Récit de la course : Les Templiers 2007, par greg636

L'auteur : greg636

La course : Les Templiers

Date : 28/10/2007

Lieu : Nant (Aveyron)

Affichage : 2343 vues

Distance : 67km

Matos : sac à dos raidlight (endurance), chaussure montrail léona, tee shirt short Kalenji,bas chaud raidlight, frontale myo XP, coupe vent queschua, buff vO2, boisson isostar, barre amande (gerblé), fruit et chocolat (décath),

Objectif : Pas d'objectif

8 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

247 autres récits :

Le récit

Salut les kikoussss !!!!!emotions

 

Je commencerai par l’arrivée sur Nant le samedi avec la traversée d’une partie du plateau du Larzac…Paysage éblouissant et grandiose. Annonce la tendance d’un week-end riche en couleur et chargé en émotions.

Samedi relax avec dépose des affaires à la chambres d’hôtes, visite de Nant, je regarde le départ de la Puma (j’ai hâte d’être à demain…), et le soir je mange à Millau plats de pâtes obligatoire ya donc pas trop le choix çà sera pizzeria.

Pour l’anecdote, le brouillard est tellement épais sur la route du retour (parce que dors à Lanuejols) que l’on se perds, ce qui fait une perte de temps de sommeil estimée à près d’une heures (vive le changement horaire).

 Avant le départ

Il est 3h00 du matin et le réveil sonne, mes parents passe me prendre dans 20min (ils dorment sur Meyrueis…il n’y avait plus bcp de place aux abords de Nant) faut que je sois près.msn_brb

Pas trop de brouillard, nous sommes sur Nant en 20min. Je prends un bon petit dej dans un café sur la place il est 4h30 départ dans 1h c’est parfait.

 

Départs – Sauclières

Je retrouve Fred sur la ligne de départs, on échange quelques mots et l’on va se placer dans la troupe. Le speaker parle, toutes les frontales s’allument, la musique, les fumigènes et top départs…wwwaahhooooooo c’est génial çà fait longtemps que j’attendais se moment…

Fred à mes cotés nous nous élançons pour une grande aventure. 2h pour atteindre Sauclières ben il va falloir courir (rester en dedans rester en dedans….phrase magique). Çà grimpe à la sortie de Nant mais pas trop dur on est dans le brouillard. Petit à petit le jours se lève et premiers petit bouchon (passage pentu en effet).

Arrivé à Sauclières sans encombre mais juste sur la barrière horaire. On prend une petite bouteille (ben comme çà on économise les gourdes) et on ne s’arrête pas…En route pour le St Guiral

 Sauclières – St Guiral - Dourbie

Çà commence à monter…monter….monter… tout d’abord sur un chemin carrossable entre les sapins avant de redescendre un petit peu pour repartir sur une pente bien plus raide qui se terminera chemin unique vers le haut. Le soleil est bien là, il chauffe l’atmosphère et beigne de ces rayons l’ensemble des montagnes et vallées environnantes….c’est magnifique.msn_neutral

On passe la Croix (forcément elle est là haut tout au sommet) et c’est partie en direction de Dourbie. Je dois avouez que là g été pressé d’arriver parce que le début à eu beau être un chemin large pas trop pentu la suite c tout droit dans la pente, pas de détail…Après tu crois au ravito en bas mais non tu remonte, c’est direct dans la pente, çà serpente mais çà grimpe sec. On arrivera sur Dourbie en passant un petit ponts (Attention photo…officiel de la course) et en remontant quelques marches. OK STOP ravito.

 

Dourbie – Trèves

Sucré et salé pour le ravito çà fait du bien. Le prochain c’est Trèves. Ho mais ya que la Crète du Suquet à passer (me dis-je.) Seul souchi ben c’est que fait un peu chaud et çà monte terriblement et c’est long et t’en voit pas le bout. Un petit coup d’œil dans le rétro (pas pour les coureurs mais pour le paysage) et tu crois arriver en haut quand tu passe la barrière qui est ouverte mais reste un petit bout que tu ne soupçonnais pas (bcp de cailloux sous les feuilles mais à l’ombre). Ensuite au début de la descente on contourne la montagne sur le sommet c’est superbe… (Arrêt photo on respire le bonne air on se laisse allée…mais que fais-je, je me serais presque posé là à contempler…).

La fin de descente se fait dans la forêt en ZIgZag çà chauffe dans les cuisses mais tout les voyant sont encore au verts d’autant plus qu’en arrivant sur les toutes premières maison juste au dessus de trêves ya ma chérie avec mes parents je ne peut avoir que le sourire…OK STOP Ravito.

C’est top je me sent bien, j’ai 1h d’avance sur la barrière horaire on peut dire que tout va pour le mieux. Je profite bien 10min à trêves, petit bisou et c’est reparti. Dans ma tête c’est l’euphorie j’ai quasi mal nul par tout le corps est opérationnel pour terminer ce premier Templiers en beauté.

 Trèves – St Sulpice

La montée vers la Roucarie s’effectue sans encombre mais HHeEEE c’est Fred qui me rattrape… j’y comprend rien (enfin si, mais concentré alors, je réfléchie pas beaucoup..) je croyait qu’il était loin devant et c’est lui qui me double…bref on refait un petit bout ensemble mais il va plus vite je le laisse donc partir. On arrive en vue de la descente sur St Sulpice je trottine toujours et là HHHUUUUUUUUU doucement, là… faut freiner… la mécanique qui s’ébranle un petit peu…

MAI QUE CE PASSE T-IL ????? Tous ces coureurs qu’attendent ?? Ya un problème ?? Chute ?? Ha non le passage avec la corde on me dit…Bon très bien on vas patienter…

Alors je ne sais pas pour les premiers ou les 1000 /1500 premiers mais moi j’ai attendu 52 min exactementCOLERE avant d’attraper la corde…C’est un truc de dingue qd même on pourra dire ce qu’on veut c’est un tout petit peu long…DEVILBref la corde passer je relance et là çà se gâte une douleur dans le genoux gauche… à M**** !!!!! Je me dis que ce n’est rien mais rien à faire c’est douloureux. Pourtant j’ai rien fait de spécial, pas de risque, pas de saut démesuré, pas de chute, pas de…HHHHAAAAA mais je me suis refroidi pendant un moment juste au dessus, c’est vrai. Alors j’y vais molo, en boitant et en gênant un peu tout le monde jusqu’à ST Sulpice. 

 St Sulpice - Nant

L’arrivée sur St Sulpice se fait avec difficulté….Dans ma tête tout se chamboule, tout allait si bien jusqu’à cette P…… de corde….Je mange un peu, vais voir le médecin qui me mets un peu de pommade anti-inflammatoire et me dis « ok tu vas voir tu refais 100m t’es chaud et tu sent plus rien… » O..   K.    D’  ACCmsn_dontknow. Faut y croire aller. Une fille qui s’est bloqué le genoux est là aussi (en larmes) pas de kiné pour lui remettre le genoux en place les autres lui conseil d’arrêter, je lui dit « mon genoux est mal aussi si tu veux on fait le chemin ensemble… » seule souci c’est que la descente sur Nant est technique lui dit-on et elle peut vraiment pas plier la jambe…Elle me dit d’y aller…je crois qu’elle s’arrêtera là.msn_sad

Pour moi c’est reparti, je crois en ce que ma dit le gars sous la tente et j’avance çà fait mal mais j’y crois encore et j’avance, çà fait mal mais j’y crois toujours…

Ola la rien ne va plus j’arrive pas à courir, chaque pose de pied c’est douloureux et je craint la descente sur Nant. Ma tête bouillonne. J’abandonne ou pas…j’abandonne ou pas…

HHHaaaaarrrrrrrrrr faut que je me sorte cette idée de la tête mais c’est trop douloureux. Je n’aurais pas beaucoup profité des derniers paysages. Un vrai calvaire en fait, çà devient interminable en plus je prends conscience qu’à cette vitesse, je vais finir la nuit tombée, c’est tendu. Je me ferais mettre du froid, de la pommade à chaque passage d’un poste secours. Sur le plateaux avant de descendre sur Nant obliger de sortir la frontale (et oui on y ait fait tout noir par ici…) de remettre le coupe vent et encore un peu de pommade. La descende (vrai cauchemar) impossible de compenser la douleur (quelques larmes m’échappentPLEURER)…

« AU BOUT » je ne cesse de me répéter…

Et la voix du speaker qui se rapproche doucement, quelques bénévoles qui me salut chaleureusement et enfin la ligne je franchi en trottinant…partager entre colère et joie, abattement et soulagement….

 

Après quelque minute çà va mieux finalement la joie l’emporte et haut la main…Je suis FINISHER au Templier. Que du bonheur c’était l’objectif après tout.

 

 Seul regret :     -          Ne pas avoir vu Daniel du week-end

-          Avoir passer la Roucarie en moins de 9h00 et finir en 13h24.

-               Rentrée avec une blessure qui passera vite… j’espère.

 

Sinon un super week-end, une organisation quasi au top (vous comprendrezNON NON), une ambiance du tonnerre, des bénévoles toujours aussi gentil, une course formidable malgré tout avec des paysage… (Rien que pour çà, çà vaut le coup de venir), une météo (encore et toujours du soleil). Un petit bisou spécial à la Mme de la chambre d’hôte de Meyrueis qu’à été adorable,

Ainsi qu’à ma famille supporter (çà ma aidé sur la fin…)

 

BravoBRAVO a tous et peut être à l’année prochaine. BYBY

Greg.

8 commentaires

Commentaire de Khanardô posté le 01-11-2007 à 16:29:00

Bel effort de volonté. Félicitations !
Et merci d'avoir pris le temps d'écrire le récit !

Commentaire de frankek posté le 01-11-2007 à 16:59:00

bravo pour ta course! malgrè une fin plutôt difficile(moi ausi cétait chaud!!) beaucoup de courage de ta part pour finir ce magnifique Templiers!!!

Commentaire de Françoise 84 posté le 01-11-2007 à 17:11:00

Tu as eu bien du courage de terminer dans la douleur mais TU L'AS FAIT !!! BRAVO!!! J'espère que tu récupèreras vite et qu'il n'y aura pas de dégâts!

Commentaire de LtBlueb posté le 01-11-2007 à 22:34:00

un grand bravo pour avoir fini cette course au courage ! merci et soigne toi bien

Commentaire de oufti posté le 01-11-2007 à 22:43:00

Bravo pour ta course et je te comprends bien pour avoir terminé dans les mêmes conditions un autre trail.

Commentaire de jepipote posté le 02-11-2007 à 11:10:00

enfin le récit l'ami greg. quel dommage cette blessure, j'espére que tu vas vite récupérer, l'essentiel est d'être arrivé au bout, tu as fais preuve de courage et de ténacité, le résultat n'en est que plus beau. félicitations.

Commentaire de vial posté le 02-11-2007 à 11:29:00

Se battre jusqu'au bout malgré la douleur pour être finisher, c'est bien plus important que le chrono car avec un abandon le chrono ne signifiait plus rien
Du repos et du soin pour mieux repartir en conservant les bons souvenirs en tête
bonne récup

Commentaire de calou posté le 04-11-2007 à 19:19:00

Bravo mon petit Greg !
Tu mérites vraiment ce titre de finisher !!
J'espère que ton genou va mieux.
Bonne récup !
Bises.
calou

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.17 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !