Récit de la course : Les Templiers 2007, par totote01

L'auteur : totote01

La course : Les Templiers

Date : 28/10/2007

Lieu : Nant (Aveyron)

Affichage : 2620 vues

Distance : 67km

Objectif : Pas d'objectif

12 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

247 autres récits :

Le récit

LES TEMPLIERS

 

Objectifs :

 

 

-Que ce soit du plaisir tout du long et terminer la course.

-Voir mon père qui fait le déplacement de l’Hérault.

-Et surtout pourrir Gaby le pote du judo.

 

 

Samedi 27 octobre.

 

Arrivés depuis la veille au soir, avec Golum et les Golumettes, nous allons le samedi matin au retrait des dossards. Templiers pour moi et puma trail pour lui. Comme nous sommes un peu à la bourre, on fait un passage rapide dans les stands et passons donner un petit bonjour à mic31 qui nous dit avoir déjà vu quelques kikoureurs. Nous retournons au gîte pour une énième assiette de pâtes puis vers 15h30 nous voilà de  retour à Nant pour le puma trail.

 

 

 

Image Hosted by ImageShack.us

 

A 16h ils sont environ 800 à prendre le départ, il y a beaucoup de monde et toujours pas de buff et de casquettes  kikourou en vue…

 

J’appelle alors Tege qui me rejoint avec toute une bande de kikous.

 

 

Image Hosted by ImageShack.us

 

Nous restons ensemble et attendons sur place l’arrivée des premiers puis celle de Christophe qui n’a pas trop galéré avec son genou. C’est encourageant pour l’avenir !

 

 

Image Hosted by ImageShack.us

 

 

 

 

Dimanche 28 octobre

 

 

Malgré le changement d’heure c’est un peu dur de se lever à 3h30…

 

J’avale sans trop d’appétit un gâteau sport maison avec du café. Mon sac était préparé de la veille mais j’ai toujours l’angoisse d’oublier un truc, j’aurai eu l’air maligne arrivée à Nant de dire à Christophe « faut faire demi-tour j’ai oublié la frontale.. » alors je tourne un peu en rond et brasse de l’air pour rien. Finalement ce sont les gants qu’il retourne me chercher avant de démarrer la voiture..

 

Le rendez-vous avec les kikous est fixé au grand café sur la place du village. Nous y retrouvons de nouvelles têtes. Khânardo nous passe le tel de Oly et du Dingo qui vont faire un suivi live sur le site. Pour une petite coursette comme celle là, savoir que les autres kikous vont être devant leur écran à nous suivre, j’y crois pas… Corto est déjà au téléphone avec l’Dingo qui lui annonce l’anniversaire de Golum… Oups… ben j’ai la frontale sur la tête, puis tout le bazar qui va bien dans le sac.. on ne peut pas penser à tout !!!

 

 

Image Hosted by ImageShack.us

 

Petite séance photo du groupe à 10mn du départ…! Il ne faut pas traîner, tout le monde est déjà en place et au milieu de cette foule de 3000 personnes nous nous frayons un chemin en  escaladant  les barrières pour ne pas nous retrouver complètement à la fin.

 

 

NANT / SAUCLIERES

 

 

5h30, la musique retentit, les fumigènes s’allument et le grand rassemblement de traileurs s’anime dans la nuit pour former un grand serpent lumineux.

 

 

Image Hosted by ImageShack.us

 

Je perds assez rapidement les kikoureurs du départ. L’allure n’est pas trop rapide et me va bien. Je ne me fais pas spécialement doubler et je me maintient dans le flot des coureurs qui avancent régulièrement. RTTH me rattrape, on va rester ensemble jusqu’à Sauclières. Il prend pas mal de photos, donc il me lâche souvent et me rejoint ensuite.

 

 

Image Hosted by ImageShack.us

 

 

 

 

Dans ce début de course tout va bien, je ne veux pas trop accélérer mais la première barrière horaire de 2h me fait un peu peur.  Il faut que je garde un œil sur le chrono au moins jusqu’à Sauclières, ensuite je n’aurai plus à m’inquiéter, je sais que ça passera.

 

 

Donc je trottine, le brouillard a fait son apparition. Benos  me repère grâce au buff et à l’autocollant que j’ai mis sur le camel. Enfin un autre kikou ! Il me dépasse et je retrouve RTTH.

 

A Comberonde, Christophe est au bord de la route, il n’a pas l’air d’avoir très chaud dans cette humidité.. Petit coucou rapide, c’est que j ‘ai une course à faire moi ! Il rentre au gîte et le prochain point de rendez-vous sera à Dourbies.

 

On arrive à Sauclières avec 10mn d’avance sur la barrière horaire. Il y a encore pas mal de monde derrière, certains vont sûrement être limites dans les temps… 

 

Les spectateurs sont là, malgré l’heure matinale, et parmi eux je reconnais mon père !!!

 

« PAPA !!!! »

 

Je le rejoins, l’embrasse, discute 2mn et je repars. C’est frustrant de devoir le laisser sur le bord de la route, et de ne lui accorder que très peu de temps. Il part lui aussi m’attendre à Dourbies.

 

 

SAUCLIERES  / DOURBIES

 

 

Au ravito de Sauclières, j’attrape une bouteille d’eau, j’en bois en vitesse la moitié et l’abandonne dans une poubelle. C’est là que je laisse RTTH. J’appelle l’Dingo, lui donne quelques indications sur la course, il y a pas mal de bruit et je crois comprendre qu’il file à Cassis pour suivre le semi-marathon.

 

 

Image Hosted by ImageShack.us

 

Je continue, tout va bien. Autour de moi ça discute pas mal, les coureurs sont encore frais et enthousiastes. Ce ne sera plus le cas dans la deuxième moitié de la course..

 

Le premier bouchon arrive au bas d’une petite montée. Un bénévole est là, sa voiture aussi, j’en profite pour faire une pause pipi derrière celle-ci.

 

 

Image Hosted by ImageShack.us

alain

 

Je me souviens du brouillard qui a envahi la vallée, nous sommes au-dessus de cette mer de nuages et le spectacle est magnifique. Alain (khânardo) me rejoint, il est en forme, son pied le laisse tranquille. Nous prenons quelques photos et je le perds définitivement. Je marche dans cette montée vers le St Guiral. Je parle avec un coureur, il est question de Polar. On compare nos dénivelées, et zut !! Ca colle pas. Le mien sort juste de réparation, pff, il ne va pas falloir que je m’y fie… je râle.

 

 

Image Hosted by ImageShack.us

 

 

 

J’arrive ensuite à la hauteur d’un traileur qui marche tranquillou. Il a envie de discuter, il  me fait remarquer à notre droite le lever du soleil à travers les arbres, c’est vrai que c’est beau. C’est son deuxième Templiers et lorsqu’il m’explique qu’il a mal au genou et qu’il compte abandonner à Dourbies, je réalise qu’il ne faut pas que je reste à sa cadence. Alors je le laisse.

 

 

Image Hosted by ImageShack.us


 

J’accélère un peu, je commence à avoir chaud. Je fais une pause et j’enlève le coupe-vent et range la frontale. Un autre bouchon se forme, c’est là que je reçois un sms de Mathias, déjà 4h de course et je lui réponds que je suis au 30eme km. Je m’apercevrai plus tard que le kilométrage est faux, je n’ai pas re-étalonné mon Polar…

 

 

Image Hosted by ImageShack.us

 

 

DOURBIES / TREVE

 

J’arrive à Dourbies en 5h47 de course et à la 1844ème position. La foule est très nombreuse, de toute part les gens nous ovationnent, c’est de la folie,  je cherche mon père et le repère dans un tournant. Il m’accompagne jusqu’à l’entrée du ravito.

 

Sous la tente, je refais le plein. Je commençais à avoir très faim malgré les barres que j’ai avalées depuis le départ. J’ingurgite rapidement tout ce que je trouve en passant du sucré au salé. Tout est bon. Ensuite direction le remplissage de la poche à eau qui était vide depuis quelque temps…

 

Image Hosted by ImageShack.us
RTTH 
Image Hosted by ImageShack.us
Cloclo

Image Hosted by ImageShack.us
françoise84

Image Hosted by ImageShack.us
akuna
Image Hosted by ImageShack.us
xavier
Image Hosted by ImageShack.us
Khânardo

Je retrouve Christophe, ses filles puis mon père à la sortie du chapiteau. Il me donne des nouvelles de ceux qui sont devant et me montre ce qui m’attend pour la suite. Je lève la tête, ouah… la côte…

 

Mais il faut y aller, après 13mn de pause je repars. 

 

J’attaque la grimpette, j’ai repris des forces au ravito et je suis en pleine forme. Je m’aligne derrière la file qui monte sous la chaleur, le rythme est trop lent alors je double un peu. Au loin, j’aperçois Benos. Petit à petit j’arrive à sa hauteur. On échange deux ou trois mots. Il me dit que ça va mais visiblement il a un coup de moins bien…

 

Plus personne ne parle, ce n’est plus l’euphorie du départ. C’est une grande colonne silencieuse qui se dirige vers le sommet.  Mes jambes me poussent à avancer, je double sans effort. Cette montée n’en finit pas mais c’est toujours facile. Je m’inquiète, je vais finir par me griller et payer cette imprudence. Tant pis, j’y vais. Je reçois un message d’encouragement du Castor. C’est fou qu’un petit sms produise autant de plaisir, je sais que Christophe est en contact avec Matthias et j’imagine l’animation qu’il doit y avoir sur le forum !!

 

Arrive la crête du Suquet et je fonce dans la descente, je double encore, les muscles me suivent toujours.

 

 

TREVES / ST SULPICE

 

 

Je pointe à 7h21 en 1692 position. J’ai remonté 152 places depuis Dourbies. Je n’aperçois pas mon père, en fait il m’apprendra qu’il m’a loupé, et qu’il est repartit directement dans l’hérault.

 

Je m’alimente et je ne refais pas le plein de la poche à eau.

 

Coup de téléphone de Christophe qui finalement va attendre tout le monde à Nant et qui  m’apprend que Gaby, le pote du judo, est passé à Dourbies 10mn après moi.

 

Ou la la !!!! et si il me rattrapait !!!!

 

Je ne savais pas si il était devant ou derrière, maintenant que je connais sa position pas question de traînasser…J’ai dit haut et fort au judo que j’allais le pourrir comme à la Saintélyon 06.

 

Je repart la bouche pleine. Toujours pas de kikous en vue, ils doivent être tous devant ma parole !

 

Une très légère douleur aux quadriceps se fait légèrement sentir mais dans l’ensemble je suis toujours aussi bien. Je demande aux coureurs de me laisser passer, et je double, c’est un vrai régal.

 

S’ensuit le passage sur le causse noir, on a une vue splendide. Cinq ou six coureurs se sont arrêtés en rang d’oignons au  bord de la falaise, pour un besoin naturel. Je me marre en les voyant et leur lance :

 

« La vue est belle !!! »

 

Ils rigolent.

 

Pour moi se sera un gros buisson un peu plus loin..

 

Je n’échappe pas au bouchon du passage des cordes. D’après le polar j’y passe 30mn  qui me semblent être une éternité. Un coureur double et se fait engueuler, il répond qu’il a mal et qu’il en a marre. Oui mais les autres aussi, alors chacun  patiente et  attend son tour.

 

Image Hosted by ImageShack.us

 

 

 

 

 

ST SULPICE / NANT

 

 

 

J’arrive au ravito, je bois, je mange et je repars au bout de 4mn. La piste montante est large, elle comporte des  passages à l’ombre qui sont frais et je me dépêche pour aller trouver le soleil. J’ai toujours la patate, c’est incroyable comme je suis bien, je continue d’un bon train, beaucoup de coureurs marchent et il se forme des groupes d’une quinzaine de personnes à qui je demande de me laisser passer. Ce qu’ils font volontiers. Je sens que rien ne peut m’arrêter. Il reste peu de kms maintenant  et je cours encore dans les côtes et les descentes tout en restant bien concentrée, le terrain est toujours technique et c’est pas le moment de chuter.. ce serait trop bête.

 

Un petit sms de la souris qui arrive à point, elle m’encourage pour le final. J’entends au loin la sono. Je dévale le Roc Nantais, depuis St Sulpice 4 ou 5 coureurs ont dû me dépasser, j’ai des ailes, je n’ai pas envie que ça s ‘arrête, depuis Trêves j’aurai doublé 244 concurrents.

 

Nant est là avec ses spectateurs en délire, ils encouragent tout le monde, on pourrait presque se prendre pour Napoléon tellement on se sent grand.

 

J’arrive sur la place, le public forme une haie d’honneur de chaque côté, Lulu est là à m’attendre, elle court à mes côtés, je la prends par la main et l’emmène avec moi sur la ligne d’arrivée.

 

Ca aura été 11h54 de pur bonheur, J’arrive fatiguée certes mais pas épuisée et j’aurai pu continuer encore.

 

Je rejoins  les kikous  et on encourage tous les finishers. La nuit tombe et Françoise, Benos, Cloclo et d’autres sont encore là haut. Malgré le coupe vent, j’ai froid et on décide de renter au gîte, dommage on sera pas là pour les accueillir à leur arrivée.

 

Je pensais croiser plus de kikoureurs sur le parcours, Akuna !! tu étais 10mn devant moi et je t’ai pô vu..

 

Je mets 1h à Gaby, ce qui lui vaudra les moqueries du club de judo, dans son boulot et d’un article dans le journal assez gratiné.

 

 Humm, je dois maintenant le pourrir à la Saintélyon…

 

Entre la course et la rencontre de tous les  kikous, ce fut un week-end mémorable.

 

J’en redemande !!!!!

 

 

Image Hosted by ImageShack.us

 

 

 

 

 

 

 

12 commentaires

Commentaire de corto posté le 09-12-2007 à 17:08:00

Salut Totote,
ah on peut dire que tu t'es fait attendre.
Merci pour ce super CR qui me motive encore plus de remettre le couvert en 2008.
J'espere que j'y retrouverai la meme convivialité dont nous avons tous fais preuve ce week-end là.

Commentaire de Françoise 84 posté le 09-12-2007 à 18:50:00

Vraiment sympa ton récit!Et bravo pour avoir si bien géré ta course! J'espère qu'on aura l'occasion de se revoir + longuement . Bises à vous tous!

Commentaire de Moicélolo posté le 09-12-2007 à 19:12:00

Super ton récit, il me fait envie... quand je saurai mieux me gérer... bravo.

Lolo

Commentaire de vial posté le 09-12-2007 à 19:22:00

Voilà qui nous renvoie à une belle course de jour, alors qu'on vient de terminer la stélyon!
toujours sympa d'avoir des connaissances tout au long du parcours (merci golum)
tu t'es fait plaisir dans l'effort bravo

Commentaire de béné38 posté le 09-12-2007 à 20:16:00

Bravo pour cette course bien gérée et pour ce superbe récit. Ca fait vraiment très envie. Les paysages sont superbes, surtout la photo de fin, et les portraits de kikou permettent de mettre encore des visages sur des pseudos.
A bientôt
Béné

Commentaire de Mamanpat posté le 09-12-2007 à 21:23:00

Dis Tototte, tu m'emennes l'année prochaine ???
Ca à l'air trop trop bien !!!!

Commentaire de LtBlueb posté le 09-12-2007 à 21:50:00

Très joli CR Michèle , les photos sont magnifiques en espérant que ta petite fatigue de la STL est oubliée :) Bravo pour ta course ! L'Blueb

Commentaire de idec59 posté le 09-12-2007 à 22:18:00

Jolies photos, superbe CR. A te lire, cela a l'air facile...J'en doute. Félicitation pour ta course

Commentaire de eric41 posté le 10-12-2007 à 12:56:00

Merci Michèle pour le CR et bravo pour ta course.
Je partais que tu es arrivé.
A une prochaine.
Bises.
Eric

Commentaire de cloclo posté le 10-12-2007 à 13:02:00

Bravo Michèle,

content de t'avoir croisé ce WE des Templiers.
Mais chut...tu parles pas de moi dans ton article, car tu m'as mis bien plus qu'une heure dans la vue ;(

A une prochaine, bises.

Commentaire de lulu posté le 10-12-2007 à 23:45:00

BRAVO pour ta course.
Ton récit est super. ça donne envie. J'crois qu'un de ces jours, je vais me laisser tener !

Et encore félicitations.
@ +

Commentaire de agnès78 posté le 11-12-2007 à 08:02:00

Un grand merci, Michèle, pour ce très beau récit et ses magnifiques photos! Et un grand BRAVO pour ta course! Ton papa, venu exprès pour l'occasion, a vraiment de quoi être fière de toi! Bises à tous les deux en attendant de se rencontrer.
agnès

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.18 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !