Récit de la course : Trail du Pic Saint-Michel 2008, par Khanardô

L'auteur : Khanardô

La course : Trail du Pic Saint-Michel

Date : 1/6/2008

Lieu : Lans En Vercors (Isère)

Affichage : 1645 vues

Distance : 15km

Objectif : Pas d'objectif

27 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

89 autres récits :

Omnia mecum porto

A comme AAB. 44 kikous, 115 décibels, 2000 éclats de rire, un apéro champagne, l’arrivée sous la pluie des plus furieux d’entre nous, et des kikous qui naviguent de table en table, car aucune table n’est plus assez grande maintenant pour contenir tant et tant d’amitié…

 

B comme Béné, qui m’accompagnera sur toute la durée de l’UTMB. Nananère. Oui, cette Béné-là, celle-la même qui a organisé cette course et ces deux jours merveilleux en Vercors. Je ne vais pas vous dire qu’elle est immense, vous le savez tous déjà. Et moi, eh bien je suis le plus heureux et le plus fier de tous les kikous. Nananèreuuuh.

 

C comme Christophe, attentionné et décontracté, qui a vu sa maison envahie de gens plus ou moins propres. Christophe que je voudrais tant pouvoir inviter à mon tour en mes terres, mais verrai-je arriver ce jour ? Ces gens là font tant de choses pour les autres, et il leur reste si peu de temps pour s’occuper d’eux-mêmes…

 

D comme Denise, bénévole de chez bénévole, au grand sourire bronzé tout en haut du Pic, qui distribuait de la Chartreuse sur des petits sucres, petits morceaux de bonheur pour coureurs fatigués…

 

E comme Elegance. Celle du Bloube en 2007 qui est resté jusqu’au bout avec Nono, et celle de Titi qui lui offrit sa coupe. Des grands moments kikouresques. Des choses que je n’oublierai jamais.

 

F comme filles, les filles à Christophe et à Béné, en plein jeu d’aventure sur console, et que l’on a regardées jouer durant quelques minutes tant leur joie de vivre faisait plaisir à voir.

 

G comme Guillaume, le fils de Laurence, auquel j’aurais tellement voulu transmettre quelques mots. C’est con la vie, c’est con un vieux de 48 ans qui n’ose pas aborder un jeune tellement digne. Alors voilà, je t’ai juste tapé sur l’épaule…

 

H comme Humour. Celui de Pinston, alias le Kéké. Le mieux c’est bien sûr de pouvoir l’écouter vanner, commenter, décrire... Ceux qui, pas de pot pour eux, habitent trop loin de la Chartreuse pourront utilement se reporter à la lecture de ses récits. Voilà, comme ça maintenant, ils sont informés.

 

I comme Italie, où Jérôme est devenu centbornard, centbornard de très grande classe même, sur un parcours difficile (1300 D+), et dont nous avons pu suivre et applaudir la course alors que nous étions si loin de Florence. Jérôme tu es un vrai champion, et tu me fais l’honneur de courir et de faire des projets avec moi, j’en suis fier.

 

J comme Josette. Au dernier ravito, aux Allières, une petite voix dans mon dos «C’est ma fille qui est là, derrière vous». Je me suis retourné doucement, en faisant gaffe de ne pas bousculer une pépette de deux ans. Josette était là, qui me parlait du portrait de Lolo, sur mon sac. J’ai commencé à bredouiller un truc, je suis vraiment trop con, alors je l’ai embrassée, et je suis reparti à donf. J’ai même pas mangé ma pâte de fruit. A l’arrivée, j’avais du sucre dans la main et du sel dans les yeux.

 

K comme Kikourou bien sûr ! Est-il bien utile de détailler ?

 

L comme Laurence, présence amicale, grand sourire inoubliable, qui en aide des kikous, à aller au-delà des petits coups de fatigue, des ampoules et autres petites misères qui sont notre lot commun. Lolo qui est derrière chaque podium, derrière chaque ravito, derrière chaque départ et qui toujours nous dit vas-y, continue…

 

M comme Mathias, en très grande forme ce week-end, le Népal lui réussit plutôt bien au boss. Une communauté, une association, un forum, des blogs, des photos, des vidéos, des récits, un chat, une messagerie, une boutique… il n’arrête jamais.

 

N comme Nono, qui ressemble de plus en plus aux escargots du Vercors. Ceux-là montent vite, ils descendent les lapiaz en dansant et ils doublent leurs cousins de la plaine pour vite s’en aller les accueillir sous l’arche d’arrivée.

 

O comme Omnia mecum porto

Si l’on s'étonne de l'insouciance du philosophe, celui-ci répond «Je porte tous mes biens avec moi», donnant ainsi à entendre qu'il n'est point attaché aux biens périssables, et qu'il regarde comme ses biens les plus précieux sa mémoire et le  souvenir de ses amis.

 

P comme Pascale, qui a accepté de remonter du Var une journée plus tôt, puis de garder les enfants à la maison pour que je puisse aller faire mon intéressant avec mes potes kikoureurs. Pascale c’est ma merveilleuse compagne, pour ceux qui ne la connaissent pas encore (et ils ne savent pas ce qu’ils perdent).

 

Q comme on en a eu, oui, on a eu du Q qu’il ne pleuve pas. Oui, je sais ça jure un peu avec la locution latine… Bref…

 

R comme Romain, au doux pseudo de Bibiche, qui à peine installé sur Kikourou va s’en aller à Nouméa pour y monter une extension de notre Village et accessoirement y trouver du boulot. Bon vent Romain, comme on dit dans la Marine, et à bientôt pour des relations plus virtuelles…

 

S comme Samontetro. Lui, il est monté combien de fois au sommet du Pic ce week-end ? Patrick, souriant et gentil comme seuls les très forts savent l’être. Un bénévole comme les imagine…

 

T comme Trélabéné, devenu le rendez-vous incontournable de tout kikoureur habitant au sud de la Loire. C’est un peu notre Mundial à nous, les kikous, avec un point commun avec le football : après la compète, c’est merveilleux, tout le monde il a gagné. Heureusement que le Kéké remet les choses à leur place, cf. plus haut.

 

U comme Ultra Trail. Au train où vont les choses, un jour il faudra peut-être payer pour pouvoir utiliser l’expression. Alors, ça tombe bien, le Trélabéné c’est pas un ultra trail. Ca me plait bien et je crois bien que je ne suis pas le seul.

 

V comme Vercors, qui est décidément bien joli, et bien pentu aussi, quoique puissent dire nos amis de la Yaute…

 

W comme Wilson Salomone, tiens c’est vrai ça, il était pas là lui ?

 

X comme Xavië, qui a déclenché une foule d’émotions canidesques chez Azote lorsqu’elle a senti toutes ces délicieuses fragrances de chiens crevés sur ses habits. Xavië est vétérinaire, comme ma frangine à laquelle il est marié, et ce soir-là, chez Béné, il lui a fallu beaucoup de psychologie pour faire ami-ami avec Zozotte qui a peur, très peur, des vétérinaires.

 

Y comme Yannick qui termine à l’arrache, blessé. Yannick, j’ai eu beaucoup de plaisir à faire le yoyo avec toi au cours de la descente, j’en ai bien profité, car ma place, en temps normal, elle est loin derrière toi ! A bientôt au TGV, tu seras remis et où tu m’enrhumeras dès le départ !

 

Z comme zob, si j’ose ainsi m’exprimer, me suis-je dit in petto lorsque je me suis aperçu que la carte mémoire de mon APN avait flashé, m’imposant d’écrire un récit sans aucune photo.

27 commentaires

Commentaire de Jerome_I posté le 04-06-2008 à 17:27:00

bravo pour ton récit, mème sans photo très agréable... Et les photos par milliers sur picassa, mème à un millier de km du Vercors, j'étais de tout coeur avec vous...

A très bientot Alain

Jérome

Commentaire de Pascaline posté le 04-06-2008 à 17:49:00

Vraiment tu as toujours beaucoup d'imagination pour tes récits, c'est super bien...
tout est dit, avec simplicité et délicatesse...c'est toujours un plaisir de te lire et de te revoir...

Commentaire de langevine posté le 04-06-2008 à 18:09:00

Tout en douceur... tout un poème.. tout un plaisir de de te lire.. et c'est avec le même plaisir que j'espère recroiser ta route d'ici peu!
Bises
Karine

Commentaire de Françoise 84 posté le 04-06-2008 à 18:29:00

Ca se lit tout seul encore une fois, même sans photos!! Merci pour cette petite tranche de littérature, gros bisous frangin!

Commentaire de NoNo l'esc@rgot posté le 04-06-2008 à 18:59:00

Joli abécédaire mon canard, ça nous fait un joli récit comme
tu sais si bien les faire. Merci pour ces mots bien rangés dans l'ordre...
Ravie de t'avoir revu, et à la prochaine !

Bises - L'escargot... du Vercors !

Commentaire de Stéphanos posté le 04-06-2008 à 20:07:00

Merci Alain, de ton agréable et original récit
à bientot

Commentaire de Mustang posté le 04-06-2008 à 20:07:00

prose toujours aussi élégante! bravo!

Commentaire de titifb posté le 04-06-2008 à 20:10:00

Un abécédaire kikourien ? Un inventaire à la Prévert ? Alpha, bêta, gamma, delta...Un alphabet original : un superbe CR, Mister K. Pas besoin de photos, tout ce que tu décris, on le voit très bien. "L'essentiel est invisible pour les yeux", non ?
J'ai BEAUCOUP pensé à vous. Emouvante et magnifique cette rencontre avec Josette...

Commentaire de ptijean posté le 04-06-2008 à 20:22:00

et K comme Khanardô, indispensable KiKoureur pour les Kourses KiKomptent

A bientôt grand K

Ptijean

Commentaire de paspeur posté le 04-06-2008 à 20:24:00

A quel récit
B ien vu
C 'est génial de te lire
D es images
E t des émotions
F allait y penser
.
.
.

Denis

Commentaire de Olycos posté le 04-06-2008 à 21:21:00

Toujours aussi agréable de te lire...
Très content de t'avoir revu.
A bientôt
Oly

Commentaire de maï74 posté le 04-06-2008 à 22:02:00

E comme Emotion en lisant ton récit et où l'on ressent tout le plaisir et la convivialité qui ont régné sur ce week-end kikouresque, c'est beau le sport !!!

Commentaire de Davidou le minou posté le 04-06-2008 à 22:06:00

Quel récit original et facile à lire. Après une dizaine de récits sur ce trail, tu arrives quand même à écrire ce que personne n'a écrit jusque là.

Au plaisir de te recroiser, et puis... quand même bravo pour ta course ;-)

David.

Commentaire de blob posté le 04-06-2008 à 22:14:00

Quelle plume,

Quelque part, c'est normal de la part d'un canard.

Content d'avoir fait ta connaissance, et à bientôt (Templiers voire avant)

Commentaire de vial posté le 04-06-2008 à 23:10:00

ton récit c'est le béaba
j'en reste bouche bée
c du très grand
d que je peux je.....
é puis non

j'arrête là car côté texte je ne t'arrive pas à la cheville
bravo Alain
te lire ou te parler est toujours autant de plaisir pour nous tous
Michel

Commentaire de Piloumontagne posté le 04-06-2008 à 23:42:00

1156 mots et pas un de trop.
Bravo à toi et merci.
Pierre

Commentaire de Le Lutin d'Ecouves posté le 05-06-2008 à 00:32:00

On ne l'avait pas encore fait le coup de l'alphabet, mon Khanard ! C'est comme une de tes dernières interventions sur le forum : tu poutres tout le monde !
Sinon, j'ai bien aimé les photos... (le Lutin est méchant !)

Commentaire de fanfan59 posté le 05-06-2008 à 07:33:00

Merci Alain. Ton cr est superbe : émotions, rencontres, amitié ...
Chtigrincheuse _ toujours aussi fan

Commentaire de taz28 posté le 05-06-2008 à 08:47:00

Tant de belles choses à lire...toujours..et encore...
Merci Alain pour ces lignes emplies d'émotion et d'amitié !!!

Le poids des mots sans les photos, cela suffit ...

Bisous

Taz_fan_aussi

Commentaire de L'Castor Junior posté le 05-06-2008 à 11:50:00

Bon, j'aurai au moins eu la chance, pendant cette course, de ne pas me faire sucer par un analphabète...
A bientôt mon Khanard ;-))

Commentaire de DJ Gombert posté le 05-06-2008 à 12:12:00

J'ai adoré :

des mots, encore des mots, structurés, ordonnés, ... si futiles parfois, mais si souvent utiles.

Merci

Commentaire de _azerty posté le 05-06-2008 à 14:24:00

1 2 3 ...
SOLEIL !!!

Commentaire de akunamatata posté le 05-06-2008 à 15:47:00

heureusement que tu n'as pas sorti les ideogrammes chinois ...

Commentaire de eric41 posté le 05-06-2008 à 16:35:00

Merci Alain.
Eric

Commentaire de nicnic38 posté le 05-06-2008 à 21:56:00

c'est simple mais ça claque a chaque lettre

merci de ta générosité!

Commentaire de LtBlueb posté le 05-06-2008 à 22:20:00

Quand on voit arriver un récit de Khanardo, on est toujours tout émoustillé à l'idée de découvrir ce que tu nous as réservé cette fois Alain ! Encore une fois , on n'est pas décu !
Joli ABCdédaire ! Pour l'élégance, cette année je repasserai... pour t'avoir déposé à 2km de l'arrivée : promis si je te rattrape ainsi à l'UTMB, je t'attendrai :))) chiche ?

Commentaire de le_kéké posté le 07-06-2008 à 09:02:00

Juste une lettre M comme Merci à Alain le Khanardhö tu es formidable ...

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.16 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !