Récit de la course : Marathon des Alpes Maritimes Nice - Cannes 2008, par Shostag

L'auteur : Shostag

La course : Marathon des Alpes Maritimes Nice - Cannes

Date : 9/11/2008

Lieu : Nice (Alpes-Maritimes)

Affichage : 1064 vues

Distance : 42.195km

Objectif : Pas d'objectif

16 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

77 autres récits :

Marathon Nice -> Cannes - 42,195 km, +/- 60 m

Aujourd’hui, je me suis pris un mur sur mon 1er marathon. VDM.

Il faut dire que je l’ai bien cherché, d’abord en m’inscrivant et participant à l’épreuve reine du bitume. Ensuite, en ne courant jamais sur route et sur du plat. Enfin et bien sûr, en n’effectuant aucun entraînement spécifique (et je ne parle pas de préparation avec plan de 8 ou 12 semaines, faut pas pousser non plus !).

Cette séance de torture avait pourtant commencé sous de bons auspices. Pas grand monde dans le sas 3h30 et devant, cela bouchonne à peine et je franchis le départ après moins d’une minute.

Je pars sur un peu plus de 11 km/h, trouve assez rapidement un bon petit rythme et un compagnon d’allure en la personne de Yann, coureur et vététiste cannois, avec qui je vais faire un petit bout de chemin. J’ai pris mon waterbag et me ravitaille à la volée sans prélever le solide et liquide mis à disposition par l’organisation.

 dsc02916.jpg

Nous sommes situés entre les drapeaux 3h30 et 3h45, régulièrement doublés mais pas inquiets, et poursuivons tels de véritables métronomes. On discute, nous ne voyons pas le temps passer et on accélère même un brin : 10ème km en 53’’06, semi en 1’50’’33.

Peu avant la première montée (Fort d’Antibes), Yann qui ralentit depuis peu me laisse « filer ». Il aura raison sur le coup puisqu’il me repassera au 39ème km. Cette montée se passe bien, elle est peu consistante mais j’ai pour la première fois l’impression de réellement avancer.

Je met un point d’honneur à courir et maintenir une bonne vitesse dans les difficultés suivantes du Cap d’Antibes : je garde d’ailleurs quasiment la même vitesse que sur le plat. Beaucoup de mes voisins marchent : après coup, je crois que c’était la bonne solution.

Nous redescendons au niveau de la mer sur le Boulevard Maréchal Juin et vers le 29ème km alors que tout allait bien (bonnes sensations, bonnes jambes, sur les bases de 3h40), tout dérape. Les jambes deviennent dures, le souffle court, il m’est de plus en plus difficile et douloureux de maintenir l’allure qui régresse petit à petit : 10,5 km/h au 30ème, 10 km/h au 31ème, 9,5 km/h au 34ème, …

 marathonnicecannes08006gz8.jpg

Chaque foulée est désormais un vrai calvaire, le temps s’allonge, les kilomètres deviennent interminables. J’ai envie de marcher, je lutte à chaque moment. Je me demande ce que je fais là, pourquoi je devrais continuer. Je cours pour le plaisir et là il n’y en a plus : pas de beaux paysages, de végétation avec les belles couleurs chaudes automnales, pas de dénivelé, pas de descente, pas de montée, pas de difficulté technique, pas de pierre, de terre, d’herbe, pas de beau panorama (le bleu de la mer et les haies de spectateurs on s’en lasse vite) et ce goudron si dur qui me martyrise.

Jamais je n’ai connu telle agonie, même après mon hypoglycémie au Trail des Balcons d’Azur, même lors du Trail des Cerces avec pourtant plus de 11 h d’efforts. Je ne suis pas seul à souffrir, beaucoup trop de coureurs sont au ralentis sur le bas côté, n’arrivant même pas à marcher pour certains. Alors je m’accroche, je revois mon objectif à 4h00, je continue et je tiens coûte que coûte.

Tout kilomètre franchi me rapproche de la ligne d’arrivée et du moment où je pourrai enfin marcher pour terminer (6 km/h), étant donné ma légère avance. On trouve du réconfort où l’on peu et cette idée est mon seul stimuli moral.

C’est ainsi que je poursuis, m’arrêtant un bon moment aux ravitaillements des 35ème et 40ème pour arriver enfin avec 12 minutes d’avance sur les 4h00 au 41ème. Je me sens finalement de courir jusqu’au bout et je passe l’arche sans pouvoir accélérer en 3’55’’11. Aussitôt, une crampe à la cuisse gauche me bloque 2 minutes sur place.

Il faut maintenant traverser le hall d’arrivée pour ressortir dans Cannes et commencer à rejoindre la voiture. Cela bouchonne et me prendra bien 10 minutes, seul point noir d’une organisation par ailleurs bien rodée.

Voilà, je suis marathonien et j’ai trouvé cela beaucoup dur qu’un ultra-trail : aucune pause, aucun répit -> un sacré entraînement. Je n’aimerai jamais la route, vivement que je retourne dans mes montagnes. Premier marathon et donc a priori dernier mais comme on dit, il n’y a que les c… qui ne changent pas d’avis alors on verra bien (avec une préparation sérieuse uniquement).

Bravo à tous ceux qui ont fini et bonne récupération à tous les Kikous, ceux que j’ai croisé trop brièvement et les autres.

 

Temps de passage

Distance           Vitesse Cadence          Cumul

1 km    10.81 km/h      05'33''  05'33''

2 km    11 km/h           05'27''  11'00''

3 km    11.28 km/h      05'19''  16'19''

4 km    11.32 km/h      05'18''  21'37''

5 km    11.28 km/h      05'19''  26'56''

6 km    11.32 km/h      05'18''  32'14''

7 km    11.35 km/h      05'17''  37'31''

8 km    11.61 km/h      05'10''  42'41''

9 km    11.61 km/h      05'10''  47'51''

10 km  11.42 km/h      05'15''  53'06''

11 km  11.61 km/h      05'10''  58'16''

12 km  11.61 km/h      05'10''  01h03'26''

13 km  11.65 km/h      05'09''  01h08'35''

14 km  11.84 km/h      05'04''  01h13'39''

15 km  11.65 km/h      05'09''  01h18'48''

16 km  11.65 km/h      05'09''  01h23'57''

17 km  11.76 km/h      05'06''  01h29'03''

18 km  11.57 km/h      05'11''  01h34'14''

19 km  11.88 km/h      05'03''  01h39'17''

20 km  11.76 km/h      05'06''  01h44'23''

21 km  11.35 km/h      05'17''  01h49'40''

22 km  11.72 km/h      05'07''  01h54'47''

23 km  11.68 km/h      05'08''  01h59'55''

24 km  11.53 km/h      05'12''  02h05'07''

25 km  11.65 km/h      05'09''  02h10'16''

26 km  10.28 km/h      05'50''  02h16'06''

27 km  11.21 km/h      05'21''  02h21'27''

28 km  11.68 km/h      05'08''  02h26'35''

29 km  11.18 km/h      05'22''  02h31'57''

30 km  10.49 km/h      05'43''  02h37'40''

31 km  10.08 km/h      05'57''  02h43'37''

32 km  10.14 km/h      05'55''  02h49'32''

33 km  10.08 km/h      05'57''  02h55'29''

34 km  9.65 km/h        06'13''  03h01'42''

35 km  9.8 km/h          06'07''  03h07'49''

36 km  9 km/h 06'40''  03h14'29''

37 km  9.57 km/h        06'16''  03h20'45''

38 km  9.72 km/h        06'10''  03h26'55''

39 km  9.54 km/h        06'17''  03h33'12''

40 km  9.49 km/h        06'19''  03h39'31''

41 km  8.73 km/h        06'52''  03h46'23''

42 km  9.44 km/h        06'21''  03h52'44''

 

 

 

 

16 commentaires

Commentaire de calimero posté le 09-11-2008 à 18:53:00

C'est vrai qu'il étais loin d'être facile et la 2éme partie du parcours en a surpris plus d'un, moi le premier!!
Bravo pour ta course!!!

Commentaire de canard49 posté le 09-11-2008 à 19:01:00

Impressionnat comme on voit bien le mur au 28ième. Le marathon est réellement une épreuve spécifique mais avec ton potentiel et évidemment un entrainement spécifique tu peux éviter ou limiter les effets si dévastateurs du mur. Ne reste pas sur la souffrance, tu l'oublieras vite mais effectivement comme beaucoup de trailers montagnards tu n'aimes pas le bitume.
C'est vrai que souvent c'est moins Beau et même avec une bonne préparation le marathon est à chaque fois une découverte, je ne sais pas si on peut le maitriser et c'est ce qui fait sa notoriété.
Ton récit est très instructif pour tout le monde et en particulier pour les futurs marathoniens.
Tu n'as pas détaillé ton alimentation des jours précédents mais a priori tu n'avais pas assez de réserves...Sans glycogène la fin d'un marathon est un chemin de croix !!
Bonne récupération
Alexandre

Commentaire de NICO73 posté le 09-11-2008 à 19:07:00

J'espère que ton récit va servir d'exemple et d'alerte au futurs marathonien(je suis dans ce cas).
Il va donc falloir se préparer ! Ravi de t'avoir lu!

Commentaire de hellaumax posté le 09-11-2008 à 21:11:00

Bravo pour ton premier marathon! Tu n'as pas eu de bol, il était apparamment pas facile, facile. Et le mur est toujours imprévisible. Mais, tu y reviendras, enfin peut-être...
Amicalement

Commentaire de agnès78 posté le 09-11-2008 à 21:33:00

ton récit me replonge un an en arrière... c'est vrai qu'avec une bonne prépa, ça va mieux... Mais ce sera pour le prochain, j'en suis certaine. En attendant bonne récup, et au plaisir de te croiser sur les chemins que tu aimes tant!
Bises
agnès

Commentaire de CROCS-MAN posté le 09-11-2008 à 22:09:00

Tu l'as dit:"tu es marathonien". Bravo d'être allé jusqu'au bout.Bonne récup

Commentaire de brague spirit posté le 10-11-2008 à 08:17:00

Tu vois que tu es déjà moi catégorique qu'à chaud.Vu la preparation,ton chrono est plus qu'honorable.Je te l'accorde,les sentiers de l'arriere pays sont plus ludique que le bitume,meme si le parcours est somptueux.Sans doute,sommes nous trop gatés.A bientot sur les single track

Commentaire de mysterjoe posté le 10-11-2008 à 08:28:00

la difficulté du second semi etait trés haute, sur un parcours plat et roulant t'aurais certainement reussi de t'approcher de ton temps, c'est embetant ça de pas savoir(hi-hi) faudra peut-être remettre ça ;-)
en tout cas bravo pour ta course et ton récit, un beau 1er marathon, bonne récupération.

Commentaire de seapen posté le 10-11-2008 à 16:52:00

Un récit qui illustre bien ce que peut-être un marathon et qui en devient un bel enseignement. Merci pour ce moment à te lire. Salutations sportives.

Commentaire de la panthère posté le 10-11-2008 à 18:46:00

bravo!!!!
très dur quand les crampes pointent le bout de leur nez, que le moral s'effiloche.....
d'autant plus un graznd bravo!!!

Commentaire de KIKIVAL posté le 10-11-2008 à 21:05:00

bravo pour ton courage, car il en faut pour le marathon, je confirme egalement que la deuxièeme partie etait vraiment difficile j'ai souffert egalement apres le 30e, en tout cas tu es marathonien aujourd'hui et tu l'as superbement mérité. bonne recup
kiki

Commentaire de Le CAGOU posté le 11-11-2008 à 12:35:00

BONJOUR
FELICITATION POUR TON PREMIER MARATHON. AH CE MUR... MAIS LONGIN DE LONGIN JE SERAI HEUREUX DE REALISER DES TEMPS COMME TOI.
MON 1ER DEVRAI ETRE LE 26 AVRIL 2009 ET JE TE REMERCIE POUR TON CR ,IL ME SERA UN EXEMPLE EXEMPLAIRE DE PLUS JE PENSE QUE TU PEUX MIEUX FAIRE FAIRE ET C'EST VRAI RUN D4ABORD POUR LE PLAISIRET ENCORE TOUTES MES FELICITATIONS POUR LE MYTHE
SORTIVEMENT LE CAGOU

Commentaire de loicm posté le 11-11-2008 à 14:36:00

Bravo à toi, le principal est accompli : TU L'AS FAIT !! et dans un temps très honorable.

Encore bravo

Commentaire de laurent05 posté le 11-11-2008 à 20:58:00

la deuxieme partie du parcours même quand on la connaissait bien était suprenante car rarement faites apres 21 km de courses
bonne récup
a+
laurent

Commentaire de hagendaz posté le 12-11-2008 à 08:55:00

MARATHONIEN!

Commentaire de chris78 posté le 12-11-2008 à 19:20:00

Bravo pour ce chrono pour un 1er marathon !!!!
Bonne récup

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.18 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !