Récit de la course : Marathon des Alpes Maritimes Nice - Cannes 2008, par jeje77

L'auteur : jeje77

La course : Marathon des Alpes Maritimes Nice - Cannes

Date : 9/11/2008

Lieu : Nice (Alpes-Maritimes)

Affichage : 1283 vues

Distance : 42.195km

Objectif : Pas d'objectif

8 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

77 autres récits :

Marathon Nice Cannes

Marathon Nice Cannes

 












Dimanche 09 novembre 08
Marathon des Alpes Maritimes


L’objectif est de relier Nice à Cannes en moins de 3h45







L’Avant Course :

Arrivé la veille en avion, j’ai tout le plaisir de retirer tranquillement le dossard au marathon expo.
L’ambiance est commerciale, surfaite, je ne traine pas et je fais vite le tour des stands, on se croirait au supermarché de la CAP.
Comme d’accoutumée, les cadors d’endurance 72 sont présents sur le stand de leur partenaire et sont disponibles pour nous les apprentis coureurs.
L’amour de la course à pied réunit les plus talentueux et les plus modestes coureurs.
Le temps est au beau fixe, une belle journée ensoleillée, accompagnée de mes acolytes je me promène ensuite sur la promenade des anglais et nous allons nous rafraichir au bord de la mer.
Les jambes sont déjà raides, et je n’ai pas encore couru, cela sonne le mauvais présage.
Je ne m’en fais pas pour autant, je suis la pour le plaisir et si je peux améliorer mon record perso ce sera d’autant mieux.
Un repas équilibré le midi et il est temps d’aller investir la chambrée.
Nous sommes excentrés par rapport à Nice, dans la zone d’activités de l’aéroport.
Le repas du soir sera léger, un rizotto aux champignons.
Je me couche tôt pour une nuit assez calme, ou j’arriverai à trouver le sommeil sans trop de difficultés.
Réveil à 6H, petit déjeuner léger (GatoSport et café) puis départ pour Nices.
Nous arrivons une bonne heure avant le coup de feu, je rencontre Rachel (forumeuse de courseapied.net) et sylvain ( kikoureur), le temps est magnifique.
L’organisation est tip top, les consignes faciles d’accès.
Sereinement je bois ma boisson d’attente par petite gorgée, puis nous allons trottiner quelques minutes avant de se rendre aux sas de départ.
Je me sens bien, relativement confiant.
A 8H45 le départ est donné et nous passons rapidement la ligne.


La Course :

Je me place devant le ballon des 3h45 et je déroule.
Les sensations sont mitigées, je me rassure en me disant que les premiers kilos sont difficiles mais qu’ensuite je vais dérouler.
Je n’arrive pas à me libérer et je consulte ma montre à chaque kilomètre.
Pourquoi je ne mecontente pas de dérouler sans regarder cette satané montre.
Vers le second kilomètre , Marioune (kikoureuse) me rejoint et nous échangeons quelques mots.
Nous serons ensemble pendant quelques kilomètres, puis elle prendra son envol.
Je suis toujours en manque de sensations, je prends soin de me ravitailler mais je ne suis pas dans la course.
Néanmoins les kilomètres défilent progressivement, St Laurent du Var puis Cagnes sur Mer.
Le paysage est magnifique, nous longeons la cote et la mer s’étend à perte de vue.
J’ai les mêmes sensations qu’à Sénart en 2007, je ne transpire pas assez, je sens que ça boue intérieurement.
Au 15 éme le ballon des 3h45 me recollent mais je reprends le dessus et continuent ma progression.







Nous arrivons à Antibes et passons le semi, je suis dans les temps.
Je me sens bien mais je n’ai toujours pas de sensations.
Je croise Grandware (kikoureur) qui me prend en photos, cela me fait du bien.
La petite montée sur les hauteurs d’Antibes est effectuée sans problèmes.
Puis arrive le moment fatidique, le ravitaillement du 25 éme kilomètre.
Je décide de marcher pour boire tranquillement et je prends un coca.
Le ballon des 3H45 me double à ce moment, c’est fini pour ce chrono.
Je pense avoir commis une erreur à cet instant, j’aurais du trottiner et non m’arrêter comme je l’ai fait.
A partir de cet instant les temps aux kilomètres ne vont faire qu’augmenter, les jambes vont se raidir et je vais marcher de plus en plus souvent pour éviter les crampes.
Juste après le 40éme, le ballon des 4H me double, un second coup au moral.
Je vais finir les deux derniers kilos péniblement.
Je retrouve un sursaut d’orgueil sur les 200 derniers mètres, la foule aidant.





Passage de la ligne en 4H04mn57s (temps réel).









L’après Course :

Je suis défait, nauséeux, au bord des crampes.
Je suis déçu, vu les temps réalisés durant la saison, j’étais en droit de croire à ce chrono de 3H45.
Malheureusement ce ne sera pas sur celui là, pas aujourd’hui.
Je retrouve mes potes de l’association, satisfaits, ils ont performés, je suis contents pour eux.
Je m’allonge un peu mais les crampes me prennent et je suis obligé de marcher pour ne pas rester bloqué.
Je ne suis pas bien, mauvais cauchemar.
Après un au revoir aux kikoureurs présents et à Rachel, je décide d’aller me reposer à l’hôtel.
Je retrouve progressivement des forces et de la motivation.
Je sais que j’aurai un jour mon heure de gloire, je ferai tout pour y arriver.
Affaire à suivre…

8 commentaires

Commentaire de CROCS-MAN posté le 12-11-2008 à 11:43:00

Merci Jeje pour ton CR et bonne récup.

Commentaire de hagendaz posté le 12-11-2008 à 11:46:00

un marathon est toujours dur et imprévisible. Celui ci était particulièrement dur.
bonne récup

Commentaire de calimero posté le 12-11-2008 à 18:34:00

Rassures to le parcours était dur pour tout le monde!
Bravo pour t'être accroché et être allé jusqu'au bout!

Commentaire de Jerome_I posté le 12-11-2008 à 23:33:00

bravo pour ton marathon et ton CR. Ecrit peu-etre tes CR avec des lettres ,plus grosses. Pense aux kikoureurs agés.

Jérome

Commentaire de mysterjoe posté le 13-11-2008 à 13:36:00

bravo pour ta course qui a été comme pour beaucoup trés difficile sur la fin, chaleur, montée/descente, on a pour la plupart abandonné nos objectifs en route, j'espere que tu as quand même profiter de ce bel evenement et je suis persuadé que 3h45 ne sera même qu'une étape vu ta motivation, bonne récupération ,à sur une prochaine course

Commentaire de marioune posté le 14-11-2008 à 00:52:00

A bientot jéjé77, nous nous sommes croisés de manière étrange eu début de cette source. j'espère te revoir dans d'autres conditions, un off à fontainebleau..a bientot.

Commentaire de chris78 posté le 14-11-2008 à 13:51:00

Bravo pour ta course !! C'est une expérience de plus, et les moins 3h45 ce sera à coup sur pour le prochain !!
Bonne récup

Commentaire de JLW posté le 14-11-2008 à 22:41:00

Ne sois pas décu, il y a des jours sans et des jours avec. C'est aussi un peu cela la CAP, il est difficile de tout prévoir et je comprends que cela peut être très frustrant.
Comme tu le dis si bien, tu l'auras ton jour de gloire.

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.17 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !