Récit de la course : 100 km de Millau 2013, par yeye11

L'auteur : yeye11

La course : 100 km de Millau

Date : 28/9/2013

Lieu : Millau (Aveyron)

Affichage : 934 vues

Distance : 100km

Objectif : Pas d'objectif

4 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

126 autres récits :

100 km millau 2013

Depuis mes débuts assez récent en cap,je me fixe un gros objectif par an !

Apres un premier marathon réalisé sans entrainements particulier et finit en 3h59

Je me suis dit : « il y a du boulot »

Je ne sais pourquoi mais une envie enorme m’envahit faire les 100 km de millau.cela

Etait une évidence,je ne pense plus qu’a ça,je m’inscrit pour mes 35 ans (un beau cadeau)

Voila !!la prepa de mr bruno.h  dont je me suis inspiré en le mettant un peu a ma sauce.

Dur de tenir toutes ces semaines avec 5 sorties,je m’y tiens ,je m’y colle,ça passe un peu

dans la fatigue et les douleurs.

Je pense a la logistique,je visualise le parcours,ça découpe les tronçons(meme dans me reves),

Un vrai scenario de film.

Mais tout ce ne fut pas comme ça !!!

27 sept 2013

Arrivée sur MILLAU,euphorie,joie,apprehension,les sentiments fusent …

Le viaduc en fond de toile avec un coucher de soleil magnifique !

Nous y voila PARC DE LA VICTOIRE (avec ma femme qui sera ma suiveuse de luxe sur le marathon,

Mon père prendra le relais pour le reste : « si tout va bien »

La foule est là,l’ambiance est bonne,je ne suis plus moi-meme,comme un gosse dans un magasin

de jouets.je retire mon dossard,le t-shirt(pas mal !),un petit tour par les stands ,sans s’arreter par

la case buvette.Nous partons en compagnie de mon ami qui nous hebergent dans l’ idée

de passer une soirée reposante.

28 sept 2013

Et ce fut le cas,lever tres tot,le stress surement.Je mets l’habit  de combat,enfile la moitié d’un gatosport,ma femme en tenue,dossard suiveur sur le panier,le vélo ok,je recompte

Tout y est,on y go !!

Le monde est là,on sent la joie mais aussi la tension chez certains coureurs.petite photo avec

ma femme avant son départ pour Aguessac .Je me retrouve dans la foule,puis en avant la

fanfare,le décompte arrive vite,je suis dans ma bulle,concentré :TOP Départ,les premiers

km se passent bien, ça discute a droite a gauche ça rigole, la double voie est là, il me tarde

de retrouver ma femme, je l’apelle, elle me suit, l’aventure commençe la !!

ça défile jusqu’au semi puis des petites montées et descentes.je l’a perd de vue, me dit qu’

elle va recoller,puis 1ere photo officielle,je l’ attends au paneau la cresse ,elle arrive superbe

photo,mais les jambes sont déjà un peu raide,ça se complique,un vrai coup, de moins

bien…J’entend ces fameux chiens du chenil, millau approche mais je ne suis pas bien du

tout !.La ligne droite du camping fut un calvaire, le doute s’installe ,ma femme me motive ,

je m’accroche, ça va etre compliquer !!!

on entre dans millau au millieu des voitures et bus(pas cool d’ailleurs l’odeur) .puis place

mandarous du monde applaudits, puis boulevard, entrée du parc mon père m’attend ,ma

femme fait la transition,tout est ok je passe le marathon en 4h44 déjà bien entamé, j’arrive a

la grille un regard avec mon vieux,il comprend que ça ne va pas « on va y aller doucement,on

marchera s’il le faut »On part penniblement, sortie de millau,creissels,le fameux rond point

de leclerc et cette vue sur la cote du viaduc(impressionante !), on l’a prend en marchant

comme la majorité des coureurs.Elle passe bien, le viaduc immense de beauté.Puis la

descente je recours,ça va mieux je làche rien jusqu’au ravito de st georges .direction st rome

avec ce faux plat et la lourdeur du temps me fais mal aux cuisses ,on y est  pause ravito

et massage deux gars sympa me requinque,prêt pour affronter le mythe THIERGUES,on s’engagent

ça monte bien au début,puis d’un coup je prend un bon rythme double beaucoup de monde dans

cette partie,je suis bien jusqu'en haut ,je retrouve ma femme et amis qui m’ attendent au croisement

on discute,je leurs dit mon père est derière,qu’il me rattrape dans la descente.je m’arrete au ravito

de tiergues et salut mon ami infirmier de carcassonne et lui dit  «tu ne me ramasseras pas

peut etre au retour » .La descente se passe bien,mon père me rattrape et de nouveau coup de

bambou, les descentes me font vraiment mal,plus que les montées :a n y rien comprendre !!

On arrivent a st AFRIQUE dans la douleur,une soupe,un bon massage et ça repart 8h26 de course.

On sait ce qui nous attend !la montée se passe bien,je perds mon père en route,en haut,j’ai froid,

en nage,en t-shirt,je retrouve ma femme qui n’a pas bouger depuis des plombes…Elle me réconforte

me donne ma veste ça me réchauffe.Mon père me retrouve,allez go dans la descente bien comme

tout.On rejoint st rome ,pas d arret.Il fait nuit,frontale sur le front,regard fixer sur la ligne blanche

direction st georges.Le faux  plat est censé descendre,mais je demande a plussieurs reprises « ça

monte là ?Mais non regarde je suis sur les freins !!ok.. ? »

ST GEORGES 89km,ravito complet et dernier massage on decide de monter en marchant,ça le fait,

Peut importe le chrono,maintenant on sait que l’on va finir, quitte à ramper….

Le viaduc est là,ça sent bon,les lumieres,en bas millau,on est au 92km il me semble et à ce moment

Là :descente à bloc,les coureurs que je double sont surpris de me voir passer comme ça (d’où il

sort celui-là)Le pont,entrée millau ;du monde dans le café.Je me dit,j’y suis laxhe rien.Jusqu’au bout,

j’envois,j’apelle ma femme au 99. « j’arrive tiens toi prete »

Et là,plénitude,dernier km,c’est gagné,je repense a tout l’été d’entrainement,à tous mes soutiens,

A galak42 un kikou que je ne connais pas vraiment mais qui m’a donner des conseils,des détails,de

Logistique en passant par l allure,par cette decouverte du monde de l’ultra :merci a toi !

Je pense a  ma femme et enfants à qui j’ai fat endurer cette epreuve.A mon pére qui ne sais jamais

pleinds .

Je rentre dans ce parc,l’allée  de platanes,il y a encore du monde ça fait plaisir..

Je l’ai tellement rever cette arrivée..

Entrée dans la salle,je lève les bras,je saute sur le podium.je vois ma femme,on s’embrassent,

Heureux vraiment heureux… le temps 12h42 peut importe,c’est fait le reve est devenue REALITE !!

 

MILLAU quand on y goute,on y revient,tout était super,bénévoles,organisations,les habitants des

Villages,ce respect entre coureurs ,cette souffrance commune,ces joies d’arrivées,ces deceptions

Pour les coureurs qui abandonnent.Vraiment un monde à part….

MERCI MILLAU et à bientôt,c’est sur…

 

4 commentaires

Commentaire de galak42 posté le 03-10-2013 à 08:12:15

Félicitations yeye!!
Une vrai ballade ce Millau! en plus sur les photos t'es pas trop marqué;)
A très bientôt sur une prochaine course;)

Récupère bien!

Commentaire de diegodelavega posté le 03-10-2013 à 11:31:00

Merci pour ton récit !
Apparemment tu as très bien géré les coups de moins ... Bravo pour n'avoir rien lâché !

Commentaire de calou posté le 04-10-2013 à 22:58:22

Je confirme : Les descentes font mal à Millau !
Un grand bravo pour ta course menée de mains de maître ;-)

Commentaire de CROCS-MAN posté le 05-10-2013 à 21:57:38

Merci pour ton récit, bonne récup et Bravo

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.14 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !