Récit de la course : Marathon des Causses 2009, par mickael11

L'auteur : mickael11

La course : Marathon des Causses

Date : 24/10/2009

Lieu : Nant (Aveyron)

Affichage : 2067 vues

Distance : 40km

Objectif : Pas d'objectif

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

247 autres récits :

récit du Marathon des Causses 2009 par Mickaël VAN EXE | trailandrun.com | festival des templiers

Vous pouvez consulter mon CR sur mon portail Web 

http://www.trailandrun.com/fr/recit-du-marathon-des-causses-2009-par-mickael-van-exe-festival-des-templiers/

 

 

Contexte :

Le marathon des causses fait partie des courses du festival des Templiers elle propose 40kms et 1600md+ avec un profil assez roulant ; elle m’avait attiré lors de ma planification annuelle . C’est le dernier gros rendez-vous pour ma saison 2009 plutôt bien réussie pour le moment. Après une coupure de 15 jours fin août suite à ma 19ème place au trail ubaye salomon, j’entame une bonne préparation de 9 semaines pour le marathon des Causses. La forme est assez rapidement de retour et l’entrainement passe bien. A quelques jours de l’épreuve, je prends une bonne 9ème place au cross des chataîgnes à Bresson (38) ce qui me met en confiance et confirme mon bon état de forme. Je viserai pour ma part 4h15 en sachant que le profil a été modifié par rapport à l’année dernière et qu’il devrait être un peu plus technique par endroit. J’aimerais entrer pourquoi pas dans un top20/30 …. mais ca s’annonce tout de même compliqué.

L’avant course :

Je passe le week-end en famille et avec quelques collègues de l’ALE dans un gite à 8kms du départ des courses à Nant . Le jour J est arrivé et on se dirige avec Caro et les enfants vers Nant. Juste le temps de saluer mes collègues d’entrainement Rémy, Christophe et Thierry , de m’échauffer 5mn et rejoindre Damien sur la ligne de départ . Il y a du beau monde autour de nous et le speaker interview les favoris. On plaisante avec Damien sur le fait qu’il oublie de nous questionner …

La course :

Le départ est donné et un bon groupe d’une trentaine de coureurs se forme rapidement aux avants postes. Je prends mon rythme en retrait aux environs de la trentième place approximativement car je ne veux pas prendre de risque . Un premier faux plat montant suivi d’une petite descente commence légèrement à étirer les concurrents. La course est vraiment lancée en empruntant les sentiers et une bonne montée de 200md+ environ. J’alterne marche et course sur un rythme correct mais sans jamais me mettre au rythme des concurrents qui m’entourent. Certains montent forts et semblent déjà produire de gros efforts tandis que d’autres descendent comme des fusées sans pour autant me distancer. Je préfère rester prudent et continuer mon petit bonhomme de chemin. On entame une 3ème bosse de 300md+ dont la première partie se court bien ensuite la pente s’accentue sur un petit km. J’aperçois Damien en compagnie d’un gars en maillot blanc à une trentaine de mètres devant moi. Je lui fais un petit signe. J’accompagne un gars pendant un temps dans cette montée puis je prends mes distances dès que le relief me permet de courir. J’arrive au ravitaillement de Balmarelesse après 55′ de course. J’y aperçois Damien que je manque d’une dizaine de secondes dommage…d’autant que je dois remplir mes bidons et que je ne veux pas perdre de temps… On cafouille un peu avec le bénévole pas encore rodé dans ses manips et je repars 1m après…derrière l’un des concurrents que j’avais distancé. En revenant à sa hauteur il m’annonce que je suis alors 15ème. C’est une surprise pour moi car je ne me suis pas aperçu que j’avais doublé autant de monde depuis le départ.

J’entame donc seul la descente sur St Sulpice et je prends un énorme plaisir à ce moment de la course . On alterne alors sentiers étroits et un peu sinueux avec des chemins plus roulants et j’en profite pour prendre une bonne vitesse de croisière sans trop forcer. J’ai l’impression de bien avancer et les paysages sont magnifiques. A peine le temps de savourer cette solitude qu’un concurrent du nom de Julien me rejoint. Je l’avais croisé dans la première partie de course alors qu’il s’était arrêté suite à des problèmes de tendons. Je le laisse logiquement reprendre les commandes et on termine cette descente jusqu’à St Sulpice ensemble. Nous sommes copieusement encouragés par les personnes présentes au niveau du passage sous le pont de St Suplice. Là je sais que la montée sera raide et qu’il va falloir se préserver. Julien fait la montée à quelques mètres devant moi mais il ne me distance pas , je le suis et son rythme me convient . Peu de relances sur cette montée sur le causse noir et essentiellement des portions bien pentues avec des rochers à enjamber . Ca n’est pas ma spécialité mais l’allure est bonne et j’ai de bonnes sensations.

Cette ascension terminée, on attaque une longue portion plate où le vent de face nous attend. Julien semble lever le pied alors que je décide conformément à ce que j’avais prévu d’ imprimer une bonne allure sur cette partie. Je finis par prendre mes distances avant d’atteindre un peu plus loin le deuxième ravitaillement au niveau de Revens 23.8kms et 2h18 de course à ce moment là. J’aperçois Remy qui m’encourage avant et après le poste de ravitaillement dans la grange. Je fais le plein d’eau avec les 2 filles bénévoles sympathiques et énergiques et je bois 3 verres d’eau car c’est ma crainte de manquer d’eau sur la fin de parcours. Il va falloir bien l’économiser sur les kms qui suivent. Je repare boosté par les encouragements de Rémy qui me demande si j’ai besoin de gel mais tout va bien de ce côté là. S’en suit une légère descente sur 2 kms environ avant d’attaquer une bosse qui semblait petite sur le profil 100md+ . Pourtant elle parait assez raide et plus longue que prévu 200md+ et à ce moment de la course je suis un peu moins bien. Je décide de m’octroyer quelques forces supplémentaires avec un gel pris de façon un peu plus rapproché que les précédents. La fin de la montée est plus douce et me permet de relancer . J’atteins ensuite le plateau pour quelques hectomètre avant de devoir entamer la descente abrupte vers Cantobre. Ouah!! Quel panorama !!! Mais pas le temps de trop contempler d’autant que dès les premiers rochers on est en mode rando++ avec de multiples sauts de rochers en rochers et il m’est impossible de courir sur cette partie. Je percute un arbre sans me rendre compte que je venais de perdre malencontreusement mon accéléromètre. Un randonneur que j’avais croisé précédemment me suit et me rattrape ; il me restitue mon bien: quelle chance encore merci à lui! J’en termine avec cette descente aérienne et je reprends le rythme course sur la fin de la descente moins technique. Sur cette partie de liaison , un concurrent me double et prend quelques mètres d’avance sur moi. Je reste à son contact et on nous annonce 14 et 15eme : un concurrent ayant du abandonné au 2eme ravitaillement ?? Je me dis que la 15eme place et déjà inespérée et qu’il faut que j’essaie de la conserver. Je ne cherche pas à le doubler.

J’arrive à proximité de Cantobre où un gros groupe de spectateurs y est présent et mettent une belle ambiance ; je vois Caro et les enfants qui s’y sont rendus et m’encouragent…. Juste le temps de leur faire un petit coucou mais je ne m’arrête pas et j’entame la dernière ascension. Je suis alors à 3h16 de course et il reste une bosse de 300md+ et 10kms de course. Plus loin, 2 spectateurs me demandent si je suis le 1er V1 : je leur répond non…mais ca me met un petit coup au moral ( les cheveux gris sûrement ou la fatigue ..??). La pente n’est pas forcement très raide mais dans cette première partie d’ascension je marche copieusement . Ensuite, je vois Damien arrêté un peu plus loin avec 2 personnes. Il m’annonce qu’il a des vertiges et qu’il préfère s’arrêter. Il m’encourage à continuer ” fais ta course Mickael…” Sur l’instant , je ne le sens pas en danger et je pense qu’il est entre de bonnes mains. Je décide de continuer la course …

La montée est faite au train et j’essaie de monter énergiquement . Je relance le mode course dès que possible. Après ces 300md+ terminé, j’entame la partie finale avec une belle descente sur Nant. Je prend un bon rythme très vite en me disant que c’est maintenant ou jamais qu’il faut tout donner. (16km/h dans la descente et 14km/h sur le plat) ; je suis encore bien frais finalement et je double assez rapidement le gars qui m’avait rejoint un peu avant.

La fin n’est plus qu’une question de minutes . Je suis à 6 kms de l’arrivée et j’imprime un bon rythme je dois être 13ème et je souhaite conserver cette place et j’accélère encore sur la fin de la descente. Je rattrape un concurrent dans la descente qui a visiblement faiblis sur la fin de parcours, puis un autre . Il ne reste plus que quelques kms Ensuite, le parcours nous emmène en lisière de forêt et là je trouve le temps très long et l’arrivée très loin. Mon rythme est pourtant bon et j’arrive à reprendre un dernier concurrent au passage d’une clairière et j’entre dans Nant en 10ème position….Là la foule est nombreuse et m’encourage, je me demande où est cette arrivée. Je me retourne pour la première fois de la course et je vois que j’ai un peu distancé le concurrent doublé ; mais comme je ne vois pas l’arrivée je remet un petit coup d’accélérateur pour finir …Je vois l’arche puis Caro et les enfants et là c’est une belle joie ! Une 10ème place sur le marathon des Causses en 4h17…ouah…une belle surprise …

La journée se terminera par un bon repas au gite en compagnie de ma famille et de collègues de l’ ALE

Bilan sportif :

Tout a bien marché d’un point de vue sportif sur cette course : bonnes sensations, bonnes jambes, bonne gestion de course. Un grand merci à mon coach Jérome Delorme. Terminer 10ème sur 900 participants et 665 finishers : contrat bien rempli avec un temps réalisé de 4h17 très proche du temps de 4h15 visé d’autant que le parcours remagnié devait avoisiner les 42kms et 1800md+ .

Pour rappel le classement de l’ épreuve : marathon_des_causses_2009

 

Aucun commentaire

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.18 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !