Récit de la course : 100 km de Millau 2017, par cedric42

L'auteur : cedric42

La course : 100 km de Millau

Date : 30/9/2017

Lieu : Millau (Aveyron)

Affichage : 839 vues

Distance : 100km

Objectif : Objectif majeur

9 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

127 autres récits :

millau 2017

Voici le compte rendu de mes 100km... bonne lecture

Enfin, cette année je me suis décidé à faire les 100 km de Millau après plusieurs années d’hésitation.

L’UTPMA à peine terminé (3eme), je sais déjà qu’après une petite période de relâche, je vais manger de la piste pour préparer Millau. J’ai donc 2 mois et demi devant moi pour être prêt. Le compte à rebours est lancé. Après de grosses semaines d’entrainements et aux vues de mes temps sur piste et sur le semi-marathon fait début septembre (1h13min25s), j’ai comme objectif rêvé de faire 7h08 soit 14km/h de moyenne…

J’arrive donc la veille au soir sur Millau avec mon entraineur qui sera mon suiveur, pour retirer les dossards et régler les derniers détails.

Samedi 9h50 : Je suis sur la ligne de départ, et je me mets juste à côté de Bellanca et Chartoire pour ne pas rater le bon wagon.

10h : top départ et tout de suite Bellanca part sur un rythme élevé (15-16km/h). Après à peine 2 kilomètres je me retrouve seul avec Bellanca en 2eme et 3eme position. Devant se trouve un jeune coureur parti sur des bases ultra élevées

7eme kilomètre : rien n’a changé, l’allure est toujours aussi rapide, le jeune est toujours devant et je suis toujours dans la foulée de Bellanca. J’ai décidé de rester auprès du champion au moins jusqu’ici, car c’est ici que les suiveurs en vélo sont positionnés et que je vais enfin pouvoir avoir les conseils de mon entraineur. Je fais un rapide compte rendu du début de la course à Rodolphe. Il me demande de me contenter de suivre et de ne surtout pas me mettre dans le rouge. Il reste quand même 93 km…

10eme kilomètre : Après avoir discuté avec son suiveur, et son suiveur cherchant à avoir des infos sur moi, Bellanca me fait le coup de l’arrêt pour besoin naturel… Il est donc quelques secondes derrière moi et me laisse plusieurs kilomètres à porter de fusil….

15eme kilomètre environ : Bellanca me récupère et me passe dans une légère bosse sur une forte accélération. Rodolphe me demande de ne pas le suivre, pour ne pas me mettre dans le rouge. Il restera de longs kilomètres à quelques secondes devant moi…

20eme, 25eme kilomètres : les positions sont figées, et j’ai déjà entamé le premier retour sur Millau

30eme kilomètre : Je ne vois plus Bellanca devant moi… et derrière personne

32eme kilomètre : le jeune coureur parti très, trop fort est en train de marcher sur la route !!!! Je le double et ne le reverrai plus.

42eme kilomètre : Je passe dans le gymnase de Millau (en 2h50 min) à 2 minutes de Bellanca. Derrière, Chartoire 3eme est à 3 minutes. Je pense avoir bien géré cette première boucle qui est très roulante, mais les choses sérieuses commencent…

47eme : Me voici maintenant au pied de la première difficulté (montée du viaduc). La fatigue commence à se faire sentir surtout que la traversée de Millau avec tous ces encouragements m’a rendu un peu euphorique… je monte la bosse à mon rythme environ 11.5km/h. Mais au sommet au moment de relancer l’allure, il m’est impossible d’avoir la même vitesse qu’avant la bosse…

Du 52 au 61eme : Après la descente, une longue, voir même trop longue portion de faux plat montant avec des lignes droites interminables mine mon moral. Je suis dans le dur. La seule chose qui me rassure c’est de ne voir personne derrière moi, car je sais déjà depuis plusieurs kilomètres que je ne pourrai pas gagner…

62eme : La côte de Tiergues arrive. Je suis même content de la voir, car cela me permet de changer la foulée. Je me retourne et là personne !!!!!! Où est mon entraineur suiveur ?????!!!!!! Il a crevé et merde (gros stress). Pendant toute la côte et même le début de la descente je suis seul et surtout sans possibilité de boire. Heureusement les ravitos sont là tous les 5 kilomètres. Enfin le revoilà et en plus il m’annonce que Chartoire (3eme) est dans le dur et à 7 minutes. Au bas de cette descente je croise Bellanca qui vient d’entamer le retour sur Millau. Il a environ 9 minutes d’avance.

71eme : Sainte Afrique : demi-tour

Du72 au 78eme : remontée de la côte de Tiergues. Je croise les concurrents un par un. Je faibli un peu dans la montée et au sommet je vois à environ 3 minutes Chartoire !!! Et il monte vite…

84eme : Après la descente sur le faux plat descendant maintenant Chartoire me récupère. Rodolphe me demande de m’accrocher. Je tente, il est environ 15 secondes plus vite que moi au kilomètre. J’arrive à le suivre sur 3 kilomètres, mais la différence est trop importante et mon cardio s’affole, mètre après mètre je le vois partir… Maintenant pas le choix, il faut garder la 3eme place.

88eme : Me voici au pied de la dernière difficulté (montée du viaduc). Personne derrière. Je suis à bout et je monte à 10km/h, j’ai peur de voir revenir un gars de l’arrière. La montée est longue très longue, j’en vois pas le bout. Enfin le viaduc il reste 7 kilomètres.

93eme : Je lâche le peu qu’il me reste dans la descente, je n’arrête pas de demander si il y a quelqu’un derrière…

95eme : Je vois Millau au loin je serre les dents

97eme : Je passe le pont sur le Tarn et rentre dans Millau je continue à demander s’il y a quelqu’un derrière…

99eme : Je suis dans Millau, l’avenue est longue… je vois le portail du parc où sont le gymnase et la ligne d’arrivée. Rodolphe me dit qu’il n’y a personne et que je dois profiter des derniers mètres pour savourer. Mais je suis trop à fond dans ma tête pour cela.

100eme : Le gymnase est plein, je passe la ligne d’arrivée en 7h16min14s, j’exulte…. Et m’affale sur la chaise pour répondre à la traditionnelle interview.

100eme et 3 minutes : Rodolphe me rejoint… il me félicite. Mais surtout j’espère qu’il est fier de moi et donc de lui, car sans ses entrainements je ne serai pas là aujourd’hui.

100eme et 15 minutes : coup de téléphone à ma petite famille

100eme et 30 minutes : petite vidéo (à voir sur ma page).

100eme et 40 minutes : maintenant retour à Sainté encore 350km et 1 resto pour refaire la course et savourer.

Merci à ma famille qui subit mes heures d’entrainements, à mon entraineur pour ses entrainements !!! A vous pour vos encouragements, A tous ceux qui ont crié mon prénom sur la route !!!, à mes soutiens de terre de running st Etienne.

L’aventure continue

vous pouvez me suivre sur ma page facebook!!! merci

9 commentaires

Commentaire de DavidSMFC posté le 04-10-2017 à 22:01:12

Quelle course ! ça me laisse rêveur ce genre de performances, mais j'imagine le boulot à l'entraînement pour en arriver là, chapeau.

Merci pour ce sympathique récit, c'est toujours agréable de pouvoir lire les compte-rendus en tous genres, des premiers aux derniers des courses :-)

Commentaire de cedric42 posté le 05-10-2017 à 22:19:41

merci. mes entrainements sont visibles sur strava...

Commentaire de augustin posté le 05-10-2017 à 10:38:30

Chapeau bas, belle perf! merci pour ce récit, je serai curieux de voir ton plan d'entrainement pour atteindre de tels chromos. Bonne récup champion!

Commentaire de cedric42 posté le 05-10-2017 à 22:20:41

merci. mes entrainements sont sur strava.

Commentaire de keaky posté le 05-10-2017 à 17:59:00

Super récit, l'essentiel y est :-)
Félicitations, la perf doit certainement être au niveau des sacrifices à l'entraînement, chapeau bas!!!

Commentaire de cedric42 posté le 05-10-2017 à 22:22:42

merci.il n'y a pas de sacrifices, juste des choix a faire, et aussi avoir de la suites dans les idées.

Commentaire de Arclusaz posté le 05-10-2017 à 22:36:54

bravo, impressionnant !!!!

Commentaire de PhilKiKou posté le 06-10-2017 à 06:39:48

récit très intéressant sur cette course couru vécu dans les 1° places !! Une autre façon d'aborder la course .. Apparemment la pluie ne t'a pas gêné

Bravo pour la perf et le podium !! bonne récup..

Commentaire de cedric42 posté le 06-10-2017 à 18:58:03

merci. la pluie ne m'a pas gêné, car il faisait assez doux et que la pluie n'était pas forte. Même si un peu de soleil aurait été le bienvenu...

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.2 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !