Récit de la course : Marathon des Alpes Maritimes Nice - Cannes 2008, par Alex1970

L'auteur : Alex1970

La course : Marathon des Alpes Maritimes Nice - Cannes

Date : 9/11/2008

Lieu : Nice (Alpes-Maritimes)

Affichage : 1198 vues

Distance : 42.195km

Objectif : Pas d'objectif

19 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

77 autres récits :

Mon premier Marathon, Nice-Cannes le 9 novembre 2008

Bonjour a tous,

 Je me suis longtemps demandé si j'allais faire le recit de mon 1er marathon, puis, au vue des émotions qu'il m'a procure je ne resiste pas a l'envie de partager cette experience.

Tout commence lors de mon inscription il y a quelques mois de cela. Je parle a mon père de ce projet qui embraye immediatement et me l'offre "baskets aux pieds" c'est a dire inscription + trajet + hotel + resto etc etc... Une occasion unique pour moi de passer un moment privilégié avec lui et une motivation supplémentaire d'essayer de me surpasser.

 Mon plan d'entrainement n'a pas ete scientifique avec une course par week end de 15 ou 21 km et une a deux seances d'entrainement en semaine d'une huitaine de km, incluant parfois du fractionne (5*1km). J'avais fait quelques trails en debut d'annee d'une vingtaine de km et ma plus grande disatnce courue etait le trail des 6 collines a Cabries, 31km.

La veille du jour J, l'inquietude m'etreint et je file au magasin de sport de Trets pour acheter deux gels energisants dont un antioxidant sensé limiter le risque de crampes. J'achete aussi une petite sacoche a mettre sur le bras qui contiendra des pansements, mon lecteur MP3, et les gels. Je me dit que c'est purement psychologique mais que tout soutien est bon a prendre.

Le jour J, j'arrive 1/2 heure avant la course et me positionne en dernier, au bout du sas des 4:30, comme a mon habitude lors des courses de village.

En fait j'ai a ce moment le secret espoir de m'approcher des 4:00, chiffre rond qui me plait bien.

Le depart est donné, je ressens une emotion extraordinaire et je me sens fort, euphorique.

 Je double le fanion des 4:30 vers le dixieme kilometre, je suis bien, et je suis persuadé de ne  plus le revoir avant l'arrivée.

Vers le 20éme je double le fanion des 4:15, tiens c'est bizarre je ne savais pas qu'il y en avait un pour les 4:15 et je pensais etre en train de ratrapper celui des 4:00...Je me dit que ce n'est pas grave, qu'il me reste 22km pour le rattraper !

Aux alentours du 25eme je passe les cotes tranquillement mais sans m'arreter de courir car j'ai toujours dans la tete ce fanion des 4:00 que je n'apercois pas encore.

Vers le cap d'Antibes d'un seul coup la vue se decouvre en direction de nice a la faveur d'un changement de cap de la course. On voie des montagnes enneigées, c'est magnifique, cela me gonfle le coeur de plaisir et me donne de la force, je suis encore dans la phase euphorique. 

 Arrive ensuite une legere descente avant le ravitaillement du 30eme kilo, je me dit qu'il faut en profiter pour relancer, apres tout il ne reste que 12km ce que j'engloutis ordinairement facilement. Mais la, probleme, je me rends compte que je ne peux plus accelerer. Pas de douleur particuliere, juste les jambes lourdes, une douleur diffuse mais supportable dans les hanches et une grosse fatigue. Je prend mon gel "antioxidant" a sec vers le 28eme kilo en me disant que je diluerais tout ca au ravito du 30eme.

Au ravito du 30eme, je bois mes trois gobelets comme a chaque fois, et je repars en marchant, esperant recharger un peu les batteries.

A partir de ce moment, il m'a ete impossible de me remettre a courir, chaque tentative se solde par un debut de crampe aux deux mollets. Je pense que je n'aurais jamais du m'autoriser de marcher, mais plutot de courir plus doucement.

Au 36eme, a l'occasion d'une descente je retente de courir, mais la sanction est immediate, je suis oblige de m'allonger sur le trottoir, les deux mollets bloques en boule. Des spectateurs parlent d'appeller une ambulance, je leur souris du mieux que je peux et leur dit que c'est inutile, que je suis en pleine forme, que ce sont juste des crampes. Hors de question pour moi d'abandonner ! Heureusement une infirmiere en civil passe par la et elle a pitié de moi. Elle m'attrape les pieds, m'etire les moletts, et me les masse. Cela me permet, au bout de 10 minutes, de repartir en marchant. MERCI, MERCI, MERCI, MERCI !!!!!

Ensuite je n'ai plus osé tenter de recourir, j'ai prefere assurer mon arrivee, hors de question de ne pas franchir la ligne pour moi.

Ce que je retire de tout cela c'est une grande fierte malgre mon temps modeste (5:12:51) et une folle envie de recommencer bientot. Je n'ai jamais eu l'occasion avant ce jour de lutter contre les crampes mais je vois en lisant divers comptes rendus (a commencer par ceux - magnifiques- de "le solitaire") que c'est possible, je vais y travailler.

Egalement je realise que de m'etre fixé un objectif de temps agressif (meme inavoué) sur une telle distance est dangereux, car les efforts consentis pendant l'immanquable (et oh combien agréable) phase euphorique se payent.

Cette course etait admirablement organisée et tres agreable. Le fait d'avoir son prenom incrit sur les dossards est un plus, de nombreux spectateurs nous ont encouragé en nous appelant par notre prénom. Etonnant au début, puis finalement très agréable.

 Au plaisir de vous lire.

 Alex.

 

 

 

 

 

 

19 commentaires

Commentaire de CROCS-MAN posté le 10-11-2008 à 17:06:00

Bravo Alex, tu l'as fait au courage, tu n'as pas abandonné. Bravo pour ton courage, tu es MARATHONIEN.

Commentaire de mysterjoe posté le 10-11-2008 à 17:47:00

bien sur qu'il faut nous faire partager cela par un récit, bravo pour ton courage, je pense que ce qui t'as le plus manqué c'est les sorties longues pendant ta prépa, je te souhaite une bonne récuperation .

Commentaire de la panthère posté le 10-11-2008 à 18:44:00

merci pour ce CR! ça y est, tu es marathonien! bravo!!!! savoure!!!!

Commentaire de calimero posté le 10-11-2008 à 19:06:00

Un très gros courage pour finir ton premier Marathon, bravo tu mérites amplement d'en être!!!

Commentaire de hellaumax posté le 10-11-2008 à 19:26:00

Bravo, fallait du courage pour aller au bout! Mais tu peux savourer maintenant : tu l'as fait ton premier marathon.

Commentaire de laurent05 posté le 10-11-2008 à 19:54:00

bravo pour ta volonté et ton courage
pour passer cette fichue ligne d'arrivée
bonne récuperation

laurent

Commentaire de KIKIVAL posté le 10-11-2008 à 21:10:00

déja envi de recommencer!!!! bravo tu es marathonien alex, merci pour ce beau recit.

kiki

Commentaire de Shostag posté le 10-11-2008 à 22:21:00

Pour ma part, même typologie course, mêmes difficultés au même moment avec également un dernier tiers de course à l'arrachée. Beaucoup de lucidité de ta part.

Par contre, je n'ai pas encore envie d'y retourner. Quelle motivation !

Commentaire de NICO73 posté le 11-11-2008 à 08:22:00

Bravo, tu l'as fait ! C'est énorme de ne pas abandonné malgré la souffrance. A bienôt

Commentaire de RogerRunner13 posté le 11-11-2008 à 13:03:00

Bravo Alex, c'est magnifique ce que tu as fait, quel courage, à bientôt et bonne récupération.

Commentaire de Le CAGOU posté le 11-11-2008 à 15:16:00

BONJOUR ALEX
FELICITATION POUR TON PREMIER MARATHON ET VOILA, TU AS DANS TA POCHE LE MYTHEDESMYTHES "MARATHON" et longin de longine c'est beau ta performance , je me suis inscrit depuis peu au marathon de marseille et comme je suis un débutant sur la distance je pense pour un chrono de - de 6H00 courir d'abord pour mon plaisir.Encore merci du partage de ton cr et bon courage pour tes prochaines courses.
SPORTIVEMENT LE CAGOU

Commentaire de l'ourson posté le 11-11-2008 à 23:18:00

C'est en forgeant que l'on devient forgeron ;-) Tu verras, la prochaine fois tu sauras sans doute partir plus lentement pour ne pas prendre le mur et ses désagréments...

L'Ourson_l'important_est_d'avoir_envie_d'un_autre_marathon_après_:-)

Commentaire de Aiaccinu posté le 12-11-2008 à 08:09:00

Au moins tu as pris le temps de savourer ton 1er marathon !
Et un premier marathon reste inoubliable !
A bientôt sur une course

Commentaire de chris78 posté le 12-11-2008 à 19:09:00

Bravo Alex !!! Super émouvant ton récit !!!
Pas d'inquiétude le "1er marathon" constitue un test... une expérience enrichissante, et ton 2nd marathon se passera sans aucun problème !!!
Bonne récupération à toi et au plaisir de te lire de nouveau

Commentaire de loulou68 posté le 13-11-2008 à 07:38:00

Belle exploit!, tu fais parti maintenant des marathonien!
Tu as tenu jusqu'au bout, c'est une leçon de courage!
Bravo!

Commentaire de Runner des Terres Froides posté le 13-11-2008 à 23:11:00

Bienvenue dans la grande famille des marathoniens et bravo pour ton courage !
Rassure toi, le premier est souvent très difficile et je sais de qui je parle !
En passant la ligne d'arrivée de mon premier (j'en ai fait 12 depuis), j'ai dit PLUS JAMAIS !
Mais après quelques heures, je me promettais de recommencer pour gommer queqlues erreurs et surtout ne pas en rester là....c'est avant tout une bataille contre soi-même !

Petit conseil :
Pour les crampes,e bien boire et surtout éviter de s'arréter trop longtemps après le 30° kilo mais cela se gère grâce aux sorties longues qu'il faut obligatoirement intégrer...



RTF

Commentaire de bluesboy posté le 14-11-2008 à 17:38:00

Bravo pour ton marathon ,je pense aussi qu'il t'a manqué quelques longues sorties à une allure de 8 ou 9 km/h ,mais c'est bien d'étre déja prèt à retenter l'expérience et cela te laisse une marge de progression .....

bonne récup

Commentaire de chrystellem posté le 18-11-2008 à 22:11:00

bravo ,
Le principal c'est d'y être arrivé ( et je sais de quoi je parle) jusqu'au bout .
On se sent plus fort , effectivement le 2eme tu sauras ne pas refaire les mêmes erreurs .
Bonne récup et savoure ta victoire sur toi même :-)

chrystellem petite marathonienne

Commentaire de Monloup posté le 26-11-2008 à 15:14:00

Merci de partager avec nous tes émotions.Bravo, tu as fini ton premier marathon avec une belle image, le temps, on s'en moque, c'est ton courage qui prime.
@ bientôt

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.17 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !