Récit de la course : 100 km de Millau 2009, par calimero

L'auteur : calimero

La course : 100 km de Millau

Date : 26/9/2009

Lieu : Millau (Aveyron)

Affichage : 2291 vues

Distance : 100km

Objectif : Pas d'objectif

11 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

126 autres récits :

Je n'y crois toujours pas!!!

Dans ma quête vers le Nirvana du GRR en 2012, je me suis fixé chaque année un objectif de plus en plus élevé en terme de distance afin de voir comment je réagis et si je suis capable d’aller plus loin.

La confiance n’étant pas forcément ce qui me caractérise le plus, j’ai besoin de me rassurer à chaque fois !

 

Après avoir fait le tour des plus beaux et des plus grands Marathons (Paris, New York, Reims, Rome, Barcelone…) puis avoir affronté et réussi un 1er défi d’envergure pour moi avec la Saintélyon en 2008, il fallait passer à l’étape au dessus à savoir le 100 bornes bien sûr !

 Courir 100kms est ce bien raisonnable, est ce pour moi ? Que de questions qui m’ont hanté cette année !

Après avoir surmonté ce problème, il fallait maintenant savoir où ?

 

La question ne restera que quelques secondes sans réponse car qui dit 100 bornes dit forcément MILLAU, comme le Marathon rime avec New York la distance rime avec le préfecture de l’Aveyron comme le temple de la distance.

 

De plus, je m’étais dit que quitte à n’en faire qu’un seul autant que ce soit celui là.

 

Début 2009, c’était décidé, ce serait le grand objectif de la saison !

 

Tout ce que j’ai fait ou dit est passé par ce RDV.

 

Mon beau frère sera vite briffé et je lui ai vite fait comprendre qu’il n’avait pas d’autres choix que de venir avec moi !

Pourquoi lui ? Mais parce que c’est un cador en vélo et qu’en plus il a un gros mental comme moi et qu’à deux on avait plus de chance de ne rien lâcher !

 

Pour être fin prêt j’ai enchaîné les grandes distances, les Marathons (4) dont 2 entre le 30 Août et le départ de MILLAU dont celui de La Creuse qui avait un profil quasi identique à la 2éme partie de la course avec 1100m de dénivelé !

 

J’ai couru tout l’été avec des chaleurs approchant parfois les 40° faute de créneaux valables par rapport à mon boulot.

 

Puis le grand jour est arrivé ! Après 15j de stress comme jamais, j’étais à MILLAU pour retirer mon précieux sésame !

 

Ma femme Catherine qui m'a toujours supporté et soutenu! 

 

Cette fois, plus moyen de reculer, j’étais là pour le faire et quoi qu’il arriverai (sauf paralysie ou accident grave) j’irai jusqu’au bout quitte à ramper !

 

J'ai pris les photos suivantes au cas où je n'arriverai pas le lendemain!

 

 

 

 

 

D’ailleurs, comme je l’ai dit à Pierre au départ, je ne mettrai le Tee Shirt de la course (que l’on nous donne avant, dommage qu’il ne soit pas Finisher !) que si j’allais au bout, sinon je le jetais pour ne pas insulter cette épreuve et ceux qui sont allés jusqu’au bout de l’effort et de la souffrance !

Bruno Heubi était là au milieu des meneurs d’allure puis d’autres devisaient sur les différentes éditions qu’ils avaient faites, on sentait déjà le mythe !

 

A celui des 13h30 qui me voyais incrédule sur les noms et les temps correspondants me demandais quel temps je voulais faire et quand je lui répondis 11h pour le 1er, il me fis comprendre du regard que j’étais sans doute ambitieux !

 Un peu de pression en plus dans ces moments là c’est toujours bon, non ?

Je regardais fébrilement mon nom sur la liste des engagés mais je n’arrivais toujours pas à le croire : j’y étais !

 

Jean Louis nous rejoignais et me donnais de précieux conseils, puis ce sera au tour de Bernard et d’Eric que je découvrais enfin. Je retrouvais aussi Géraldine en pleine forme et désireuse d’en découdre rapidement elle aussi !

 

2 ou 3 photos plus tard et c’étais l’heure de rentrer pour être fin prêt le lendemain.

 

Village de Brousse le Château à côté duquel on étaient hébergés!

 

La nuit fût courte et parsemée d’images en tous genre, de monstres gentils mais aussi de terribles monstres !

 

Le réveil n’a pas eu besoin de sonner et c’est plutôt moi qui l’ai réveillé à 5h30 du matin au lieu des 6h prévues !

 

¾ d’heure plus tard, j’étais sur la route seul pour 1h15’, avec un brouillard à couper au couteau pour seulement 6 petits degrés !

 

La nature était belle et je prenais déjà en arrivant la terrible côte de CREISSELS après avoir fait la veille celle de TIERGUES histoire de se mettre déjà dans le bain !

 Pas de soucis pour se garer en arrivant à 8h mais déjà bon nombre de coureurs sont là et bien là !

Là je fais connaissance de Seb avec qui j’avais conversé par forum interposé pendant 2 mois au moins et qui m’avais beaucoup aidé dans ma préparation. Il faut dire que notre ami a fini 14éme l’an passé et finira 20éme cette année, pas mal non ?

 Puis il est temps de faire la photo de groupe avec :

Stephane meneur d'allure 13h, Eric, Ronald, Bernard, Jean Louis, Dominique, Arnault, Didier, Cécile, Géraldineet moi-même ! Il manquait Pconvert, Gilles et bien d’autres mais bon c’était l’heure !

 

Je croisais ensuite Le Solitaire, puis Fabrice mon pote de l’Hérault !

 

Nous croisons des vélos de toutes sortes avec tout un tas d’accompagantauers affairés à leur machine, gonflant les roues, chargeant les paniers, vérifiant les gourdes, nous avons encore du boulot de ce côté-là car nous avons oublié le petit panier et tout mis dans le sac à dos !

 

Je ferais même les 1ers kms avec mon tee shirt manches longues et mes tubes de pommades à la main, c’est dire que l’on a été pris un peu de court !!

 9h30, il était temps de s’avancer en marchant jusqu’au point de départ situé 1km plus loin (ce sont donc les 101kms de MILLAU !), les accompagnateurs vélos étant eux partis vers AGUESSAC situé 7kms plus loin.

Je retrouvais Pierre en costume d’Arlequin pour deviser quelques instants avant qu’il ne parte vers son podium V2 !

 

 

10h, le départ ! Je suis loin de la ligne que je ne franchirai que 2’30 plus tard ! Dur dur de retrouver son meneur d’allure des 11h !!

 

Je pars donc seul, à mon rythme sans m’affoler car la route s’annonce longue. Je rencontre L’ALBANAIS avec qui je discute quelques instants avant qu’il ne décide de ralentir sagement par rapport à son objectif !

 L’ambiance est sympa mais la journée s’annonce longue à cause de la chaleur qui fait déjà son apparition !

AGUESSAC (7éme km) : Il y a des vélos absolument partout !! N’étant pas au courant qu’il y avait des sas pour eux, j’ai commencé à m’inquiéter avant de me dire que connaissant Laurent (mon beauf !) il aura sûrement trouvé le truc pour bien se placer à la sortie du village !

 

Les paysages sont sublimes et l’ambiance est bon enfant avec des discussions continuelles avec tout le monde !

 

Je cherche toujours les petits drapeaux bleus des meneurs d’allure : 13h, 11h30 !!, 12h mais toujours pas celui des 11h !

Je ne m’affole surtout pas et ce n’est qu’au 26éme kilo que j’arriverai tranquillement à le reprendre !

Là, j’apprends de suite une nouvelle façon de courir avec la méthode dite « Cyrano » 14’ en courant et 1’ en marchant. Cà surprend au début et puis on essaye de s’habituer !

 

Au 30éme km, j’ai un coup de moins bien qui me fait déjà dire que les 11h seront difficiles à faire, est ce la méthode ci-dessus qui me perturbe ? A ce moment là, je n’ai pas la réponse !

 

Malgré tout le Marathon est atteint assez facilement en 4h15’

 

Notre meneur est physiquement à la rue et nous laisse seuls !

 

Je reste un long moment à me ravitailler et à bien m’asperger et puis je repars pour ce que je sais être le plus difficile !

 

En sortant du Parc de La Victoire, je tombe sur mon pote Fabrice qui en a déjà fini des 42,195kms en 3h31’ puis c’est avec une immense joie que je vois que Christine et Alain mes 2 collègues de club sont venus exprès d’Arles en moto (3h de route !!) pour me voir, c’est énorme !!!

 

 

Puis c’est Zak qui a fait la même chose mais qui est là avec son appareil photo et son vélo pour nous accompagner et immortaliser tous ces instants magiques. Je suis aux anges et attaque la côte de CREISSELS tout ragaillardi !!

 

Mon challenge est de la franchir sans m’arrêter en pensant à Pierre, c’est terrible car il fait de plus en plus chaud et le dénivelé est très important !

 

La montée comme si vous y étiez grâce aux photos de Zakkarri!!!

J’y arriverai grâce à 2 ch’tis que me relayeront jusqu’au dessous du pont de Millau !!

 

 

Nous abordons maintenant une longue descente vers ST GEORGES DE LUZENCON puis nous remontons vers ST ROME DE CERNON où je retrouve mon épouse ainsi les amis qui nous hébergent, je suis vraiment bien à mon grand étonnement notamment par rapport à tout à l’heure.

 

A peine arrivé, que le 1er de la course arrive alors que le vainqueur 2007 est là assis en train d’abandonner.

 Il est follement encouragé et fait même un signe dans notre direction pour nous remercier, sympa !

Autre surprise, j’ai été plusieurs fois encouragé par mon prénom avant de comprendre qu’il y avait dans chaque groupe une personne qui notait votre N° de dossard avant qu’une autre cherche sur la liste des engagés le prénom du coureur, ENORME !!!

 Il faut maintenant attaquer le plus gros morceau du programme : la côte de TIERGUES !

Nous croisons d’autres coureurs dont Brigitte BEC qui est en 5éme position et que semble beaucoup mieux que les hommes devant. Son objectif était avant la course de finir sur le podium scratch pour être la 1ère féminine à la faire en France sur 100 bornes !!!

 

Je commence à souffrir maintenant ! Est-ce parce que j’ai cumulé les mn d’avance sans m’arrêter faute de meneur ou est ce tout simplement parce que j’arrive au bout de la période où je maîtrise encore le truc ?

 

Il faut dire aussi que je n’ai pas couru au-delà des 69kms de La Saintélyon et encore beaucoup ont dit qu’elle n’en faisait que 65 !!!

 

Malgré tout j’arrive à franchir l’obstacle et restant dans les temps !

 

Grande descente vers St Affrique et là grosse frayeur avec une méchante douleur au genou qui augmente au fur et à mesure de la pente !

 Je ralentis alors et arrive sur la place pour le 70éme km remplit de doute pour faire les 30 derniers !!

Etirements, Ketum et je repars pour ne pas trop laisser refroidir !

 

Cà à l’air d’aller mieux, on verra bien, de toutes façons je n’ai pas le choix il faut y aller !!!

 

A peine sorti du village, nous croisons la grande file des coureurs qui arrive dans l’autre sens. Je croise Géraldine et Cécile qui ont l’air de mieux en mieux, j’ai alors l’impression qu’elles vont vite revenir sur moi !

 

Puis c’est Dominique, arrêté juste devant moi qui m’explique qu’il s’est fait masser et qu’il repart en douceur. Je resterai avec lui quelques instants avant qu’il ne me laisse sur place, je ne le reverrai qu’au 80éme km avant qu’il disparaisse définitivement.

 

Le retour est de plus en plus dur ! Je me fixe un point pour courir jusque là en m’arrêté un peu avant de renouveler plusieurs fois l’expérience. Mon « Cyrano à moi » est beaucoup plus bizarre que le vrai mais finalement je ne suis que très peu doublé.

 

Les visages des coureurs sont marqués et le ravito en bas de la côte à ST ROME EN CERNON est plus un hôpital de campagne qu’un lieu de divertissement. Il reste 18kms quand je rejoins ma femme pour la 2éme fois et là j’en ai vraiment plein les bottes !

 

Pas question d’abandonner malgré tout car une épreuve comme çà se mérite et il serait trop facile de laisser tomber !

 

Je repars vers ST GEORGES DE LUZENCON où ma belle sœur a promis de m’attendre pour faire les 11 derniers kms !

 

Je ne m’arrêtes plus trop mais ma vitesse frôle difficilement les 7/8km/h c’est dire !!

 

Nous arrivons dans le village où la nuit commence à tomber, je file vers le ravito où je suis marqué par un coureur qui a les pieds en sang et couvert d’ampoules, je me demande bien comment il va pouvoir finir !

 Angélique (ma belle sœur), pars avec moi sans doute un peu vite car je suis obligé de la réfréner !A nouveau la côte de CREISSELS mais cette fois du côté le plus facile, plus long mais moins pentu. Malgré tout, il me faudra un arrêt pour la faire et le pont me paraîtra longtemps inaccessible !

La descente maintenant, j’ai peur pour mon genou même s’il ne m’a plus embêté mais c’est de plus en plus dur !!

 

Je saute le dernier ravito de peur de ne pas pouvoir repartir, c’est à ce moment là qu’Angélique me fixe le défi de ne plus m’arrêter dans Millau jusqu’au bout !

 

Je ne vois pas le 97éme km mais je sais que le 98éme est sur le pont !

 

Je manque de m’embroncher dans un trou de trottoir mais je suis bien au moment d’arriver au 99éme, très bien même puisque j’accélère à présent porté par les encouragements des spectateurs.

 

Je sprinte même carrément avant d’arriver sous l’horloge mythique pour la photo finale !

 

Je n’y crois pas, je l’ai fait !!!

 

Et comme tout le monde dit à ce moment là : JE SUIS CENTBORNARD !!!!

 

 Un Petit massage quand même!! 

Temps final : 11h28’56Temps réel : 11h26’22

Classement : 252 éme sur 1330 arrivants et 1708 partants et 135éme V1/435 

Je reviendrais c’est sûr !!! 

Merci à Laurent de m’avoir supporté du début à la fin !

Merci à Angélique de m’avoir boosté pour arriver !

Merci à tous ceux qui ont suivi cette aventure sur le forum !

Merci à Zak, Alain et Christine pour leur belle surprise !Merci à Jean Louis, Bernard et Eric pour leurs conseils !

Merci à Bernard et Francine pour leur SMS, le 1er à 6h du matin !

Merci à tous ceux qui m’ont encouragé ou soutenu d’un moyen ou d’un autre !

Bravo à Didier et Arnault pour leur 1er comme moi !  

En conclusion si j’ai réussi c’est aussi grâce à vous !!! 

11 commentaires

Commentaire de CROCS-MAN posté le 02-10-2009 à 19:24:00

BRAVO Philippe, Multi marathonien et à présent CENBORNARD et une course rondement menée.
Merci pour ton récit, on se voit demain.

Commentaire de moumie posté le 02-10-2009 à 20:00:00

BRAVO BRAVO BRAVO et RESPECT

Je n'ai jamais douté que tu pouvais y arriver, mais avec autant de facilité, bravo.
Le moral d'acier que tu as, t'as porté, tu as atteint ton objectif, malgré les doutes de certains en 11H.

Bravo philippe

Commentaire de RogerRunner13 posté le 03-10-2009 à 12:39:00

Merci pour ce récit et ces belles photos. Te voilà Centbornard, bravo! pour être aller jusqu'au bout et d'avoir bien géré ta course, total respect.....

Commentaire de pineau posté le 03-10-2009 à 13:34:00

beau compte rendu, félicitation!!! je suis arrivé 1h aprés, c'est vrai que ce circuit est magnifique et une bonne ambiance autour de la course. Bonne suite pour les prochains défis.

Commentaire de the dude posté le 03-10-2009 à 13:39:00

Wahou!!! un énooorme bravo et RESPECT a toi: géré de main de maitre pour une première, t'as même pas l'air fatigué sur la photo d'arrivée.

Le GRR dans 3 ans tu le fais en rigolant :o)

Commentaire de zakkarri posté le 03-10-2009 à 19:13:00

Enorme cr pour une énorme course bravo encore ! Je suis également heureux d'avoir pu t'accompagner pendant ces 20 kilomètres !
@+

Commentaire de patcap21 posté le 04-10-2009 à 19:47:00

Merci pour ton Cr et bravo pour cette course rondement menée, en tout cas ravi d'avoir échangé quelques mots avec toi.

Au plaisir

Pat

Commentaire de jerome_I posté le 04-10-2009 à 20:17:00

bravo

100km est une superbe course et Millau un mythe!!!

Jérome

Commentaire de gdraid posté le 04-10-2009 à 23:25:00

Respect pour le nouveau centbornard qui a Osé !

Merci Philippe pour ce récit bien illustré, où tu décris très bien les états d'âmes successifs de l'Ultra marathonien.

Bravo pour ta performance, sur le circuit mythique des Cents KM de Millau !
Bravo, pour ton arrivée apparemment facile, sans blessures, à près de 9 km/h de moyenne !
JC

Commentaire de McFly posté le 05-10-2009 à 21:51:00

hé, hé, super la photo sous le chrono !
A présent, nous ne sommes que des nains à coté de toi, tu vas encore nous parler ?

Commentaire de Marlène/Mô posté le 09-10-2009 à 23:22:00

Que dire ? sinon comme nos z'amis... BRAVISSIMO, tu t'es entraîné dans des conditions proches de la course, ça a payé. Salut 100bornards !

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.21 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !