Récit de la course : 100 km de Millau 2004, par Cyrano

L'auteur : Cyrano

La course : 100 km de Millau

Date : 25/9/2004

Lieu : Millau (Aveyron)

Affichage : 3040 vues

Distance : 50km

Objectif : Pas d'objectif

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

123 autres récits :

Le récit

Il y a des jours, comme ça, où l'on se sent humble ...
Ca avait pourtant bien commencé : j'étais ces derniers jours en pleine forme, avec des sensations extraordinaires à l'entrainement.
Sans pression particulière pour ce Millau de plaisir, le moral était au beau fixe.
Excellente entrée en matière la veille avec le rencontre des UFOS présents et les échanges rapides mais toujours sympathiques.
Un plan de course au petits oignons, qui pour tenir compte de l'état de forme supposé, promettait d'alterner 14 ' de course et 1 ' de marche. (un des avatars de la "méthode Cyrano, qui commence à faire des émules ... merci à RVB au passage ;)))
Cà donne 30 premiers kilomètres de rêve, à une moyenne approchant de très près les 12 km/h ! Et cela le plus facilement du monde ... on se prête à penser "tiens, c'est peut-être encore mon jour !".
Oui, mais, ou vouimééé, comme dirait l'autre qui se parfume au Médoc ;)))
C'était compter sans de très, très, très vilaines ampoules qui allaient éclore sous la plante de mon pied droit plus vite que les cèpes dans nos bois. Des ampoules, j'en ai eu un max dans ma vie de coureur (et des cèpes, j'en ai ramassé aussi, mais c'est H.S). Mais comme celles-là, j'avais encore jamais expérimenté !!!
Du XXL, bien gonflées, saignantes à souhait, et placées juste sous la plante du pied, en plein là où on appuie à chaque foulée !!!
Je décide donc au 35 ème de ralentir légèrement, et de tenter quelques soins au passage à Millau. Je passe au marathon en 3 h 39' (pour mémoire, je suis passé en 3 h 42 à Theillay sur du plat, pour finir en 9 h 07' 59'').
Et je suis dans état musculaire et général de fraicheur impressionnants ...
Je m'arrête donc, j'enlève ma chaussette, pousse un cri d'effroi dans la salle des fêtes ! Ca et là, des groupies s'évanouissent, on appelle un hélico, la troupe est moblisée !!! Je décline poliment le tout, et tente un rafistolage au compeed. Comme ça saigne et s'écoule abondamment, celui-ci refuse de tenir. On me propose un bout de tricostéril pour le faire tenir, j'accepte la rustine, et je repars gaillardement. Mais je m'apercois très vite qu'apercevoir ne prend qu'un p, et que je ne pourrai pas aller au bout comme çà !!! Un peu têtu, ce qui explique probablement mon incorporation dans l'équipe des bretons à St Fons, je continue jusqu'a Creissels avant de rendre les armes. Ce qui me permettra au moins de croiser plein de copains en redescendant, et d'essayer de les encourager. Et également d'arrêtre le forerunner sur 50 km pile dans le parc de la Victoire.
Autre avantage, et non des moindre : retrouver mmi, aller se torcher une bière avec des frites, puis des fritons, avant d'aller assurer le suivi des arrivées sur le forum en direct live !!!
(C'était signé Mmi, mais celui qui a écorché presque tous les noms, c'est moi ...)
Puis Phil est arrivé avec plein de bonnes nouvelles de tous les autres, et nous avons pu vibrer à l'arrivée de chacun, et de chacune !!!!!!
Voilà pour un petit CR qui aurait pu s'intituler : "un peu frustré, mais bien heureux de week end quand même"
Et si j'avais su qu'on allait m'embrasser les pieds sur la ligne d'arrivée ;))) ....
En conclusion, tous à Millau, que vous fionissiez ou pas, c'est que du bonheur ...
Nez en moins,
Jean-Marc
de Bergerac
http://coureurs.ultrafondus.com/coureurs/cyrano

Aucun commentaire

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.15 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !