Récit de la course : Marathon des Alpes Maritimes Nice - Cannes 2008, par Monloup

L'auteur : Monloup

La course : Marathon des Alpes Maritimes Nice - Cannes

Date : 9/11/2008

Lieu : Nice (Alpes-Maritimes)

Affichage : 1016 vues

Distance : 42.195km

Objectif : Pas d'objectif

7 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

77 autres récits :

Marathon des Alpes Maritimes Nice - Cannes

Quel beau Week end ce 8 et 9 novembre 2008 laissant un souvenir inoubliable, avec une équipe motivée, heureuse d'être là. Voici mon ressenti sur un évennement tel que celui là.

La côte d'Azur nous accueille dès le 1er jour sous un soleil radieux, température fraîche mais très agréable.Une petite mise en jambe pour gagner l'hôtel et nous voici sous les palmiers. L'ambiance de l'équipe est super, toujours située autour de la plaisenterie et de l'humour. Tout le monde a cette fameuse course tant attendue en tête et a hâte de franchir la ligne de départ.

Notre 1ère petite journée commence tranquillement par la visite du village marathon avec le retrait de nos dossards. On se croirait sur une foire avec les promotions à chaque stand. Chacun présente son évennementiel en toute convivialité, j'ai trouvé cela relativement sympathique. Ensuite petite balade dans la ville de Nice et retour à l'hôtel. Comme tous bons runners, un petit décrassage de 30' sur la promenade des Anglais nous a permis de découvrir une partie infime du début de parcours. La soirée s'est passée tranquillement.

Dimanche mâtin, la levée fût plutôt mouvementée car mon reveil n'a pas sonné et c'est christine en pleine forme qui nous fit sauter du lit. Quelques préparatifs et nous voilà tous prêts a partir. Malgré tout, nous sommes arrivés 1h en avance. Déjà, la ville grouillait de monde, des coureurs et des spectateurs de partout. La bonne ambiance est déjà au rendez-vous.

Nous déposons tranquillement nos affaires à la consigne et nous partons pour un petit échauffement.

L'heure de départ arrive, nous nous séparons,  chacun vers son sas déterminant l'objectif. Bonne course à tous !!!!

Nous nous sommes placés, moi et francis, dans le sas des 3h30. Très serein à ce moment, prêt dans ma tête pour réaliser mon objectif. Je sentais francis également très très bien. Je ne me rappelle plus si j'ai entendu le coup de départ car l'animateur mettait le feu dans les troupes. La foule a démarré et le moment tant attendu venait de débuter. Chrono branché dès la ligne de départ, gonflé dans la tête pour avaler ces 42 kms dans le temps prévu.

Petit bémol au départ, le meneur d'allure n'est pas dans le rythme prévu. Il va trop vite. Avec la foule de coureurs devant nous, nous l'apercevons une centaine de mètres devant nous. Francis me précise que nous sommes bien en dessous du temps. Nous rattrapons tant bien que mal le ballon au bout de quelques kilomètres et je me résigne à rester avec lui tandis que francis lui part devant en se mettant au rythme de son objectif. La course se déroule pas mal, super paysage quand je peux le contempler car très concentré sur mon évolution. Très bien en jambe, je passe le premier semi en 1h42'. Puis les choses se compliquent, le deuxième semi débute par des petites côtes qui cassent bien les pattes et mon meneur d'allure continue à varier ses régimes. Dès le 30ème km, petite crainte avec des sensations de crampes dans l'arrière des cuisses, je commence à courir avec les jambes un peu plus raide pour éviter l'apparition des crampes. Le rythme me convient encore mais:

Ai-je fait l'erreur de rester avec le groupe des 3h30? je n'ai pas de réponse. Le meneur d'allure m'a complétement défait avec ses variations de régime, un coup trop vite et ensuite il ralentissait. C'est au 35 ème que le manque d'allure se fit sentir, le ballon s'éloignant progressivement. J'essayais de ne pas être touché moralement me disant que je le récupèrerai plus loin. Malheureusement l'écart se creusait de plus en plus et au 40ème, le moral au raz des pâquerettes, les crampes me forcent à m'arrêter. Je m'étire, je re-cours et ré-apparition. A cet instant, tout s'effondrait, je ne me voyais pas finir la course. les 2 derniers kilomêtres fûrent interminables. Ce sont les acclamations des spectateurs et de l'animateur micro qui me boustent à l'arrache jusque sur la ligne d'arrivée avec encore un soupeçon de force pour arrêter ma montre sur la ligne. 3h36', Quelle déception de ne pas avoir confirmé l'objectif !Yell

J'ai croisé francis qui lui était arrivé. Après avoir échangé nos ressentis, le moral revenait car en fin de compte, la désolation ne se porte que sur le finish de la course et non sur le temps réalisé. Merci francis.

Ce 3ème marathon est très constructif pour moi pour la suite à venir, il m'a permis de comprendre beaucoup de choses comme par exemple d'où provient le manque de potentiel physique sur la fin de course, que les variations de régime sur des longs parcours ne me conviennent pas encore etc... Les plans d'entraînement vont pouvoir s'établir en fonction de ces paramètres.

Mise à part la "souffrance" en fin de course, je souhaite à tout le monde de vivre des moments aussi forts que ceux là.

Je ne pense qu'à une seule chose, la prochaine sortie pour une nouvelle montée d'adrénaline.

L'après course, bien sûr, ne fût que du bonheur, l'apéro, le resto et là, nous étions tous performants.

Un petit mot pour Jérome après avoir lu ton blog, tu as raison, ton jour de gloire viendra, je serai sincèrement aussi ravi que toi et je t'encouragerai pour y arriver.Wink

7 commentaires

Commentaire de mysterjoe posté le 18-11-2008 à 21:53:00

félicitation j'aimerai pouvoir réaliser une telle progression pour mon troisieme marathon, mais j'aurais bien de la peine, et tu as d'autant plus de mérite que le second semi etait difficile,merci pour ton récit et bonne récupération

Commentaire de Runner des Terres Froides posté le 19-11-2008 à 06:26:00

Bravo pour ta course et ta progression car même si tu finis en dehors de ton objectif, tu sais maintenant ce qu'il faut (et ce qu'il ne faut pas) faire pour améliorer encore cette perf..
Si c'était ton 2° marathon tu vas encore progresser!

Commentaire de laurent05 posté le 19-11-2008 à 09:05:00

bravo pour ta course
on a dû faire un bout de chemin ensemble car j'étais
aussi avec le ballon des 3h30 jusqu'au 24eme km
après j'ai lâché prise.
les 3h30 c'est pour le prochain
à bientôt
laurent

Commentaire de CROCS-MAN posté le 19-11-2008 à 17:40:00

Bravo, ce n'est que partie remise et tu n'es pas loin de ton objectif. Merci de faire partager ton expérience avec ce CR.

Commentaire de marioune posté le 20-11-2008 à 07:51:00

Bravo à toi. 3h36 sur ce parcours c'est +++++.
Tu auras les 3h30 la prochaine fois. Au plaisir de te recontrer sur une course, ou un offf.

Commentaire de hagendaz posté le 20-11-2008 à 18:19:00

bravo . ce n'est pas si loin de l'objectif mais le parcours et la chaleur n'ont pas aidé

Commentaire de calimero posté le 23-11-2008 à 16:53:00

Même si le parcours était sublime, il ne se prêtait pas à une grosse perf!
Malgré tout, tu t'en sors plus que très bien et donc tu ne peux pas être déçu!!!
Bravo!

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.16 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !