Récit de la course : Les Templiers 2007, par Philippe8474

L'auteur : Philippe8474

La course : Les Templiers

Date : 28/10/2007

Lieu : Nant (Aveyron)

Affichage : 2715 vues

Distance : 67km

Objectif : Pas d'objectif

3 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

247 autres récits :

Le récit

Les Templiers…

Il est 23H30 ce vendredi soir et je ferme l’ordinateur de ma frangine, je viens d’envoyer un dernier mail au notaire chargé de le vente de mon appart ! Ca m’a bouffé la semaine, je suis crevé, énervé, vidé… un cocktail d’un banque de m…e  (la B.P Pour ne pas la nommer !-) et un notaire plus que moyen…

Quelle semaine, quel mois ! Je peux pas dire que je me sens réellement prêt pour ce qui m’attend ce week end… et en plus j’arrive pas vraiment à me projeter dans cette course… Trop de choses extérieures…  

Depuis l’UTMB, j’ai du faire une sortie longue + une grosse rando (j’étais d’ailleurs complètement à la ramasse) et je ne sais pas vraiment où j’en suis avec mon genou. 

Samedi matin, lever et départ pour Nant depuis Avignon. On pars avec ma sœur, mes parents et des amis à ma sœur.

Allez zou je me tape la route. Après avoir un peu vendangé pour trouver notre gîte, on se mets à table pour manger un bon plat de pâte… C’est un peu la zizanie, faut qu’on débrouille à chercher dans le gîte, le propriétaire (cooool) n’arrive qu’après coup et faut pas qu’on traîne y en a qui courent cet après midi. Allez c’est reparti pour Nant…hé hé on est bien à 1/ 2 H de route… va falloir en tenir compte demain matin. 

Nous voilà arriver, on récupère les dossards, je récupère mon Buff Templiers et je rencontre Loïc sur le stand Raidlight. Ca me fait super plaisir, on discute cinq minutes, et je le félicite pour son UTMB.. Respect. Trop content de t’avoir revue et en + j’ai une invit pour boire un coup pour la Sainté ;-)) 

Allez direction le départ.

 

 

Première à s’élancer, Fonia s’aligne sur le 2 km des enfants . avec le sourire tout le long, Mademoiselle finit en 9’09, 81eme (garçons et filles confondus). La classe !

 

  

Puis au tour de Laurence ma frangine et Sandrine, sur la Templière. Pour ma sœur c’est une grande première ! Et ça va lui plaire !

Je me fais surprendre par Sandrine (super couse) à l’arrivée en 1H04, 229eme et 103eme SEF. Puis Laurence arrive en 1H14, 408eme et 169eme SEF. Génial, super pour une première, tout s’est bien passé et les conditions ont vraiment été idéale.

 

 
 

 

 

Entre temps, Carole et Denis ont pris le départ de la Puma Trail. On se répartit un peu tous sur l’arrivée. La nuit commence à arriver, l’attente est un peu longue, il commence à faire humide et un peu froid. Je me couvre bien mais je commence à fatiguer… 

Heureusement le premier arrive (près de 8 min d’avance sur le second !), puis les arrivées s’enchaînent. Denis finit en 3H00, 587eme et 157eme V1M. Apparemment belle course bien dure !

 

 

 

 

Puis Carole arrive en 3H08, 669eme et 137eme V1F.

 

 

 

Tout le monde est super content, mais il commence à se faire tard et il est temps de rentrer. Arrivé au gîte, je prépare mes affaires pour le lendemain pendant que tout le monde se douche. Puis c’est le repas : pendant que je mange mes pâtes, tout le monde se régale avec un bon aligot… Ca c’est dur ! C’est enfin l’heure d’aller se coucher, je suis complètement crevé et je vais vite m’endormir. 

Dimanche matin , le réveil sonne.. la nuit n’a pas été assez longue mais j’ai dormi. Pour une veille de course, je dois être fatigué pour arriver à dormir comme ça.

 

Je me lève doucement et descend dans la salle commune me préparer. Quelques autres « pensionnaires » se préparent également.

Je déjeune tranquillement, Papa me rejoins puis Denis se lève aussi.

Mon père m’amène à Nant. On en a pour ½ H, c’est agréable ce moment en voiture tranquillement avec mon père.

Arrivé sur place, il fait relativement doux, je décide de partir en short (choix judicieux au reste de la journée) donc je me change vite fait.Un petit tour aux toilettes et on se dirige vers le départ . Au bout de 100 m je me rends compte que je suis à la bourre, je file en trottinant vers la ligne.

Je me pointe 2 min avant le départ et du coup me retrouve sur la 1ere ligne… bon je me fais tout petit et me mets dans un coin.

Mais au moins c’est cool, je pars devant et je vais mener ma course à mon rythme.. par contre je vais me faire doubler !!!

C’est parti, je profite du départ, me laisse tranquillement aspirer sans me griller.

Je cherche mon papa sur le bord mais je ne le verrais pas et lui non plus.

 

 

 

Puis on attaque la première montée sur le bitume. Je me pose des questions sur ma forme mais ça a l’air d’aller.

Je profite de cette montée pour me retourner et admirer la marée de frontale qui grimpe le long de la route, dément tout ce monde mais tellement superbe.Ca continue dans des petits chemins, je me fais pas mal passer mais c’est bien normal. Voilà on continue, l’ambiance des chemins est magnifiques, un peu de brume, le jour qui se lève doucement, les couleurs d’automne… Je me rends quand même vite compte que je suis pas dans une forme éblouissante ; je me sens rapidement fatigué et je vais traîner ça un peu toute la journée. Bon rien que de très normal par rapport à mon entraînement depuis l’UTMB, mais bon on espère toujours que ça ira mieux.

C’est pas grave je me mets dans ma bulle et ne vais plus la quitter jusqu’à l’arrivée. 

On passe le 1er ravito à Sauclières. Un coup de flotte sans s’arrêter. Je passe un coup de fil à ma frangine pour leur dire où j’en suis. Quelqu’un m’annonce dans les 250… autant que j’en profite vu ma pêche ça va pas durer ;-) 

Et ça continue… Et mais, on n’arrête jamais de courir ?!? Ben ouais je m’en rends compte que c’est quand même vachemement roulant comme course… A chaque fois je me rends compte que j’suis pas un vrai coureur, j’ai toujours du mal quand ça court trop, je me sens mieux dans un col… mais bon là j’suis aux templiers, le parcours est superbe, la météo tip top, faut en profiter !!! 

Dans un grande portion de début de la montée de St Guiral, je craque et je marche un peu, puis ça repart puis on enchaîne des coups de cul… Je m’arrête pisser et en me retournant pour redémarrer je vois que Martine (du Défi 2007) vient de passer.

J’essaie de m’accrocher un petit peu mais l‘écart va augmenter, augmenter et puis hop je la reverrais plus jusqu’à l’arrivée. Zut j’ai raté l’occasion d’un petit coucou sympa. 

Bon c’est pas le tout ça mais je continue mon petit bout de chemin et on arrive enfin à St Guiral.

Allez zou on attaque la descente, j’essai d‘en profiter pour récupérer, je laisse aller mais je me sens quand même déjà bien entamé. J’ai du mal à relancer et hormis les parties en descente j’en bave un peu… Je me tape même une p….n de crampe en traversant une partie boueuse… je m’étire et repart doucement… J’suis pas encore arrivé au ravito de Dourbies, et je commence les crampes….houlàlà ça va être dur.

Vaille que vaille je continue et arrive à bien me relancer dans la dernière partie en descente avant Dourbies. J’en profite là tout va bien.

On remonte sur Dourbies et enfin le ravito. Comme à l’UTMB je ne veux pas trop m’arrêter . Mais je refais le plein (eau + coca), mange un peu (j’ai déjà eu pas mal faim sur  cette première partie) et retrouve ma frangine, Denis, Sandrine et Fonia. Ca fait vraiment du bien.J’en profite pour quitter le bonnet les manchettes et sortir la casquette et c’est reparti. Et là ça va mieux, il fait bon, ça monte, je mets la musique… Ca roule.

Entre Dourbies et Trèves, c’est sans doute ma meilleure portion, je me tiens bien dans la montée sur la Crête du Suquet  et grille quelques cartouches en me faisant bien plaisir dans la descente dans les gorges du Trévezel.

  

 

 

Et comme ça j’arrive au ravito de Trèves. Tout le monde est là, ma frangine, Denis, Sandrine et Fonia, Papa et Christine. Je m’arrête pas trop au ravito : le temps de refaire le plein de la poche, boire quelques cocas et manger un bout.

 

 

 

Je repars avec les encouragements de tout le monde quelques mètres plus loin dans la montée.

La montée pour atteindre le Causse Noir se passe bien.  

C’est plus dur ensuite, c’est plus roulant et je coince un peu. Je  fais une pause technique dans un fourrée, j’en profite pour récupérer un peu, et je repars un peu mieux.  

Arrive la descente, je compte en profiter un peu comme celle sur Trèves, mais c’est plus technique et devant ça coince un peu dans les cordes. Tant pis je me sentais bien dans cette partie… Ceci étant dit ce sera rien pour moi par rapport à ceux qui resteront coincé dans les 45 minutes dans cette portion… heureusement qu’il faisait beau !!!

Le reste de la descente se fait également en monotrace, c’est donc dans un petit train que je continue jusqu’au ravito du hameau de St Sulpice.

Un petit coup de cul pour remonter au ravito et j’ai la chance d’être de nouveau accueilli par tout mes z’amis et ma petite famille ! Y a pas à dire c’est un sacré plus pour moi sur les gros trails.

 

 

  

Allez même petit cérémonial et je grignote en plus une petite compote de pomme.

Hop je repars pour la dernière portion . En partant juste devant moi un concurrent se pète la gueule en glissant sur une pierre… impressionnant, heureusement sans mal… mais ça a été juste, l’a eu de la chance. 

Le redémarrage est un peu plus dur, ça coince un peu. Pourtant ça doit se courir mais je n’arrive plus vraiment alors je fais des portions, et j’avance comme ça…

Ca commence à être long et puis je commence à vraiment avoir hâte de voir la descente du Roc Nantais. Boun Diou, ou est ce qu’elle est. Dur j’ai du mal à courir sur les parties planes, je relance mais ça dure guère…

Mais heureusement enfin Le Roc Nantais … ça y est Nant est en bas.

Je me laisse aller dans la descente et rattrape un petit groupe qui m’avait déposé avant la descente. Le chemin en monotrace impossible de tous les passer, je reste derrière en sachant qu’ils me lâcheront dans la remontée du village. Tant pis je laisse aller, remonte tranquillement vers le village.

 

 

 

 

Et ça y est, quelques tapes dans la main des enfants, je remonte l‘allée et franchit la ligne !!!

 

 

  

 

 

 

9H43, 491eme. 

Mon père, Christine et ma sœur sont là pour m’accueillir. Quel plaisir comme toujours à l’arrivée.

 

  

Un petit coucou et félicitations au couple Begonin (Brigitte 47’53, 16eme et 1ere V1F sur la Templière et Michel 7H15, 20eme, 1er V2M)

Et puis aussi encore un bon moment partagé à l’arrivée avec Martine (9H12, 330eme, 7eme SEF) et Loïc (8H00, 91eme). Félicitations à vous 2. 

Voilà les Templiers, c’est finit.

J’ai du mal à réaliser. Je viens de finir une saison avec Faverges, le Défi de l’Oisans, l’UTMB et les Templiers…

Et pourtant tout a été un peu en dents de scie, chaotiques, décousus, difficile parfois mais je suis arrivé à trouver quand même tellement de choses dans ces courses. 

Quelle année ! Quelles drôles d’années ! 

Quelles drôles de sensations encore pour cette course, je me suis senti fatigué tout le long, un peu à côté, un peu détaché, toujours complètement dans ma bulle, mais avec un résultat encore très, très bon pour moi. 

Quels bonheurs de se sentir soutenu par sa famille sur des courses comme celle ci, quel + cela apporte ! 

Maintenant place à quelques petites courses entre amis, à la saison de volley, aux trails en relais avec l’équipe du Team Trajectoire ;-))) (Saintélyon, Grand Raid du Ventoux, l’Annécimes…), au ski (rando et mes débuts en skating ?) et pleins d’autres envies. 

Et puis pour 2008, je me verrais bien refaire la même saison (si les inscriptions à l’UTMB me le permettent) avec en + comme tu m’as dit Pierre, « 2008, l’année du plaisir ! ». 

3 commentaires

Commentaire de may posté le 21-11-2007 à 11:37:00

ça fait un bail que je ne me suis pas connectée sur Kikourou et que vois-je??? un CR de Philippe?!!! alors, ni une, ni deux, je le lis!
d'abord, bravo à toi, d'avoir couru cette course, malgré le contexte peu propice, tu t'es fait plaisir et ça, c'est vraiment super! ensuite, je te souhaite une belle année 2008, qu'elle soit aussi belle que 2007 (et même plus!!!).
bonne continuation, @bientôt
May

Commentaire de frankek posté le 22-11-2007 à 11:33:00

bravo pour ta course!! c'est vrai! d'avoir des encouragements c'est un + qui fait beaucoup de bien!!! très belle année 2007! et pour 2008 bonne chance...pour tes prochains défits...

Commentaire de smilingmimi posté le 22-11-2007 à 14:53:00

Hey
coucou Msieur,

Merci pour ce petit récit qui m'a fait sourire et avec des photos, il faut aviouer que c'est encore plus sympa.
Je n'aurai qu'un seul mot: Plaisir, c'est ce qui compte avant tout.
Rdv à la Sainté en pleine forme

bibi

P.S: un peu limite le cou de la pause pipi ;-)))

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.19 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !