

 

 Revenons au marathon....

 

A 2h08 de course, je dis à ma voisine du moment "petite pensée pour les premiers qui arrivent"...ET là elle me répond "Vous croyez qu'ils vont penser à nous eux???" Et v'lan! Bon bah tant pis pour les premiers.

 

Peu de temps après, je pense à un copain de club aux alentours des 2h35 de course! Il aurait du m'accompagner...enfin de loin..mais une blessure a eu raison de son entrainement! En regardant le lendemain les résultats, je me rends compte qu'il aurait pu être dans les 30 premiers Allez Philou remets toi vite de tes galères du moment pour nous flamber des chronos à nouveau

 

On arrive au Cap d'Antibes où 2 belles montées nous attendent. C'est le vrai commencement du marathon je les avais faites en sens inverse la veille au soir, donc même pas peur. Et c'est vrai que je les ai montées tranquillement mais bien. En revanche, c'était pas dit dans la chanson qu'après ses deux belles et grandes côtes suivaient à plusieurs reprises d'autres petites "bosses" bien casse-pattes.

Vers le 29ème je vois Roberto, un autre copain de club. Je l'encourage, ralentis un peu pour essayer de l'embarquer. Mais il me dit qu'il est cuit et qu'il a mal au genou Au ravito du 30è, il est malgré tout juste derrière moi donc de nouveau une tentative de l'embarquer mais non.....Flûte! Pas évident de laisser un pote de club comme ça. J'espère juste que Marielle pourra venir à sa rencontre et l'emmener au bout.

 

Vers le 37-38ème kilomètre, grosse grosse grosse douleur au niveau de ma voute plantaire. Je dois alors changer ma foulée pour "compenser" c'est risqué au niveau musculaire et tendineux de faire ça mais j'avais super mal. Du coup ce ne sont pas les tendons, ni les muscles qui hurlent ce sont les orteils, enfin un orteil au pied gauche! Je sens l'ampoule en formation Je pense alors à Linda qui m'avait dit que si je faisais plus que prévu ce n'était pas si grave. Petite pensée aussi pour ma chère maman qui m'avait dit "Faisgaffe hein..n'en fais pas trop!!!"

Peu de temps après je vois Marielle qui m'encourage. Ca fait un bien fou et je lui dis comme je peux que Roberto est derrière (sous entendu, va vite faire quelque chose pour lui :)), mais pas le temps de papoter, une côtelette se profile à l'horizon.

J'y croiserai Langevine avec qui je vais courir pour le Téléthon dans 1 mois. Je l'encourage mais je me dis que si je ralentis je ne pourrai plus repartir

 

 En effet, à ce moment là de la course, l'orteil en feu, je veux passer la ligne raaaaaapidement! On arrive aux alentours du 41ème km. Je ne sais pas avec quoi ni comment, mais je commence à faire une accélération comme j'aime bien les faire à la fin des courses quand j'en ai encore sous la semelle. Alors je crie "Pardon" "laissez moi passer!!" "poussez vous". Il faut dire que l'arrivée à Cannes est grandiose avec un public limite dans vos pattes (ça c'est pas évident) mais qui vous encourage de toutes leurs trippes. ALors ça donne des ailes. Sauf que parfois les coureurs devant ne se sont pas écartés assez rapidement et j'ai failli aller à dame 2-3 fois. je crois que j'ai bouclé ce 1.195km en 4'50, au sprint avec 2 gars.

Oeil pour oeil, dent pour dent!!!!

 

Je passe la ligne toute contente, un peu nase et j'en oublie d'arrêter le chrono. Chose faite peu de temps après: 3h51'

 

Je suis bien contente de ce chrono.

Malgré tout, je vais l'avouer et Loïc va être content J'ai mal géré certaines parties de la course et la 2ème moitié était plus casse-pattes que je ne le pensais. Donc y'a des excuses (et des vraies! lol) mais il y a aussi des erreurs

J'améliore mon temps sur marathon de 6' mais chaque marathon étant différent j'en tiens un peu compte mais pas trop quand même...

 

Dans l'aire d'arrivée lorsque je lève la patte pour me faire retirer la puce, le monsieur me dit: "Bah vous n'avez pas du trop forcer  vous! Vous n'avez pas l'air d'avoir de grosses courbatures" 

 

Ce ne sera que le début de ce type de remarques. Ma mère elle -même qui me disait de ne pas trop forcer, me dit: "Quoi? 3h51??? Tu t'es pas foulée! Surtout si tu as aucune douleur...." Prochaine fois je lui dis que je suis aux urgences, comme pour Albi!

 

 

 Alors ok je m'en sors donc avec des  douleurs musculaires comme après une bonne séance de fractionnés, mais en revanche l'ampoule, heureusement pas éclatée,  m'a fait triplé de volume d'un orteil

 

Le soir on se retrouve avec les mêmes Kikoux, en 3 fois plus nombreux!!!! Avec notamment Chrystellem qui a pris une belle revanche sur l'an passé! Bravo miss On se retrouve aussi pour le Téléthon

 

Le lendemain:

Petite récup touristique en passant par Sophia Antipolis, Biot, Antibes...avec comme guide Laurent05.  

Voici quelques photos prises un lendemain de marathon: la mer est bleue, le drapeau vert, les grands propriétaires posent devant leur bateau

 

 

 Pour ma part, je me contente de.....ces petits bateaux là:

 

 

 

 

Laurent me confiera plus tard qu'en fait le bateau devant lequel je l'ai photographié est en fait son bateau de tous les jours. Là, très généreusement il avait prêté, à son jardinier, le gabarit au dessus. En voici une photo d'archive

 

Après ce petit tour au milieu de châteaux flottants, petit tour dans Antibes. Voici quelques photos de petites ruelles , que j'aurai arpentées bien plus longuement si j'avais pu jouer les prolongations à Antibes:

 

 

 

 

 

 

Cette ruelle, Laurent n'a pas voulu la monter!!! Eh oui 3h21 sur marathon ça laisse plus de traces qu'un 3h51 tranquillou. Mais allez j'avoue: il les méritait bien ses 3h21

Voici la photo en question

 

 

 

On trouve un peu de tout dans ces rues antiboises:

 

Vous ne regarderez plus les pneus comme avant

 

 

Des touristes à la recherche d'arbres et fleurs exotiques:

 

 

 

 

 

Petite dernière: parait qu'après un bon marathon, il faut faire un bon bain froid pour ôter toute courbature. J'ai un peu hésité sur ce coup là

 

 

 

 

Voilà! terminé! Prochain long CR pour le Téléthon j'espère.

 

Merci à tous ceux qui m'ont encouragée de près ou de loin pour ce marathon de vraie reprise. Encore merci à Laurent pour son hospitalité (il aurait bien voulu me jeter dans les cactus pour me faire taire un peu ch'uis sûre)

 

Et un grand bravo à tous les marathoniens, grands ou petits, gros ou minces, lents ou rapides...le principal reste avant tout le plaisir de faire ce que l'on aime.....

 

 

 

 

 

 

 

 

 

20 commentaires

Commentaire de Land Kikour posté le 10-11-2009 à 21:59:00

J'ai l'honneur d'être le premier à te féliciter pour ton joli chrono mais bon il parait que tu as pas mal papoté, t'aurais peut être gagner des minutes précieuses...loll
Bravo pour ton récit, j'ai même failli tomber à la baille...
Allez bonne récup.
Bises
Olivier

Commentaire de CROCS-MAN posté le 10-11-2009 à 22:48:00

Bravo pour ton super récit. Un chrono sympa pour un mode touriste et de jolies photos.
Merci et à la prochaine.

Commentaire de mussara posté le 10-11-2009 à 22:58:00

Heureusement que tu me parlais d'un "petit" CR...
bravo à toi, on sent malgré tout que tu as pas si mal géré que ça ta course.
au plaisir de te recroiser
jp

Commentaire de laurent05 posté le 10-11-2009 à 23:00:00

bravo pour ton chrono en plus sans forcer!!
merci pour ton récit et les photos
grace à toi j'ai decouvert quelques ruelles ou je
n'avais encore jamais mis les pieds.
sympa que tu sois repartie avec tes nuages...
bonne récup
bisous
laurent

Commentaire de Bambi posté le 10-11-2009 à 23:34:00

sympa ce récit, on y retrouve bien le parcours
bonne recup

Commentaire de mara posté le 11-11-2009 à 00:19:00

Bravo pour ta course !!

A bientôt sur nos sentiers...

Marina

Commentaire de brague spirit posté le 11-11-2009 à 07:28:00

Joli chrono qui peut sans doute etre amélioré à la lecture de ton récit.
Sinon,l'oeuvre d'art au Safranier,c'est pour le site Kiroulou.D'autre part,si le rideau avait été levé,tu aurais pu déguster la meilleure pissaladière d'Antibes.

Commentaire de RogerRunner13 posté le 11-11-2009 à 08:12:00

Merci pour ce super récit et ces belles photos et 3h51 c'est pas mal comme chrono surtout sans trop forcer, bravo....

Commentaire de taz28 posté le 11-11-2009 à 09:21:00

Super Delphine !!
Ta course, ton récit, ton chrono !!
Je ne comprends pas, tu n'as pas réussi à perdre Laurent dans les ruelles ?? :-)))

Bravo à toi, et à bientôt pour la rencontre entre Angel's :-))

Bisous

Taz

Commentaire de yves_cool_runner posté le 11-11-2009 à 20:28:00


Belle course, courue sans trop de douleur, donc bien gérée ! Le marathon doit rester un effort lié au plaisir même si c'est une course exigeante. Donc on doit terminer en bon état avec l'envie de remettre le couvert! Bravo.

Commentaire de eric41 posté le 12-11-2009 à 11:54:00

Beau chrono en vraie guerrière,bravo Delphine.
Eric

Commentaire de chris78 posté le 12-11-2009 à 13:58:00

Très sympa ton récit et les photos sont superbes ! Bravo pour ton chrono c'est celui que j'ai en rêve !!
Bonne recup Delphine
Biz
Chris

Commentaire de linda posté le 12-11-2009 à 15:42:00

Hello copine!!

Ha c'est sur, on était loin de la config.d'un Albi rempli de pluie jusqu'aux oreilles avec une tortue Linda qui n'avance pas....
Là tu as trainé ta propre carapace de grenouille (si si, une grenouille a une carapace!), en faisant du tourisme, à te lire on mettrait ton cr dans le guide du routard!!!

Moi, j'aurai payé cher pour voir ta superbe accélération de la fin, et de plus, je t'aurai frayé un passage de star digne du festival de cannes avec escalier tapis rouge et Georges (Cloney) au bout du tapis!!

Mais bon, faut pas se plaindre, tu avais ton Georges-Laurent à toi toute seule et ta boule de thé, tu l'as emportée???

En tout cas je suis fière et heureuse que tu aies bouclé ce marathon dans-presque-tes-temps, je suis juste malheureuse de ne pas avoir été à tes côtés, ce jour là!!
Je finirai sur ma phrase fétiche d'aéroport :
Un marathon réussi, est une récup réussie

Bisous ma grande et au 24h téléthon!!

Linda

Commentaire de joy posté le 13-11-2009 à 14:56:00

Cool ton cr et au plaisir dans le sud!!

Commentaire de Jay posté le 13-11-2009 à 15:03:00

récit très agréable à lire et très frais ... beau chrono .. et puis effectivement, 3h51 tu t'es pas foulée ;-D

non , blague à part ... bravo pour avoir tenter l'aventure et à très bientôt pour un Off2ouf ,

Biz, Jay

Commentaire de Supermassive posté le 13-11-2009 à 19:03:00

Très bon récit, très agréble à lire, et surtout les photos, ah, on s'y voit encore... C'est marrant, moi aussi, la cloche du gars m'a permise d'émergée!
Bravo pour ton beau chrono, et bon courage pour le téléthon!

Commentaire de foxtrot posté le 14-11-2009 à 22:38:00

en te lisant je me souviens de tous les details de la course, le coupeur de haie , le speaker , le conducteur de train .
Par contre quelle facilité pour toi en grande specialiste des marathons et meme pas de courbatures

Commentaire de shunga posté le 14-11-2009 à 23:57:00

bravo bravo !
Non je n'en dirais pas plus.

Commentaire de XBo posté le 15-11-2009 à 21:55:00

Bravo Delphine,

Tu as vraiment bien géré ton potentiel du moment et visiblement optimisé ta course en fonction de ta préparation.

J'ai toujours une tablette de chocolat qui t'attends :-))

A+

Commentaire de calou posté le 10-12-2009 à 18:50:00

Ben zut, j'l'avais loupé celui-là !! Bravo Delphine, très beau CR. Belle perf dis-donc pour quelqu'un qui donne vraiment l'impression d'avoir fait les choses en dilettante !
Je ne te dis pas bonne récup , je pense que c'est digéré là....
Bises

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.18 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !