Récit de la course : Ultra Trail du Mont-Blanc 2015, par lemsmatt

L'auteur : lemsmatt

La course : Ultra Trail du Mont-Blanc

Date : 28/8/2015

Lieu : Chamonix Mont Blanc (Haute-Savoie)

Affichage : 888 vues

Distance : 168km

Matos : 2 paires de VFF
3 paires de Injinji
...

Objectif : Terminer

2 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

240 autres récits :

L'UTMB et mes FiveFingers

Voilà mon CR de l'UTMB couru en FiveFingers.

D'autres CR en plus de celui là, sur mon site http://www.pikture.ch 

Bonne lecture... 

ULTRA TRAIL MONT BLANC

8/29/2015

0 COMMENTAIRES

 
Photo
Me voilà de retour dans cette fameuse vallée de Chamonix, où tous les ans à la fin août se déroule une course pédestre consistant à faire le tour du Mt-Blanc, et ce, le plus vite possible!?! Je fais partie de ces heureux élus, qui vont prendre part à cette course appelée "UTMB". 

C'est l'histoire du dossard "1504", chaussé de ses FiveFingers.

Vendredi 17h, je me glisse sur la ligne de départ en compagnie de 2400 autres vaillants coureurs, qui attendent 18h, pour le départ. Une heure à attendre en plein soleil c'est long et bruyant... vivement que l'on partent!
18h pile, tel un coucou suisse, le départ est donné, la traversée du "bled" est courte mais intense, il y a des milliers de spectateurs, c'est magique.
Une fois sorti du bain de foule, le parcours nous emmène sur les Houches, une partie roulante où il faut faire attention de pas s'emballer. J'aborde ces premières heures tranquille mais déjà, même à cette allure "tout cool" ça ne va pas  au top, j'ai de nouveau les pulsations trop haute, je ralentis pour entrer dans ma zone d'endurance, mais dans la limite supérieur!! Je croise Sylvain Laur big boss Compressport, qui se demande comment je vais faire pour courir toute la course en FiveFingers!
Les Houches passé j'attaque la 1ère montée, je croise Nuria Picas suspendue à ces bâtons, elle abandonnera à la Balme. Je monte pas vite, l'oeil rivé sur mon cardio qui reste désespérément haut! Enfin j'arrive au sommet du Délevret, un peu de plat puis la descente sur St-Gervais.. Mais voilà dans  la descente je dois ralentir sinon mes pulses explosent, alors je descends "jogging"!! Le passage à St-Gervais est toujours un grand moment, une foule digne du tour de france, St-Gervais passé direction les Contamines, je suis toujours obligé de marcher plus que courir, et j'arrive aux Contamines en 353ème position, je rigole car je m'y attendais un peu vu mon allure, vivement que je puisse commencer ma course!!

Photo
 
Photo
Les Contamines marque l'entrée en montagne, ça tombe bien il fera un peu moins chaud, ça ira peut-être un peu mieux pour moi.
La montée au col du Bonhomme se passe plutôt bien, a 2400m il fait enfin plus frais, je dépasse des coureurs et cela faisait un bout de temps! Passé le Bonhomme, descente sur les Chapieux, où j'arrive 300ème, j'en profite pour bien me ravitailler l'étape d'après est longue avec le col de la Seigne et surtout une variante de plus (c'était un peu court) le col des Pyramides calcaires, un petit détour d'une heure! Lac Combale je fais un arrêt express juste pour remplir mes flasques qui sont vides de chez vide après 3h30 depuis les Chapieux! Puis direction l'Arrète du Mont-Favre, dernière difficulté avant la grande descente sur Courmayeur. Je commence à aller de mieux en mieux, c'est bon pour la suite, la descente sur Courmayeur me confirmera mes sensations, je m'amuse dans cette descente que j'ai toujours apprécié, et reprend 30 coureurs, pour entrer à Courmayeur 270ème!
Je récupère mon sac d'allègement et file directement aux massages, mes jambes en auront besoin, deux personnes s'occupent de mes jambes et moi pendant ce temps je fais une petite sieste, d'une pierre deux coups!! Après ce bon moment il est temps de remettre un peu d'énergie dans la machine, pâte très "al dente" et sauce tomate....excellente, on est en italie!!
Nouvelle paire de chaussettes Injinji et de FiveFingers, le maillot Compressport manche courte, parce qu'il va faire chaud très chaud, et quelques Mulebar Eastern Express les meilleurs, et c'est reparti pour la 2ème moitiés!

Photo
 
Photo
Je ressorts 337ème après 50min d'arrêt, mais ça va bien je me sens mieux, et dans la montée à Bertone je vois tout de suite que ça va mieux, je monte vite et mon cardio est tout en bas, c'est cool, je rattrape pas mal de monde (46 coureurs), seul un me collera aux basques, il s'appelle Quentin, surpris à ce moment de la course, de voir un coureur passer à cette vitesse. Lui aussi a eu un début de course difficile et va maintenant mieux aussi, alors autant faire la route ensemble!
La section Bertone-Arnuva, je l'a redoute toujours un peu car j'y ai toujours souffert, on est dans les 80km c'est une succession de bosses sur 12km où il faut sans cesse relancer (si on peut encore) sous peine d'y passer des heures.
Mais cette fois c'est tout différent et avec Quentin on va avaler ces 12km en 1h50 avec le sourire retrouvé! On rentre à Arnuva 241ème, Quelques minutes de pause et on repart à l'assaut du Grand col Ferret, il est 11h et le soleil cogne bien sur nos têtes fatiguées. Avec Quentin on se fixe 1h30 pour être au sommet, et notre allure nous emmènera au sommet en 1h20, 2min de pause (quand même) au sommet, et on attaque l'énorme descente sur la Fouly.
Quentin avec ces Hoka va un peu plus vite que moi, je lui dis d'y aller, qu'on se reverra plus tard. Et sur la fin de la descente je le rattrape de nouveau.
Arrivé à l'entrée de la Fouly ma famille est là venu pour me soutenir, gros coup d'énergie juste avant l'énergie calorique du ravito!
Ravito rapide, je ressorts avant Quentin mais lui donne rendez-vous 100m plus loin vers le Cryobain de la Fouly (une fontaine), j'ai bien l'intention de m'y immerger! 

Photo
 
Photo
 
Photo
 
Photo
 
Photo
2min dedans, je commence à sentir l'effet frigorifique de la chose, il est temps de repartir, on a encore un peu de chemin à faire (65km), et surtout une partie peu intéressante jusqu'à Champex, il nous faudra 2h20 pour faire ces 14km et on arrivera à Champex pour la 1ère fois sous les 200 (189ème).
20min de pause à Champex histoire de bien recharger la machine, et je repars pour la suite accompagné d'Eliott mon fils qui veut venir courir avec moi! Je lui ferais l'assistance dans 15 ans!!!
La suite est relativement costaud avec la montée à la Giète, une grosse montée très technique, avec des gros blocs de rocher, mais on a toujours la pêche alors on monte bien, toujours aussi vite que ce matin!! Arrivé en haut de la montée Quentin à un petit coup de mou, je continue il me rejoindra plus tard, j'en suis sûr. Passage à la Giète et les encouragements d'Eric Descloux, merci à lui... puis grosse descente sur le col de la Forclaz puis Trient, je descends tranquillement pour en garder un peu pour la fin et juste avant Trient, Quentin refait son apparition, cool!
A Trient je fais un arrêt que je croyais rapide, mais qui aura quand même duré 15min!! Gloups je crois que l'on commence à être fatigué!
Allez avant dernière montée, le Catogne 700D+ sur 4km. pendant la montée c'est moi qui ai un coup de moins bien, je n'arrive plus à suivre Quentin, est décide de m'arrêter 2 min au bord du chemin, j'en profite pour manger une délicieuse.... eastern express de Mulebar, puis je me remets à la tâche! sur la fin de la montée je pense ne pas avoir assez d'eau, et en passant un alpage  je vois un robinet, malheureusement l'eau est coupée mais un petit filet d'eau coule et j'y rempli la moitié de ma gourde. 5min plus tard lorsque je bois à ma gourde, j'ai bien cru que je remettais ma Mulebar sur le sentier, l'eau que j'ai pris est complètement pourrie, je n'ai plus qu'à vider ma gourde au sol! perdu sur ce coup là, il s'agit maintenant d'économiser les 3dl qu'il me reste! Au sommet de la montée je rejoins Quentin qui fait une pause, on repart ensemble pour le Catogne ou il y a, heureusement pour moi de l'eau!
La descente sur Vallorcine est terrible, très raide et ultra technique, je fais pas le malin avec mes FiveFingers et je lutte pour suivre Quentin, enfin on arrivent à Vallorcine.
Dernier gros ravito, je prend une soupe, je sens que je suis pas au top, cette descente m'a demandé beaucoup de concentration et à ce stade de la course ça coute cher en énergie! J'essaie donc de reprendre un peu d'énergie à ce ravito, mais il y a beaucoup de monde, pas assez d'air pour moi, je ne sens pas bien, en plus il y a un bruit de fou. Sophie et Pierre-alain m'encouragent de repartir au plus vite, et ça tombe bien Quentin lui aussi veut partir d'ici!! Une fois dehors à l'air frais tout va de nouveau mieux, ouf.
Ils nous restent à rejoindre le col des Montets et de là, la dernière montée, LA montée à la "tête aux vents" 600D+ on mettra 1h20 pour les gravirent, ça sent l'écurie!! Sauf que voilà on y est pas encore, parce que la traverse "tête aux vents"-"Flégère" est très difficile surtout de nuit, 5km descendant, on mettra 50min!!!
Enfin la Flégère, de là ça descend sur l'arrivée Chamonix.
Arrêt express à la Flégère, Quentin à l'oeil rivé sur sa montre et n'arrête pas de me dire qu'on peut arriver sous les 32h! Moi je veux juste finir au plus vite pour aller me coucher!! Je mène la descente car Quentin qui n'a plus de batterie à sa lampe frontale, il court avec sa lampe de secours.
Les lumières de Chamonix sont de plus en plus grande, on y arrive c'est bon, et d'un coup deux coureurs nous reviennent dessus, tel des missiles Skud, quelle fraîcheur à 165km!! Mais se sont des spectateurs venus voir la course, ça rassure un peu!!
Nous voilà dans les rues de Chamonix, 2-3 petits tours et détours et nous voilà au centre à quelques centaines de mètres de l'arrivée, un oeil à la montre, et je vois qu'on est descendu en 1h et qu'on est à l'aise sous les 32h, dernière ligne droite, je la savoure, c'est un moment magique, on franchi la ligne en 31h51!! 

Une grande course que cet UTMB, ou rien n'est gagné jusqu'à la ligne d'arrivée, une belle échappée de 17h avec Quentin, et une assistance et encouragements de choc de ma famille, qui m'on fait avancer plus vite, plus longtemps et plus loin!!

Photo
 
Photo

2 commentaires

Commentaire de Benman posté le 08-09-2015 à 23:30:07

Five finger in the nose! L'année prochaine en croc's?

Commentaire de lemsmatt posté le 09-09-2015 à 11:09:07

En Huarache pour le côté aéré!!!

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.2 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !