Récit de la course : 100 km de Millau 2006, par alain

L'auteur : alain

La course : 100 km de Millau

Date : 23/9/2006

Lieu : Millau (Aveyron)

Affichage : 1052 vues

Distance : 100km

Objectif : Pas d'objectif

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

126 autres récits :

Le récit

Millau, la Mecque du 100km dit-on, une course incontournable pour un cent-bornard, le paysage superbe et la rencontre de tous ces mordus d’ultra ma donné envie de découvrir cette course mythique. Vendredi 9h du mat, c’est le grand départ, me voilà en route pour Millau, après 6h30 de route me voilà arrivé au Flamandou, je vais dormir 2 nuits dans un tipi comme les indiens.  Je ne connais pas du tout la ville de Millau, et j’ai eu du mal à trouver la salle de fête du parc de la Victoire, 17h30 je trouve enfin.

Belle organisation, la salle est bien aménagée et le retrait des dossards est rapide, là on voit que les organisateurs sont bien rodés avec 35 éditions dans les dents.

 Je vois quelques têtes connues des Forums, on échange quelques mots c’est sympas de se retrouver.

En repartant, j’entend une voix, m’appeler, c’est l’ami Patate qui me dit viens là, y’a du beau monde !

 

Ben diou, presque toute la racaille du Forum ADDM et CLM sont là, l’ambiance est déjà chaude et conviviale. Les meneurs d’allure sont en tenues, çà donne déjà chaud.

 Le soir Pasta au parc de la Victoire avec Charlie, que j’ai déjà rencontré à Cheverny, agréable soirée.

La nuit est assez agité, comme un vrai gamin la veille de Noël, pourtant j’y vais sans objectifs précis, juste dans l’esprit « découverte » Belvès terminé en 9h25’, Millau 10 h peut-être, donc je serais certainement dans les pattes de Confetti.

 

Çà y est c’est le matin, j’enfile mon short et je vais au petit déjeuner à la salle. Sympas de trouver les coureurs, la plupart la tête dans le … je ne suis pas le seul apparemment !

 

L’heure avance vite, il faut que j’aille me préparer, ensuite quelques photos de la troupe. 9h30, c’est l’heure de se rendre au départ en marchant.

 

On s’entasse sur la ligne, je suis aux côtés de Charlie, çà y est le départ est donné, je part prudemment, le temps que la masse de coureurs s’effiloche pour pouvoir trouver une allure normale et trouver confettis.

 

Je suis bien, comme je n’ai pas d’accompagnateur, je prends le temps à chaque ravitos de m’arrêter pour bien me ravitailler et confettis prends de l’avance.

 

Une bonne pluie à grosses gouttes nous tombe dessus, pff je n’aime pas çà, heureusement qu’il y a de l’ambiance autour de moi, je ne suis pas une grenouille !

 

Le vent aussi, comme si je l’avait amené dans ma voiture de ma Beauce ! Grrrr

 

Temps pis, heureusement que c’est Millau, que je fais la course pour le fun ! A force de m’arrêter aux ravitos, je ne sais plus où sont les meneurs des 10h ? Devant, derrière, dommage il était rigolo avec son petit drapeau ! Je continue en oubliant mon chrono, dans la foulée de mes sensations.

 

De retour à Millau, je vois Confettis qui me dit allez Alain, vas-y je te rattrape, apparemment il était devant.

 

Je me dis que cette 2ème partie sera dure, mais d’après mes sensations je suis toujours dans le bon tempo.

 

Km 65, je dis au revoir au meneur des 10h, je préfère rouler ma bosse tout seul a mon petit train ! Descente vers Saint-Affrique, c’est long de descendre, et çà fait mal ! Je croise Christine Denis-Billet la 1ère Féminine (une ancienne de mon club) son accompagnateur me dit : « allez Lèves »

 

J’arrive a Saint-Affrique et je me prends un bon Ravito, hum que çà fait du bien un peu de calme !

 

De repartir, c’est assez dur, le temps que mes jambes se remettent en route et puis voilà je remonte au petit train, je croise Patate et sa petite troupe, sympas de se croiser, on peut dire bonjour et s’encourager, çà y est la machine est relancé, boou le diésel !

 Tiergues et la descente, je descend comme un ravagé, a mon avis je vais le payer cette folie, ah toi Alain et ta sensation !

Çà n’a pas loupé, km 85/90 je n’ai plus envie de rester a cette allure, Je vais tout doux, je n’ai pas envie d’accrocher les autres coureurs ! Mais je me sens bien, j’ai des penser plutôt positive et j’ai même pensé au km 95, dommage la promenade est presque finit, avant de finir, je m’arrête au dernier ravito, je tape la causette et je repars.

 

A l’entrée de Millau en traversant le pont, ouf ce vent  de côté! La plupart des vélos posent pied à terre ! Le coureur devant moi court de biais, il a une jambe plus courte que l’autre !

 

Allez on arrive déjà !  Après 10h36 d’effort pour une place de 210ème / 1200 arrivants. Et dire que l’on était 1700 au départ !

 Bon voilà c’est finit on va allez taper la causette avec les copains ADDM et CLM qui sont arrivés…Me changer, prendre l’appareil photos pour prendre les autres coureurs qui arrivent.

Aucun commentaire

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.15 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !