Récit de la course : Ultra Trail du Mont Blanc 2011, par maï74

L'auteur : maï74

La course : Ultra Trail du Mont Blanc

Date : 26/8/2011

Lieu : Chamonix Mont Blanc (Haute-Savoie)

Affichage : 903 vues

Distance : 166km

Objectif : Pas d'objectif

26 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

238 autres récits :

Un ptit tour et puis s'en va...

Vendredi 26 août : après une soirée à patienter et reposer les jambes, me voici sur la ligne de départ de l'UTMB, motivée et heureuse d'être là malgré la pluie.

Je me revois, 5 ans en arrière, suivant en voiture l'UTMB de mon chéri, impressionnée, fascinée par ce défi qui me semble inaccessible. Un jour peut-être...

Ce jour est arrivé, et je me sens d'attaque. Forte de mon expérience d'un GRR réussi et le moral au taquet, je suis assez confiante.

Quelques doutes subsistent tout de même, ayant vécu une 2e partie de saison très chaotique depuis juin avec un coup de barre monumental suivi d'un gros break au moment où il fallait s'enquiller les grosses sorties et les week-ends chocs.

J'ai même songé renoncer à faire cette course tellement j'étais au fond du fond... Mais de fil en aiguille, j'ai remonté la pente et recommencé à y croire. Les stages que j'encadre me permettent de me remettre dedans gentiment et mon expérience de pacer de Martine au TOE est l'occasion d'un test "matos-guiboles-bouffe" grandeur nature. A J-15, je retrouve même des supers sensations d'aisance à l'entrainement, qui me rassurent pleinement.

Je prévois de partir tranquillement, de gérer jusqu'à, au moins, Courmayeur, voire la Fouly. Mon objectif : revivre le bonheur d'un ultra bien géré comme à la Réunion 10 mois auparavant, et partager tout cela avec ma famille et mes amis (Nico et mes enfants, Blob, Blobette, Badgone, Martine) qui me font le plaisir de me suivre et de m'assister.

23h30, c'est parti. La partie roulante jusqu'aux Houches se passe sans encombre et me voici dans le col de Voza, où je retrouve avec plaisir Zorglub, avant qu'il ne me distance à l'approche du col.

Il pleut des cordes mais je n'en souffre pas spécialement, je redouble de vigilence sur mon hydratation, je mange régulièrement. La descente sur St Gervais commence à être acrobatique, quelques belles gamelles devant moi.

St Gervais : je ravitaille et m'arrête en sortie de ravito pour changer le manches longues et le buff détrempés grâce à la présence de Nico. Trop bon de repartir au sec, c'est génial !

Je repars direction les Contamines, autour de moi pas un mot, le silence de la nuit tout juste rythmé par les foulées et les éclairs qui zèbrent le ciel, loin du côté de la montagne. Je gère toujours mon allure, le cardio est nickel, par contre peu après le ravito des Contamines je ressens une petite pointe tendineuse sur le haut du quadriceps droit.

Et merde, pas déjà ! Bon, allez c'est pas grand chose et avec un peu de chance, ça n'évoluera pas. Reste concentrée sur l'alimentation, l'hydratation. Quelques km plus loin, se rajoute une pointe dans le haut du mollet droit... Le doute me traverse, je n'en suis qu'au début de mon parcours ! Mais rapidement, je balaie toute pensée négative (=> special for blob ;-)): "bon, ma cocotte, c'est mal parti pour tes tendons mais c'est pas ça qui va t'abattre. Oublie l'ultra idéal, là ça va pas être une partie de plaisir, tu es partie pour en chier, mais tu vas tenir".

Pour ne pas focaliser sur les douleurs, je sors mon i-pod et me concentre sur le reste. D'ailleurs le reste, ça va super bien, je monte en direction de la Balme avec la patate ! J'y retrouve Zorglub et Stephanos avec lesquels je vais faire une bonne partie de l'ascension du col du Bonhomme.

Un point me tracasse tout de même : je dis à Zorglub que je fais des arrêts pipi hyper fréquents (top glamour les discussions en ultra trail !), et que je pense donc être bien hydratée, ce à quoi il me répond que ça peut justement être mauvais signe...

Bon, faudra que je me renseigne sur cette histoire, pour l'heure faudra faire avec... Derniers lacets avant le col, le jour commence à poindre, dévoilant une montagne saupoudrée de neige, dans un dégradé de bleu-violet-rose, sur fond de "Someone like you" d'Adele dans mes oreilles... c'est tout simplement grandiose, je savoure ce moment incroyablement touchant et éphémère...

Au refuge, j'amorce la descente... et la grimace : une contracture s'est installée sur le quadriceps gauche, profitant de la compensation des tendinites... Chaque pas est douleur, je peux à peine trottiner, et dans ma tête le tableau s'obscurcit.

Des wagons de coureurs me doublent, parmi eux DavidD, que je ne reconnais pas tout de suite. Je vais faire le point aux Chapieux, mais cette contracture m'inquiète énormément. Ravito, je prends le temps de manger, faire le plein de la poche, échanger qqs mots avec David qui a l'air très frais.

Je repars après un contrôle de mon sac, sur la route qui mène à la Ville des Glaciers. Je tente de trottiner sur ce plat montant, mais ma foulée devient immédiatement claudiquante, la marche s'impose. Je m'arrête pour mettre une compresse de flector sur ma contracture, à l'instant où Stephanos me rejoint et s'inquiète de mon état. Il me file un Nurofen et du magnésium, Tanguy qui passe aussi par là me donne de la Sportenine, bref j'ai des anges-gardiens autour de moi, merci les gars !

J'espère encore que tout cela fera effet, j'attends un petit miracle en quelque sorte. J'attaque la montée de la Seigne en compagnie de Stephanos et Zorglub, on discute tout le temps, du coup l'ascension passe assez vite, sous les flocons. En montée, je ne sens pas ma contracture, juste les tendinites mais ça, j'arrive encore à gérer, du coup j'ose espérer poursuivre mon bonhomme de chemin sans autre tracas jusqu'à Chamonix...

Mais la bascule dans la descente sur le lac Combal va vite me ramener à mes moutons. Si j'arrive à trottiner sur quelques minutes, ce sera de courte durée, la contracture se révélant de plus en plus douloureuse, au point de m'obliger à marcher (mais peut-on appeler ça marcher !) en boitant, appuyée le plus possible sur mes bâtons.

Je dis à Stephanos et Zorglub (qui a lui aussi des ennuis tendineux) de ne pas m'attendre. Là, dans ma tête, je comprends que je m'achemine vers un abandon. Pourtant dieu sait que j'ai la gniaque et le mental prêt à endurer encore des heures et des heures, mais là c'est on corps qui me lâche et je ne peux que l'écouter. Je rentre dans la tente de l'infirmerie, on m'applique du Decontractyl, je préviens mon fan-club qui est à Courmayeur que je tente de faire soigner ça mais que l'espoir de repartir est mince.

Blob  me recommande de prendre le temps de me reposer, de ne pas lâcher le morceau. Comme j'aimerais pouvoir continuer... mais au fond de moi je sais.

Après une tentative pathétique sur la large piste, je retourne dans la tente et rends mon dossard. Je sais que je prends la bonne décision, et je me remémore mon abandon sur le GRR en 2009. Je suis dans le même état, sauf que là je n'ai que 65 km et 10h de course dans les jambes. Y a forcément un truc qui a merdé, va falloir que je comprenne ça.

Nico et les enfants me récupèrent, j'ai un mal fou à les suivre pour rejoindre la voiture, 2 km plus loin. Le moment le plus dur est lorsque je retrouve ma bande de supporters à la base-vie de Courmayeur. Je fonds en larmes en balbutiant un "je suis désolée...", ils me réconfortent comme savent le faire des Amis.

Aujourd'hui, l'heure est à l'analyse de ce qui m'a menée à cet abandon, car, si j'ai bien conscience qu'en ultra-trail, on ne peut jamais se garantir un scénario de course, que tout est possible, le pire comme le meilleur, j'ai quand même le sentiment d'avoir raté quelque chose, en plus d'avoir eu une préparation insuffisante.

Alors ce ptit tour, aussi bref et douloureux soit-il, je le prends comme une expérience de plus, une expérience qui me permettra de progresser encore et encore.

Merci à tous ceux qui m'ont suivie et encouragée, sur place, par mail, par sms, par téléphone, c'était fantastique de se sentir aussi soutenue. 

Merci à mes compagnons de course Stephanos, Zorglub, Tanguy, DavidD : bravo à vous les gars, tous finishers !

Merci à mon équipe de choc : Nico, mes enfants, Bertrand, Cathy, Martine et mon coach préféré Christian, vous avez été extra !

Et enfin merci à Sport 2000 Epagny qui m'a fait confiance durant toute la saison, dans le bon comme dans le moins bon...

(PS spécial pour mes parents : vous avez rien raté ! On revivra tout ça en version "positive attitude" et ensemble, dans pas longtemps, c'est promis !) 

 

 

 

26 commentaires

Commentaire de millénium posté le 01-09-2011 à 22:17:20

oups...Le récit que je n'aurais jamais voulu lire ! T'inquiètes pas trop miss : Tu as maintenant une grande source de motivation pour aborder la suite de ta carrière d'ultra traileuse . Tu vas vite rebondir et ça va chauffer sur les sentiers !!!! Avec toute mon amitié , ma confiance et de gros bisous

Commentaire de martinev posté le 01-09-2011 à 22:26:21

Mailys comme tu le dis si bien on peut connaitre le meilleur comme le pire. Ce n'etait sans doute pas le bon jour. On ne peut pas lutter contre son corps par contre je retiendrais de ce we ta hargne et ton mental avant le depart malgre la pluie. Tu va vite rebondir car tu es une grande championne.

Commentaire de DavidD posté le 02-09-2011 à 08:26:31

Ce n'est que partie remise pour l'an prochain. Tu vas revenir encore plus motivée et avec une préparation mieux gérée, cela va passer sans problème avec un podium à la clef. Tu as le mental pour... mais quand le corps ne veut pas, il est difficile de lutter. Si cela peut te rassurer, j'ai connu l'abandon en 2008 sur la CCC parce que mon corps n'a pas voulu aller au bout. J'ai manger des pâtes à champex que mon corps a refusées : trop salées. Résultats : vomissement à la sortie de la tente, puis dans toute la montée de bovine et de la bille dans la descente sur Trient où j'ai dû abandonner pour finir sous perf de Primpéran. L'année suivante, je finis la CCC sans manger de pâtes et sans être fatigué à l'arrivée et cette année je finis l'UTMB toujours sans pâtes. Je suis sûr que tu connaitras la ligne d'arrivée l'année prochaine. Tu en auras appris un plus sur toi et la gestion de ton corps, ce qui te rendra plus forte pour l'avenir. Rendez-vous l'an prochain au départ et à l'arrivée.
Bon courage
Amitiés
PS : j'aurais préféré que tu me donnes un meilleur message aux Chapieux et que l'on fasse quelques km ensemble

Commentaire de laulau posté le 02-09-2011 à 08:33:20

Ce n'était pas le bon jour, voilà tout ! Mais tu vas revenir encore plus forte !
Aupa Mailys !

Commentaire de blob posté le 02-09-2011 à 08:55:23

Quand tu auras isolé ce qui a cloché dans ton corps lors de cette course, ça va faire mal, je le sens ! En tout cas, il n'y a rien à se reprocher surtout, ça n'était pas le bon jour, c'est tout, et ça reste un divertissement
En tout cas, content d'avoir pu t'assister pour de vrai dans ton ascension finale vers le glacier de Courmayeur

Commentaire de Goldenick posté le 02-09-2011 à 09:30:02

Merci Maylis pour ton CR! Tu reviendras vite plus forte sur cet UTMB

Commentaire de Valoff posté le 02-09-2011 à 09:37:52

Comme tu l'a dis , c'est une expérience en plus même si tu n'a pas terminé, et puis tu a voulu quand même t'aligner avec un faible entraînement, c'est déjà balèze d'avoir couru 10h et d'avoir continuer malgré la douleur, t'a la gniaque ça se sent !!
Super récit et ce n'est que partie remise !!!
Bonne récupe

Commentaire de tidgi posté le 02-09-2011 à 13:33:21

"Un p'tit tour et puis s'en va"... pour revenir encore plus forte.
Avec ton expérience accumulée (en bien ou en moins bien), pas de doute, ce tour il va être bouclé de fort belle manière la fois suivante.

Récupère bien, sans oublier le reconfort apporté par tes proches et tes amis.
Amicalement,

Commentaire de LtBlueb posté le 02-09-2011 à 16:12:30

nul doute que ta déception fut multipliée par le nombre de personnes que tu savais te suivre dans ce long périple, d'autant que dans ces coup de temps là, on se sent redevable de quelque chose envers eux... souci lié à un point particulier ou à une conjonction de plusieurs facteurs ??? tiens nous au courant de tes analyses. bon courage pour tes futures aventures . a la prochaine arche d'arrivée franchie, ton bonheur n'en sera que plus grand...

Commentaire de maï74 posté le 03-09-2011 à 18:38:52

C'est vrai ce que tu écris, Philippe, j'aurais tellement aimé remercier mes "supporters" en franchissant l'arrivée avec eux, c'est certainement ce qui est le plus décevant dans l'histoire !
Merci pour tes encouragements !

Commentaire de ch'ti Gone posté le 02-09-2011 à 23:22:37

Merci pour ton CR. Pas facile d'écrire quand les choses n'ont pas bien tourné.
Ton UTMB non abouti met en valeur la perf que tu as fait au GRR.

Pour tes mictions à répétition : le probleme vient peut-etre d'une boisson pas assez concentrée... (c'est une piste de réflexion, certains seront beaucoup plus compétents que moi pour t'aider à analyser)

Je te souhaite un bonne récup et de pouvoir rapidement t'engager sur d'autres objectifs.

Commentaire de akunamatata posté le 03-09-2011 à 07:40:57

Hello Mailys,
merci pour ton CR, on sent que tu as vecu l'evenement a fond independamment de l'abandon premature. ca te servira pour la prochaine fois ;)

Commentaire de langevine posté le 03-09-2011 à 15:36:43

Je sais que tu réfléchiras suffisamment sur les raisons de ton "échec" pour mieux revenir dans quelques temps et surtout te faire plaisir!! bisous

Commentaire de Jean-Phi posté le 03-09-2011 à 17:11:10

J'ai suivi tes péripéties sur le GRR l'an dernier,tu avais été fantastique. Ce n'est pas passé cette année, tant pis. Tu es une grande coureuse, une grande ultra traileuse. Le corps a parfois des raisons... tu connais... Courage et surtout remt-toi bien !!!

Commentaire de gjoss posté le 03-09-2011 à 18:43:35

Allez Maï,
Un peu de repos, une bonne analyse de ce qui a déconné et tu repartiras encore plus forte. Comme d'hab :-)
Aupa Aupa Maï !

Commentaire de emy73 posté le 03-09-2011 à 21:17:08

Coucou Maïounette,

Tes supporter le sont toujours, dans les bons, comme dans les moments plus difficiles. C'est à ça que l'on reconnait des vrais supporter ;-)
Alors pas d'inquiétude, tu ressortiras bien plus forte encore de cette expérience, et mieux encore, tu as déjà cette petite flamme au fond de toi, celle qui t'appelle pour prendre ta revanche l'année prochaine si tu vois ce que je veux dire...? ;-)
Forza Maïounette!
biz
emy

Commentaire de ptijean posté le 04-09-2011 à 19:08:01

Rappel toi ta première expérience du GRR............et maintenant,la deuxième tentative....tu vois, rien de grave juste un commencement. Vivement ton récit de 2012
Bises et à bientôt JF

Commentaire de tounik posté le 05-09-2011 à 08:33:04

C'est le jeu ma pauv' Lucette. On peut se poser la question de savoir si on s'alignerait au départ d'une course en étant certain de terminer. Finalement l'un des intérêts de l'ultra, c'est de déterminer sa capacité à surmonter les doutes et aussi, parfois, les échecs.

Commentaire de Tercan posté le 05-09-2011 à 08:37:10

Jamais facile à vivre un abandon, surtout quand on est super motivée comme tu l'es.
Mais bon, maintenant, on te connait, on sait comment tu sais rebondir, alors l'UTMB 2012 n'a qu'à bien se tenir, ça va être grandiose !!!
Bonne récup et soigne toi bien !

Commentaire de eric41 posté le 06-09-2011 à 12:25:00

Merci pour ce CR Maï.Battante comme tu es la seconde tentative sera la bonne.
Eric

Commentaire de Zorglub74 posté le 06-09-2011 à 13:53:27

Salut Maïlis, bravo pour ton CR réaliste. De mon côté je garde les bons souvenir de mon départ avec Stephanos puis des heures passées en ta compagnie, le levé du jour au bonhommme, magnifique et même la neige au col de la Seigne qui rendait le paysage irréel. Pour les mauvais souvenirs et les difficultés il faudra aussi que je mette des mots dessus dans mon CR. En te souhaitant bon vent pour tes prochains objectifs et à bientôt sur les sentiers ou les pistes de notre joli coin de France.

Commentaire de Tamiou posté le 06-09-2011 à 18:40:34

Salut Miss, désolé pour toi mais ce n'est que partie remise et ta positive attitude te servira pour le prochain.

Commentaire de yolfi posté le 07-09-2011 à 22:31:15

ouch, t'avais pris un depart canon!
j'aurais bien fait un bout de chemin avec toi...next time, sure!
Laurent

Commentaire de laurentrail91 posté le 12-09-2011 à 10:22:59

Salut,
je viens de passer à la Fnac , j'ai eu confirmation qu'Adele sera de nouveau en concert au col du bonhomme fin aout 2012 ainsi qu'à Courmayeur et Chamonix.Alors prends tes places et patientes.
J'espere qu'il y aura assez de places pour les concerts et que l'on pourra participer au concert du dimanche à Chamonix.
à plus bisous

Commentaire de Mamanpat posté le 15-09-2011 à 11:05:27

Les champions se reconnaissent aussi - surtout ? - dans ces moments là...
Et pour moi tu en es une très très grande... de championne !

Commentaire de yves_cool_runner posté le 08-11-2011 à 22:28:06

Le seul moyen de ne jamais abandonner, c'est de na pas prendre le départ ! Bravo pour ce que tu as fait et bravo d'avance pour ce que tu feras.

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.15 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !