Récit de la course : 100 km de Millau 2015, par germiged

L'auteur : germiged

La course : 100 km de Millau

Date : 26/9/2015

Lieu : Millau (Aveyron)

Affichage : 605 vues

Distance : 100km

Objectif : Faire un temps

1 commentaire

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

126 autres récits :

100 kms sous le Soleil (meneur d'allure 12h30)

Nous étions nombreux à être à Millau ce samedi 2 pour faire le Marathon et 2 pour faire les 100 kms avec leurs suiveurs plus un autre suiveur. cinq sur la piste sans compter tout ceux qui nous ont encouragé par la pensée et ceux physiquement présent. Christian et Régis faisaient une sortie longue dans le cadre de leurs prépa pour comme meneur d'allure à Toulouse. Christian avec des amis de Paris je crois en mode Solex et Régis au seuil avec Véro comme suiveuse.

La sorcières aux dents vertes lui à jetée un mauvais sort sur ses mollets et il n'a pas pu exprimer l'ensemble de son talent sur la course tellement la douleurs était forte malgré cela l'animal termine à une poignée de mn du podium prenant la 4ème place en V2 

Bravo à ces marathoniens aguerris et merci pour leurs soutien lorsque je suis passé à mon tour au 42 kms 

Jean Michel Plisson et son épouse était de la fête aussi ils ont fini tranquille et sans douleurs bravo Jean Michel bienvenue au club des cent bornards.

Meneur, c'est un métier et pour moi sur 100 kms c'était la 1ère fois et ce n'est pas aussi simple que de l'écrire. D'abord un grand merci à Stéphane Béccera qui m'a assisté dans ce long périple et n'ayons pas peur des mots m'a aidé à finir dans les temps lorsque ma montre c'est éteinte.

Arrivé à 14h le vendredi prise en charge de l'hébergement , 15 h briefing sur le déroulement de la journée et de la course remise des tenues et des chaussures, 16 h à 20h rencontre avec toutes les personnes désirant vous suivre. 4h non stop épuisant à donner les mêmes conseils, dire que le challenge est trop ambitieux ou pas assez .le job. quoi.

20h30 pasta party, 22h30 prépa des affaires , 1 douche et au lit

Samedi 7h réveil, ou son mes chaussettes ?, ma crème Nok ?... d'autres copains dorment dans le gite pas de bruit pas trop de lumière. 7h30 petit dej , zut ou sont les tickets ? dans la voiture temps pis accrochage du ballon prépa du vélo photos officielles avec le sponsor, avec Jean Marie. 9h15 départ des vélos pour Aguessac , 9h30 départ fictif de la course , 10h coup de feu départ de la course mince le GPS c'est éteint pas de signal . arrêt pendant 2 mn pour capter ma position.

Enfin la course est partie et déjà je commence à ralentir mon groupe 35 pers qui veulent en découdre avec le chrono. 

J'explique que nous mettons de l'énergie sur notre livret de caisse d'épargne , tout à l'heure après 4h54 (temps du marathon) de course nous en reprendrons un petit peu, idem pour la montée du Viaduc (Tièrgue), pour la montée de St Rome de Cernon. Au début tout le monde chante rigole avec bonheur je sais que dans quelques kms avec la chaleur les comportements vont changer et les poses demandés seront plus longues.

A Millau encore pas mal de monde derrière moi, Stéphane assume un max devançant parfois même mes besoins quel chance j'ai d'avoir un aussi bon suiveur. Millau 3mn de pause et c'est reparti mon quiqui (merci les amis pour les encouragements) . 

1ère bosse je ralentis mais on reste dans le rythme ,j'encourage , je tire, je chante pour que le monde reste avec moi mais pour certain le manque de prépa ou l'objectif ambitieux sera irréversible j'en vois avec regrets s'éloigner du groupe je dois me consacrer à ceux qui reste ou ceux qui vont venir .

La route continue 2ème bosse et la mes amis quel fut pas mon grand plaisir au moment ou j'étais dans la souffrance, mes ongles se décollaient de mon pied droit de voir apparaitre Christophe Vangrevelyngue qui descendait avec le 3ème à plus de 14 kms/h venir vers moi et me dire 6kms de cote à 8% pour toi c'est que dalle nous allons la faire ensemble. Je ne vous parle pas de l'allégresse de mon cerveau qui c'est déconnecté des petits bobos pour parler d'autre chose et du plaisir d'avoir un lièvre. Séparation( Merci Christophe) à St Rome mais reboosté à fond. Mon groupe a fondu comme neige au soleil. ils ne sont plus que quelques uns qui s'accrochent et que je préserve comme une poule sur ses poussins. St Afrique enfin 3mn de pause et cette lente et longue remontée ou j'alterne 1mn de marche 1mn de course pour garder encore un peu de monde , ma montre tombe en rade pile faible Le retour vers Millau verra s'effriter la quasi totalité de mon groupe et pendant un moment je serai même seul donc pas besoin de pause (souple et déroule) j'aimerai bien mais un mauvais choix de chaussette à fais que mes ongles sautent les uns après les autres et j'ai des ampoules qui pourrait éclairer le stade de France.

Mais il y a longtemps que la tête à pris le dessus sur les jambes lentement mais progressivement je raccourcis les foulées et j'augmente la cadence.

97ème kms nous avons 18' pour finir dans les temps.

le dilemme, finir seul dans le temps imparti ou finir ensemble nous mettrons 20' pour faire ces 3 derniers kms et monter tous sur le podiums avec le sourire .

Bon ensuite le rituel du micro j'embraye et parle du Bol d'air ,des 6h de Gignac en individuels et en relais et de Jean Marie connu comme le loup blanc, massage, infirmière pour les ampoules ,un petit encas pour la route et retour à Gignac avec Stéphane vers les 2 heures du matin heureux et fier d'avoir fait la course avec moi et surtout de la victoire de ses enfants en cyclo-cross sur la 1ère course de la saison. Dimanche repos .

Voila mes amis c'était une journée d'un meneur d'allure en 12h30 pour les 100kms de Millau

J'ai puisé des forces en vous pendant la course et je vous remercie d'avoir donné sans compter.

1 commentaire

Commentaire de Twix2run posté le 09-10-2015 à 12:57:33

Salut Germinal,
Je ne t'ai pas trouvé au début de la course alors je suis parti avec François ... "parfois, sur un malentendu ...".
Au final j'ai mis un peu moins de 13h00 ... mon objectif au tout départ de mon entraînement donc je suis bien content.
Mais c'est dommage de n'avoir pas couru avec toi (j'ai seulement entendu l'annonce de ton passage quand je faisais la queue pour aller aux chiottes après le marathon).
Ce qui me console de n'avoir pas fait 12h30 avec toi ... c'est qu'avec toi j'aurais fait quelques minutes de plus donc pas vraiment 12h30.
Bravo à toi parce que se freiner pour attendre les autres ça ne doit pas être évident (même si tu as déjà fait bien moins que cet objectif) et merci pour ta cordialité lors de nos échanges.
Juste une question subsidiaire :
Tu n'envisage pas de faire meneur 12h00 en 2016 ?.. si oui je me verrais bien te suivre ...

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.15 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !