Récit de la course : 100 km de Millau 2004, par le squale

L'auteur : le squale

La course : 100 km de Millau

Date : 25/9/2004

Lieu : Millau (Aveyron)

Affichage : 3636 vues

Distance : 100km

Objectif : Pas d'objectif

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

126 autres récits :

Le récit

salut a vous tous(tes) une semaine apres j ai eu un peu de temps pour remettre tout en place dans ma petite tete de néo centbornard,la fete a ete superbe et le reve devenu realité mais lisez plutot(mais non pas pluto le chien.....plutot la suite )
samedi matin 9h je pars pointer(mon dossard) à la salle des fetes tout revient dans ma tete... toujours les memes questions: 1)suis je pret?
dans la semaine j ai posé la meme question à Bruno(Heubi)il m a bien sur affirmé que oui,il est vrai qu avec mon amplitude horaire professionnelle hebdomadaire(entre 65 et 80 heures)le plan qu il m'a concocté c'est quand meme bien fondu dans tout ça et hormis une ou deux petites blessures de rien du tout j ai pu le suivre a la lettre 5 sorties semaine pas trop de kilometres mais beaucoup de qualité.pour un premier essai l objectif est de terminer au mieux aux alentours de 12h30,mais la n est pas ma finalité comme il me l a précedemment souligné l important est de prendre du plaisir et je pars dans ce but.
2)vais je bien gerer le ravitaillement?
ça c est une autre histoire....j ai de tres mauvais souvenirs sur marathons avec au bout de 3 heures de courses des maux d estomacs et les intestins niqués.apres reflexions (je vous vois etonnés mais ça m arrive parfois) et apres de saines lectures notamment piochées dans le mag j opte pour un ravitaillement toute les 20 minutes avec en alternance une boisson iso et saint yorre +caloreen et aux 3eme ravitaillement donc a l heure de course en plus je m offre une barre energétique +2 minutes de marche obligatoire(piqué a la méthode cyrano....toujours copié jamais égalé...).la veille au soir et 2heures avant le depart j ai pris un cachet de smecta+un gateau energetique au dejeuner.
c est donc confiant et entouré de quelques ufos(koline cyrano leonard etc...)que nous prenons le depart a 10h00 petantes.un premier kil ou on cours tous ensemble avec le drapeau et puis le petit monde de l ultrafond se separe.je fais encore un ou deux kils avec koline qui me file au passage un ou deux conseil aux sujet de l alimentation notamment au sujet du salé.puis le petit squale prend son envol( c est dur pour un poisson mais je n avais pas d autre image dans ma tete)et je me cale sur ma vitesse specifique de croisiere entre 8.5 et 9 kmh..
arrive a a guessac je retrouve mon suiveur(mon papa 66 ans )un copain et un cousin ils vont tous m accompagner jusqu au bout de plus a millau un autre cousin viendra se meler a l equipe...4 suiveurs pour moi tout seul...si je dois avoir un record ce sera celui la....
les kilometres s egrenent je passe chaque 5 kils entre 33 et 36 minutes regulier et tres bien dans un rythme que je maitrise grace à l entrainement.
20eme premiere petite montée j ai prévu de la monter a pied...super tout va bien et c est le retour sur millau qui s amorce....25eme..coup de tonerre brutalement dans une petite descente coup de poignard dans le genoux gauche a l exterieurune douleur soudaine tres violente je grimace et n ose rien dire a mes suiveurs( t imagine aux 25 eme....)je prends sur moi je modifie un peu ma foulée et en posant un peu plus le talon la douleur devient moins forte mais le genoux continu à se derober parfois je ne dis rien et rejoins millau comme ça je passe au marathon en 4h45 mais a vrai dire je m en fou tellement j ai mal au genou comme je vais marcher dans la cote de saint georges je ne dis toujours rien je passe difficilement creissels et j attaque la cote en marchant...la tout s arrete en marchant plus de douleur... je reprends espoir il sera de courte duree car en reprenant a courir dans la descente la douleur revient et le genou se derobe a nouveau je decide d en parler ...j avais pris la peine la veille de mettre une genouillére dans mon sac l idee m etais venu apres avoir vu une photo de vincent toumazou avec une genouillère au passage de tiergues sur une photo de son site(merci vincent )j enfile(ma genouillere) et je repars et la un leger soulagement la douleur s attenue mais est ce vraiment intelligent de courir comme ça...de toute façon je m en fout meme sur les mains je les finirai ces putains de cents bornes....mes suiveurs ayant compris que ça ne vas pas fort moralement font tout pour m occuper l esprit a autre chose...en plus j ai retrouvé leonard on cause un peu il venait pour faire 60kils en vu de saint doulchard mais il est bien il va aller jusqu au bout...respect.....
a saint georges commence la partie la plus dure de cette course pour moi le leger faux plat reliant saint rome de cernon est interminable j ai encore mal au genoux le moral est bas.c est dommage car physiquement je suis bien et mon corp accepte a merveilles tous les ravitaillements sur les conseils de koline je prends meme un peu de pain et de fromage avant tiergues....
je monte comme prevu tiergues a pied jusqu a la deuxieme epingle je reprends apres la course toujours mal au genou je decide de prendre un eferalgan ...dans la descente en plus du genou les muscles des cuisses commencent eux aussi a me chatouiller...ça promet mais j elimine toutes ces mauvaises pensees...dans la descente on croise jean brengues....la legende millavoise 72 ans v4 il remonte comme un avion ils se saluent avec mon pere j hallucine quelle peche(il finira 1er v4 en 10h45 un exemple pour tous) coup de telephone c est mon epouse et mes trois petits qui me disent pleins de trucs gentils j en aurait presque les larmes aux yeux....j ai mal tres mal....la descente est interminable petit a petit inconsciemment je rallonge un peu ma foulée je me redresse et peu a peu je n en crois pas mes yeux(plutot mes jambes dans ce cas)les douleurs se dissipent au pas totallement certes mais suffisamment pour reprendre espoir...j arrive a saint affrique je m habille pour le retour
je mange un peu et je repart gonflé a bloc je me sens d attaque dans la montee j alterne course 15mn et marche 2 mn je me sens des ailes bientot d ailleurs je ne marcherais plus du tout je suis bien je prends un pied terrible je me sens invincible j essaie de me moderer en me disant que ça ne vas pas durer que je vais le payer tot ou tard...
la descente sur saint rome est une formalité j ai retrouvé mon rythme de croisiereje me fait meme peter un 11kmh(royal service)jusqu au ravito de saint rome..
la dernire pose jusqu a millau je mets ma petzl et en avant guingamp...on lache les chevaux on rentre ça sent bon l ecurie....cette quinzaine de dernier kilometres va etre memorable je suis bien on n arrete pas de deconner avec mes suiveurs on se raconte des blagues on chante meme a une ou deux reprises deux gendarmes en factions nous regardent ebahi..???il est devenu fou celui la...je double des concurrents a la pelle j ai l impression de les laisser sur place...mon pere me dira plus tard je cite..."si je n avais pas moi meme rempli tes bidons je me serai demandé ce qu il y avait dedans..."
95 eme la maintenant c est tout pour moi egoiste ils ont tout fait pour moi mes suiveurs et voila que je ne pense qu a moi que du pur bohneur je suis frais comme un gardon...l entree dans millau..97 eme...des frissons des larmes qui s arretent au dernier moment...juste au coin de l oeil...les trois derniers kils a 12kmh ..le parc le podium la delivrance 12h12..ça y est instant unique frissons relachement total felicitations des ufos presents mmi phil et les autres une rencontre breve avec l autre vincent(mac toum) les felicitations de toute ma famille millavoise....que de l emotionel...tout va tres vite il faut que j en profite demain sera un autre jour....
une bonne biere un bon repas derriere une nuit calme et sereine c est deja dimanche tout me parait si loin et si pres en meme temps..aurais je révé?...non j ai un peu mal ce matin mais je m en fout j ai pleins de souvenirs et je suis centbornard.........
c est cool...
amitiés
vincent...
que l'importance soit dans ton regard,non dans la chose regardée
see you l@ter...
le squale

Aucun commentaire

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.15 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !