Récit de la course : 100 km de Millau 2015, par Twix2run

L'auteur : Twix2run

La course : 100 km de Millau

Date : 26/9/2015

Lieu : Millau (Aveyron)

Affichage : 779 vues

Distance : 100km

Objectif : Pas d'objectif

12 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

123 autres récits :

LES (més)AVENTURES INOXYDABLES (inavouables) DU DOSSARD 649

Préambule

A l'issue de la dernière édition de cette course mythique que sont "Les 100 km de Millau" nous avons questionné le dossard 649 sur ses motivations et nous avons recueilli ses impressions.

Ce qui suit est une transcription fidèle de ce qu'il nous a relaté ... et n'engage donc que son unique responsabilité.


Prologue

Septembre 1982 … ma première grosse randonnée (430 km en 12 jours).

Ayant prévu de m'arrêter à Millau pour dire bonjour à une amie, j'y arrivais par pur hasard la veille des 100km et décidais d'assister à la course.

Le lendemain j'applaudissais à l'arrivée de Jean-Marc Bellocq, tout en pensant qu'il fallait être vraiment fou pour faire ça ... puis j'oubliais jusqu'à l'existence même de cette course.

 

Juillet 2013 … 6 mois après avoir arrêté de fumer et chargé de 7 bons kilos inutiles, je décidais un matin d'aller courir un peu.

Tout fier de mon exploit je m'inscrivais très vite pour mon premier 10km au mois d'octobre puis j'enchainais sur un mon premier semi en novembre suivant ... juste pour voir.

2014 … je montais d'une marche en courant un 2ème semi puis mon premier marathon, pour commencer 2015 par mon 2ème marathon.

Je cherchais la marche suivante et le 100km semblait évident.

Je me faisais donc "rattraper" par Millau … 33 ans plus tard.

 

 

En 2 ans j'avais tout de même compris quelques trucs, et notamment qu’il fallait s'entraîner.

Je me préparais avec tout le sérieux dont je suis capable (j'ai parfois du mal).

J'hésitais pas mal de temps sur mon objectif ... 13h00 / 12h30 / 13h00/12h30.

La semaine précédent la course je choisis donc 12h30, à faire sans accompagnateur mais en suivant un meneur d'allure ... tout en me disant que c'était faire preuve d'un "bel optimisme".

 

Veille de la course

J'ai programmé mon Ambit 2 (merci les soldes de Juillet) pour qu'elle fasse un lap à chaque km et surtout qu'elle tienne pendant au moins 18 heures (je ne suis plus aussi optimiste).

Je récupère 2 coureurs à Montpellier et j'arrive à Millau vers 16h00.

Le temps de trouver le camping et de planter ma tente, puis je vais reconnaitre les lieux du départ et récupérer mon dossard.

Je serre la main à Germinal (meneur d'allure 12h30) et François (meneur d'allure 13h00) avec qui j'ai un peu échangé sur le site web de la course.

Je discute avec quelques coureurs ... "Tu vas voir Millau c'est beau !!! C'est dur mais c'est beau".

Je retiens surtout le "C'est dur mais ..." et je commence à fouetter un peu.

 

Millau/Millau - 42 km - 4h49' - 8.72 km/h (+ 5 mn dans la halle du Parc de La Victoire)

Je me lève à 6h00 et je bois 2 cafés + 2 verres d'eau, histoire de faire une petite vidange comme avant chaque course.

Vidange impossible ... tant pis ca ira comme ça ... on verra plus loin que NON, ça ne sera pas aussi simple Incertain.

J'arrive tôt au Parc de La Victoire pour poser mes sacs (j'ai appris l'avant-veille qu'on pouvait poser un sac à Saint-Affrique ET à Millau) et j'essaye de faire tomber un peu la pression (parce que là vraiment je me dis que je suis idiot de m'être embarqué là-dedans).

Ensuite c'est le défilé puis le top du départ ... dans quelques heures je serai cent-bornard ... ou pas.

 On est parti et les meneurs d'allure sont tous assez loin de moi (je n'ai pas joué des coudes pendant le défilé) alors je les rattrape tout doucement.

Je cherche Germinal.

Je vois un ballon 11h30, 2 ballons 12h00, pas de ballon 12h30, et je me dis que c'est plutôt mal parti puisque j’ai déjà perdu mon meneur après le 1er kilomètre.

Je me cale donc avec les meneurs 12h00 et je prends le rythme.

Ca déroule autour des 9.5 km/h et pourtant ça me va bien ... et comme le groupe est sympa je décide de l'accrocher un petit moment.

Je m'impose de boire tous les km (merci la montre qui bipe à chaque lap).

Je suis obligé de relancer un peu après chaque ravito pour rattraper le groupe (je n'ai pas d'accompagnateur et je perds un peu de temps) mais je passe au KM25 en 2h44' juste derrière Stéphan Orlof (meneur 12h00)  donc tout va pour le mieux ...

 

... jusqu'au KM36 où je commence à avoir bien mal aux intestins.

C'est là que je comprends que la vidange qui m’a été refusée ce matin, je devrai la faire à un moment ou à un autre.

OK ... il faut tenir comme ça jusqu'à Millau.

Entre le KM35 et Millau je ralenti un peu mais j'essaye de m'accrocher

J'arrive dans la halle du Parc de La Victoire où je récupère mon sac pour remettre de la NOK et changer de chaussettes.

Je demande où sont les WC (parce que ça devient URGENT) et on m'explique qu'il faut sortir.

Je bipe donc à la sortie en 4h54' au KM42, avec seulement 5' de retard sur le meneur 12h00.

 

Intermezzo - 14' et des poussières - 0km/h ... c'est vraiment la m...e Criant

Je tourne direct à gauche direction les toilettes ... au moins 10 personnes qui font la queue.

J'attends ...

J'entends l’annonce indiquant que le meneur d'allure 12h30 arrive ... et repart Déçu.

J'attends ...

Je récupère enfin un "endroit" libre ...

J'entends l’annonce indiquant que le meneur d'allure 12h00 arrive ... et repart En pleurs.

Ma montre ricane et égrène le temps et si je traine encore je vais laisser passer le meneur 14h00.

Je sors enfin des chiottes et je me remets à courir.

Mon Ambit me nargue ... le chrono indique 5h08' ...

 

Millau/Saint-Affrique - 29 km - 3h35' - 8.09 km/h (+ 5 mn à Saint-Affrique)

J'ai perdu presque 1/4 d'heure et c'est TRES mal parti pour le 12h30 (13' à reprendre) et même pour le 13h00 (10' à reprendre).

Je cours un moment sans trop savoir si j’ai envie de continuer et puis je me dit "merde (c'est le cas de le dire) ... je n'ai pas fait tout ça pour courir 42 kilomètres".

Et en sortant de Millau je suis persuadé que tout (ou presque) est encore possible si je gère intelligemment ma course.

J'ai noté la veille les allures prévues par Germinal pour le 12h30 et je me cale juste au-dessus.

L'objectif sera dans un premier temps de rattraper tranquillement (donc en gérant) le meneur 13h00 avant Saint-Affrique ... après on verra bien.

Je passe la petite côte de Creissels autour des 8.5km/h, puis je vois arriver celle du Viaduc, et c'est là que mon moral remonte.

Tout l'été j'ai bien bossé la marche rapide et j'ai un bon passé de randonnée en montagne, alors je marche à presque 7 km/h et je double pas mal de monde.

Je passe sous le Viaduc de Millau avec le sourire Cool.

Puis je tourne entre 7.5 et 8 km/h jusqu'à la côte de Tiergues (la descente ce n'est vraiment pas mon truc et j'ai peur de me casser les cuisses).

Et c'est dans la côte de Tiergues que je comprend que je ferai 13h00 ou moins.

Je marche à nouveau autour des 7 km/h et je ne fais quasiment que doubler ... c'est l'euphorie.

Dans la descente vers Saint-Affrique je rattrape François et son groupe.

On court en musique, autour des 10km/h ... c'est la fête.

Puis je lâche du lest car François descend trop vite pour moi, mais je sais qu'au retour de Saint-Affrique je referai mon petit retard dans les montées.

J'ai le sourire et la vie est belle.

 

J'arrive à Saint-Affrique et le groupe 13h00 est encore là.

Je prends le temps de changer de t-shirt et de chaussettes, et de troquer ma casquette contre un bonnet.

François annonce le départ de son groupe mais je reste pour pouvoir manger (un peu et boire (beaucoup.

 

Saint-Affrique/Millau - 29 km - 4h10' - 6.96 km/h

Je ressors sans savoir ce que je vais faire ... me contenter de 13h00 ou tenter de grappiller un peu de temps.

A ce moment là je n'ai que 6'30" de retard sur Germinal (meneur 12h30) mais ça ... je ne le sais pas.

Je suis tout de même en état de faire un rapide calcul mental :

- j'ai mis environ 3h35' entre Millau et Saint-Affrique (course + ravitos intermédiaires)

- si je mets 3h40' au retour j'arriverai autour des 12h28'

- pour passer sous 13h00' j'ai 4h11' à ma disposition

Je prends assez vite ma décision ... entre assurer un sub13h00 et tenter un 12h30 au risque de me cramer, je choisis la sécurité.

Je commence par courir dans la côte de Tiergues puis je me mets à marcher autour des 7km/h.

Je discute un peu avec "le marié" puis je rattrape et double "la mariée" ... elle aussi elle marche vite et sans le savoir elle m'a bien aidé en me servant de "cible" pendant quelques minutes.

Je rattrape le groupe de François Bret aux alentours de Tiergues et je reste avec eux ... ou au moins dans leur sillage (plus vite en montée, moins vite en descente).

 

J'ai la quasi certitude qu'un 12h45' serait encore à ma portée (d'autant que le groupe à quelques minutes d'avance sur l'objectif de 13h00) mais j’ai en tête deux points importants :

- sans les conseils de François pendant les semaines avant la course je n'aurais pas été aussi prêt

- si je n'avais pas eu son groupe en "ligne de mire" en repartant de Millau je n'aurais peut-être pas trouvé les ressource pour relancer après mon "arrêt imprévu"

Et puis 10 minutes de plus ou de moins quelle importance ... 2 ans de CAP et seulement 5 courses à mon actif et je vais bientôt être cent-bornard en moins de 13h00.

Et surtout ça fait plus de 10 heures que je cours et j'ai envie de compagnie.

 

Donc à partir de Saint-Rome de Cernon je reste pile poil dans l'allure, j'écoute et j'apprends ... notamment comment se décoincer les cuissots après une montée en piétinant presque sur place avant de relancer ... et plein d'autres choses qui me serviront certainement sur d'autres courses.

Nous (ben oui ... ce n'est plus JE mais NOUS) sommes "en avance" donc on se paye le luxe d’y aller tranquille (ou presque) et de discuter.

A l’arrivée dans Millau François propose de faire le tour de la place du Mandarous ... BANCO ... juste pour le fun et perdre un peu de temps (les "aiguilleurs" étaient un peu surpris et ils ont cru qu'on se trompait de direction).

Trois personnes du groupe ne trouvent pas la plaisanterie très "plaisante" et filent devant ... pour gagner 30" de temps et 3 grammes de fierté ... chacun ses choix et chacun sa vie (la mienne je la préfère quand elle est rigolote).

On relance un peu sur l'Avenue de La République (faudrait tout de même pas faire 13h01').

A l'entrée du Parc de La Victoire on se regroupe pour essayer de passer ensemble sous l'arche d'arrivée.

Je claque la main du photographe qui rigolait bien en nous voyant arriver.

12h58'33" ... je suis cent-bornard et je un cent-bornard HEUREUX.

Je récupère mon diplôme et le cadeau surprise (chouette ... pas de médaille mais un bonnet et des gants), mon téléphone aux vestiaires et j'appelle ma chérie qui m'a envoyé un SMS à 22h46 "Espère que tu vas bientôt arriver ... Bisous et courage".

Douche, vêtements propres, repas avec les autres coureurs et un petit massage.

Il me reste à marcher 2km pour rentrer au camping mais je n'en suis plus à ça près, et ça me permet de remercier encore une fois les gens qui, à 1heure du matin, encouragent encore les coureurs sur l'avenue de la République.

 

Epilogue

Dimanche ... je sors de ma tente vers 8h30 ... ça faisait longtemps que je n'avais pas dormi aussi tard.

Petit café puis je discute un moment avec d'autres cent-bornards qui ont dormi là.

On échange spontanément nos impressions de course et post-course, et bien sur nos temps Embarrassé avec un peu plus de retenue ... je trouve que je m'en tire plutôt bien.

Je déplante et je range tranquillement puis je vais me balader à pied dans Millau, avant de passer prendre 2 coureurs devant la gare pour les ramener à Montpellier.

Direction Palavas, je troque la tenue "short-baskets" contre "maillots-tongs" et je vais "nager" un moment (flotter serait un terme plus approprié) ... c'est la fête du vent donc beaucoup de cerfs-volants mais pas grand monde dans l'eau.

Je retrouve ma belle pour boire un coup, manger un morceau, et traînasser (ça me change) jusqu'à 18h00 avant de repartir sur Lyon (ma chérie, si un jour tu lis ce CR, saches qu'il FAUT que tu te décides à conduire ma voiture parce que là c'était vraiment le trajet de trop).

 

Postface

Une semaine après la course je suis toujours sur un petit nuage.

J'ai trottiné 30mn mercredi soir et ce matin et tout me semble bien aller (à part un orteil qui n'en finit pas de dégonfler).

Je ne me sens pas vraiment différent de vendredi soir dernier mais tout de même très différent d'il y a 2 ans, quand je courais tant bien que mal mes 6 premiers km.

J'ai regardé mes allures km par km sur movescount, ainsi que mes temps de passage et places sur le site de la course.

854ème au KM25 - 881ème au KM42 (probablement 950ème ou pire en repartant de Millau) - 661ème à Saint-Affrique - 612ème à l'arrivée ... vraiment cool tout ça et je trouve que j'ai pas mal géré.

 

Le seul "presque" regret que j'ai (il faut bien que j'en ai un) est une bêtise post course ... j'ai regardé le temps de passage de Germinal (meneur du 12h30) à Saint-Affrique : 8h41'52" soit tout juste 6'30" avant moi (8h48'22") ... M...E !!! moi qui en principe déborde d'optimisme.

Mais Germinal a terminé en 12h32'16" ... ça faisait donc 8'50" à gratter sur 29km soit un peu plus de 18' par km ... d'ici ça ne parait rien mais en montant la côte de Tiergues et celle du Viaduc c'était plus facile de les perde que de les gagner.

Pas grave.

 

Je m'étais dit qu'après Millau j'allais arrêter de courir sur route et faire du trail et du trail ... mais ça c'était avant.

Je vais effectivement gambiller sur les chemins jusqu'en septembre prochain.

Mais Millau est une course trop belle pour ne pas avoir envie de la refaire très vite.

Et si on se donnait rendez-vous dans 1 an ?

 

P.S. : malgré la "citation" je n'aime pas vraiment P.B.

P.P.S. : la course à pied c'est comme le rugby ... il vaut mieux faire un bon .AKA avant l'épreuve

12 commentaires

Commentaire de coco38 posté le 03-10-2015 à 10:45:34

Bon ben, je serai le premier à faire un commentaire !
Quel tempérament de gagneur... 12h30 ou 13h00 quelle différence et pourtant tu n'arrêtes pas de calculer si c'est possible ou pas de rattraper cet objectif de départ. BRAVO car le classement est quand même super !!! Evidemment je peux pas dire que ça ne fait pas envie. Alors pourquoi pas en 2016.

Commentaire de Twix2run posté le 03-10-2015 à 11:46:36

Merci coco38
Gagneur ?.. je ne dirais pas ça parce que sinon il aurait fallu que je tente 7h25' :-) (c'était beau de voir Hervé Seitz passer ... il avait l'air vraiment à l'aise).
Mais c'est vrai qu'après avoir visé 12h59' quand j'ai décidé de m'inscrire, je me suis laissé allé à penser que je pouvais faire 1/2 heure de moins, et comme j'aime bien finir ce que je commence ça m'a un peu travaillé jusqu'à Saint-Affrique.
Et puis j'adore le calcul mental.
Après j'étais tellement content d'avoir recollé à François Bret que je ne me préoccupais plus vraiment du temps.
En tout cas c'était du PUR PLASIR du début à la fin ... il faut que tu essayes (sauf le petit intermède que je te conseille d'éviter).
Bonne course à toi et à ton fils pour dimanche

Commentaire de cloclo posté le 03-10-2015 à 10:58:59

Bravo pour ce premier 100km, surtout que Millau n'est pas le plus facile.
Je sens que ce ne sera pas le dernier;-)

Commentaire de Twix2run posté le 03-10-2015 à 11:54:29

Merci cloclo
Comme tu dis ce ne sera pas le dernier ... WE du 24/25 septembre réservé dans mon agenda 2016.

Commentaire de Le Lutin d'Ecouves posté le 03-10-2015 à 18:37:24

Bravo pour ta course et merci de me remémorer celle que j'ai faite quasiment avec le même chrono l'année dernière. C'est une course mythique et tu peux être fier de l'avoir faite.

Commentaire de Twix2run posté le 03-10-2015 à 19:18:24

Merci Lutin
Comme disait CrocMan : "si tu ne doit faire qu'un 100km, il faut faire Millau".
Si ça te dit on la refait ensemble l'année prochaine.
Par contre sans l'épisode popo ;-) et en moins de 12h30 si possible.

Commentaire de coco38 posté le 03-10-2015 à 21:33:00

Petit question : ta tenue CompressSport, tu en penses quoi... Avantages/Inconvénients ??? Au niveau thermique surtout entre journée chaude et début de nuit plus fraiche...

Commentaire de Twix2run posté le 03-10-2015 à 23:23:42

Enfin un qui remarque que je m'étais déguisé ... en coureur ... LOL
A la base j'ai acheté ça parce qu'un ami qui fait du vélo me l'a conseillé pour éviter les échauffements dus à la transpiration et aux frottements (déjà sur un semi je finis avec des irritations donc sur 100 km je craignais le pire).
Le résultat est impressionnant :
- ça évacue la transpiration
- comme c'est "moulant" il n'y a quasiment pas de frottements
J'ai terminé Millau avec ZERO irritations.
En plus le zip du t-shirt permet de l'ouvrir si on a trop chaud.
Je me suis changé à Saint-Affrique(j'avais 2 t-shirt identiques) mais j'ai transpiré à nouveau dans la côte de Tiergues et malgré ça je n'ai pas eu froid du tout (j'ai quand même mis des gants ... et des couvre-bras à un moment).
Je dirai qu'à partir de 10°C (voire moins mais je n'ai pas testé) et au-dessus c'est magique.
En plus l'effet de compression légère sur le torse et le dos te pousse à bien gainer donc ZERO douleurs de dos.
Au final je suis ravi de mon achat.
Par contre ce n'est pas très discret et il faut assumer le rouge/blanc ... avec ma barbiche et mes cheveux blancs j'ai eu droit plusieurs fois à des "allez lePère Noël" ... quelqu'un m'a même demandé si j'avais perdu mes rennes.

En fait le seul défaut c'est le prix.
Il y avait de grosses soldes au printemps et j'ai payé 35€ le t-shirt et 45€ le cuissard (au lieu de 85 et 95 plein pot) mais ils ont sorti une nouvelle série à 95€ le t-shirt et 99€ le cuissard ... ça pique les yeux et le porte-monnaie.
Par contre j'ai trouvé un t-shirt manches longues de chez eux à 40€ chez privatesportshop (ils soldent uniquement le blanc/rouge, les autres coloris sont à 79€) ... ça reste bien cher mais j'envisage quand même de m'offrir ça pour le ski de rando tellement je suis conquis.
Pour résumer CompresSport c'est GENIAL mais EN SOLDE.

Commentaire de lapuce92 posté le 04-10-2015 à 08:43:00

Bravo pour course! :) Millau c'est vraiment à part. Une semaine après je suis encore sur mon petit nuage;

Commentaire de Twix2run posté le 04-10-2015 à 23:58:16

Bravo à toi aussi lapuce92, j'ai lu ton CR sur ton blog.

Commentaire de lolo44 posté le 04-10-2015 à 10:38:50

Bravo pour la course et ton récit, en espérant te croiser l'année prochaine (j'étais inscrit pour cette année, bien entrainé mais...une petite déchirure aux quadris il y a quelques semaines ne m'a pas permis de participer !)

Commentaire de Twix2run posté le 05-10-2015 à 00:02:49

Merci lolo44 et désolé que tu n'ai pas pu courir ce Millau.
J'y serai certainement l'année prochaine donc on aura peut-être l'occasion de courir un moment ensemble ou de se croiser.

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.16 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !