Récit de la course : Ultra Trail du Mont Blanc 2011, par Kevin99

L'auteur : Kevin99

La course : Ultra Trail du Mont Blanc

Date : 26/8/2011

Lieu : Chamonix Mont Blanc (Haute-Savoie)

Affichage : 525 vues

Distance : 166km

Objectif : Pas d'objectif

1 commentaire

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

239 autres récits :

UTMB 2011 Edition Bonus

J’avais envie de participer à l’Utmb depuis quelques années et après en échec au tirage au sort en 2010 mon participation était presque assuré.  Il me resté juste de faire l’entrainement.

Au début l’année mes courses était bien passés. Jai fais la trail de cabornis, Lyon Urban Trail et Nivolet Revard, mais ma dernier course de préparation l’Annecime Maxi Race était plutôt catastrophique.

Une  mauvais gestion de course et un début de déshydratation a fais que j’ai terminé en 17h22 seulement 8 minutes avant la fermeture de la course. J’ai avais les doutes si j’étais capable a faire l’utmb sans être éliminer par les barrières horaires.

Apres l’annecime j’ai passé quelques semaines d’entrainement léger avant participer à un stage sur la parcours de l’utmb animé par Vincent Delebarre. Cette stage me permis de reprendre la confiance

J’ai arrivé a Chamonix la samedi avant la UTMB avec ma copine. On a profité pour faire quelques randonnées et je fais quelque petits footing de 30 minutes. On a même eu le temps pour croiser Killian au restaurant la mardi soir.

 

J’ai suivi la météo chaque jour mais la provision pour vendredi n’était pas bonne.

Comme promis la vendredi matin j’ai récu une message de l’organisation pour dire que la départ était retardé pour éviter la grosse perturbation prévu pour la fin d’après midi et début de soirée.

J’ai fais une sieste l’après midi et après un bonne repas et une douche j’ai commencer a me habillé pour la départ.Ca sera la premier fois je commence une course en portant un pantalon imperméable. Un peu avant 22heures on quitté  notre location pour aller vers la départ de la course sous la flotte.

A 22h00 je m’installe dans le sas de départ. Il n y a pas grand monde encore. Il pleut. Je voir les autres gens qui sont participer au même stage que moi.

A 23h30 c’est le départ. On part sur un parcours modifié. Après vallorcine on retourne vers chamonix par le fond de vallée plutôt que montée au tête au vents.

Je suis bien placer a la départ qui me permettre de courir toute suite. Je cours dans les rues de Chamonix, l’ambiance est génial. A la roundpoint à la sortie de Chamonix je voir ma copine a je fais un bisous. Sur la route vers la gaillard je lève le pied un peu il faut pas partir trop vite il reste les km et d+  à faire.  

Je arrive aux Houches après 50 minutes de course et la je rende compte que ma frontale ne marche plus (Petzl Myo XP). Je change les batteries mais il y a rien à faire il marche toujours pas c’est foutu.

J’enlève ma deuxième frontale (Petzl Tikka) que j’ai mise à tour de ma taille et j’ajuste la bandeau afin que ça soit assez serrer pour ma tête. Je perdre presque 10minutes avec cette problème de frontale et les centaines des places.

Après je continue sur la route pour une centaine de metres avant commencer a monter la col de voza. Je monte le col sans trop forcer et arrive au pontage de Delevret après 2h14 de course.

Apres le pointage je commence la descente rendu glissant par la pluie vers Saint Gervais. La descente se passe bien je gagne beaucoup de places sans trop forcer.

On arrivant à Saint Gervais la pluie commence à diminuer. Je remplie ma poche d’eau et prendre  et prendre le pain fromage et saucisson avant partir la pause est rapide et boucler dans une minute.

Apres je monte vers les contamines. En arrivant à les contamines il commence a fais plus frais.

Je recevoir les sms de ma copine qui m’encourage et je l’appel pour expliquer ma probleme de frontale. Je le donne ma code de ma carte bleue et je la demande de m’achetai une bonne frontale. On a prévu de se voir a Courmayeur et une bonne frontale sera mieux pour descente la grand col ferret demain soir.

Je continue a grimper en passant par notre dame de la gorge avant arriver au balme. Il commence a faire jour et je voir la niege sur la col du bonhomme.  Je enlève ma veste et t-shirt et mettre ma polaire manche longue et remettre ma veste. Il faut les vêtements chauds pour passer le col du bonhomme.

Je continue à monter doucement au col du bonhomme. La montée est assez raide. Apres la col la passage du refuge est roulante qui me permet de relancer plusieurs fois. Il neige un peu. Mais il arrête de neigé en approchant les chapieux

Apres la descente aux chapieux  j’ai commencé de sentir la fatigue donc j’ai fait a micro sieste au bord de chemin vers la route de ville de glaciers  Au bout de 17 minute quelqu’un demande si je vais bien je ne dorme plus donc je me lève et pars ver la Col de la Seigne je me sens mieux après ma sieste et je monte la col de seigne. Il commence a neigé.

Apres la descente j’arrive au Lac Combal. Jé remplie ma poche d’eau mange un peu et boit de coca avant partir. Je pars avec moins d’une heure avance sur la barrière horaire.

Je monte au arrête de mont favre et après je descends vers le col chercrouit. Et la je recevoir un texto de l’organisation la parcours et changé. On ne passe plus par bovine mais on descende au Martigny ça fait que la course et prolongé  (170km et 9700mD+) Ca va être dur on a pas de nouvelles pour les barriers horairesencore  et je doute si je suis capable a arriver a Chamonix avant 19h00. Il commence à faire plus chaud et j’enlève ma veste et pantalon et remettre en T-shirt. Je continue a descende au col de chercrouit je mange la viande de grison (très bon) et repart vers Courmayeur. Au début la descente est longue je suis dernier beaucoup de gens qui descendre très doucement et j’ai mal à les passer sur la monotraces. Apres double plusieurs personnes sur les lacets de la chemin j’ai enfin la passage libre et j’accélère sur la dernier partie de la descente. J’arrive a Courmayeur et traverse les rue de la ville avant arriver au ravito il est 16h30 je change mes t-shirt et chaussettes, je prendre les gels et nourriture pour la reste de la parcours, ensuite je passe pour voir ma copine. Elle ma donne un nouvelle lampe frontale pour ma deuxième nuit et les sandwichs au jambon et vache qui rit (trop bon) et œufs dur pour manger sur la parcours.

Je fais un bisou  et pars avec seulement 40minute s avance sur la barrière horaire il faut rester vigilante. Je monts au refuge bertone et mange un soupe. Je mettre les vêtements chauds La soleil baise et il commence a fais plus froid .Je contineue vers le refuge bonatti je gagne quelque places et ensuite je descendre vers arnuva. Je double encore la gens sur la chemin. A arnuva je voir ma copine ca me fais remontée la morale. La grand col ferret sera dur a vec la vent. Je mange un de mes sandwichs et je fais un bisou avant partir. Je remettre ma pantalon imperméable pour me protéger de la vent au grand col ferret. Je monte doucement le col.

Après je commence la descente c’est mieux avec les deux frontales. Mais on approchante la peule je commence a sentir la fatigue je suis moins lucide et j’arrête a la peule pour dormir dans une yourte à coté la refuge. Je dors 25 minutes avant une femme passe dans la yourte pour nous dire il faut partir si on veut pas être éliminer par la barriere horaire à la fouly.

Apres la sieste la reste de nuit ce passe  bien. J’ arrête juste 2 minutes a la fouly et avance bien.

A la arriver au champex il faisait encore nuit et j’ai fais encore une sieste et mange pour récupérer pour la dernier partie de parcours.

Après champex et une descente assez raide je commence un court montée mais je me sens fatigué . Je n’avance pas sur cette monté et je suis doubler par tous la monde. Donc je fais un court sieste de 15 minute et mange un gel avant repartir.

A la arriver a martigy je demande combien kilometre rester jusqu trient. Quand le bénévole a annonce 12km et 1000m de denivelé je rendu compte que c’est juste pour arriver avant la barrière horaire à trient.

J’ai merdé.  Je n’ai pas d’envie d’être eliminer donc.il faut aller plus vite. Je me lance sur la col de la forclaz . Après quelques minute, ma copine m’appel pour ma dire que je suis prévu a trient a 14h00 juste 15 minute avant la barrière horaire.C’est trop juste,  Il faut accélérer

 Je n’ai pas de choix je doit tout donné sur la montée de la col de la forclaz. Je trouve un bonne vitesse et commence à double par mal de gens. Ca monte raide et je mange la pate d’amande pour garder l’énergie sur la montée. J’arrive au Col de la forclaz il y a plein de monde. Apres j’ai commence la descente vers Trient et j’arrive la bas à 12h47

J’ai fait Martigny – Trient en 1 :35 plus vite que Németh Csaba, Antione Guillon et Tsuyoshi Kaburaki

Je mange un sandwich et les œufs dur, boit la coca et remplie ma poche d’eau et par à 12 :59. J’a retrappé le temps je 1h16 d’avance sur la barrière horaire. Je n’ai plus de stress et me sente bien je monte bien Catogne et je  gagne encore des places et après je commence à descendre vers Vallorcine. Ma copine m’attendre la bas et en arrivant je le fais un bisous je bois la coca et remplie ma poche d’eau et je part en marchant avec ma copine et mange un sandwich. En arrivant au col des montets je remettre à courir à je descendre rapidement vers Argentiere. Je voir encore ma copine qui me prendre en photo je bois de coca mange une compote de pomme et parte pour le retour vers Chamonix. Je me sens bien. Je gagne encore les places jusque Chamonix et arrive à Chamonix la course et presque bouclé. Il ya pleine de monde dans la centre la fin est vraiment magique. Je termine en 42h55. 762eme et 12eme au challenge kiks UTMB

Enfin je suis finisher

Sur la fin parcours entre Martigny et Chamonix je reussi à ganger 363 places.

1 commentaire

Commentaire de frankek posté le 04-09-2011 à 11:22:55

Bravo ! La boucle est bouclée...Place à la récupération maintenant:)
A bientôt sur les sentiers.

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.16 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !