Récit de la course : 100 km de Millau 2006, par pierre 60

L'auteur : pierre 60

La course : 100 km de Millau

Date : 23/9/2006

Lieu : Millau (Aveyron)

Affichage : 3636 vues

Distance : 100km

Objectif : Faire un temps

6 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

123 autres récits :

millau 2006 Pierre

Bonjour je m'appelle Pierre 39 ans et j'ai réalisé mon premier 100km à Millau il y a trois jours, en 12h50, classé 613ème sur 1871 au départ et 1254 arrivés je crois, dossard 71
J'écris pour partager cette expérience, peut être cela pourra-t-il servir à d'autres coureurs.
Avant cette course j'avais fait trois marathons ; dernier en date, le marathon des étoiles à Guillestres dans les Alpes, 1300D+ en 4h18 fini bien en courant tout le parcours. Sinon, pas très rapide, 44 min au 10km, 1h49 au 20km.
Entrainement cette année : 100 à 120 kms par semaine de février à juin, entre 10 et 12kmh, un petit peu de fractionné, très peu j'ai horreur de ça, entrainement dans les Pyrénées en vacances dans des côtes à 10% quelquefois. Tous les entrainements avec ceinture 6 gourdes 125 mL avec eau ou avec solution Hydraplus , selon la distance ; une gourde toutes les 20 min.
Depuis 6 mois alimentation équilibrée : 0 sucre rapide, 0 charcuterie, alcool (1 verre vin rouge par jour max),pas d'apéro, au moins 2L eau , légumes viande fruits ; 1,74 et 68kg.
Cet été, huit semaines entre 120 et 140 km par semaine dans les Pyrénées.
Rentrée en septembre dans l'Oise, 140 km par semaine sur plat, puis relachement les deux dernières semaines, calquée sur conseils Bruno Heubi sur le net.
22 septembre : en voiture, bu 3L Vichy Saint Yorre (VSY), manger 500g de pates par jour sur trois derniers jours : [u]mauvais plan,[/u] ça cause des coliques, comme indiqué dans les bouquins.
3 objectifs initiaux à Millau : 1. finir 2. courrir tout le temps 3. moins de 11h.
23 septembre : lever 6 heures pour départ course 10h, bu une bouteille VSY, 300g pâtes, 2 Smecta, un aspirine ; étirements lents.
J'ai un accompagnateur en vélo JP : il porte 2 paires de chaussures et chaussettes, pluie prévue info sur site net meteoa10jours ; 6 bouteilles : VSY + Caloreen 50g/L pas cher en pharma + KCl 0,4g/L solution marque Richard contient en plus saccharose super pas cher en pharma ; le tout attachées en panier devant le VTT ([u]mauvais plan : le panier a cassé au 30km, trop lourd, pourtant testé avant)[/u] , aussi 10 gels speed, un tube sporténine, veste mizuno étanche respirante ([u]FABULEUX[/u] elle me sauvera : sous des trombes d'eau rien ne passe et elle respire) et un maillot collant respirant.
2 conseils :
Attacher ravito à l'arrière du vélo sur porte bagage dans tuppo étanche.
Si pluie apporter Poncho surtout pour cycliste.
Moi cuissard T shirt respirant : j'aggrafe le dossard sur un gilet vert fluo par dessus T shirt : [u]génial pour se changer vite dessous et sans dégrafer dossard[/u]
Mon plan : 125ml VSY toutes les 20min, un verre d'eau au ravito, jamais s'arrêter, marcher pour boire
Je pars à 10h, décalage 5min avec temps officiel le temps de passer la ligne ; plusieurs poses pipi : passage 10km 1h05, beaucoup sont partis vite, se concentrer sur SON RYTHME, je maintiens entre 9 et 10kmh éviter point côté ; pluie DILUVIENNE dès 10km ([u]trombes[/u] d'eau jusqu'à 21h); l'objectif moins de 11h disparait dès les premiers kms sans regrets.
Chaussures Mizuno Wave Rider presque neuves étrainées 100km pour les faire, super amorti et stabilité, 100 euros, trempées flip flap dès les premières pluies,imperméabilisant passé depuis une semaine tous les jours inutile cher et nul, la pluie a mouillé les chaussures du sac aussi mais vêtements du sac restés secs : je me change au 30 km. Marathon tranquille pas de grosses dénivelées ; marathon 4h30 ; à Millau un femme dit "allez Pierre ! " elle lit la liste des participants, merci Madame, je repars bien grâce à vous, contracture derrière cuisse droite.
Première côte km60 ni très longue ni dure: presque tout le monde marche je courre...je comprendrai au 85ème km
Mon suiveur JP a du mal en vélo il me rattrape après
Trombes d'eau, cuisse raide. Montée Saint Affrique pas si dure que ça merci entrainement Pyrénées ; descente longue.
Mais qu'est ce qui m'arrive : j'éclate de rire, je dis à JP que je me sens comme au départ......
Saint Affrique pointage ; remontée, oolala plus de cuisse, je n'élate plus de rire.

Je me souviens de la coureuse 248

Je me souviens du meneur d'allure 12h

Deux horloges

Tic Tac

...je continue à "courir" jusqu'au km85 (en 10h06)et là j'y crois, je crois pouvoir courir 15kms en 2 h, finir en moins de 12h.............................mais panne : la tête dit aux jambes "courrez" mais les jambes n'obéissent pas
J'alterne marche course jusqu'au 90 ça monte ça monte ça monte ça monte ça monte ça monte ça monte ça monte ça monte ça monte sur des milliards de km j'avais pas vu cette côte sur le descriptif, j'avais vu que celle de km95.
Impossible marcher, titube jusqu'au km 98, j'avale un gel pour rester conscient, je me prends un trottoir : 10h les pieds dans l'eau, les ongles ramolis sous le choc un ongle gros orteils se détache, je titube.

Une femme me passe en courant à au moins 13kmh elle me dit : t'as pas mal.

ok

Je continue jusqu'à la ligne d'arrivée, podium irréel 12h50, du monde applaudit, je "courre" les trois derniers mètres, un monsieur me pose des questions en tendant un micro (?), je prends ce qu'on me donne (?), je sors du parc, je tombe évanoui, ambulance poste de secours hypothermie hypoglycémie, déchirure cuisse, ongles perdus...

Psychologiquement le plus dur a été de devoir attendre le 98ème km pour être sûr que je franchirais la ligne d'arrivée.

Sur les trois objectifs : UN seul atteint...finir
Maintenant je connais ma limite physique.
Erreur tactique : prendre 50g glucose /h, j'ai tourné à 30 ou 40g, insuffisant, concentrer Caloreen à 100g/L car dur de boire et porter plus en volume...aussi peut être manger au ravito pour ceux qui peuvent prendre du solide.
Au niveau entrainement, courrir à au moins 12kmh 120 à 140 km par semaine, pour en faire 100 à 10kmh
ne pas trop manger de pâtes, accompagner de légumes, viandes, même la veille.
Le 100km se gagne, c'est à dire se finit :
1. à l'entrainement : au moins 100km/semaine sur au moins 6 mois
2. en absorbant au moins 50g de malto-dextrine glucose /h avec 0,5 à 1L d'eau sodium 1g/L, potassium 0,5g/L et par h selon météo, le jour de la course...
et :
- ce que j'ai oublié de faire : pour éviter claquage : masser les muscles avant la course avec pommade chauffante
- ce que je n'ai pas oublié et très efficace : pendant les 7 jours précédents la course, masser matin et soir genoux et chevilles avec Voltarène ou autre pommade antiinflammatoire : grâce à ça 0 pb d'articulation (je précise au passage que ma femme est médecin...merci Sandrine !)
...
Je pense à Millau 2007 ; pb trouver un suiveur...mais pourquoi pas tenter seul ? Suis SUR pouvoir finir en moins de 12h, et entier.

Ca fait du bien de parler de tout ça, on est seul après un 100km.

J'ai changé depuis cette épreuve.

J'ai vu des gens courrir à 12 ou 13kmh au 95eme km, j'oublierai jamais : des ptits, des grands, des filles, des femmes, des hommes, des gros, des maigres, des vieux...ils courraient...impossible de trouver les mots pour exprimer ce que j'ai ressenti à ce moment là, le bien être, sentir qu'on était comme unis

6 commentaires

Commentaire de akunamatata posté le 27-09-2006 à 08:49:00

impressionnante toute cette minutie pour faire une course! Merci pour toutes ces infos precieuses!
Akuna

Commentaire de le_kéké posté le 27-09-2006 à 17:33:00

Bravo pour ta perf et bravo d'avoir terminé ...
Courir 120 km par semaine ben pourquoi pas, mais pas d'apéro ça c'est trop dur :-)
Encore bravo
A+ philippe

Commentaire de jeanluc78 posté le 30-09-2006 à 23:36:00

Salut Pierre
T'as du souffrir dans les derniers kilos...
Je pense qu'en effet ton alimentation n'était pas appropriée, et que tu n'as pas pris suffisamment de glucides soit en buvant, soit en gel.
J'ai aussi couru Millau cette année,(mon tout 1er 100 bornes en plus), et sans faire autant de volume que toi avant la course, ni le rituel "pates" pendant 3 jours -juste 2 repas avec pates- mais j'avais ma dose de gels que je sirotais en courant sans vraiment compter ( je crois que j'en ai pris en tout une bonne dizaine) plus eau sucrée à 50 g/l.
J'ai pu finir en 9h10 (mais je voulais faire 9h, nul n'est parfait.. )
Bravo en tout cas pour ton courage, mais attention de ne pas te mettre autant dans le rouge, et à l'année prochaine à Millau 2007!
Sportivement.

Commentaire de pierre 60 posté le 01-10-2006 à 14:56:00

Merci Jean Luc
tes remarques m'aident beaucoup et confirment l'analyse de ma course ; je n'ai pas pris assez de sucres, j'avais pourtant emporté 10gels mais je ne les ai pas consommé de peur dêtre saturé, il faut dire que ma prépa de VSY et caloreen est super,neutre, salée, mais je n'en n'ai pas bu assez, j'aurai dû engloutir au moins 50g/h de sucre et je n'ai consommé que 20 ou 30g/h . C'était mon premier 100kms, je prends de la graine, et j'espère finir entre 11 et 12h l'an prochain ; je vais tâcher aussi de faire un peu de vitesse ou fractionné toutes les semaines.
merci encore
Amicalement
Pierre

Commentaire de YOK posté le 13-10-2006 à 11:09:00

Bonjour
je pense que tu as été très sérieux (trop?) dans ta préparation. Avec quelques années de plus que toi, j'ai pu faire moins de 12 heures avec 7 semaines de préparation (maxi 70 km pour 2 semaines, 4 séances /sem) et sans régime alimentaire particulier. Pourtant, j'ai eu un Pb digestif lié au temps et à mon alimentation et qui m'a arrêté 1/2 heure à St Affrique.
Au contraire de ce que tu sembles penser, la solution n'est peut être pas dans une préparation plus poussée mais dans un entraînement certes correct pour un 100 km mais qui te permettrait de garder un maximum de fraicheur au départ de la course.
yok

Commentaire de jsm0256 posté le 22-11-2006 à 21:53:00

Je peux vraiment te comprendre.
Abandonner est un mot que je ne connais pas.
Mais j'ai fait une moyenne inférieure à 5 km/h pour les 30 derniers km; Je suis marcheur mais quand même.
Les jambes qui comprennent plus, je sais ce que c'est.
Mais comme toi, je reviendrai l'année prochaine en espérant moins d'eau ...
Johnny le walker

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.19 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !