Récit de la course : 100 km de Millau 2004, par Léonard

L'auteur : Léonard

La course : 100 km de Millau

Date : 25/9/2004

Lieu : Millau (Aveyron)

Affichage : 3227 vues

Distance : 100km

Objectif : Pas d'objectif

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

123 autres récits :

Le récit

La nuit a été courte, on a un peu traîné à la salle des fêtes entre UFOs, le CR sera donc court lui aussi !

Millau c’est d’abord pour moi la rencontre avec les UFOs, ceux que je connaissais déjà et ceux que j’ai connus à Millau. Et puis il y a ce repas à « l’Ecrevisse » la veille de la course, soirée très sympa car j’avais réussi à convaincre quelques UFOs –pas tous ;-))- que l’aligot c’est bon pour l’ultra. Bon tout le monde n’a pas mangé de l’aligot, Koline a mangé des carottes ;-) et ça lui a très bien réussi aussi, quel peps! Mais c’est certainement le gâteau énergétique que j’ai eu l’occasion de tester : délicieux et vraiment…énergétique ! (idem pour le pain d’épices)

Pour moi il s’agissait d’une préparation pour les 24h de St Doulchard dans 3 semaines. J’ai toujours en mémoire mes souffrances aux 24h St Laurent 2003 courus trois semaines après les 100km de Sologne. Cette préparation je l’avais courue trop vite (11h10) pour mes possibilités et je n’avais pas récupéré le jour J. Je ne voulais pas renouveler mon erreur à Millau et mon idée de départ était de faire entre 42 (arrivée du marathon à la salle des fêtes de Millau) et 71km (pointage de St Affrique) à allure spécifique 24h puis rendre le dossard. Mais plus l’échéance approchait et moins j’avais envie de rendre le dossard. Je savais déjà au départ que je finirais la course, mais en marchant à partir du moment où la course se durcit car je ne voulais pas taper dans le dur. Ce moment se situe généralement chez moi aux alentours de la sixième ou septième heure sur un 100km.

Mais à Millau ce moment n’est jamais venu car j’étais à une allure inférieure à ma vitesse 100km. J’avais pris comme base mon passage au 100km sur un 24h (11h30 à St Fons et 11h28 à Vallauris) Par contre un peu avant le 50ème km j’ai commencé à sentir des douleurs articulaires aux genoux et surtout au niveau des chevilles. Je mets ça sur le compte des séances de musculation commencées il y a un mois. Sans compter qu’après trois grosses semaines de travail, je n’ai pas coupé pour Millau, simplement allégé. Je fais donc 60km de spécifique 24h, jusqu’à St Rome puis je deviens randonneur.

Je grimpe Tiergues tranquillement, en marchant mais sans chercher une allure marche rapide puis je me laisse glisser dans la descente. Je croise tour à tour Vincent qui semble facile, Poussman qui tourne bien pour un premier 100 bornes, je regarde la montre et je vois qu’il passera sous les 10h, RVB à l’entrée de St Affrique qui m’annonce que le Squale est juste devant moi mais on ne se verra plus, il finira loin devant (on était ensemble à St Georges de Luzençon) Dans la montée de Tiergues au retour je croise Koline et le drapeau UFO. Elle semble facile et arbore un grand sourire qu’elle aura encore à l’arrivée. Je continue mon périple touristique et je découvre toute la magie de Millau à cet instant. C’est encore plus beau Millau quand on n’a pas le nez dans le guidon, quand on prend le temps de regarder autour de soi, discuter avec les coureurs et les bénévoles. J’ai fait un bout de chemin avec Willy le marcheur, mon suivant immédiat à St Fons (là il doit être loin devant moi lui aussi) puis avec Yvon ROUDAUT qui a également participé aux 24h de Plouvorn. Je me remets à trottiner sur les 5 derniers et puis voilà, c’est fini, la dernière montée de Millau, celle que je préfère, l’estrade de la salle des fêtes, quelques mots au micro de Crisrun !

Inutile de préciser que dans ces conditions mon temps n’est pas brillant. Je ne le connaissais pas exactement, j’ai lu mon diplôme ce matin …12h 50’ 30’’ ! Mon plus mauvais Millau (sur 3), l’un de mes plus mauvais résultats sur centbornes (sur 12) et le plus mauvais depuis 1997. Mais je suis content de ne pas avoir rendu le dossard à Millau et de ne pas avoir entamé les réserves en prévision de St Doulchard. Car là-bas un autre challenge se prépare entre un coach qui a décidé de me presser comme un citron pour essayer de m’emmener vers un nouveau record et un UFO qui m’a publiquement provoqué en duel! …je ne pouvais pas refuser ;-)))))

----------------
Léonard
http://coureurs.ultrafondus.com/coureurs/leonard/
"on ne voit bien qu'avec les pieds"
leonard@ultrafondus.com

Aucun commentaire

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.19 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !