Récit de la course : 100 km de Millau 2014, par diegodelavega

L'auteur : diegodelavega

La course : 100 km de Millau

Date : 27/9/2014

Lieu : Millau (Aveyron)

Affichage : 769 vues

Distance : 100km

Objectif : Battre un record

4 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

126 autres récits :

UN 100 KMS DE MILLAU TRES TRES CHAUD !!!

Bonjour à tous !

Chaque année, l'enthousiasme qu'engendre cette course chez ma famille et amis m'a conforté dans l'idée de m'inscrire à cette édition afin pourquoi pas d'améliorer ma jolie marque de l'an passé (9h28). Ce sera donc ma 6eme participation pour boucler ma 6eme année de cap (j'ai commencer après avoir accompagné en vélo mon ami Anthony qui faisait son premier 100kms de Millau).

PREPARATION

Pour concrétiser mes progrès sur semi et marathon ce cette année sur le 100kms, je validai la prépa de mon pote Anthony qui prévoit un we supplémentaire type spé 100kms ... c'est à dire 4 heures le Samedi matin et 2 heures le Dimanche matin à allure 100kms (4'55/km pour moi cette année). Donc 3 we à 75 kms pour un total de 165 kms hebdomadaire sur ces semaines à raison de 7 sorties. Le reste, des sorties au seuil, footing allure 100kms, et quelques séances de VMA courtes. 
Côté alimentation, toujours le qualitatif : aucun produits laitiers remplacés par le soja, bcp de riz, pas d'alcool (ou presque), très peu de pain et utilisation du sucre intégral. Enfin je continuais à faire moi même mes boissons et barres énergétique bio (merci A. ROCHE). Du coup, encore 1,5kg de gagner par rapport à 2013 (71,5 kg pour 1m80).
Enfin toujours bcp d'eau la journée et des étirements après toutes mes séances. Seule une alerte au genoux droit est apparue 3 semaines avant la course et est repartie au bout de 3/4 jours ??

STATEGIE DE COURSE

La météo 'annonçait une très belle journée ... trop belle en fait. Le température sera un élément clé cette année. Cependant, pas de changement à ma stratégie prévue 3 mois auparavant : un rythme de base de 4'55/km avec les variations habituelles liées au dénivelé. 

LA COURSE

Un peu avant de rejoindre le départ, dans le parc de la victoire, je papote avec mon ami Karl. Il tente cette année de boucler le Marathon en mode "marche nordique". L'effort n'est pas anodin pour lui qui est accidenté de la route depuis ce jour en 1992 où il sera au mauvais endroit au mauvais moment ... le rencontre avec un chauffard complètement ivre ... bref 22 ans plus tard et une trentaine d'opérations, malgré entre autre une prothèse intégrale du genou droit, il essaye de vivre une expérience sportive comme le commun des mortels. Et il va réussir !!! En 6h40 s'il vous plaît ... très belle histoire.

La température est fraîche au départ mais ne le restera pas longtemps. Après 7kms je rejoins Eric mon accompagnateur vélo et au 10eme, ma fille et le fils d'Eric qui enfourchent leur vélo pour nous rejoindre. Je sais que cela n'est pas autorisé ni bien vu, mais en courant devant, la place était largement suffisante pour ne pas gêner les autre coureurs. Avec quelques recommandations très strictes en plus, aucun problème à déplorer et nos 2 adolescents ont pu goûter et profiter de cette ambiance unique jusqu'à Millau.
Rien de particulier à part une petite lassitude sur les 7/8 kms avant de rejoindre le Parc ... rien de grave mais à ce moment je me mets à douter de ma motivation.
Enfin nous arrivons à Millau et je passe le contrôle en 3h29 (42eme place) comme prévu.

EN ROUTE POUR TIERGUES ....

400m après la sortie du parc, je marche quelques secondes poue avaler mon riz au lait de soja + 1 hyprosport ... ce sera idem à Saint Affrique. Arrivé à la première difficulté, les sensations sont bonnes ... je ferai donc toute la montée en courant à 6'00/km env ... une première pour moi.
La descente s'effectue plutôt tranquillement car je préfère ménager les quadris. 
Le faux-plat de 7kms qui nous mène à Saint Rome se passe bien à l'allure de mon tableau de marche (5'05/km). Mais je passe pas mal de concurrents qui souffrent et qui sont visiblement partis trop vite. 
Arrivé à Saint Rome, le comité d'encouragements est là pour approvisionner les boissons et cela fait du bien ... puis nous entamons la côte de Tiergues. Déjà je suis seul et la chaleur est à son maximum; mais l'énergie est là et à nouveau j'avale la côte en courant à une allure moyenne de 6'30/km ... encore une première pour moi !! 
J'effectue la descente prudemment à 4'50/km env. car j'essaie de me préserver (si l'on peut dire cela après 65kms de course) pour le retour. A la moitié de la descente, je croise le 1er et 2eme qui se tire une belle bourre comme on dit. A cet instant j'avoue être assez fier de les croiser aussi tard par rapport aux autres années ... mais leur rythme reste quand même très impressionnant !!

ON RENTRE ...

A Saint-Affrique, à ma grande surprise on m'annonce 15eme alors que j'ai 3min de retard sur mon plan de marche qui n'est pas tailler pour ce classement (du moins je le croyais). Comme prévu je marche quelque secondes pour avaler mon ravitaillement et je repars avec une bonne allure. 
Nous entamons la côte en courant mais au bout de 5 min, plus rien. Non seulement je n'avais plus d'énergie dans les jambes mais en plus ces dernières s'étaient durcies d'un seul coup. Là j'ai du réellement me mettre dans ma bulle et alterner marche et course comme l'année dernière. En 15 min 4 coureurs me reprennent mais je ne peux rien et j'essaye de gérer mon effort.
En haut de la côte, j'ai tout de suite compris que la barre des 9h serait difficile à aller chercher. Peu importe, je profite de la descente pour récupérer avec une allure modérée (5'/km) et toujours une hydratation soignée. Ainsi je repasse à Saint Rome avec un peu d'énergie et j'attaque le faux plat avec l'allure prévue initialement (5'05/km). J'arrivai ainsi à tenir 4kms avant de fléchir à 5'30/km pour les 3 derniers kilos qui me séparaient de la dernière difficulté. Dans cette portion, le bon rythme que j'ai pu tenir m'a permis de reprendre 3 places et je me retrouve donc 16eme.

En attaquant la dernière côte qui nous ramène sous le Viaduc, je demande à Eric de vérifier pour moi la présence ou pas d'un "revenant" : personne en vue et ce malgré mon alternance marche et course (plus efficace d'ailleurs qu'à la sortie de Saint Affrique mais loin de mon tableau prévisionnel).
Pendant la descente, afin de bien terminer les 5 derniers kms, je limite encore mon allure à 4'50/km et j'essaie d'allonger ma foulée. Du coup pas de raideur excessive ni de pré crampes ... royal. Au loin je perçois un maillot rouge mais je me dis qu'il est vraiment trop loin ...

LE FINAL ...

Arrivé dans Millau, c'est toujours pour moi à la fois le meilleur mais le plus mélancolique car la course touche à sa fin. Je regarde une dernière fois le chrono et je m'aperçois que je devrais pouvoir terminer en moins de 9h10, ce qui me comblais car la chaleur a vraiment été terrible !!!
A mon grand étonnement, je reviens assez vite sur le coureur en maillot rouge ... je maintiens donc une allure très correcte (env 5'15/km) et au 98eme je le passe; il était complètement "carbo" comme on dit. 
Juste après, je donne le feu vert à Eric pour rejoindre notre famille à l'arrivée. Après avoir vérifié que personne ne revenait derrière moi, je remontai les rues à allure un peu plus modérée (env 5'30/km).Je voulais profiter de ces instants sachant que 30s ne changeront rien ... du moins je le pensais. 
Au panneau 99kms je jette un dernier coup d'oeil derrière moi ... et là, stupeur : un concurrent 20m derrière sorti de je ne sais où !!??? Mon sang n'a fait qu'un tour et bizarrement je me suis senti agressé !!?? Alors que je pensais être carbo moi aussi, j'arrive à remettre un petit coup de rein et à limiter l'écart. A 600m je me retourne et le bougre accélère aussi ... là je mets tout ce que j'ai (et même ce que je n'ai pas d'ailleurs) et j'envoie des accélérations qui ne s'arrêteront plus jusqu'à l'arrivée. Avant de rentrer dans le parc, je constate avec bonheur que mon adversaire d'un instant n'a pas pu suivre. Cela me surmotive et m'envoit les dernières cartouches dans les jambes ... la remontée du parc s'est terminée à près de 14km/h après 100kms !!! Encore une première pour moi ... je coupe la ligne du chrono avec un grand cri de rage, le point serré : 9h07'50 et 15eme place au scratch ... HEUREUX.

LE BILAN
Le positif :
* La préparation... toujours très exigeante !
* L'alimentation ... 8l de boissons parfaitement assimilés + ravitos spéciaux de Millau et Saint Affrique 
* Pas de crampes malgré la chaleur
* Mes hoka ... pas de douleurs articulaires et aucune ampoule
* 21min de moins que l'édition 2013 ... mais surtout un classement inespéré 
* Le chrono qui aurait été sous les 9h avec moins de chaleur (avec des si ...)
* Une super organisation ... un grand merci à tous les bénévoles ... surtout ne changez rien !!


Le négatif :
* J'aurais du resserrer mes lacets à Saint Affrique car j'ai 3 doigts de pied qui ont taper un peu le bout de mes chaussures dans les 3 descentes du retour ... à suivre
* Les 2 côtes sur le retour ... pas assez d'énergie pour les passer en courant ... à bosser
* L'objectif chrono pas atteint (je sais, certains vont penser que j'en fais trop, que 9h07 c'est bien etc ... mais un objectif reste un objectif) 

En espérant que ce petit CR aura pu vous faire vivre ma course ... je vous donne RV l'année prochaine pour une autre tentative.

4 commentaires

Commentaire de yeye11 posté le 01-10-2014 à 21:12:59

bravo,énorme performance !! ta progression est impressionante
tu montres l exemple de ce qui faut faire pour etre au top et tu fais preuve d'une volonté incroyable..
tous mes respects centbornard.

Commentaire de augustin posté le 02-10-2014 à 09:49:10

Chapeau bas, à vous lire comme ça cela a l'air facile :-)
Prépa très organisée manifestement et capacités réelles vous permettent des performances vraiment impressionnantes, chapeau et respect, vous êtes un champion!

Commentaire de nico92 posté le 05-10-2014 à 14:53:04

Bravo, belle préparation et belle course (belle gestion de course). J'arrive 40min derrière pour mon premier 100k et sans suiveur.Les deux premiers de la course étaient vraiment hors norme! Les derniers sont des téméraires, aussi impressionnants. J'adore cet esprit cent bornard.

Commentaire de Le Lutin d'Ecouves posté le 06-10-2014 à 19:41:13

9h07, c'est colossal, et un finish à 14 !!! Là, vraiment bravo !

On ne joue pas dans la même cour de récré, tu m'as mis presque 4 heures...

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.2 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !